English version

Blog de Vincent Lefèvre (en français, si disponible)

Liste des titres. Filtrage Javascript non disponible.

[XML]

[2024-07-13 21:54:35 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2024-06-29/2024-07-09)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence (mais seuls le premier et le dernier se détachent vraiment des autres films):

Le comte de Monte-Cristo, d'Alexandre de La Patellière / Matthieu Delaporte [AC]

Excellent, avec un superbe casting et de très beaux décors. Les 3 heures passent vite.

Sortie en France le 2024-06-28.

Les pistolets en plastique, de Jean-Christophe Meurisse [AC]

J'ai bien aimé. Comédie loufoque, avec une scène un peu gore.

Sortie en France le 2024-06-26.

Les fantômes, de Jonathan Millet [AC]

Un bon thriller inspiré de faits réels (à l'origine, le réalisateur Jonathan Millet voulait faire encore un documentaire).

Sortie en France le 2024-07-03.

The Hitcher (1986) (Hitcher), de Robert Harmon [AC]

J'ai bien aimé. Vu tout d'abord à la télévision dans les années 1990 ou au début des années 2000 (en VF, je suppose). Revu, pour la première fois au cinéma, à la 10e édition du festival Hallucinations Collectives (salle 1 du Comoedia à Lyon, avril 2017), malheureusement en VF, car pas de copie VO disponible, mais c'était une copie 35 mm. Revu en VO à l'UGC Ciné Cité Part-Dieu à Lyon, dans le cadre d'UGC Culte, suite à la reprise du film en salles en 2024, en version restaurée numérique 4K.

Scénario d'Eric Red, très proche de celui de Richard Matheson pour le téléfilm Duel (1971) réalisé par Steven Spielberg.

Reprise en France le 2024-04-10.

Mimi wo sumaseba (1995) (Si tu tends l'oreille), de Yoshifumi Kondô [AC]

Joli film d'animation des studios Ghibli, mais un peu long.

Elyas, de Florent-Emilio Siri [AC]

Un bon film d'action, avec Roschdy Zem. Il y a tout de même des invraisemblances, comme le défaut dans le deepfake.

Sortie en France le 2024-07-03.

Taifû kurabu (1985) (Typhoon Club), de Shinji Sômai [AC]

J'ai assez bien aimé. Le plus intéressant: la seconde partie, notamment quelques scènes surréalistes vers la fin.

Reprise en France le 2024-07-03.

Inside Out 2 (Vice-versa 2), de Kelsey Mann [AC]

J'ai assez bien aimé. Pas de nouveauté par rapport au premier film. Vu en 3D, donc en VF, seule version disponible en 3D; cette VF est cependant très bien faite, et pour un tel film d'animation, on ne perd probablement rien par rapport à la VO.

Sortie en France le 2024-06-19.

My Sister Eileen (1955) (Ma soeur est du tonnerre), de Richard Quine [AC]

Pas mal. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre du cycle Le plaisir du 35 mm – Trésors des collections (film surprise, annoncé juste avant la projection).

Kinds of Kindness, de Yorgos Lanthimos [AC]

J'ai détesté. Film terriblement ennuyeux. Aucun sens.

Sortie en France le 2024-06-26.

[2024-07-10 01:07:17 UTC]
Bilan du festival Hallucinations Collectives 2024

(Cinéma – Lyon)

Avec beaucoup de retard, voici mon bilan du festival de cinéma Hallucinations Collectives à Lyon. Les bilans des festivals Grindhouse Paradise (Toulouse) et On Vous Ment! (Lyon) viendront plus tard.

Le festival Hallucinations Collectives a eu lieu comme d'habitude au Comoedia, à Pâques du mardi soir au lundi, donc cette année du 26 mars au 1er avril. Il s'agissait de la 17e édition. Comme la plupart des années, je suis allé à toutes les séances: 27, plus précisément, 25 longs métrages (dont un work in progress) et 2 séances de courts métrages (compétition et programme Jan Švankmajer). Mon classement des 25 longs métrages, avec quelques commentaires:

  1. Stopmotion (2023), de Robert Morgan [AC], en sa présence (séance de clôture).

    J'ai adoré. Quelques informations données lors de la rencontre: Concernant le financement, une fois que l'actrice Aisling Franciosi (vue dans le chef-d'oeuvre The Nightingale (2018) à la 13e édition du festival Hallucinations Collectives) a accepté le rôle, le reste de l'argent est venu rapidement. Pour le stop-motion, Robert Morgan avait déjà essayé d'utiliser de la viande, mais c'est trop difficile à animer: elle sèche trop rapidement. Une des musiques vient de Viva la muerte (1971); ils ont acheté les droits.

  2. Le coeur fou (1970), de Jean-Gabriel Albicocco [AC].

    Superbe photographie, notamment dans la forêt. La restauration 4K avait été annoncée par Le chat qui fume sur Twitter en août 2022.

  3. Šílení (2005) (Démence), de Jan Švankmajer [AC].

    Superbe! Je l'avais déjà vu en 2010, à la rétrospective intégrale Jan Švankmajer au Forum des images.

  4. La mesita del comedor (2022) (The Coffee Table), de Caye Casas [AC] (en compétition).

    Excellent! Entre drame et film d'horreur, avec de l'humour noir. C'était mon film préféré de la compétition longs métrages.

  5. Late Night with the Devil (2023), de Cameron Cairnes / Colin Cairnes [AC] (en compétition).

    Seul reproche: les effets spéciaux. C'est le film qui a remporté le Grand Prix (prix du public) de la compétition longs métrages.

  6. Cuando acecha la maldad (2023) (When Evil Lurks), de Demián Rugna [AC] (en compétition).

    Excellent film d'horreur. Il est sorti en salles en France le 15 mai.

  7. Spiklenci slasti (1996) (Les conspirateurs du plaisir), de Jan Švankmajer [AC].

    Je l'avais déjà vu en 2002 à l'Archipel Paris-Ciné.

  8. Yuki yukite, shingun (1987) (L'armée de l'empereur s'avance), de Kazuo Hara [AC].

    Documentaire ahurissant et très dense.

  9. Les possédées du diable (1974), de Jesús Franco [AC].

    Film érotique envoûtant, même si Lina Romay ferme trop souvent les yeux. Musique: le thème principal est magnifique (version non restaurée sur YouTube). Malheureusement, le doublage est très mauvais; apparemment, les dialogues ont été modifiés entre le tournage et leur enregistrement (cf article sur Cinéma de tout).

    Ça semblait être une copie 35 mm numérisée (sans restauration): sur la 2e bobine, il y avait des lignes vertes et l'étalonnage était différent. Il y aurait en fait 2 copies 35 mm: cf article mentionné ci-dessus, ainsi que l'article sur Psychovision.

    Bizarrement, c'est le titre en anglais Lorna... The Exorcist qui apparaît à l'écran, alors qu'il s'agit d'un film français tourné en France et en français. Noter qu'il n'est question ni d'exorciste, ni d'exorcisme.

  10. Steak (2007), de Quentin Dupieux [AC].

    Très drôle. C'était un des deux longs métrages de Quentin Dupieux (ses deux premiers) que je n'avais encore jamais vus. Le DCP a été fait par StudioCanal spécialement pour le festival.

  11. Wake Up (2023), de François Simard / Anouk Whissell / Yoann-Karl Whissell [AC] (en compétition).

    Très bon film d'horreur, notamment pour son côté un peu délirant et ses personnages particuliers. Il est sorti en salles en France le 8 mai.

  12. Pendant ce temps sur Terre (2024), de Jérémy Clapin [AC], en sa présence (en compétition).

    Très bien, mais je suis vraiment déçu par la fin. En partie animé. Il a obtenu le Prix du jury (jury jeunes: prix décerné par des utilisateurs du pass Culture) de la compétition longs métrages. Il est sorti en salles en France la semaine dernière (le 3 juillet).

  13. Ribâ, nagarenaide yo (2023) (En boucle), de Junta Yamaguchi [AC] (en compétition).

    J'ai bien aimé. Film basé sur le concept de boucle temporelle: après une petite partie introductive, le titre apparaît à l'écran, puis on a la boucle temporelle, composée de séquences de 2 minutes, chacune en un seul plan-séquence. Bien observer ce qui se passe vers la 10e séquence.

    Deuxième film du réalisateur Junta Yamaguchi, qui s'était distingué par son premier film, Deux minutes plus tard, un film de voyage dans le temps (en quelque sorte) en un plan-séquence unique. Pour ce nouveau film, le réalisateur reprend les idées de 2 minutes, de plan-séquence et de voyage dans le temps.

    Revu quelques semaines après, à la 12e édition du festival Les Intergalactiques (Festival de Science-Fiction de Lyon).

  14. Konkeuriteu yutopia (2023) (Concrete Utopia), de Tae-hwa Eom [AC].

    J'ai bien aimé.

  15. Propriedade (2022) (Property), de Daniel Bandeira [AC] (en compétition).

    Très bien au début, mais le film s'enlise vers la fin. Tout n'est pas clair. Les personnages auraient dû être introduits.

  16. Tank Girl (1995), de Rachel Talalay [AC].

    J'ai bien aimé. Avec Naomi Watts pour son premier rôle relativement important.

  17. Napoleon Dynamite (2004), de Jared Hess [AC].

    Pas mal.

  18. If.... (1968), de Lindsay Anderson [AC].

    Inégal. C'est un peu trop n'importe quoi. Je l'avais déjà vu en 2008, également au Comoedia.

  19. Themroc (1973), de Claude Faraldo [AC].

    Pas mal, mais beaucoup trop long. Film adapté d'une pièce de théâtre du réalisateur, avec très peu de dialogues.

  20. Mo (1983) (The Boxer's Omen), de Chih-Hung Kuei.

    Hallucinant et bien dégueu.

  21. La casa dalle finestre che ridono (1976) (La maison aux fenêtres qui rient), de Pupi Avati [AC].

    Pas mal. Restauration numérique 4K de 2023. Le film s'inspire de souvenirs d'enfance en Italie, pendant la Seconde Guerre mondiale.

  22. Une journée bien remplie ou Neuf meurtres insolites dans une même journée par un seul homme dont ce n'est pas le métier (1973), de Jean-Louis Trintignant [AC].

    Petite comédie au scénario minimaliste. Bon début, mais le film se répète trop et devient mortellement ennuyeux. Les gags deviennent prévisibles et ne font plus rire. Je l'avais déjà vu au festival Lumière 2010 (Grand Lyon Film Festival), en présence de Jean-Louis Trintignant.

  23. The Last House on Dead End Street (1973) (Last House on Dead End Street), de Roger Watkins.

    Je n'ai pas aimé. Il s'agissait d'un DCP produit à partir d'une copie très abîmée, mais c'était la meilleure copie existante. Toute l'équipe et les acteurs sont crédités sous des pseudonymes. L'intrigue est inspirée de l'histoire de Charles Manson. La première version du film durait 3 heures.

  24. A Way to Die: The Films of John Balance and Peter Christopherson, de Maxime Lachaud / Reivaks Timeless, en leur présence.

    Peu intéressant. Version très préliminaire de 66 minutes. C'était la 3e projection au monde, mais avec un contenu très différent des 2 premières; le film est toujours en work in progress. Certaines séquences assez fortes ont été retirées, car certaines personnes seraient réticentes à apparaître. Les bobines étaient très abîmées avant leur numérisation, avec risque de perte.

  25. The Fireworks Woman (1975), de Wes Craven.

    J'ai détesté.

Mon préféré de la compétition de courts métrages: Aaaah!, d'Osman Cerfon [AC] (mais j'ai trouvé le programme décevant).

[2024-06-28 22:52:08 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2024-06-23/2024-06-28)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Love Lies Bleeding, de Rose Glass [AC]

J'ai adoré. Superbe prestation de Kristen Stewart.

Sortie en France le 2024-06-12.

The Monk and the Gun (Le moine et le fusil), de Pawo Choyning Dorji [AC]

Très bien, pour le scénario notamment. Par le réalisateur de l'excellent film L'école du bout du monde (2019).

Sortie en France le 2024-06-26.

Natsu e no tunnel, Sayonara no deguchi (Tunnel to Summer), de Tomohisa Taguchi [AC]

Joli film d'animation, qui aurait mérité d'être plus développé.

Sortie en France le 2024-06-05.

Juliette au printemps, de Blandine Lenoir [AC]

Pas mal. Parfois drôle, parfois émouvant. Mise en scène plate. Seul moment inventif: la courte scène en animation.

Sortie en France le 2024-06-12.

A Quiet Place: Day One (Sans un bruit: jour 1), de Michael Sarnoski [AC]

Pas mal. Le scénario manque de logique et n'apporte rien. Ce film est loin derrière les deux premiers volets, qui étaient réalisés par John Krasinski.

Sortie en France le 2024-06-26.

The Bikeriders, de Jeff Nichols [AC]

Bonne première moitié. Puis le film devient ennuyeux. Tourné en 35 mm.

Sortie en France le 2024-06-19.

Gloria!, de Margherita Vicario [AC]

Je n'ai pas aimé. Le scénario est bizarre et n'aboutit sur rien. Dommage pour les actrices (Galatéa Bellugi…). Seul intérêt: la belle photographie.

Sortie en France le 2024-06-12.

[2024-06-23 00:36:10 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2024-06-02/2024-06-22)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Tehachapi, de JR [AC]

Documentaire humaniste magnifique. À voir absolument!

Sortie en France le 2024-06-12.

The Man from Laramie (1955) (L'homme de la plaine), d'Anthony Mann [AC]

Excellent western vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Anthony Mann.

Richelieu (Dissidente), de Pier-Philippe Chevigny [AC]

Très bon drame social québécois. Un passage difficile à supporter vers la fin. Tourné en plans assez longs.

Sortie en France le 2024-06-05.

En attendant la nuit, de Céline Rouzet [AC]

Très bien. Un film de vampire (dévoilé dans la première scène) qui se rapproche un peu de Låt den rätte komma in (2008) (Morse) et qui fait aussi penser à Edward Scissorhands (1990) (Edward aux mains d'argent). Belle musique de Jean-Benoît Dunckel.

Sortie en France le 2024-06-05.

La petite vadrouille, de Bruno Podalydès [AC]

Bonne comédie. J'ai particulièrement bien aimé la scène hallucinante où une jeune fille se balance sous un pont. Et il y a, comme d'habitude, une glaviole qui traîne.

Sortie en France le 2024-06-05.

The Watchers (Les guetteurs), d'Ishana Shyamalan [AC]

J'ai bien aimé. Film fantastique d'après un roman; le côté horrifique est très peu présent, surtout suggéré (par exemple par l'ambiance sonore), et ce n'est pas plus mal. Le début du film est du style La quatrième dimension. Ensuite, cela m'a fait penser à The Maze Runner (Le labyrinthe) et à la série TV Lost, et la fin est assez inattendue. Mais tout n'est pas clair, comme le rôle du perroquet, ainsi que les dates: le journal et le matériel datent de 1992, mais pourquoi 2009 pour les vidéos (soit 17 ans plus tard)?

Sortie en France le 2024-06-12.

Arsène Lupin contre Arsène Lupin (1962), d'Édouard Molinaro [AC]

J'ai assez bien aimé. Vu pour la première fois au cinéma à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Françoise Dorléac.

Les trois fantastiques, de Michaël Dichter [AC]

Gros manque de crédibilité, même si ça ne gêne pas énormément. Parmi les points positifs: tous les acteurs sont parfaits; tension assez présente; belle musique de Hugo Gonzalez-Pioli.

Sortie en France le 2024-05-15.

Survivre, de Frédéric Jardin [AC]

Le côté juste survival n'est pas trop mauvais. Mais c'est du grand n'importe quoi, sans rien d'impressionnant.

Sortie en France le 2024-06-19.

Les survivantes, de Pierre Barnerias [AC]

Documentaire composé de témoignages de 8 femmes sur des faits à la limite de l'inimaginable. Premier problème: ce sont uniquement des témoignages (seulement 8); il n'y a pas du tout de travail d'enquête. De plus, ce documentaire est réalisé par Pierre Barnérias, qui relaie des thèses complotistes et fausses informations. À propos d'une de ces 8 femmes, Anneke Lucas, je suis tombé sur ce billet de blog: Le travail de journaliste de Karl Zéro à propos d'Anneke Lucas laisse à désirer! (la vidéo en question est d'ailleurs mentionnée dans le documentaire). Voir aussi l'article de Midi Libre: Les survivantes: comment le réalisateur du film complotiste Hold-Up Pierre Barnérias revient avec un nouveau film controversé?

Sortie en France le 2024-05-15.

[2024-06-01 21:56:30 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2024-05-18/2024-06-01)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Furiosa: A Mad Max Saga (Furiosa: Une saga Mad Max), de George Miller [AC]

Superbe! Visuellement magnifique. Excellente mise en scène. Du très grand spectacle. Avec Anya Taylor-Joy.

Film produit en 8K, et la bande-annonce sur YouTube est même disponible en 8K!

Sortie en France le 2024-05-22.

Abigail, de Matt Bettinelli-Olpin / Tyler Gillett [AC]

J'ai beaucoup aimé. Entre thriller et horreur, et même comédie. Scénario très original pour ce genre de film. Les personnages sont aussi intéressants, bien que peu développés. Avec des références au roman Dix Petits Nègres (And Then There Were None) d'Agatha Christie.

Sortie en France le 2024-05-29.

The Strangers: Chapter 1 (Les intrus), de Renny Harlin [AC]

Un film d'horreur très efficace et vraiment stressant, même si les idées sont du déjà vu. Tension accrue par le côté mystérieux (par exemple, aucune explication).

Note: Je n'ai jamais pu voir le film d'origine The Strangers (2008), au moins parce qu'il n'est jamais sorti en salles en France, et par conséquent, ni sa suite The Strangers: Prey at Night (2018).

Sortie en France le 2024-05-15.

Ghost (1990), de Jerry Zucker [AC]

J'ai bien aimé. Entre comédie romantique, fantastique et thriller. Vu pour la première fois (je crois bien) au cinéma à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Maurice Jarre.

Greenhouse, de Lee Sol-hui [AC]

Un drame long à démarrer, avec un montage aléatoire. Le film devient intéressant lorsqu'arrive le côté thriller. Plutôt bon dans l'ensemble, surtout la fin.

Vu sans avoir lu le synopsis auparavant.

Sortie en France le 2024-05-29.

Bend of the River (1952) (Les affameurs), d'Anthony Mann [AC]

J'ai assez bien aimé, surtout vers la fin. Vu en numérique à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Anthony Mann.

La maschera del demonio (1960) (Le masque du démon), de Mario Bava [AC]

J'ai assez bien aimé. Le film vaut surtout pour son ambiance.

Vu en version restaurée à l'Institut Lumière (film distribué par Tamasa Distribution).

Reprise en France le 2023-10-11.

Rendez-vous avec Pol Pot, de Rithy Panh [AC]

J'ai assez bien aimé. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 1), en présence du réalisateur et co-scénariste Rithy Panh et de l'actrice Irène Jacob. À propos des figurines utilisées par Rithy Panh pour certaines scènes: c'est une technique déjà utilisée dans ses films précédents depuis L'image manquante (2013), pour que le spectateur imagine.

Sortie en France le 2024-06-05.

Queens (Reines), de Yasmine Benkiran [AC]

J'ai assez bien aimé. Le film manque d'originalité.

Sortie en France le 2024-05-15.

Foudre, de Carmen Jaquier [AC]

De très belles images, mais scénario peu captivant.

Sortie en France le 2024-05-22.

Assemblage, de Sofiene Mamdi [AC]

Moyen. Film en un unique plan-séquence de 90 minutes, ce qui est quasiment le seul intérêt, mais limité, car tout se passe à peu près au même endroit: un bar et quelques scènes à l'extérieur. À part ça, il n'y a pas vraiment de scénario et on ne comprend pas grand chose, ce qui rend le film ennuyeux. Le film décolle les 20 dernières minutes, avec de l'action et quelques rebondissements, mais ça reste flou. Autres défauts: à part pour le couple américain, plutôt convaincant, le jeu des acteurs n'est pas terrible; et au début du film, certaines voix à l'extérieur ne sont pas naturelles (on entend une sorte d'écho). Une qualité, tout de même: un joli travail sur la lumière (à l'intérieur du bar et à l'extérieur de nuit).

Sortie en France le 2024-05-29.

La memoria infinita (La mémoire éternelle), de Maite Alberdi [AC]

Documentaire chilien sur un journaliste atteint de la maladie d'Alzheimer et sa femme. Beaucoup trop long et trop personnel, et on n'apprend rien. En bref, peu intéressant.

Sortie en France le 2024-05-08.

[2024-05-17 21:55:51 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2024-05-09/2024-05-17)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence. Tout d'abord, je recommande l'excellent film d'horreur Cuando acecha la maldad (When Evil Lurks), de Demián Rugna [AC], sorti mercredi dernier, que j'avais vu au festival Hallucinations Collectives.

Upon Entry (Border Line), d'Alejandro Rojas / Juan Sebastián Vasquez [AC]

Très bon thriller psychologique. Quasiment un huis clos, avec plein de tension. Le film est court et le temps passe rapidement pour nous.

Sortie en France le 2024-05-01.

Un p'tit truc en plus, d'Artus [AC]

Très bonne comédie. On rit souvent.

Sortie en France le 2024-05-01.

Le deuxième acte, de Quentin Dupieux [AC]

Très bien. Belle performance d'acteurs.

Sortie en France le 2024-05-14.

Le tableau volé, de Pascal Bonitzer [AC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2024-05-01.

The Night of the Generals (1967) (La nuit des généraux), d'Anatole Litvak [AC]

J'ai bien aimé. Le problème principal: la langue des personnages n'est pas respectée (tout est en anglais, enfin presque). Le 3e film que je vois où il est question du complot du 20 juillet 1944 (mais ici, c'est un sujet un peu annexe), après Valkyrie (2008) de Bryan Singer (aussi tout en anglais) et Es geschah am 20. Juli (1955) de Georg Wilhelm Pabst.

Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Maurice Jarre.

The Palace, de Roman Polanski [AC]

Comédie de mauvais goût. Il n'y a pas de scénario, mais on rit bien. Un croisement entre The Party (1968), Triangle of Sadness (2022) (Sans filtre) et l'univers visuel de The Grand Budapest Hotel (2014) (avec aussi le même compositeur, Alexandre Desplat). Au passage, une erreur dans les sous-titres: penguin en anglais, c'est un manchot en français et non un pingouin.

Sortie en France le 2024-05-15.

La morsure, de Romain de Saint-Blanquat [AC]

Un film de vampires qui n'est pas un film d'horreur. Scénario moyen, mais très belle photographie.

À Lyon, le film était projeté en VFSTF au Cinéma Opéra.

Sortie en France le 2024-05-15.

Un homme en fuite, de Baptiste Debraux [AC]

Polar social qui se laisse voir. Avec ses flashbacks, on se demande où le réalisateur veut aller.

Sortie en France le 2024-05-08.

Knit's Island (Knit's Island, l'île sans fin), d'Ekiem Barbier / Guilhem Causse / Quentin L'Helgouac'h [AC]

Documentaire original pour son sujet et sa forme (à l'intérieur d'un jeu vidéo), mais qui a un intérêt limité.

Sortie en France le 2024-04-17.

The Dead Don't Hurt (Jusqu'au bout du monde), de Viggo Mortensen [AC]

Un western qui se laisse voir. Certains passages me paraissent complètement inutiles. En tout cas, c'est trop long.

Sortie en France le 2024-05-01.

Kojot négy lelke (Les 4 âmes du coyote), d'Áron Gauder [AC]

Film d'animation hongrois en langue anglaise. Il est visuellement assez joli, mais le scénario n'est pas convaincant.

Sortie en France le 2024-05-15.

Kingdom of the Planet of the Apes (La planète des singes: Le nouveau royaume), de Wes Ball [AC]

Ça se laisse voir, mais le film manque d'émotion et il y a des longueurs. Scénario sans surprise.

Sortie en France le 2024-05-08.

La noire de... (1966), d'Ousmane Sembene [AC]

Sujet important, mais j'ai moyennement aimé, agacé par la voix off et la musique, ainsi que par le jeu pas très juste des acteurs. Vu en version restaurée numérique 4K à l'Institut Lumière, dans le cadre du cycle sur les cinémas d'Afrique.

[2024-05-09 09:51:05 UTC]
Films que j'ai vus récemment (2024-04-19/2024-05-08), hors festivals

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les films que j'ai vus du 19 avril au 8 mai au cinéma (pour la première fois), hors festivals (Grindhouse Paradise et On Vous Ment!), dont je parlerai plus tard. Par ordre de préférence:

Civil War, d'Alex Garland [AC]

Excellent, mais musique parfois décevante.

Sortie en France le 2024-04-17.

Amal (Amal: un esprit libre), de Jawad Rhalib [AC]

Un film choc. J'ai beaucoup aimé.

Sortie en France le 2024-04-17.

LaRoy, Texas (LaRoy), de Shane Atkinson [AC]

Très bien pour son scénario.

Sortie en France le 2024-04-17.

The Tin Star (1957) (Du sang dans le désert), d'Anthony Mann [AC]

Très bien. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Anthony Mann.

Le mangeur d'âmes, d'Alexandre Bustillo / Julien Maury [AC]

Très bon film policier / thriller horrifique. Quelques reproches: un manque de vraisemblance et une voix off partiellement incompréhensible. Par son atmosphère et son cadre, ça fait penser au film Les rivières pourpres (2000).

Sortie en France le 2024-04-24.

Winchester '73 (1950) (Winchester 73), d'Anthony Mann [AC]

J'ai bien aimé. Vu en version restaurée numérique 4K à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Anthony Mann.

Bota jonë (Notre monde), de Luàna Bajrami [AC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2024-04-24.

The Fall Guy, de David Leitch [AC]

J'ai plutôt bien aimé, sans plus. De très bonnes scènes d'action vers la fin.

Sortie en France le 2024-05-01.

Urotcite na Blaga (Blaga's Lessons), de Stephan Komandarev [AC]

Un bon thriller social. J'ai apprécié la mise en scène (un plan-séquence en particulier) et le jeu de l'actrice principale Eli Skorcheva. Scénario bien écrit, mais qui se base sur un peu trop de coïncidences.

Sortie en France le 2024-05-08.

Challengers, de Luca Guadagnino [AC]

J'ai assez bien aimé. De bonnes idées de mise en scène pour les matchs de tennis. Quelques longueurs vers la fin.

Sortie en France le 2024-04-24.

The First Omen (La malédiction: L'origine), d'Arkasha Stevenson [AC]

Pas mal. Ce film m'a fait penser à Immaculate (Immaculée), vu 17 jours plus tôt.

Sortie en France le 2024-04-10.

The Far Country (1954) (Je suis un aventurier), d'Anthony Mann [AC]

Pas mal. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Anthony Mann.

Le silence de Sibel, d'Aly Yeganeh [AC]

Sujet très fort, mais malheureusement mal traité, et on se demande pourquoi la fille est laissée à elle-même. Côté interprétation, seule la jeune actrice Mélissa Boros est convaincante. Le film est cependant réussi du point de vue technique, avec une très belle photographie.

Sortie en France le 2024-05-01.

Ghostbusters: Frozen Empire (S.O.S. fantômes: La menace de glace), de Gil Kenan [AC]

Nettement moins bon que le précédent opus, Ghostbusters: Afterlife (2021) (S.O.S. fantômes: L'héritage).

Sortie en France le 2024-04-10.

L'homme aux mille visages, de Sonia Kronlund [AC]

Assez intéressant au début, mais au bout d'un moment, j'ai décroché, car le film manque de structure et ça n'avance pas vraiment.

Sortie en France le 2024-04-17.

Hokage (L'ombre du feu), de Shin'ya Tsukamoto [AC]

Je n'ai pas vraiment accroché.

Sortie en France le 2024-05-01.

Müanyag égbolt (Sky Dome 2123), de Tibor Bánóczki / Sarolta Szabó [AC]

Film d'animation confus, bavard et peu captivant. De belles images, cependant.

Sortie en France le 2024-04-24.

[2024-05-08 21:50:21 UTC]
Films que j'ai vus récemment (2024-04-02/2024-04-18)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les films que j'ai vus du 2 au 18 avril au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence. Le bilan du festival Hallucinations Collectives et les films vus après le 18 avril viendront plus tard (je rattrape mon retard petit à petit).

Les dimanches de Ville d'Avray (1962), de Serge Bourguignon [AC]

Magnifique! Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Maurice Jarre.

The Teacher, de Farah Nabulsi [AC]

Excellent! Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre du festival Cinémas du Sud, en présence du chef opérateur Gilles Porte; c'était la première française, et la copie était sous-titrée par le festival.

Parmi les informations données par Gilles Porte: Le film a été tourné en cachette et à l'aide d'une machine qui venait d'Israël et qui avait été inventée par les Américains pour mettre les bombes sous les avions. Il n'y avait qu'une seule jeep, qui a été dupliquée par effets spéciaux.

The Firm (1993) (La firme), de Sydney Pollack [AC]

Excellent, mais un peu dur à suivre.

Vu à l'Institut Lumière dans le cadre du festival Quais du polar. Le film était présenté par l'auteur du roman, John Grisham [IMDb]. C'était son 2e livre, et personne n'en voulait. Puis les droits ont été vendus à la Paramount alors que le livre n'était pas encore publié et n'avait même pas encore d'éditeur. John Grisham n'a pas participé au scénario (il ne pouvait pas et ne voulait pas).

Adieu poulet (1975), de Pierre Granier-Deferre [AC]

Très bien, excellents dialogues. Vu en version restaurée numérique 4K à l'Institut Lumière dans le cadre du festival Quais du polar. Le film a presque entièrement été tourné à Rouen.

Une affaire de principe, d'Antoine Raimbault [AC]

Très bien. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 1), en présence du réalisateur et co-scénariste Antoine Raimbault et de José Bové.

José Bové a dit: Tous les faits sont justes. Mais la stagiaire est inventée, et l'assistant librement inspiré d'un véritable assistant. Et dans la réalité, le dossier n'avait pas pu être jeté par la fenêtre, car celle-ci ne s'ouvrait pas.

Suite à une question d'un spectateur: José Bové n'aurait pas pu jouer son propre rôle; il considere la politique non comme un spectacle, mais comme un sport de combat. Pour son rôle, le réalisateur a immédiatement pensé à Bouli Lanners.

Le film a été tourné au Parlement, mais pas dans la Commission (uniquement autour). Il a été terminé 3 semaines avant cette projection, et le générique n'était pas complètement fini. Il n'avait pas encore été projeté à Bruxelles et à Strasbourg.

Sortie en France le 2024-05-01.

The Collector (1965) (L'obsédé), de William Wyler [AC]

Très bien. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Maurice Jarre.

O corno (O corno - une histoire de femmes), de Jaione Camborda [AC]

Très beau film, avec quelques scènes éprouvantes et de la tension.

Sortie en France le 2024-03-27.

The Train (1964) (Le train), de John Frankenheimer [AC]

Très bien, sauf langue non respectée: tout est en anglais! Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Maurice Jarre.

Firebrand (Le jeu de la reine), de Karim Aïnouz [AC]

J'ai bien aimé, mais il faut attendre la seconde moitié pour que le film décolle vraiment. Très belle photographie d'Hélène Louvart et bonne prestation de Jude Law (que l'on ne reconnaît pas du tout) et d'Alicia Vikander.

Sortie en France le 2024-03-27.

Six pieds sur Terre, de Karim Bensalah [AC]

J'ai bien aimé. Sujet original.

Vu en avant-première à l'Institut Lumière, dans le cadre du festival Cinémas du Sud, en présence du réalisateur et co-scénariste Karim Bensalah. Le scénario a nécessité 5 ans d'écriture. Puis par manque de budget, le scénario a dû être adapté, de même pendant le tournage, car il n'y avait pas assez de temps pour tourner toutes les scènes prévues.

Sortie en France le 2024-06-19.

Immaculate (Immaculée), de Michael Mohan [AC]

Présenté comme un film d'horreur, je le verrais plus comme un thriller. Le plus intéressant est qu'il prend une tournure inattendue et originale.

Sortie en France le 2024-03-20.

Pas de vagues, de Teddy Lussi-Modeste [AC]

J'ai assez bien aimé.

Sortie en France le 2024-03-27.

Ayeh haye zamini (Chroniques de Téhéran), d'Ali Asgari / Alireza Khatami [AC]

Film à sketches, dont chaque volet est un long plan fixe. Pas mal.

Sortie en France le 2024-03-13.

Drive-Away Dolls, d'Ethan Coen [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2024-04-03.

Dirty, Difficult, Dangerous, de Wissam Charaf [AC]

Pas mal. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre du festival Cinémas du Sud (le film était cependant sorti en salles un an auparavant), en présence de l'actrice Clara Couturet. Celle-ci a expliqué que la production recherchait une Éthiopienne parlant l'arabe libanais. Elle ne le parlait pas et l'a appris en phonétique. Le tournage a duré 3 semaines en Corse et 10 jours au Liban. Clara Couturet n'était jamais allée au Liban.

Vampire humaniste cherche suicidaire consentant, d'Ariane Louis-Seize [AC]

Moyen. Cela n'aurait dû être qu'un court métrage.

Note: dans le générique, l'écriture inclusive est utilisée pour des animaux!

Sortie en France le 2024-03-20.

Asphalt City (Black Flies), de Jean-Stéphane Sauvaire [AC]

Moyen. La caméra bouge trop.

Sortie en France le 2024-04-03.

Sidonie au Japon, d'Élise Girard [AC]

Pas grand chose d'intéressant. Un peu amusant.

Le fantôme du mari n'a pas de consistance, comme il le dit, mais alors, comment a-t-il fait pour donner le livre à l'enfant dans la librairie? Et pour prendre la nourriture?

Sortie en France le 2024-04-03.

C'è ancora domani (Il reste encore demain), de Paola Cortellesi [AC]

Moyen. Je n'ai pas du tout aimé les scènes de violence chorégraphiées.

Sortie en France le 2024-03-13.

Magyarázat mindenre (L'affaire Abel Trem), de Gábor Reisz [AC]

Pas terrible. Film très artificiel. 25 minutes en moins par rapport à la version projetée à la Mostra de Venise, et ce n'est pas plus mal.

Sortie en France le 2024-03-27.

Atash-e sabz (2008) (La flamme verte), de Mohammad Reza Aslani [AC]

Incompréhensible et ennuyeux. Et mauvais doublage? Seul intérêt: de splendides décors et de beaux costumes.

Sortie en France le 2024-03-27.

Hwaran (Hopeless), de Kim Chang-hoon [AC]

Confus, long et sans émotion.

Sortie en France le 2024-04-17.

Enys Men, de Mark Jenkin [AC]

Incompréhensible et soporifique. Il ne se passe quasiment rien.

Sortie en France le 2024-04-10.

[2024-05-06 21:29:49 UTC]
Mon papier sur un bug de défilement (scrolling) dans Emacs-Cairo à cause d'inexactitude en virgule flottante

(CariBlog – Logiciels)

Mon papier court An Emacs-Cairo scrolling bug due to floating-point inaccuracy sur un bug de défilement (scrolling) dans Emacs-Cairo à cause d'inexactitude en virgule flottante, que je vais présenter à la conférence ARITH-2024 (31st IEEE Symposium on Computer Arithmetic) à Málaga, est disponible sur mon site web et sur HAL. Résumé en anglais:

We study a bug that we found in the GNU Emacs text editor when built against the Cairo graphics library. We analyze both the Emacs code and the Cairo code, and we suggest what can be done to avoid unexpected results. This involves a particular case with a computation that can be reduced to the equivalent floating-point expression ((1/sbs, where s and b are small positive integers such that b < s and the basic operations are rounded to nearest. The analysis takes into account the values of s and b that can occur in practice, and the suggestions for workarounds must avoid handling this particular case in a separate branch or breaking the structure of the Cairo library (so that just returning b is not possible).

J'ai aussi mis une petite vidéo sur mon site web, montrant l'effet de ce bug. Ce que j'ai fait pour cette vidéo, c'est d'aller à la fin du fichier, puis uniquement du scrolling arrière avec la molette de la souris. Il est difficile de voir ce qui se passe, mais c'est justement à cause de ce bug.

[2024-04-17 21:24:20 UTC]
Cinéma

(Cinéma)

J'ai beaucoup de retard en ce moment: pas de mise à jour depuis le 27 mars. En attendant, je recommande Riddle of Fire, de Weston Razooli [AC], sorti aujourd'hui, que j'avais vu l'année dernière en juin, dans le cadre de la Quinzaine en salle (reprise de films de la Quinzaine des cinéastes).

[2024-03-30 03:03:03 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2024-03-14/2024-03-26)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois) avant le festival Hallucinations Collectives (qui a débuté mardi soir), par ordre de préférence:

Chlopi (La jeune fille et les paysans), de DK Welchman / Hugh Welchman [AC]

Magnifique film d'animation en rotoscopie, peint à l'huile. Les qualités: les images, la mise en scène (notamment les scènes de danse), et la très belle musique.

Par les réalisateurs de La passion Van Gogh (2017).

Sortie en France le 2024-03-20.

Wicked Little Letters (Scandaleusement vôtre), de Thea Sharrock [AC]

Excellent! Et très belle musique. D'après un fait divers qui s'est déroulé en Angleterre dans les années 1920.

Sortie en France le 2024-03-13.

La beauté du geste, de Xavier de Lauzanne [AC]

Documentaire passionnant sur les danseuses cambodgiennes, avec en particulier la signification des gestes.

Sortie en France le 2024-03-13.

Comme un fils, de Nicolas Boukhrief [AC]

J'ai beaucoup aimé.

Sortie en France le 2024-03-06.

The Sweet East, de Sean Price Williams [AC]

Très bien. Film porté par l'actrice Talia Ryder.

Sortie en France le 2024-03-13.

El eco, de Tatiana Huezo [AC]

Très bon documentaire sur un village, centré sur les enfants. Quelques très belles images. Vu aux 40es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

Diógenes, de Leonardo Barbuy [AC]

Une bonne surprise. Le film peut rebuter par sa lenteur, mais c'est très bien filmé, avec des plans-séquences et une photographie magnifique en noir et blanc. Et la bande son (bruits d'ambiance) est très bonne.

Vu aux 40es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne, en présence du réalisateur et scénariste Leonardo Barbuy, alors que le film était sorti en salles la veille (mais c'était une avant-première à Lyon, la sortie y ayant été décalée).

Lors de cette rencontre avec Leonardo Barbuy:

  • Concernant le noir et blanc, le film est inspiré des photos de Martín Chambi et cela permettait de s'éloigner de la publicité et du côté touristique (mais cela n'a pas trop plu à la communauté, qui préférerait les touristes).

  • Le film a été tourné à Sarhua, en quechua, qui est la langue locale.

  • Les enfants sont cousins. Le scénario initial prévoyait une fille de 9 ans et a dû être modifié pour tenir compte du fait que l'actrice choisie a 11 ans.

  • Le manque d'explication est volontaire: c'est ce que vivent les enfants, qui ne comprennent pas.

  • Le chant: c'est un chant traditionnel funéraire.

  • Le plan du père qui fixe la caméra, à la fin: l'acteur était visiblement bien concentré sur son rôle, car il avait devant lui tout les villageois, qui assistaient au tournage.

  • Concernant la direction des chiens: avec de la bouffe. D'autre part, dans une scène, c'était en fait un chien d'un villageois, qui était à proximité alors que les chiens loués pour le film avaient filé. Son propriétaire lui a expliqué ce qu'il devait faire… le chien l'a fait!

Voir aussi cet article d'Isabelle Le Gonidec (RFI) lors de Cinélatino à Toulouse.

Sortie en France le 2024-03-13.

Inshallah walad (Inchallah un fils), d'Amjad Al Rasheed [AC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2024-03-06.

Libertate, de Tudor Giurgiu [AC]

J'ai bien aimé. D'après des faits réels: la révolution roumaine de 1989 (mais cet article ne parle pas du tout de ce qui est traité dans le film). Un peu confus, mais c'est parce que la situation était réellement confuse (comme brièvement indiqué par une texte au tout début du film). Un rappel plus général du contexte aurait peut-être été utile.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, dans le cadre de la 5e édition du festival Vox populi, en présence du réalisateur et co-scénariste Tudor Giurgiu. La projection a eu lieu dans la nouvelle salle 4, entièrement refaite suite aux travaux du bâtiment, et malheureusement beaucoup plus petite que l'ancienne (qui était la 2e plus grande salle du Comoedia).

Le film a un distributeur (Destiny Films), mais pas de date de sortie en salles annoncée.

Dieu est une femme, d'Andres Peyrot [AC]

Documentaire intéressant sur la communauté des Kunas et le film éponyme que Pierre-Dominique Gaisseau avait tourné en 1975 et devait leur montrer, mais dont la copie a été confisquée par une banque. Une histoire extraordinaire…

Vu en avant-première aux 40es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne, en présence du réalisateur Andres Peyrot.

Sortie en France le 2024-04-03.

Bolero, d'Anne Fontaine [AC]

J'ai bien aimé. Je ne savais pas pour les 17 minutes.

Sortie en France le 2024-03-06.

Memento Mori, de Fernando López Cardona

Confus et déroutant, mais assez bien pour l'atmosphère et le côté documentaire (l'animero) et historique, et belle photographie. Vu aux 40es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne, en présence du réalisateur et co-scénariste Fernando López Cardona et du co-scénariste et coproducteur James Valderrama; le générique a été coupé.

Le véritable animero de Puerto Berrío a un caméo. Le réalisateur Fernando López Cardona a mis 8 ans pour faire le film, avec une seconde version du scénario (suite à un problème avec le producteur). Le tournage a duré 5 semaines.

Navodneniye (1993) (L'inondation), d'Igor Minaiev [AC]

Belle photographie et bonne mise en scène, mais trop long. Note: le film est entièrement en russe, et Isabelle Huppert joue en russe (parlant plusieurs langues, dont le russe, elle n'est pas doublée); le titre et le générique apparaissent cependant en français (il s'agit d'une production majoritairement française).

Reprise en France le 2024-02-28.

Valentina o la serenidad, d'Ángeles Cruz [AC]

J'ai plutôt bien aimé. Belle musique. Vu aux 40es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne, en présence de la réalisatrice et scénariste Ángeles Cruz et de l'actrice Myriam Bravo; le générique a été coupé. Le film a été tourné dans un village de 300 habitants, d'où la réalisatrice est originaire.

La vie de ma mère, de Julien Carpentier [AC]

Pas mal. Une comédie qui traite en particulier de la bipolarité.

Sortie en France le 2024-03-06.

Sem coração (Sans coeur), de Nara Normande / Tião [AC]

Quelques belles scènes, notamment celles sous l'eau. Scénario peu développé.

Vu en avant-première aux 40es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne, en présence des réalisateurs et scénaristes Nara Normande et Tião.

Le film traite de différents événements qui ont eu lieu dans la vie de la réalisatrice Nara Normande. L'actrice principale, Maya de Vicq, est une cousine au troisième degré de la réalisatrice. L'actrice Eduarda Samara (Sem coração / Sans coeur) jouait déjà dans le court métrage éponyme. Deux acteurs ont été tués.

Dans les scènes sous l'eau, il s'agit de la raie léopard (narinari).

Il y a une scène artistiquement remarquable. Elle a été tournée à 6 images par seconde.

Sortie en France le 2024-04-10.

La nouvelle femme, de Léa Todorov [AC]

Pas mal. Réalisation très classique. Le film ne raconte pas grand chose et est un peu ennuyeux, mais il est sauvé par ses actrices Leïla Bekhti et Jasmine Trinca.

Note: les dialogues sont en français et en italien.

Sortie en France le 2024-03-13.

Dans la peau de Blanche Houellebecq, de Guillaume Nicloux [AC]

Amusant, mais pas toujours captivant. D'un point de vue technique, il y a de l'aliasing (et ce n'est pas un problème de qualité du projecteur, qui peut faire du 4K).

Sortie en France le 2024-03-13.

Savvusanna sõsarad (Smoke Sauna Sisterhood), d'Anna Hints [AC]

Un documentaire inégal.

Sortie en France le 2024-03-20.

Los de Abajo, d'Alejandro Quiroga [AC]

J'ai moyennement aimé. Vu aux 40es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne, en présence du réalisateur et scénariste Alejandro Quiroga (alors qu'il devait soumettre un dossier sur un autre projet de film le lendemain matin pour le programme Ibermedia et qu'il lui restait du travail à faire). Il y avait beaucoup d'erreurs dans les sous-titres (faits en Bolivie), qui étaient parfois incompréhensibles.

La soeur de la mère du réalisateur joue la vendeuse du magasin de toupies. Elle s'est aussi proposée pour jouer un autre personnage de figuration; sa tête est alors couverte pour qu'on ne puisse pas la reconnaître. Le scénario a été écrit en 2012, et accepté en 2017 après 4 rejets à la fondation Carolina. L'instrument qu'on voit dans le film: la caña.

Crowrã (La fleur de buriti), de Renée Nader Messora / João Salaviza [AC]

J'ai moyennement aimé: film trop long et pas terrible sur la forme. Tourné en 16 mm.

Vu en avant-première aux 40es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

Sortie en France le 2024-05-01.

Cuentos para no dormir, de Lila Penagos

J'ai moyennement aimé. Documentaire trop personnel, et les longs monologues rendent le film ennuyeux. Vu aux 40es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne, en présence de la réalisatrice Lila Penagos. Celle-ci a mis 8 ans pour faire le film, surtout parce qu'il était difficile à financer (à cause de son côté personnel).

Tiger Stripes, d'Amanda Nell Eu [AC]

Très mauvais film d'horreur malaisien. Pas de scénario, et le film ne fait pas peur. Je ne comprends pas pourquoi il a obtenu le Grand prix de la Semaine de la Critique à Cannes en 2023.

Sortie en France le 2024-03-13.

[2024-03-17 22:52:01 UTC]
Demi-finales du Championnat des jeux mathématiques et logiques

(Jeux mathématiques)

J'ai participé hier aux demi-finales françaises du 38e Championnat des jeux mathématiques et logiques organisé par la FFJM, comme chaque année depuis la 2e édition (j'étais en classe de 3e à l'époque). En catégorie HC, j'ai terminé avec 13 problèmes justes sur les 18, et 108 coefficients. J'étais premier de mon centre (Lyon) en HC. Les 5 problèmes que je n'ai pas résolus entièrement:

  • Problème 8 (Les piles): c'est un problème de CM, mais qui a apparemment posé problème à beaucoup de candidats; je suis allé trop vite (pour espérer avoir du temps sur les derniers problèmes).

  • Problème 13 (Bravo aux futurs vainqueurs): j'ai oublié que X devait être différent des autres chiffres.

  • Problème 15 (Les fractions égyptiennes): j'ai oublié une solution (et je m'y suis un peu mal pris).

  • Problème 17 (Des médailles et des coupes): je n'avais même pas lu l'énoncé; en fait, on pouvait trouver la réponse très simplement (sans la prouver).

  • Problème 18 (La numérotation cavalière): j'y étais presque, mais il ne me restait que 10 minutes pour le faire: j'avais fini par trouver la méthode et j'avais les 3 premières cases bonnes; avec quelques minutes de plus, j'aurais pu trouver, car en minimisant la 4e case, le reste s'en déduit immédiatement.

Après discussion avec d'autres candidats, il semble que je suis le seul à avoir simplifié la résolution du problème 16 (De 23 à 2024); j'aurais même pu simplifier encore plus, mais je ne l'ai fait que lorsque cela devenait vraiment intéressant.

Comme d'habitude, j'ai scanné et mis mes brouillons sur mes pages web.

[2024-03-13 22:43:54 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2024-03-05/2024-03-13)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Faust: Eine deutsche Volkssage (1926) (Faust), de F.W. Murnau [AC]

Un très grand film muet, notamment pour son atmosphère visuelle et sa mise en scène. Vu dans sa version restaurée de 1999 en ciné-concert à l'Auditorium de Lyon, par l'Orchestre national de Lyon, musique (composée en 1995) et direction de Timothy Brock.

Das Lehrerzimmer (La salle des profs), d'Ilker Çatak [AC]

Excellent drame psychologique, plein de tension du début à la fin. Quasiment tout le film se déroule au sein du collège. L'actrice principale Leonie Benesch est très convaincante.

Sortie en France le 2024-03-06.

Het smelt (Débâcle), de Veerle Baetens [AC]

Très bien. Film bouleversant d'après un roman. Juste un peu long à démarrer. Aussi, je me suis douté de certaines choses.

Mention à la jeune actrice Rosa Marchant, 16 ans lors du tournage, qui joue Eva à 13 ans. Son prix d'interprétation au festival du film de Sundance 2023 est amplement mérité.

Sortie en France le 2024-02-28.

Dune: Part Two (Dune: Deuxième partie), de Denis Villeneuve [AC]

J'ai bien aimé, essentiellement la seconde moitié du film, très bonne, mais qui se termine avant ce qui serait probablement le plus intéressant. On attend donc la troisième partie… De plus, sur la première moitié du film en particulier, j'ai trouvé un manque de fluidité dans la narration et des transitions bizarres; y a-t-il eu des coupes? Notamment, qu'en est-il de l'épreuve de la traversée du désert, qui était présentée comme un moment clé? Côté spectacle, c'est moins bon que le premier volet.

Sortie en France le 2024-02-28.

Bellissima (1951), de Luchino Visconti [AC]

J'ai bien aimé. Vu en version restaurée numérique 4K à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Anna Magnani.

Reprise en France le 2024-01-31.

Les invisibles (2012), de Sébastien Lifshitz [AC]

Documentaire intéressant et assez drôle, vu à l'Institut Lumière à la 14e édition du festival Écrans Mixtes à Lyon, en présence du réalisateur Sébastien Lifshitz. Ce dernier a expliqué qu'il est passionné de photos. La casting a duré 2 ans, mais pendant ces 2 ans, certains sont morts (ce sont des personnes âgées). Et aujourd'hui, plusieurs des protagonistes du film sont morts.

Imaginary, de Jeff Wadlow [AC]

Le film vaut uniquement pour son univers dans la dernière demi-heure, très réussi. Sinon, ne pas s'attendre à grand chose, à part une ou deux scènes qui font un peu peur, ainsi qu'un moment amusant; malgré cela, je ne me suis pas du tout ennuyé.

Sortie en France le 2024-03-06.

Blue Giant, de Yuzuru Tachikawa [AC]

Ce film d'animation sur le jazz n'est pas très captivant, mais la mise en scène des séquences musicales (concerts…) est excellente, avec beaucoup d'inventivité. Je n'ai pas tellement aimé la musique.

Sortie en France le 2024-03-06.

Fainéant.e.s, de Karim Dridi [AC]

Quelques bonnes scènes, mais pas mal de longueurs. Vu en première mondiale au Comoedia à Lyon (salle 5), dans le cadre de la 14e édition du festival Écrans Mixtes, en présence du réalisateur et scénariste Karim Dridi et de la co-scénariste, productrice et actrice Emma Soisson.

Ce serait Karim Dridi qui aurait choisi le titre; concernant l'écriture inclusive, c'est pour faire chier. Puisque le film a un aspect documentaire, la question s'est posée… Tout est mis en scène, mais ça ne se voit pas; ce qui intéresse Karim Dridi, c'est un cinéma authentique.

Sortie en France le 2024-05-29.

Rossosperanza, d'Annarita Zambrano [AC]

Pas mal pour l'atmosphère, mais sans véritable scénario. Vu au Comoedia à Lyon (salle 5), dans le cadre de la 14e édition du festival Écrans Mixtes, en présence de la réalisatrice et scénariste Annarita Zambrano, qui s'est fortement inspirée de sa propre histoire. Le film est en 1.85, mais il a été tourné en Scope. La scène gore est un hommage aux réalisateurs de films d'horreur italiens.

Black Tea, d'Abderrahmane Sissako [AC]

Lent et ennuyeux. Mais les 20 dernières minutes sont très belles.

Sortie en France le 2024-02-28.

[2024-03-05 01:35:25 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2024-02-25/2024-03-04)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois, avec une exception), par ordre de préférence:

A.I. Artificial Intelligence (2001) (A.I. intelligence artificielle), de Steven Spielberg [AC]

Superbe! Un très grand film, notamment pour son scénario, mais aussi sa réalisation (comme la scène du rétroviseur, les décors et le design des robots), ainsi que l'interprétation de Haley Joel Osment et de Jude Law.

Vu à sa sortie en salles en 2001 au Max Linder Panorama (Paris). Revu en 2024 à l'Institut Lumière (Lyon) dans le cadre de la rétrospective Steven Spielberg; avant de le revoir, je ne me souvenais que de la scène du rétroviseur.

Shen hai (Le royaume des abysses), de Xiaopeng Tian [AC]

Film d'animation visuellement magnifique. La fillette est particulièrement réussie pour ses émotions. La logique du film est difficile à comprendre, et j'ai beaucoup plus apprécié à ma seconde vision, en connaissant la fin (le film devient véritablement réaliste et en même temps poignant). Les scènes d'action partent dans tous les sens; éviter de se mettre trop près de l'écran, sinon c'est épuisant. À noter un joli plan-séquence dans le restaurant, vers le début.

Sortie en France le 2024-02-21.

La promesse verte, d'Édouard Bergeon [AC]

Excellent thriller écologique, sans temps mort. Vu en avant-première à l'Institut Lumière, en présence du réalisateur et co-scénariste Édouard Bergeon, des acteurs Alexandra Lamy et Félix Moati, et du producteur Christophe Rossignon, dans le cadre d'une soirée Terre! (rendez-vous écologie de l'Institut Lumière). Le tournage a duré 36 jours, essentiellement en Thaïlande.

Sortie en France le 2024-03-27.

One Life (Une vie), de James Hawes [AC]

Très beau film, d'après une histoire vraie. Excellente prestation d'Anthony Hopkins.

Sortie en France le 2024-02-21.

A Mother's Touch (Satoshi), de Junpei Matsumoto [AC]

Très bien, d'après une histoire vraie (le début de la vie de Satoshi Fukushima).

Sortie en France le 2024-02-28.

Revivre, de Karim Dridi [AC]

Documentaire intéressant et assez stressant.

Sortie en France le 2024-02-28.

Man in the Wilderness (1971) (Le convoi sauvage), de Richard C. Sarafian [AC]

J'ai bien aimé, excepté quelques longueurs. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre du cycle Le plaisir du 35 mm – Trésors des collections (film surprise, annoncé juste avant la projection, mais on avait des indices permettant de trouver assez facilement le film).

D'après l'histoire de Hugh Glass, qui inspirera aussi le film The Revenant (2015).

Bye Bye Tibériade, de Lina Soualem [AC]

Documentaire sur quatre générations de femmes/filles palestiniennes, autour de la famille de l'actrice et réalisatrice Hiam Abbass et sa fille Lina Soualem (réalisatrice de ce documentaire). Intéressant, notamment pour ses images d'archives. Un reproche: l'absence totale de structure.

Sortie en France le 2024-02-21.

Autobiography (Le pion du général), de Makbul Mubarak [AC]

Film trop long pour ce qu'il raconte. Belle photographie.

Sortie en France le 2024-02-21.

Vivants, d'Alix Delaporte [AC]

Pas mal. Le plus réussi est la fin, surprenante.

Sortie en France le 2024-02-14.

Die Theorie von Allem (Universal Theory), de Timm Kröger [AC]

J'ai moyennement aimé. Original, mais confus, et il y a beaucoup de longueurs. La voix off à la fin n'arrange rien.

Sortie en France le 2024-02-21.

L'Empire, de Bruno Dumont [AC]

Très décevant. Je m'attendais à un film délirant et drôle. C'est effectivement assez délirant, mais je n'ai pas du tout accroché et je me suis ennuyé. Le film est tout juste amusant par moments. Les seuls personnages plutôt réussis sont les gendarmes et Line (Lyna Khoudri). Comme parodie de Star Wars, on a vu nettement mieux.

Sortie en France le 2024-02-21.

All of Us Strangers (Sans jamais nous connaître), d'Andrew Haigh [AC]

Ennuyeux et sans émotion. J'ai détesté.

Sortie en France le 2024-02-14.

[2024-02-25 10:36:48 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2024-02-17/2024-02-24)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Zielona granica (Green Border), d'Agnieszka Holland [AC]

Film bouleversant, en noir et blanc. Inspiré de faits réels: dans un entretien avec la réalisatrice (cf dossier de presse), celle-ci déclare pratiquement chaque événement décrit a réellement eu lieu dans une certaine mesure. La mise en scène et le montage, avec un découpage en chapitres décrivant 3 points de vue, sont très bons. Le film est très prenant du début à la fin, et on ne sent pas passer les 2 heures et demie.

Sortie en France le 2024-02-07.

Amazing Stories (1986) (Histoires fantastiques), de William Dear / Steven Spielberg / Robert Zemeckis [AC]

Compilation de 3 épisodes d'une série télévisée:

  1. The Mission de Steven Spielberg: celui-là m'a ennuyé.

  2. Mummy Daddy de William Dear: excellent! Le meilleur des 3. Il est très drôle, avec des quiproquos. La VO est très importante pour les jeux de mots.

  3. Go to the Head of the Class de Robert Zemeckis: bien délirant; j'ai beaucoup aimé.

Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Steven Spielberg.

The Iron Claw (Iron Claw), de Sean Durkin [AC]

J'ai bien aimé. Film biographique sur la famille de catcheurs Von Erich.

Sortie en France le 2024-01-24.

Dr. Jekyll and Mr. Hyde (1931) (Docteur Jekyll et Mr. Hyde), de Rouben Mamoulian [AC]

J'ai assez bien aimé. Quelques longueurs. Mais une belle réalisation pour l'époque.

20.000 especies de abejas (20 000 espèces d'abeilles), d'Estibaliz Urresola Solaguren [AC]

J'ai assez bien aimé.

Sortie en France le 2024-02-14.

The Burdened (Les lueurs d'Aden), d'Amr Gamal [AC]

Pas mal. Film principalement yéménite, se déroulant au Yémen, d'après une histoire vraie.

Sortie en France le 2024-01-31.

Jam (Sleep), de Jason Yu [AC]

Un film d'horreur sud-coréen avec quelques scènes effrayantes, mais dans l'ensemble pas très captivant.

Les conditions de projection à l'UGC Ciné Cité Internationale à Lyon n'étaient pas terribles, avec une salle surchauffée.

Sortie en France le 2024-02-21.

Karanlik Gece (Nuit noire en Anatolie), de Özcan Alper [AC]

Pas mal. Le montage alterne passé et présent, et ce n'est pas toujours très clair (mais j'étais fatigué).

Sortie en France le 2024-02-14.

Le dernier jaguar, de Gilles de Maistre [AC]

Scénario simpliste et complètement invraisemblable, et les images ne sont pas de très bonne qualité. Pour ne citer qu'un problème (où cela a une importance dans le scénario): la batterie du téléphone ne semble pas s'épuiser.

Vu en VF, car il n'y a pas le choix à Lyon (et apparemment même sur toute la France), et celle-ci est très mauvaise: les acteurs lisent leur texte. J'avais d'ailleurs écrit la même chose à propos de Mia et le lion blanc.

Sortie en France le 2024-02-07.

[2024-02-17 20:05:28 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2024-01-31/2024-02-16)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Kensuke's Kingdom (Le royaume de Kensuké), de Neil Boyle / Kirk Hendry [AC]

Très beau film d'animation avec peu de dialogues. Émouvant. J'ai apprécié en particulier les parties dans un style différent: celle très originale sur la carte vers le début du film, ainsi que le flashback.

Vu en VF, car il n'y avait pas le choix, mais pour un tel film d'animation, ce n'était probablement pas très important.

Sortie en France le 2024-02-07.

Shoshana, de Michael Winterbottom [AC]

Excellent film sur l'origine de la création de l'État d'Israël. L'intrigue est assez complexe et l'absence des Arabes est surprenante (même si ce n'était pas le sujet). Bonne mise en scène.

Vu au Zola à Villeurbanne, dans le cadre du festival Ciné O'Clock.

The Sugarland Express (1974) (Sugarland Express), de Steven Spielberg [AC]

Excellent! Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Steven Spielberg. C'était le dernier long métrage que je n'avais encore jamais vu.

Borgo, de Stéphane Demoustier [AC]

J'ai beaucoup aimé. Très bonne mise en scène, avec des plans-séquences, comme la scène d'ouverture. Le montage non linéaire fonctionne particulièrement bien.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, en présence du réalisateur et co-scénariste Stéphane Demoustier et des acteurs Louis Memmi et Cédric Appietto (Hafsia Herzi était prévue, mais n'a pas pu venir).

Concernant le tournage: La prison est une ancienne prison à Compiègne, avec de vrais Corses et de vrais matons. Cédric Appietto a précisé que c'est plus facile de jouer avec de vrais décors comme ici, car ils sont solides (il avait déjà eu une mauvaise expérience avec des décors de plateau pour une série télévisée). Le commissariat à Lyon et l'aéroport à Grenoble.

Le réalisateur, en plaisantant: On fera peut-être une suite. Cédric Appietto: Mais non, je suis mort.

Sortie en France le 2024-04-17.

Cocorico, de Julien Hervé [AC]

On rigole bien. C'est le seul intérêt, mais suffisant pour passer un bon moment.

Sortie en France le 2024-02-07.

La ferme des Bertrand, de Gilles Perret [AC]

J'ai bien aimé. L'originalité: documentaire filmé à 25 ans d'intervalle par le réalisateur (1997 et 2022), et il y a même quelques extraits d'un autre documentaire, datés de 1972.

Sortie en France le 2024-01-31.

Elaha, de Milena Aboyan [AC]

Bien, mais trop long.

Sortie en France le 2024-02-07.

Amelia's Children, de Gabriel Abrantes [AC]

Film d'horreur minimaliste sans grande originalité, mais efficace. J'ai assez bien aimé.

Sortie en France le 2024-01-31.

Argylle, de Matthew Vaughn [AC]

Film assez fun, dont les scènes d'action sont plus ou moins réussies. La meilleure scène: celle de patinage. Sinon, c'est vraiment n'importe quoi.

Vu à l'UGC Ciné Cité Part-Dieu à Lyon. Il était annoncé initialement salle 10 (une des deux plus grandes salles de ce cinéma) à cette séance, mais il a été rétrogradé salle 33, peut-être à cause des mauvaises critiques.

Sortie en France le 2024-01-31.

Aru otoko (A Man), de Kei Ishikawa [AC]

Pas mal. Film sur l'identité intéressant surtout pour son côté mystérieux. Un peu lent.

Sortie en France le 2024-01-31.

Un coup de dés, d'Yvan Attal [AC]

Un thriller qui se laisser voir, alourdi par sa voix off.

Sortie en France le 2024-01-24.

La bella estate, de Laura Luchetti [AC]

Film lent, pas très captivant. Mais belle photographie. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, dans le cadre des Rencontres autour du cinéma italien (pas de date de sortie annoncée).

La bête, de Bertrand Bonello [AC]

Complètement incompréhensible et ennuyeux. Une seule scène intéressante: celle dans la fabrique de poupées, au milieu du film. Et le générique de fin est surprenant (je n'étais pas au courant; quelques détails dans un article de Première sur ce sujet, ainsi que le dossier de presse).

Sortie en France le 2024-02-07.

[2024-01-30 23:27:07 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2024-01-21/2024-01-30)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence. Tout d'abord, je recommande fortement The Zone of Interest (La zone d'intérêt), de Jonathan Glazer [AC], que j'ai vu en avant-première au festival Lumière 2023 et qui sort ce mercredi.

Comme des lionnes, de Farid Haroud

Excellent documentaire sur les origines et l'histoire de la section féminine de l'Olympique Lyonnais. En 52 minutes, très efficace. Le plus intéressant (et souvent drôle): Selma Bacha face au passé.

Vu à la Villa Lumière, en présence du réalisateur Farid Haroud, dans le cadre de la 11e édition du festival Sport, Littérature et Cinéma. En 2018, à la 5e édition du festival, j'y avais déjà vu son documentaire Un vrai sport de gonzesses (2013), aussi en sa présence.

L'équipe de 1970 (dont il est question dans le film) était à côté de moi dans la salle.

L'homme d'argile, d'Anaïs Tellenne [AC]

Très beau film, étrange et poétique.

Sortie en France le 2024-01-24.

Daaaaaalí!, de Quentin Dupieux [AC]

Très bien. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 1), en présence du réalisateur et scénariste Quentin Dupieux. Edouard Baer était aussi prévu, mais il n'a pas pu venir.

Quentin Dupieux a expliqué qu'il a fait le montage avec la musique de Thomas Bangalter. Et maintenant, il n'hésite pas à jeter des scènes qui ne fonctionnent pas bien, ce qui donne des films assez courts, mais efficaces.

La scène d'ouverture reprend le tableau peu connu Fontaine nécrophilique coulant d'un piano à queue de Salvador Dalí.

Sortie en France le 2024-02-07.

May December, de Todd Haynes [AC]

Très bien, en particulier pour la mise en scène, ainsi que la musique, adaptée de celle que Michel Legrand a écrite pour le film The Go-Between (1971) (Le messager).

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 1), dans le cadre du festival Télérama. La projection était suivie d'une rencontre avec l'actrice et productrice Natalie Portman retransmise en direct du Cinéma du Panthéon. 85 salles de cinéma ont participé à cette retransmission; Natalie Portman n'était pas au courant et pensait de se retrouver seulement face à une petite salle. Les spectateurs à distance pouvaient transmettre leur question par SMS.

Il y a eu seulement 23 jours de tournage, sans répétition auparavant (cette absence de répétitions collait bien avec le rôle de l'actrice dans le film). Natalie Portman a aussi indiqué qu'en tant que productrice, elle est intervenue également lors de la préproduction et de la postproduction.

Sortie en France le 2024-01-24.

La tête froide, de Stéphane Marchetti [AC]

J'ai bien aimé, quoique ce n'est pas très crédible (mais nettement plus vraisemblable que Le prix du passage). Belle musique. Film partiellement tourné à Lyon et ailleurs dans sa métropole.

Le film m'a aussi rappelé l'excellent thriller Les survivants (qui se passe aussi dans les Alpes enneigées), sorti en salles un an avant.

Sortie en France le 2024-01-17.

Ma vie en papier, de Vida Dena [AC]

Documentaire sur une famille syrienne réfugiée en Belgique. J'ai bien aimé, notamment pour la forme originale, avec une animation en stop-motion à base de dessins découpés, faits par la famille elle-même, concernant leurs souvenirs. Vu au Lumière Bellecour à Lyon, en présence de la réalisatrice iranienne Vida Dena.

Note: la mère ne voulait pas être filmée (c'était son propre choix), mais elle était très présente.

Sortie en France le 2024-01-24.

Scrapper, de Charlotte Regan [AC]

Bien, sauf certains mouvements de caméra et effets de mise en scène (quel en est l'intérêt?). La jeune actrice Lola Campbell est excellente.

Sortie en France le 2024-01-10.

Mother Land (Krisha et le maître de la forêt), de Jaebeom Park [AC]

Film coréen en stop-motion. J'ai moyennement aimé. Les seules qualités sont l'esthétique et l'animation. Le scénario est très creux et le film manque de rythme.

Vu en VF, car c'est un film d'animation et la VO est en coréen, qui n'est pas la véritable langue des personnages (l'action se déroule dans les steppes de la toundra sibérienne).

Sortie en France le 2024-01-17.

Making Of, de Cédric Kahn [AC]

Moyen. Ce film est soi-disant une comédie, mais on ne rit pas du tout. La seule chose intéressante est le parallèle entre le film et le film dans le film.

Sortie en France le 2024-01-10.

Captives, d'Arnaud des Pallières [AC]

Pas terrible. Peu intéressant, et en plus, c'est mal filmé, avec une caméra qui bouge beaucoup, en gros plans.

Sortie en France le 2024-01-24.

[2024-01-20 22:40:25 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2024-01-10/2024-01-20)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Les chambres rouges, de Pascal Plante [AC]

Excellent thriller psychologique québécois, mystérieux et esthétique, qui se concentre sur ses personnages et où la violence n'apparaît pas à l'écran. Mention aux deux actrices principales, Juliette Gariépy et Laurie Babin. Très bonne musique de Dominique Plante (qui m'a fait penser en partie à celle de Lady Vengeance).

Le film fait référence à The Lady of Shalott (je ne connaissais pas du tout).

Note: en France, le film est partiellement sous-titré.

Sortie en France le 2024-01-17.

Vivre avec les loups, de Jean-Michel Bertrand [AC]

Documentaire très intéressant. Très belle image. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 1), en présence du réalisateur Jean-Michel Bertrand, du producteur Jean-Pierre Bailly et de Bruno Peyronnet (un des 3 cadreurs). L'étalonnage a été fait à Lyon.

C'est le 3e volet de la trilogie sur les loups, après La vallée des loups (2016) et Marche avec les loups (2019); c'est mon préféré.

C'était la première fois que je voyais une image d'aussi bonne qualité au Comoedia. Le projecteur de la salle 1 venait en fait d'être changé pour un projecteur laser 4K.

Sortie en France le 2024-01-24.

Priscilla, de Sofia Coppola [AC]

J'ai assez bien aimé. Superbe prestation, tout au long du film, de l'actrice Cailee Spaeny, qui a d'ailleurs obtenu le prix d'interprétation à la Mostra de Venise. Malheureusement, la mise en scène est décevante.

Sortie en France le 2024-01-03.

Poor Things (Pauvres créatures), de Yorgos Lanthimos [AC]

J'ai apprécié l'atmosphère, les décors et l'interprétation d'Emma Stone, une nouvelle fois excellente. Mais j'ai trouvé le film ennuyeux et j'ai détesté la musique.

Sortie en France le 2024-01-17.

Baavgai Bolohson (Si seulement je pouvais hiberner), de Zoljargal Purevdash [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2024-01-10.

Bonnard, Pierre et Marthe, de Martin Provost [AC]

Moyen. Déjà, Séraphine (2008) était assez décevant.

Sortie en France le 2024-01-10.

Iris et les hommes, de Caroline Vignal [AC]

Passé la mise en place, le film devient peu captivant. Une seule scène drôle (vers le début). Donc très grosse déception pour ce nouveau film de Caroline Vignal avec Laure Calamy, après Antoinette dans les Cévennes (2020), que j'avais beaucoup aimé.

Sortie en France le 2024-01-03.

Sometimes I Think About Dying (La vie rêvée de Miss Fran), de Rachel Lambert [AC]

Je n'ai pas du tout accroché et j'ai trouvé le film très ennuyeux. On rit tout de même un peu au début.

Sortie en France le 2024-01-10.

[2024-01-09 23:57:03 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-12-30/2024-01-09)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Vermines, de Sébastien Vanicek [AC]

Superbe film d'horreur en quasi huis clos, très éprouvant, mais aussi parfois drôle. Excellente mise en scène, par exemple pour l'utilisation des miroirs. Le scénario est de forme assez classique, mais c'est bien écrit et il n'y a pas de défaut. En particulier, à l'inverse de nombreux films d'horreur, les personnages ne font pas de choses stupides.

Mention aux décors extérieurs: il s'agit d'un immeuble des arènes de Picasso, à Noisy-le-Grand.

Sortie en France le 2023-12-27.

Shttl, d'Ady Walter [AC]

Film historique, remarquable surtout pour la forme: un (faux) plan-séquence unique, mais avec quelques passages avec fond entièrement noir (probablement dans le but d'y faire les raccords). Principalement en noir et blanc, avec des flashbacks en couleur (mais toujours dans le même plan-séquence). Mon reproche: trop bavard dans l'ensemble, et c'est assez dur à suivre.

Il est appréciable que la langue des personnages soit respectée, surtout pour un tel film.

Sortie en France le 2023-12-13.

Aku wa sonzai shinai (Le mal n'existe pas), de Ryûsuke Hamaguchi [AC]

Très bien, que ce soit pour le scénario (sauf la fin, incompréhensible, qui m'a déçu) ou pour la mise en scène (avec ses longs plans). J'ai appris un nouveau mot: glamping.

Vu en avant-première au cinéma Lumière Terreaux, à la soirée d'ouverture de la 17e édition du festival du cinéma japonais contemporain (Kinotayo), le 8 janvier 2024. Ce film ne faisait pas partie de la sélection parisienne (en novembre/décembre 2023).

Par le réalisateur de Drive My Car (2021), que je n'avais pas aimé.

Sortie en France le 2024-04-10.

Asteroid Hunters (Chasseurs d'astéroïdes 3D), de W.D. Hogan

Très bien. Vu en 4K / 3D dans la salle IMAX de la Cité de l'espace, à Toulouse (écran de 400 ), en VF faite pour la Cité de l'espace. Ce film y est projeté depuis le 14 octobre 2020.

Dream Scenario, de Kristoffer Borgli [AC]

Très original. Dommage juste que les idées ne soient pas mieux exploitées.

Sortie en France le 2023-12-27.

Migration, de Benjamin Renner / Guylo Homsy [AC]

J'ai bien aimé. Vu en VF, mais peu importe pour un tel film d'animation.

Sortie en France le 2023-12-06.

Io capitano (Moi, capitaine), de Matteo Garrone [AC]

J'ai assez bien aimé.

Sortie en France le 2024-01-03.

Le plongeur, de Francis Leclerc [AC]

Pas mal. Mes reproches: il ne se passe pas grand chose et la fin est traitée trop rapidement. Le plan-séquence d'ouverture, en plongée verticale, n'aboutit sur rien. Dommage.

Note: c'est un film québécois, et en France, il est sous-titré (avec adaptation).

Sortie en France le 2024-01-03.

Shaun the Sheep: The Flight Before Christmas (Shaun le mouton: L'échappée de Noël), de Steve Cox [AC] [AC]

Moyen. Court métrage d'animation vu dans le programme L'incroyable Noël de Shaun le mouton.

Sortie en France le 2023-11-15.

Hokkyoku Hyakkaten no Concierge San (Le grand magasin), de Yoshimi Itazu [AC]

Pas terrible. Scénario très creux. Film d'animation surtout pour les enfants.

Sortie en France le 2023-12-06.

Timmy's Christmas Surprise (Joyeux Noël, Timmy), de Dave Scanlon / Liz Whitaker [AC]

Nul. Pas du tout d'humour. Court métrage d'animation vu dans le programme L'incroyable Noël de Shaun le mouton.

Sortie en France le 2023-11-15.

[2024-01-07 22:54:18 UTC]
Cinéma: mon top 17 et bilan de l'année 2023

(Cinéma)

Bonne année 2024! Comme d'habitude, voici mon bilan cinéma de l'année qui vient de s'écouler. Tout d'abord, mon top 17 parmi les 295 films récents que j'ai vus pour la première fois en salle en 2023 (donc sans compter les anciens films), y compris les avant-premières, films vus dans des festivals, et autres séances spéciales:

  1. Spider-Man: Across the Spider-Verse, de Joaquim Dos Santos / Kemp Powers / Justin K. Thompson [AC] – animation / action / aventure / fantastique (États-Unis); vu le 2023-06-06, sorti le 2023-05-31.

  2. Bãhubali 2: The Conclusion (Baahubali 2: La conclusion), de S.S. Rajamouli [AC] – action (Inde); vu le 2023-04-10 [H], sorti le 2017-04-28.

  3. Bãhubali: The Beginning (La légende de Baahubali: 1ère partie), de S.S. Rajamouli [AC] – action (Inde); vu le 2023-04-09 [H], sorti le 2016-06-08.

  4. Kurak Günler (Burning Days), d'Emin Alper [AC] – drame / thriller (Turquie / France et autres pays européens); vu le 2023-04-24 [V], sorti le 2023-04-26.

  5. Niños de Las Brisas (Les enfants de Las Brisas), de Marianela Maldonado – documentaire (Venezuela); vu le 2023-03-22 [R], pas de sortie en salles en France.

  6. The Holdovers (Winter Break), d'Alexander Payne [AC] – comédie / drame (États-Unis); vu le 2023-10-15 [L], sorti le 2023-12-13.

  7. Anatomie d'une chute, de Justine Triet [AC] – policier / drame / thriller (France); vu le 2023-08-29, sorti le 2023-08-23.

  8. Anselm - Das Rauschen der Zeit (Anselm), de Wim Wenders [AC] – documentaire (Allemagne); vu le 2023-09-08 en 3D, sorti le 2023-10-18.

  9. Kapitan Volkonogov bezhal (Le capitaine Volkonogov s'est échappé), de Natasha Merkulova / Aleksey Chupov [AC] – drame / historique (Russie / France / Estonie); vu le 2023-04-28, sorti le 2023-03-29.

  10. Le règne animal, de Thomas Cailley [AC] – aventure / drame / fantastique (France); vu le 2023-09-28, sorti le 2023-10-04.

  11. Dalva, d'Emmanuelle Nicot [AC] – drame (France / Belgique); vu le 2023-01-28 [D], sorti le 2023-03-22.

  12. Je verrai toujours vos visages, de Jeanne Herry [AC] – drame (France); vu le 2023-05-06, sorti le 2023-03-29.

  13. The Zone of Interest (La zone d'intérêt), de Jonathan Glazer [AC] – drame / historique / guerre (États-Unis / Royaume-Uni / Pologne); vu le 2023-10-15 [L], sortie prévue le 2024-01-31.

  14. Alibi.com 2, de Philippe Lacheau [AC] – comédie (France); vu le 2023-02-28, sorti le 2023-02-08.

  15. De grandes espérances, de Sylvain Desclous [AC] – drame (France); vu le 2023-03-13, sorti le 2023-03-22.

  16. Fogaréu, de Flávia Neves [AC] – drame (Brésil); vu le 2023-03-25 [R], pas de sortie en salles en France.

  17. Scream VI, de Matt Bettinelli-Olpin / Tyler Gillett [AC] – horreur (États-Unis); vu le 2023-03-09, sorti le 2023-03-08.

Les meilleurs anciens films que j'ai vus cette année, pour la première fois sur grand écran, dans l'ordre dans lequel je les ai vus: The Scarlet Letter (1926) (La lettre écarlate), de Victor Sjöström [AC]; The Shawshank Redemption (1994) (Les évadés), de Frank Darabont [AC]; Bound by Honor / Blood In, Blood Out (1993) (Les princes de la ville), de Taylor Hackford [AC] @ [L]; Sie fanden eine Heimat / The Village (1953) (Le village près du ciel), de Leopold Lindtberg [AC] @ [L]; Saving Private Ryan (1998) (Il faut sauver le soldat Ryan), de Steven Spielberg [AC]; Schindler's List (1993) (La liste de Schindler), de Steven Spielberg [AC].

Les festivals auxquels j'ai assisté:

Enfin, en 2023, j'ai soumis sur l'IMDb 6935 items qui ont été approuvés et je suis classé 638e contributeur.

[2023-12-29 22:31:28 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-12-20/2023-12-29)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Schindler's List (1993) (La liste de Schindler), de Steven Spielberg [AC]

Un très grand film, en particulier pour son scénario surprenant et laissant part au mystère et à l'ambiguïté, adapté d'un roman biographique (donc d'après une histoire vraie). Il dure plus de 3 heures, mais il est captivant du début à la fin, et on ne sent pas le temps passer. Et la mise en scène est impeccable, comme d'habitude. Un seul petit reproche: l'utilisation de la langue anglaise, même si pour ce film, cela ne me semble pas vraiment important (comme il n'y a pas de Britannique ou d'Américain, même pas en référence, cette langue peut être considérée comme neutre).

Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Steven Spielberg. C'était un de ses deux longs métrages que je n'avais encore jamais vus. Il s'agissait de la copie restaurée de 2018: le film était précédé d'une petite présentation de Steven Spielberg faite pour la reprise en 2018 aux États-Unis.

Kaibutsu (L'innocence), de Hirokazu Kore-eda [AC]

J'ai bien aimé. Le film vaut surtout pour sa construction: l'histoire est racontée de trois points de vue différents. Ce type de film n'est pas nouveau, mais c'est bien exploité ici. Cependant, il est assez évident dans les deux premières parties qu'on n'a pas la vérité.

Sortie en France le 2023-12-27.

Los colonos (Les colons), de Felipe Gálvez Haberle [AC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2023-12-20.

Chasse gardée, de Frédéric Forestier / Antonin Fourlon [AC]

Assez bonne comédie. On pense évidemment au sketch des Inconnus.

Sortie en France le 2023-12-20.

Retratos Fantasmas (Portraits fantômes), de Kleber Mendonça Filho [AC]

Documentaire intéressant. À Lyon, il n'a été à l'affiche qu'une seule semaine, pendant laquelle je n'étais pas là. Mais j'ai finalement pu le voir quelques semaines plus tard à Toulouse, où il passait dans un petit cinéma mono-écran, Le Cratère (je n'y étais encore jamais allé).

Sortie en France le 2023-11-01.

Rue des dames, de Hamé Bourokba / Ekoué Labitey [AC]

J'ai plutôt bien aimé. Garance Marillier, dans le rôle principal, est toujours aussi convaincante. Concernant la narration, le scénario contient quelques bonnes idées, mais l'ensemble est assez décevant, peut-être à cause du montage.

Sortie en France le 2023-12-13.

Voyage au pôle sud, de Luc Jacquet [AC]

De très belles images, mais voix off ennuyeuse.

Sortie en France le 2023-12-20.

Aquaman and the Lost Kingdom (Aquaman et le royaume perdu), de James Wan [AC]

Pas mal. Scénario moyen, très bel univers visuel. Vu en Dolby Cinema 3D, en très bon 4K (le film ayant été tourné en 8K), au Pathé Wilson (ex-Gaumont) à Toulouse, ce qui était à peu près le seul intérêt du film. Le premier volet, Aquaman (2018), était très nettement meilleur.

Je ne me souvenais plus des personnages, et c'était un peu embêtant, car ils ne sont pas introduits.

Sortie en France le 2023-12-20.

[2023-12-20 17:47:15 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-12-11/2023-12-19)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Une affaire d'honneur, de Vincent Perez [AC]

Excellent, avec des personnages qui ont réellement existé. Très intéressant pour le côté historique. J'ai aussi apprécié l'humour, présent de temps de temps.

Vu en avant-première à l'Institut Lumière, en présence du réalisateur, co-scénariste et acteur Vincent Perez, de la co-scénariste Karine Silla, et des acteurs Doria Tillier et Damien Bonnard.

Les acteurs ont dû s'entraîner pendant 4 mois. Doria Tillier a dit qu'elle n'était pas sportive et détestait l'effort physique. Mais elle offre une très belle performance. Le film a été tourné en 39 jours seulement.

Note: 3 films de la sortie des usines Lumière ont été projetés en début de séance pour Doria Tillier, qui n'était jamais venue.

Sortie en France le 2023-12-27.

Robot Dreams (Mon ami robot), de Pablo Berger [AC]

Très joli film d'animation sans dialogue (les seules voix sont des chansons qu'on entend); adaptation du roman graphique de Sara Varon [IMDb]. C'est à partir de la scène de la luge (la scène d'action du film) que j'ai vraiment apprécié: le film devient plus poétique, puis le scénario est plus intéressant. Excellente idée de split-screen à la fin.

Vu en avant-première au cinéma Le Zola à Villeurbanne, en présence du réalisateur Pablo Berger et de Yuko Harami (sa compagne), qui a notamment monté la musique. Pablo Berger a dit qu'il aimait beaucoup l'animation japonaise (par exemple, Hayao Miyazaki). Les deux invités ont souligné l'importance de la musique organique, à savoir qu'elle ne fait qu'un avec l'image. Le film se déroule à New York dans les années 1980, plutôt au milieu de ces années, mais en tout cas avant 1990, année à partir de laquelle le réalisateur a vécu à New York.

Sortie en France le 2023-12-27.

Soudain seuls, de Thomas Bidegain [AC]

Très bon survival, basé sur le roman éponyme d'Isabelle Autissier.

Sortie en France le 2023-12-06.

Indiana Jones and the Temple of Doom (1984) (Indiana Jones et le temple maudit), de Steven Spielberg [AC]

Bien, avec d'excellentes scènes d'action à la fin, notamment celle géniale des chariots (wagonnets) dans la mine.

Vu une première fois dans les années 1980 (cinéma ou télévision). Revu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Steven Spielberg.

Bâtiment 5, de Ladj Ly [AC]

Bien filmé et bien joué, mais sans surprise.

Sortie en France le 2023-12-06.

Always (1989) (Always - Pour toujours), de Steven Spielberg [AC]

Bien, une belle histoire, mais il y a des longueurs. Vu une première fois à la télévision, et revu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Steven Spielberg.

Les trois mousquetaires: Milady, de Martin Bourboulon [AC]

J'ai moyennement aimé. Film confus. Même remarque que pour le premier volet (qui était meilleur): côté mise en scène, les quelques plans-séquences sont appréciables, mais la caméra bouge trop. Enfin, mention tout de même au plan-séquence de la dernière scène de combat.

Sortie en France le 2023-12-13.

Past Lives (Past lives - Nos vies d'avant), de Celine Song [AC]

Je n'ai pas été emballé par le scénario. Ça manque d'émotion.

Vu dans la salle 6 de l'UGC Ciné Cité Internationale à Lyon, et il y a toujours ce problème de pixel bleu vers le bas, au milieu, que j'avais remarqué pour la première fois en août 2019 (cependant, il n'est visible que sur du sombre et se laisse oublier).

Sortie en France le 2023-12-13.

[2023-12-10 22:57:17 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-12-01/2023-12-10)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence. Tout d'abord, je recommande fortement The Holdovers (Winter Break), d'Alexander Payne [AC], que j'ai vu au festival Lumière et qui va sortir mercredi. C'est un des meilleurs films de l'année.

Gojira -1.0 (Godzilla Minus One), de Takashi Yamazaki [AC]

Film d'action très impressionnant, bénéficiant d'une bonne mise en scène et d'un scénario intéressant, avec notamment la mise en place d'une stratégie (ce qui est peu souvent le cas dans les blockbusters américains). Plusieurs choses vers la fin sont cependant prévisibles.

Vu en Dolby Cinema au Pathé Vaise à Lyon. Je ne comprends pas du tout pourquoi il n'y a eu que 2 jours d'exploitation en France: les 7 et 8 décembre, uniquement dans les salles spéciales Pathé; ces restrictions étaient annoncées mi-novembre, cf l'article de Première.

Sortie en France le 2023-12-07.

Ricardo et la peinture, de Barbet Schroeder [AC]

J'ai beaucoup aimé ce documentaire sur le peintre Ricardo Cavallo. Certaines oeuvres sont vraiment impressionnantes.

Sortie en France le 2023-11-15.

La rivière, de Dominique Marchais [AC]

Documentaire écologique très intéressant. 7 intervenants et quelques plans magnifiques.

Sortie en France le 2023-11-22.

The Braid (La tresse), de Laetitia Colombani [AC]

Très joli film. On devine assez rapidement ce qu'il en sera à la fin, mais le scénario est intéressant, et on ne voit pas du tout qu'il s'agit d'une adaptation (c'est la réalisatrice du film, Laetitia Colombani, qui a adapté son propre roman). De plus, c'est bien filmé et les 4 actrices principales sont très convaincantes.

Sortie en France le 2023-11-29.

La chimera (La chimère), d'Alice Rohrwacher [AC]

J'ai moyennement aimé. Le film est trop long et confus, et le montage est bizarre. On a quelques belles scènes, dont une magnifique, mais pour un grand nombre de scènes, je ne comprends pas du tout les intentions de la réalisatrice, que ce soit sur le fond ou sur la forme; par exemple, pourquoi ces images en 1.33? Et le destin de la tête est complètement prévisible.

Sortie en France le 2023-12-06.

Twilight Zone: The Movie (1983) (La quatrième dimension), de Joe Dante / John Landis / George Miller / Steven Spielberg [AC]

Moyen. Aucun des segments n'a de véritable scénario. Seul le 3e segment (celui de Joe Dante) est relativement bon et a d'excellentes idées, quoique peu exploitées. J'avais un meilleur souvenir de la série.

Film vu en séance unique à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Steven Spielberg (qui a réalisé le 2e segment).

C'est sur le tournage du 1er segment qu'un accident d'hélicoptère a causé la mort de l'acteur principal Vic Morrow et de deux enfants.

Anna (1967), de Pierre Koralnik [AC]

Original, mais ennuyeux. Téléfilm sorti en salles en 2023 en version restaurée numérique 4K, et vu à cette occasion au Cinéma Opéra à Lyon.

Sortie en France le 2023-11-29.

[2023-11-30 22:51:17 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-11-18/2023-11-30)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Saving Private Ryan (1998) (Il faut sauver le soldat Ryan), de Steven Spielberg [AC]

Très grand film de guerre. Superbe bande son.

Vu à l'Institut Lumière, à la soirée d'ouverture de la rétrospective Steven Spielberg, en copie 35 mm d'époque (le film n'étant jamais ressorti). Le sang de la première bataille s'est échappé et a contaminé la copie (uniquement sur du noir). Les vielles copies ont souvent des défauts, mais jamais ce genre d'effet. Cela ne m'a pas gêné.

The Hunger Games: The Ballad of Songbirds & Snakes (Hunger Games: la ballade du serpent et de l'oiseau chanteur), de Francis Lawrence [AC]

Très bien, notamment pour la prestation de Rachel Zegler. Le film est long, mais le temps passe vite, peut-être même trop vite, car les personnages secondaires ne sont pas assez développés.

Sortie en France le 2023-11-15.

Mars Express, de Jérémie Périn [AC]

Très bon film d'animation.

Sortie en France le 2023-11-22.

La boum 2 (1982), de Claude Pinoteau [AC]

J'ai assez bien aimé. Inférieur au premier volet, surtout nettement moins drôle. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière.

Perfect Days, de Wim Wenders [AC]

J'ai assez bien aimé. Cependant, ce film au scénario minimaliste se répète et est trop long. À noter la présence de cochons jaunes (avant que Hirayama entre dans le restaurant, peu après l'achat du livre).

Sortie en France le 2023-11-29.

La fiancée du poète, de Yolande Moreau [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2023-10-11.

Les grandes familles (1958), de Denys de La Patellière [AC]

Pas mal. Vu en version restaurée numérique 4K à l'Institut Lumière, en prolongation du festival Lumière 2023.

Gueules noires, de Mathieu Turi [AC]

Petit film d'horreur inspiré de H. P. Lovecraft, mais au scénario simpliste.

Sortie en France le 2023-11-15.

Napoleon (Napoléon), de Ridley Scott [AC]

Peu captivant, peut-être en partie à cause du montage, qui donne simplement l'impression d'une succession de scènes, sans raconter d'histoire (la version longue, non prévue au cinéma, serait-elle préférable?). Et tout le monde parle anglais, ce qui est très problématique pour un tel film, même si cela n'a pas de conséquence d'un point de vue artistique. Concernant le côté historique, il y a beaucoup d'inexactitudes importantes (liste non exhaustive); pourquoi pas, mais à ce point, cela aurait dû être annoncé. Reste le côté spectaculaire. Mais seule la bataille d'Austerlitz (avec la glace) vaut vraiment le détour (même si ce qu'on voit reste majoritairement une invention pour raisons artistiques). Mention aussi à la prise de Toulon, au début du film.

Sortie en France le 2023-11-22.

How to Have Sex, de Molly Manning Walker [AC]

Ennuyeux du début à la fin. Ne raconte pas grand chose.

Sortie en France le 2023-11-15.

[2023-11-17 22:17:46 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-11-05/2023-11-17)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

I... comme Icare (1979), de Henri Verneuil [AC]

Excellent thriller politique. Vu initialement à la télévision (dans les années 1990?), et pour la première fois sur grand écran, en version restaurée numérique 2K à l'Institut Lumière, en prolongation du festival Lumière 2023; je me souvenais juste de l'immeuble et de comment ça se terminait.

The Player (1992), de Robert Altman [AC]

Excellent! Superbe plan-séquence d'ouverture. Très bonne fin, même si elle est attendue.

Vu à l'Institut Lumière, en prolongation du festival Lumière 2023.

Wadaean Julia (Goodbye Julia), de Mohamed Kordofani [AC]

Très beau film, entre drame et thriller. C'est le deuxième film soudanais que je vois (coproduction Soudan-Égypte-France).

Sortie en France le 2023-11-08.

Rien à perdre, de Delphine Deloget [AC]

Bien écrit et émouvant. Virginie Efira est exceptionnelle!

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 1), en présence de la réalisatrice Delphine Deloget et de l'acteur Mathieu Demy; l'actrice India Hair, qui était à Lyon pour le tournage du prochain film d'Emmanuel Mouret, est également venue, mais uniquement avant la projection.

La réalisatrice Delphine Deloget vient du documentaire, et c'est son premier long métrage de fiction (mais qui a un côté documentaire).

L'acteur Félix Lefebvre a accepté de prendre du poids pour son rôle. Il devait initialement prendre 5 kg, puis c'est passé à 10, et finalement 20! C'était donc assez surprenant après l'avoir vu dans Été 85 (2020).

Sortie en France le 2023-11-22.

Der Name der Rose (1986) (Le nom de la rose), de Jean-Jacques Annaud [AC]

Très bien. Vu une première fois dans les années 1980-1990, à la télévision, je crois bien. Revu à l'Institut Lumière, en prolongation du festival Lumière 2023, en avant-première de sa reprise en salles en version restaurée numérique 4K.

Reprise en France le 2024-02-21.

Rue des prairies (1959), de Denys de La Patellière [AC]

Très bien. Vu en version restaurée numérique 4K à l'Institut Lumière, en prolongation du festival Lumière 2023.

The Marvels, de Nia DaCosta [AC]

Quelques très bonnes idées dans le scénario, comme les échanges (quoique non exploités par les personnages) et une évacuation de manière surprenante. Il y a pas mal d'humour. C'est le tout début qui est le plus réussi. Un film pas indispensable, mais on passe un bon moment, sans ennui.

Sortie en France le 2023-11-08.

Le ravissement, d'Iris Kaltenbäck [AC]

J'ai bien aimé. Grande performance d'Hafsia Herzi, une nouvelle fois.

Sortie en France le 2023-10-11.

La passion de Dodin Bouffant, d'Anh Hung Tran [AC]

J'ai bien aimé. On ne voit pas du tout que c'est adapté d'un roman. Le Prix de la mise en scène au Festival de Cannes est plutôt mérité. En particulier, très beau plan final, poétique.

Ce qui est dit sur l'omelette norvégienne est intéressant (le blanc d'oeuf est un isolant); un dessert scientifique, comme dit l'un des personnages.

Sortie en France le 2023-11-08.

The Pod Generation, de Sophie Barthes [AC]

Bonne comédie d'anticipation, sauf la fin, simpliste et peu crédible. La très courte scène de la balançoire m'a bien fait rire. C'est très intéressant côté réflexion et vision du futur, et certains points font penser à Gattaca (1997) d'Andrew Niccol, mais contrairement à ce dernier, le scénario est ici minimaliste et la mise en scène assez plate dans l'ensemble.

Sortie en France le 2023-10-25.

Vincent doit mourir, de Stéphan Castang [AC]

Une sorte de film de zombies. J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2023-11-15.

Rapito (L'enlèvement), de Marco Bellocchio [AC]

J'ai plutôt bien aimé. Très belle photographie. Un peu long.

Sortie en France le 2023-11-01.

Flo, de Géraldine Danon [AC]

Biopic assez intéressant sur Florence Arthaud, quoique peu informatif sur les dates. Le film est nettement meilleur dans sa seconde moitié. Quelques bonnes choses dans la mise en scène: un plan-séquence et les scènes en mer, très réussies. Belle performance de l'actrice Stéphane Caillard. Un très gros reproche: la relation amoureuse inventée.

Sortie en France le 2023-11-01.

Le théorème de Marguerite, d'Anna Novion [AC]

Pas mal. Une nouvelle belle prestation d'Ella Rumpf, découverte dans Grave (2016). Un reproche: l'histoire d'amour.

Sortie en France le 2023-11-01.

Inside (À l'intérieur), de Vasilis Katsoupis [AC]

Pas mal. Une très bonne idée: les décors, avec les oeuvres d'art. Mais le scénario de ce film en huis clos quasiment sans dialogues n'est pas à la hauteur: assez creux et questionnable. En particulier, je me demande pourquoi Nemo n'a pas continué sur la porte, non pas pour essayer de l'ouvrir, mais pour pouvoir faire du bruit. Et la fin laisse sur sa faim.

Sortie en France le 2023-11-01.

Geomijip (Ça tourne à Séoul!), de Jee-woon Kim [AC]

J'ai moyennement aimé. Le film est globalement confus, mais est parfois amusant.

Sortie en France le 2023-11-08.

Simple comme Sylvain, de Monia Chokri [AC]

Bavard, terriblement ennuyeux et sans émotion. J'ai détesté.

Sortie en France le 2023-11-08.

[2023-10-31 22:40:39 UTC]
Festival Lumière 2023 et derniers films vus (2023-10-14/2023-10-30)

(Cinéma – Lyon)

Le festival Lumière 2023 s'est terminé il y a une dizaine de jours. J'y suis allé à 29 séances, incluant 26 longs métrages et 2 master classes (Jonathan Glazer et Terry Gilliam). Parmi les longs métrages, il y en a 6 que j'avais déjà vus (dont 5 au cinéma), ce qui doit être un record, avec notamment 2 films particulièrement rares:

Voici maintenant quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma pour la première fois, par ordre de préférence, mais pour les films du festival Lumière, en ne conservant que les films récents (majoritairement des avant-premières) et les meilleurs films (je ferai une liste des films du festival, continuation comprise, qui n'est pas terminée, plus tard si j'ai le temps).

Bound by Honor / Blood In, Blood Out (1993) (Les princes de la ville), de Taylor Hackford [AC]

Superbe! Vu en 35 mm à l'Institut Lumière dans le cadre du festival Lumière 2023, en présence du réalisateur Taylor Hackford.

Ce film a été très peu vu en salles, même aux États-Unis. Une raison est que le film est une production Disney et il est très violent (surtout par rapport aux films habituels de Disney); la sortie en salles aux États-Unis a donc été très limitée. C'est un film sur la mafia mexicaine, sujet quasiment jamais abordé.

Le titre voulu par Taylor Hackford, qui apparaît à l'écran (tout du moins sur cette copie 35 mm), est Blood In, Blood Out. Comme l'a expliqué le réalisateur, cela fait référence au fait qu'il faut tuer quelqu'un pour entrer dans un gang, et il n'est possible d'en sortir qu'en étant tué. Mais le film est sorti aux États-Unis sous le titre Bound by Honor.

The Holdovers (Winter Break), d'Alexander Payne [AC]

J'ai adoré. Vu en avant-première à l'Institut Lumière dans le cadre du festival Lumière 2023, en présence du réalisateur Alexander Payne et du scénariste David Hemingson.

Sortie en France le 2023-12-13.

Sie fanden eine Heimat / The Village (1953) (Le village près du ciel), de Leopold Lindtberg [AC]

Film magnifique. Beaucoup d'émotion et quelques passages effrayants. Vu en version restaurée numérique 4K au Pathé Bellecour (salle 6) dans le cadre du festival Lumière 2023; il s'agissait de la version internationale, très anglophone. Le titre du film à l'écran était The Village.

The Zone of Interest (La zone d'intérêt), de Jonathan Glazer [AC]

J'ai beaucoup aimé. En particulier, la bande son est excellente (avec les bruits provenant de derrière le mur). Et le fait que la langue (l'allemand) soit respectée est très appréciable. J'ai cependant trouvé le film un peu trop long.

Vu en avant-première à l'Institut Lumière dans le cadre du festival Lumière 2023, en présence du réalisateur Jonathan Glazer, quelques heures avant sa master class.

À propos du film à la master class: Il y a le film qu'on voit et le film qu'on entend, ce qui donne un troisième film. Le film commence par 4 minutes de noir et se termine par 7 minutes de noir. Le réalisateur n'utilise pas que du noir; il y a aussi l'écran rouge, qui nous laisse imaginer…

Sortie en France le 2024-01-31.

Ohikkoshi (1993) (Déménagement), de Shinji Sômai [AC]

Très beau film, avec des images magnifiques dans la seconde moitié. La jeune actrice principale, Tomoko Tabata, est époustouflante.

Sortie en France le 2023-10-25.

Tange Sazen yowa: Hyakuman ryô no tsubo (1935) (Le pot d'un million de ryôs), de Sadao Yamanaka [AC]

Excellente comédie avec du suspense. Bien filmée. Belle musique.

Vu en version restaurée numérique 4K (datant de 2020) à l'Institut Lumière, dans le cadre du festival Lumière 2023, en présence de Rintarô, qui a dit que Sadao Yamanaka avait révolutionné le cinéma, mais il ne reste que 3 films, les autres ayant été perdus.

The Devil's Advocate (1997) (L'associé du diable), de Taylor Hackford [AC]

Thriller mêlant film de procès et fantastique, critiquant la société actuelle. J'ai beaucoup aimé le scénario, mais le film aurait pu être aussi bon (et même meilleur) sans ce côté fantastique, qui n'apporte pas grand chose. La fin est cependant bien vue.

Vu une première fois à la télévision, je crois bien. Revu en 35 mm au Pathé Bellecour (salle 1) dans le cadre du festival Lumière 2023, en présence du réalisateur Taylor Hackford. Ce dernier a notamment raconté l'anecdote suivante. Lors d'une improvisation pour la préparation des acteurs avant le tournage, Al Pacino s'est mis à chanter It Happened in Monterey. Cette chanson, non prévue dans le scénario, a été ajoutée à la fin du film.

Le tonnerre de Dieu (1965), de Denys de La Patellière [AC]

Émouvant. Excellents dialogues et acteurs (Jean Gabin, Lilli Palmer, Michèle Mercier); on rit souvent. Très belle musique de Georges Garvarentz.

Vu à l'Institut Lumière, en prolongation du festival Lumière 2023, dans une version restaurée faite par Studiocanal exclusivement pour le festival.

Une année difficile, d'Olivier Nakache / Éric Toledano [AC]

Très drôle, superbe casting, avec notamment Pio Marmaï et Noémie Merlant.

Sortie en France le 2023-10-18.

The Old Oak, de Ken Loach [AC]

Film humaniste très bien écrit et émouvant.

Sortie en France le 2023-10-25.

La sociedad de la nieve (Le cercle des neiges), de J.A. Bayona [AC]

Très bien. Vu au Pathé Bellecour (salle 1) dans le cadre du festival Lumière 2023, en présence du réalisateur J.A. Bayona. Le film étant distribué par Netflix (avec une diffusion à partir du 2024-01-04), c'était la seule occasion de le voir sur grand écran. Le réalisateur a dit que son film est basé sur le livre et pas sur les 2 films sur cette histoire (il avait vu cependant déjà les 2 films dans le passé).

À noter que la langue des personnages est respectée (ce qui est une excellente chose), contrairement au film de Frank Marshall, Alive (1993) (Les survivants), qui est en anglais. Je me souviens d'avoir déjà vu ce film, à la télévision, je crois bien.

Au générique, on peut voir que du 16 mm et du 35 mm ont été utilisés.

Sortie sur Netflix le 2024-01-04.

Killers of the Flower Moon, de Martin Scorsese [AC]

Très bien, mais pour une telle durée (3 heures et demie), on pouvait s'attendre à un scénario plus développé, même si le film est très prenant et pas du tout ennuyeux (sauf au début). Je suis aussi un peu déçu par la mise en scène, inégale. Cependant les acteurs sont parfaits.

Sortie en France le 2023-10-18.

Second tour, d'Albert Dupontel [AC]

J'ai bien aimé, mais c'est nettement en dessous des 5 films précédents d'Albert Dupontel. Concernant la musique, notons l'utilisation de Cessate, omai cessate de Vivaldi, reprise de la bande originale du film Lady Vengeance.

Sortie en France le 2023-10-25.

Kimitachi wa dô ikiru ka (Le garçon et le héron), de Hayao Miyazaki [AC]

Toujours imaginatif, mais long et pas très intéressant. Vu en avant-première à l'Institut Lumière dans le cadre du festival Lumière 2023; c'était la première française.

Sortie en France le 2023-11-01.

Der junge Törless (1966) (Les désarrois de l'élève Törless), de Volker Schlöndorff [AC]

Pas mal.

Reprise en France le 2023-06-14.

The Appointment (1982), de Lindsey C. Vickers [AC]

Lent et pas très captivant.

Sortie en France le 2023-10-25.

Yamanaka Sadao ni Sasageru Manga Eiga Nezumikozo Jirokichi (Nezumikozo Jirokichi), de Rintarô [AC]

Moyen. Moyen métrage d'animation vu à l'Institut Lumière dans le cadre du festival Lumière 2023, en présence du réalisateur Rintarô. C'était la deuxième projection en France, après le Festival international du film d'animation d'Annecy. Il s'agit d'une lettre d'amour adressée à Sadao Yamanaka.

Chambre 999, de Lubna Playoust [AC]

Inégal et dans l'ensemble peu intéressant (et souvent confus), sauf le segment d'Arnaud Desplechin, à la fois très intéressant et concis. À noter que l'intelligence artificielle n'est pas du tout abordée; mais le film a été tourné en 2022.

Sortie en France le 2023-10-25.

Le Vourdalak, d'Adrien Beau [AC]

Je n'ai pas aimé. Le traitement très théâtral fonctionne mal. Un point positif concernant l'atmosphère et certaines images, qui font penser aux films fantastiques tchécoslovaques des années 1970.

Tourné en 16 mm (Super 16).

Sortie en France le 2023-10-25.

The Wonderful Story of Henry Sugar (La merveilleuse histoire d'Henry Sugar), de Wes Anderson [AC]

J'ai détesté. Vu à l'Auditorium de Lyon dans le cadre du festival Lumière 2023, en présence du réalisateur Wes Anderson. Ce moyen métrage n'est diffusé que sur Netflix, qui a tous les droits des histoires de Roald Dahl.

Sortie sur Netflix le 2023-09-27.

[2023-10-13 21:22:27 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-10-02/2023-10-13)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence. Tout d'abord, je recommande vivement le documentaire Anselm - Das Rauschen der Zeit (Anselm), de Wim Wenders (qui va recevoir le Prix Lumière vendredi prochain) [AC], que j'avais vu il y a un mois, en 3D et en 4K.

Au bonheur des dames (1930), de Julien Duvivier [AC]

Très bien. Vu en ciné-concert au théâtre Kantor de l'ENS de Lyon: improvisation au piano par Karol Beffa [IMDb].

Bernadette, de Léa Domenach [AC]

Très bonne comédie.

Sortie en France le 2023-10-04.

Marie-Line et son juge, de Jean-Pierre Améris [AC]

Émouvant et parfois drôle.

Sortie en France le 2023-10-11.

A Letter to A'ma (Une lettre pour Hama), de Hui-Ling Chen [AC]

Documentaire intéressant sur Taïwan, tourné de 2007 à 2017. Vu aux Alizés à Bron dans le cadre du Ciné-Club Chinois, en présence de la réalisatrice Hui-Ling Chen.

État limite, de Nicolas Peduzzi [AC]

Documentaire sur un psychiatre dans un hôpital parisien. Pas mal. Vu au Comoedia à Lyon, en présence du réalisateur Nicolas Peduzzi, dans le cadre d'une sélection des films de l'ACID du Festival de Cannes 2023. Le tournage s'est déroulé sur une période de 2 ans et demi.

Je vous salue salope: La misogynie au temps du numérique, de Léa Clermont-Dion / Guylaine Maroist [AC]

Documentaire d'un intérêt limité.

Sortie en France le 2023-10-04.

The Exorcist: Believer (L'exorciste - Dévotion), de David Gordon Green [AC]

Pas terrible.

Sortie en France le 2023-10-11.

Club Zero, de Jessica Hausner [AC]

Pas terrible. Le scénario est creux et peu convaincant.

Sortie en France le 2023-09-27.

Mothering Sunday (Entre les lignes), d'Eva Husson [AC]

Ennuyeux et très mal filmé: tout en gros plans, parfois très courts.

Sortie en France le 2023-10-04.

[2023-10-01 23:23:00 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-09-15/2023-10-01)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois, avec une exception), par ordre de préférence:

Face/Off (1997) (Volte/face), de John Woo [AC]

Superbe! C'est peu crédible, mais il y a énormément de suspense et les scènes d'action sont spectaculaires.

Vu à sa sortie en salles en 1997, très probablement en VF. Revu toujours en 35 mm, mais en VO, lors de la nuit Nicolas Cage à l'Institut Lumière (je ne suis resté que pour les deux premiers films de cette nuit).

Le règne animal, de Thomas Cailley [AC]

Magnifique, très bien filmé, avec de l'humour et des acteurs convaincants. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (dans la très grande salle 1), en présence du réalisateur et co-scénariste Thomas Cailley.

Quelques informations données lors de la rencontre… Les sons viennent des acteurs et sont très peu retravaillés. À l'inverse de ce qui se passe dans la réalité, noter que la biodiversité augmente. Le réalisateur a voulu le moins d'effets numériques possible (ce qui permet aux images d'être plus réalistes). Concernant le casting, il avait rencontré une danseuse avec sa propre chorégraphie, ce qui a donné le personnage du poulpe (dans le supermarché), qui n'était pas prévu au départ. Il y avait une équipe de handball pour balancer des côtes de boeuf. Pour les acteurs principaux, Thomas Cailley a d'abord cherché le fils (interprété par Paul Kircher), qui est plus présent à l'écran que le père (interprété par Romain Duris).

Sortie en France le 2023-10-04.

Gandhi (1982), de Richard Attenborough [AC]

Un grand film! Malgré ses 3 h 11, on ne sent pas du tout le temps passer.

Vu en 35 mm à une séance spéciale à l'Institut Lumière, dans le cadre de la quinzaine de la non-violence et de la paix, pour les 40 ans de la marche pour l'égalité et contre le racisme, en présence de Christian Delorme, le curé des Minguettes, et de Djamel Atallah, l'un des marcheurs de 1983.

Acide, de Just Philippot [AC]

J'ai beaucoup aimé ce survival pour son côté terrifiant, d'autant plus qu'il paraît plutôt réaliste pour ce genre de film. Mais la fille m'énerve un peu. Belle musique.

Basé sur le court métrage homonyme du réalisateur, Acide (2018), que j'avais vu dans le cadre de 4 histoires fantastiques.

Sortie en France le 2023-09-20.

Kuolleet lehdet (Les feuilles mortes), d'Aki Kaurismäki [AC]

Très beau film romantique.

Sortie en France le 2023-09-20.

DogMan, de Luc Besson [AC]

J'ai bien aimé. Très belle performance de l'acteur Caleb Landry Jones.

Sortie en France le 2023-09-27.

La petite, de Guillaume Nicloux [AC]

Émouvant. J'ai bien aimé. D'après un roman de Fanny Chesnel, qui a aussi co-écrit le scénario.

Sortie en France le 2023-09-20.

Cinq jours en juin (1989), de Michel Legrand [AC]

J'ai bien aimé. Très bon début, dès le joli plan-séquence d'ouverture. On rit de temps en temps. Mais au bout d'un moment, le film s'essouffle. Note: Michel Legrand ayant 12 ans en juin 1944, le récit ne peut pas vraiment être autobiographique, juste inspiré de sa jeunesse.

Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Annie Girardot.

Classified People (1988), de Yolande Zauberman [AC]

Documentaire sur les conséquences de la proclamation de l'apartheid sur les membres d'une famille (qui vivait normalement avant cette loi absurde). Intéressant, mais les limites du sujet sont vite atteintes; cependant, ce film est assez court: 53 minutes.

Reprise en France le 2023-09-20.

Follia, de Charles Guérin Surville [AC]

J'ai bien aimé. Film bizarre, parfois amusant, avec de beaux décors. Jolie fin. Un problème: on ne comprend pas bien l'intention du réalisateur, et le film semble tourner en rond.

Vu en avant-première au Cinéma Opéra, en présence du réalisateur et scénariste Charles Guérin Surville. L'actrice chinoise est une des coproductrices du film.

Sortie en France le 2023-09-20.

Jane Campion, la femme cinéma, de Julie Bertuccelli [AC]

Documentaire assez intéressant à base d'images d'archives et de quelques extraits de films de Jane Campion. Un peu long.

Vu au Comoedia à Lyon en présence de la réalisatrice Julie Bertuccelli, dans le cadre de la 9e édition du festival Play it again.

La production de ce documentaire a débuté pendant le confinement, et il y a eu 6 mois de montage. Julie Bertuccelli n'a pas eu besoin d'interviews supplémentaires. Un des principaux problèmes est que les droits pour les extraits de films (et la musique) coûtent très cher. Il n'y a pas de sortie en salles prévue.

L'été dernier, de Catherine Breillat [AC]

Pas mal. Il s'agit d'un remake du film danois Dronningen (2019), que je n'ai pas vu (n'étant pas sorti en salles en France).

Sortie en France le 2023-09-13.

The Creator, de Gareth Edwards [AC]

Pas mal. Côté spectacle réussi (sans être novateur). Mais le film est dans l'ensemble trop prévisible, et pas très cohérent au niveau des sentiments.

Sortie en France le 2023-09-27.

Mes petites amoureuses (1974), de Jean Eustache [AC]

Pas mal. On ressent le côté semi-autobiographique. Vu à l'occasion de sa reprise en salles depuis juin (version restaurée 4K en 2022).

Reprise en France le 2023-06-07.

La fille de d'Artagnan (1994), de Bertrand Tavernier [AC]

Scénario pas très captivant, mais à voir pour Sophie Marceau.

Vu en version restaurée numérique 4K à l'Institut Lumière.

A Haunting in Venice (Mystère à Venise), de Kenneth Branagh [AC]

J'ai moyennement aimé. Adaptation d'un roman d'Agatha Christie, sans rythme et sans rien d'intéressant dans la mise en scène. On s'ennuie. C'est tout de même mieux que les deux premières adaptations, Murder on the Orient Express (2017) (Le crime de l'Orient-Express) et Death on the Nile (2022) (Mort sur le Nil).

Sortie en France le 2023-09-13.

Bên trong vo kén vàng (L'arbre aux papillons d'or), de Thien An Pham [AC]

Pas terrible. Très bien filmé, avec de longs plans-séquences et une caméra qui bouge peu, ainsi qu'une belle photographie (certains plans sont remarquables). Mais peu captivant et sans émotion, et ça fait très long pour un film de 3 heures!

Sortie en France le 2023-09-20.

[2023-09-15 16:46:25 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-09-02/2023-09-14)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

The Shawshank Redemption (1994) (Les évadés), de Frank Darabont [AC]

Superbe! Vu d'abord à la télévision (plusieurs fois?), et pour la première fois au cinéma il y a deux semaines, à l'UGC Ciné Cité Part-Dieu à Lyon, dans le cadre d'UGC Culte.

Anselm - Das Rauschen der Zeit (Anselm), de Wim Wenders [AC]

Documentaire en 3D visuellement magnifique sur l'oeuvre d'Anselm Kiefer. Vu en avant-première à l'UGC Ciné Cité Part-Dieu, salle 11 (qui est l'une des deux plus grandes), en 3D… et en 4K (ce genre d'information n'est jamais donné, mais cela se voit ici à la qualité exceptionnelle de l'image sur un très grand écran).

D'après cet article (avec interview de Wim Wenders), le film a été tourné en 3D (ce qui explique la qualité de celle-ci) et en 6K, avec post-production entièrement en 6K. Je suppose que cela a permis de renforcer la qualité de l'image 4K. Au passage, au Festival de Cannes, le film n'a été projeté qu'en 2K.

Sortie en France le 2023-10-18.

We Have a Dream, de Pascal Plisson [AC]

Très beau documentaire: 5 histoires d'enfants vivant avec un handicap (en France, au Kenya, au Népal, au Rwanda et au Brésil). Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 1), en présence du réalisateur Pascal Plisson, du producteur Eddy Vingataramin, ainsi que de Xavier du Crest, Président de Handicap International France, qui était présent sur le tournage.

Sortie en France le 2023-09-27.

Coup de chance, de Woody Allen [AC]

J'ai beaucoup aimé. Vu en avant-première (la seule en France) à l'Institut Lumière, en présence du réalisateur et scénariste Woody Allen et des acteurs Lou de Laâge, Melvil Poupaud et Niels Schneider (ils n'étaient présents qu'avant la séance, ce qui est très inhabituel à l'Institut Lumière, mais c'était une avant-première un peu exceptionnelle).

Sortie en France le 2023-09-27.

Toni, en famille, de Nathan Ambrosioni [AC]

Très bien écrit, avec une excellente prestation de Camille Cottin. Les adolescents sont aussi très convaincants.

Sortie en France le 2023-09-06.

Roter Himmel (Le ciel rouge), de Christian Petzold [AC]

Très beau film.

Sortie en France le 2023-09-06.

The Equalizer 3 (Equalizer 3), d'Antoine Fuqua [AC]

Très bon film d'action, en particulier pour son cadre et pour l'acteur Denzel Washington. On y retrouve aussi, dans le second rôle, Dakota Fanning, qui avait déjà joué avec Denzel Washington dans l'excellent film Man on Fire (2004) de Tony Scott, alors qu'elle avait 10 ans.

Sortie en France le 2023-08-30.

Visions, de Yann Gozlan [AC]

J'ai bien aimé. Un scénario qui fait penser à certains films de David Lynch.

Sortie en France le 2023-09-06.

Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais... elle cause! (1970), de Michel Audiard [AC]

J'ai bien aimé. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Annie Girardot.

La zizanie (1978), de Claude Zidi [AC]

Pas mal. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Annie Girardot.

Kagami no kojô (Le château solitaire dans le miroir), de Keiichi Hara / Takakazu Nagatomo [AC]

Film d'animation japonais assez intéressant, adapté d'un roman. Mais je l'ai trouvé lent, et le scénario manque de rigueur (par exemple, sur cette histoire d'heure limite, vers la fin, c'est incohérent, ou alors quelque chose n'a pas été expliqué).

Sortie en France le 2023-09-06.

Àma Gloria, de Marie Amachoukeli-Barsacq [AC]

Pas mal. Film pas toujours captivant et assez prévisible. Filmé très proche des personnages, avec quelques séquences animées qui permettent de casser la monotonie du film.

Sortie en France le 2023-08-30.

Dashte khamoush (The Wasteland), d'Ahmad Bahrami [AC]

Pas mal. Le principal intérêt est visuel. Sinon, ce film ne m'a pas vraiment emballé. J'avais très nettement préféré l'excellent Shahre Khamoush (2022) (The Wastetown), sorti en salles un mois plus tôt.

Sortie en France le 2023-09-06.

Caro papà (1979) (Cher papa), de Dino Risi [AC]

Pas mal.

Reprise en France le 2023-08-23.

La vaca que cantó una canción hacia el futuro (La vache qui chantait le futur), de Francisca Alegria [AC]

Moyen.

Sortie en France le 2023-07-26.

Fantasma d'amore (1981) (Fantôme d'amour), de Dino Risi [AC]

Film lent, et je ne suis pas convaincu par le scénario. De plus, on voit vraiment que Romy Schneider est doublée. Le film bénéficie cependant d'une belle photographie.

Reprise en France le 2023-08-23.

Banel e Adama (Banel & Adama), de Ramata-Toulaye Sy [AC]

Je n'ai pas aimé. Film lent, qui ne raconte pas grand chose.

Sortie en France le 2023-08-30.

[2023-09-02 00:13:29 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-08-20/2023-09-01)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Anatomie d'une chute, de Justine Triet [AC]

Un très grand film de procès. Excellente mise en scène. Palme d'or amplement méritée.

Sortie en France le 2023-08-23.

Cerrar los ojos (Fermer les yeux), de Víctor Erice [AC]

Très beau film. Un peu lent au début, mais de plus en plus captivant et émouvant.

Sortie en France le 2023-08-16.

Teenage Mutant Ninja Turtles: Mutant Mayhem (Ninja Turtles: Teenage Years), de Jeff Rowe / Kyler Spears [AC]

Très bon film d'animation. Excellente qualité visuelle (qui se rapproche de Spider-Man: Across the Spider-Verse) et scénario assez intéressant.

Sortie en France le 2023-08-09.

The Front (1976) (Le prête-nom), de Martin Ritt [AC]

Très bien. Film sur le maccarthysme avec Woody Allen, vu à l'Institut Lumière, dans le cadre d'une mini-rétrospective Woody Allen.

Cadejo Blanco (Infiltrée), de Justin Lerner [AC]

J'ai bien aimé. Actrice principale Karen Martínez très convaincante.

Sortie en France le 2023-08-23.

Hypnotic, de Robert Rodriguez [AC]

De très bonnes idées (quoique seulement une variante de ce qu'on a pu déjà voir), mais le scénario aurait dû être beaucoup plus développé.

Sortie en France le 2023-08-23.

Nr. 10 (N° 10), d'Alex van Warmerdam [AC]

Bonne première partie (assez drôle), seconde partie peu convaincante.

Sortie en France le 2023-08-30.

Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée, d'Olivier Van Hoofstadt [AC]

C'est vraiment n'importe quoi. Pseudo-scénario quasiment vide. Heureusement, on rit tout de même un peu.

Sortie en France le 2023-08-09.

[2023-08-23 00:15:08 UTC]
GNU MPFR 4.2.1 est sortie

(CariBlog – MPFR – Logiciels)

La bibliothèque GNU MPFR 4.2.1 (fondue savoyarde, patch level 1) est sortie (annonce).

[2023-08-20 08:43:17 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-08-14/2023-08-19)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Reality, de Tina Satter [AC]

Huis clos captivant sur le véritable interrogatoire par des agents du FBI de Reality Winner (interprétée avec perfection par Sydney Sweeney) et dont le dialogue correspond entièrement à la transcription de cet interrogatoire (comme indiqué au début du film). Une excellente surprise!

Sortie en France le 2023-08-16.

La voie royale, de Frédéric Mermoud [AC]

J'ai assez bien aimé. Film tourné et se passant majoritairement à Lyon (mais il n'y a quasiment pas d'extérieurs).

Sortie en France le 2023-08-09.

Un coup de maître, de Rémi Bezançon [AC]

Une petite comédie amusante. J'aime beaucoup les acteurs Vincent Macaigne et Bouli Lanners, mais ça manque de rythme et la mise en scène est assez plate. Remake du film Mi obra maestra (2018) de Gastón Duprat, que j'avais bien aimé.

Sortie en France le 2023-08-09.

Extraña forma de vida (Strange Way of Life), de Pedro Almodóvar [AC] [AC]

J'ai assez bien aimé. Moyen métrage projeté dans le programme L'Expérience Almodóvar.

Sortie en France le 2023-08-16.

Il colibrì (Le colibri), de Francesca Archibugi [AC]

Film émouvant au scénario non linéaire, adapté d'un roman. Malheureusement, les nombreux sauts dans le temps sont très artificiels: on ne voit pas de liens entre eux. Le film aurait aussi mérité à être plus court.

Sortie en France le 2023-08-02.

Kasaba (1997), de Nuri Bilge Ceylan [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2023-08-16.

Amorosa (1986), de Mai Zetterling [AC]

Film ennuyeux. Seules qualités: la photographie, les décors et les costumes.

Sortie en France le 2023-08-09.

La voz humana (2020) (La voix humaine), de Pedro Almodóvar [AC] [AC]

Je n'ai pas aimé. Moyen métrage projeté dans le programme L'Expérience Almodóvar.

Sortie en France le 2023-08-16.

[2023-08-13 21:08:02 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-07-30/2023-08-13)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Shahre Khamoush (The Wastetown), d'Ahmad Bahrami [AC]

Excellent film, surtout pour sa mise en scène, qui fait penser à Béla Tarr, et notamment son film Damnation (1988): longs plans-séquences (dans un style similaire), superbe noir et blanc, paysages désolés, un chien errant, les sons d'ambiance… Fin très réussie. Il est important de voir le film dans une bonne salle pour la bande-son, en particulier à la fin.

Le film précédent de la trilogie, Dashte khamoush (2020) (The Wasteland), sort un mois plus tard dans les salles françaises, le 2023-09-06.

Sortie en France le 2023-08-02.

The First Slam Dunk, de Takehiko Inoue [AC]

J'ai beaucoup aimé. Concernant le scénario, ce n'est quasiment qu'un match de basket avec quelques flashbacks, mais ce film d'animation est très prenant, avec une superbe réalisation.

Sortie en France le 2023-07-26.

How to Blow Up a Pipeline (Sabotage), de Daniel Goldhaber [AC]

Très bon thriller tourné en 16 mm.

Sortie en France le 2023-07-26.

Talk to Me (La main), de Danny Philippou / Michael Philippou [AC]

Très bon film d'horreur, assez effrayant.

Sortie en France le 2023-07-26.

Yannick, de Quentin Dupieux [AC]

J'ai bien aimé, mais c'est le moins bon film de Quentin Dupieux. On ne rit pas énormément.

Sortie en France le 2023-08-02.

Shturm (Assaut), d'Adilkhan Yerzhanov [AC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2023-07-12.

Gran Turismo, de Neill Blomkamp [AC]

J'ai bien aimé. D'après une histoire vraie, avec une différence importante avec la réalité. On pouvait s'attendre à mieux dans le traitement.

Sortie en France le 2023-08-09.

Europa (1991), de Lars von Trier [AC]

J'ai bien aimé. Vu dans le cadre de la rétrospective intégrale Lars von Trier en version restaurée.

Reprise en France le 2023-07-12.

Barbie, de Greta Gerwig [AC]

J'ai bien aimé. C'est fantaisiste, mais on ne rit pas tellement et il n'y a rien de bien extraordinaire.

Sortie en France le 2023-07-19.

Le péril jeune (1994), de Cédric Klapisch [AC]

Pas mal. Vu en version restaurée numérique 4K.

Reprise en France le 2023-08-02.

Forbrydelsens element (1984) (Element of Crime), de Lars von Trier [AC]

Pas mal. C'est surtout l'univers visuel qui est intéressant. Vu dans le cadre de la rétrospective intégrale Lars von Trier en version restaurée.

Reprise en France le 2023-07-12.

Ademoka's Education (L'éducation d'Ademoka), d'Adilkhan Yerzhanov [AC]

Pas mal. Parfois simpliste.

Sortie en France le 2023-07-12.

Juniors, de Hugo P. Thomas [AC]

Un teen movie mineur. On ne rit quasiment pas. Scénario inégal.

Sortie en France le 2023-07-26.

Animalia, de Sofia Alaoui [AC]

Bon début avec son côté mystérieux et angoissant. Mais au bout d'un moment, le film s'enlise avec l'introduction du fantastique lourdingue.

Sortie en France le 2023-08-09.

Mutt (24 heures à New-York), de Vuk Lungulov-Klotz [AC]

Je n'ai pas aimé. Film ennuyeux.

Sortie en France le 2023-08-09.

Chotto omoidashita dake (Rendez-vous à Tokyo), de Daigo Matsui [AC]

Ennuyeux et sans émotion.

Sortie en France le 2023-07-26.

[2023-07-29 08:44:05 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-07-08/2023-07-23)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Oppenheimer, de Christopher Nolan [AC]

Film très captivant, sans être exceptionnel. Le film est long (3 heures), mais on ne sent pas du tout le temps passer.

Sortie en France le 2023-07-19.

Cobweb (La maison du mal), de Samuel Bodin [AC]

Film d'horreur effrayant. J'ai beaucoup aimé. Excellente mise en scène, avec beaucoup de hors-champ (tout du moins dans une grosse première partie). La photographie sombre est aussi réussie. Seul problème: le scénario, qui est peu développé.

Sortie en France le 2023-07-19.

La prima Angélica (1974) (La cousine Angélique), de Carlos Saura [AC]

Très bien. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Carlos Saura.

Deprisa, deprisa (1981) (Vivre vite), de Carlos Saura [AC]

Très bien, malgré un manque de rythme. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Carlos Saura.

Les algues vertes, de Pierre Jolivet [AC]

Film captivant sur le scandale des marées vertes en Bretagne, d'après l'enquête d'Inès Léraud et sa bande-dessinée co-écrite avec Pierre Van Hove.

Sortie en France le 2023-07-12.

Indiana Jones and the Dial of Destiny (Indiana Jones et le cadran de la destinée), de James Mangold [AC]

Très bon divertissement. Sans grande originalité, mais on passe un bon moment. J'ai beaucoup aimé la fin.

Sortie en France le 2023-06-28.

Mission: Impossible - Dead Reckoning Part One (Mission: Impossible: Dead Reckoning Partie 1), de Christopher McQuarrie [AC]

Très bon film pour ses scènes d'action, notamment une très spectaculaire dans le train à la fin. Le scénario partait d'une excellente idée, mais malheureusement, il est globalement peu convaincant, avec des comportements peu logiques des personnages.

Sortie en France le 2023-07-12.

Nezouh, de Soudade Kaadan [AC]

J'ai bien aimé. Un film dur avec une ou deux scènes poétiques.

Sortie en France le 2023-06-21.

Master Gardener, de Paul Schrader [AC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2023-07-05.

Robbery (1967) (Trois milliards d'un coup), de Peter Yates [AC]

Bien, mais j'aurais aimé plus de détails. Et je ne comprends pas bien le titre français: pourquoi milliards alors qu'il est question de millions dans le film? Après coup, je me dis qu'il s'agit peut-être d'une somme convertie en anciens francs (même s'ils n'étaient plus en vigueur à la sortie du film).

Reprise en France le 2023-06-14.

Elemental (Élémentaire), de Peter Sohn [AC]

Joli film d'animation. Pas un des meilleurs Pixar, mais tout de même agréable à voir. Scénario classique, sans grande surprise, et peu d'émotion.

Sortie en France le 2023-06-21.

Kuru Otlar Üstüne (Les herbes sèches), de Nuri Bilge Ceylan [AC]

J'ai bien aimé dans l'ensemble, mais le film est long (3 h 17) et certaines discussions sont interminables. Belle photographie, mais c'est du 2K seulement.

Sortie en France le 2023-07-12.

En los márgenes (À contretemps), de Juan Diego Botto [AC]

Pas mal. À voir peut-être juste pour la prestation de Luis Tosar.

Sortie en France le 2023-07-05.

Misaki no Mayoiga (La maison des égarées), de Shin'ya Kawatsura [AC]

Joli film d'animation, mais superficiel.

Sortie en France le 2023-06-28.

Luise, de Matthias Luthardt [AC]

Pas mal. Quasiment en huis clos. Très belle photographie, mise en scène décevante, quelques longueurs.

Sortie en France le 2023-07-05.

Vie privée (1962), de Louis Malle [AC]

J'ai assez bien aimé, même si je me suis aussi ennuyé. Vu à sa reprise en salles dans sa version restaurée numérique 4K, faite en 2023.

Reprise en France le 2023-07-05.

Subtraction (Les ombres persanes), de Mani Haghighi [AC]

Original, mais peu convaincant.

Sortie en France le 2023-07-19.

Les meutes, de Kamal Lazraq [AC]

Moyen. Le film tourne en rond et la caméra bouge trop.

Sortie en France le 2023-07-19.

Elisa, vida mía (1977) (Elisa, mon amour), de Carlos Saura [AC]

Film ennuyeux. Je n'ai pas aimé. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Carlos Saura.

[2023-07-24 00:36:17 UTC]
Patches 10 à 12 pour GNU MPFR 4.2.0

(CariBlog – MPFR – Logiciels)

Les patches 10 à 12 de GNU MPFR 4.2.0 sont disponibles dans la section bugs de la page de MPFR 4.2.0 depuis le 17 juillet. Le plus important est le patch 11, qui corrige un bug dans la fonction mpfr_inp_str.

[2023-07-07 23:17:02 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-06-25/2023-07-07)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Farang, de Xavier Gens [AC]

J'ai beaucoup aimé. Film d'action très violent (des combats du début à la fin) et sans temps mort, avec aussi un peu d'émotion et quelques belles images. Il fait penser à The Raid (2011) et The Raid 2 (2014) de Gareth Evans, et aussi à Sisu (sorti en salles en France une semaine avant).

Annoncé en VF, le film est bien projeté en VOST (mais il n'y a peut-être pas de VF, ce qui est une bonne chose).

Sortie en France le 2023-06-28.

Les filles d'Olfa, de Kaouther Ben Hania [AC]

Documentaire bouleversant, mais aussi avec quelques passages drôles au début. La forme est très originale: il est tourné un peu comme une fiction. En particulier, il y a de véritables actrices (et un acteur), et le sujet principal n'est dévoilé que vers la fin du film. J'ai beaucoup aimé, même si les propos sont parfois un peu trop personnels.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (dans la très grande salle 1), une semaine avant sa sortie en salles, en présence de la réalisatrice Kaouther Ben Hania et de l'actrice Nour Karoui (qui est venue revoir le film après Cannes, à côté de moi).

Le projet de documentaire avait débuté vers 2015-2016, mais la réalisatrice l'avait abandonné et n'a pu le reprendre que pendant la pandémie de Covid-19, et le tournage s'est finalement fait en 2021. Le film devrait sortir en Tunisie en septembre (2023).

Sortie en France le 2023-07-05.

Linda veut du poulet!, de Sébastien Laudenbach / Chiara Malta [AC]

Film d'animation un peu fou et assez drôle. J'ai bien aimé. Beau travail sur les couleurs, même si le graphisme est moins réussi que dans La jeune fille sans mains (2016) de Sébastien Laudenbach. Mention à Esteban, qui joue le policier débutant.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, suite au Festival international du film d'animation d'Annecy 2023, où il a remporté le Cristal du long métrage.

Sortie en France le 2023-10-18.

Rheingold, de Fatih Akin [AC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2023-06-28.

Ana y los lobos (1973) (Anna et les loups), de Carlos Saura [AC]

J'ai assez bien aimé. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Carlos Saura.

Camila saldrá esta noche (Camila sortira ce soir), d'Inés María Barrionuevo [AC]

Le film ne raconte pas grand chose et donne une impression de déjà vu. Reste la très bonne prestation de la jeune actrice principale (Nina Dziembrowski), et c'est bien filmé.

Sortie en France le 2023-06-07.

Gruppo di famiglia in un interno (1974) (Violence et passion), de Luchino Visconti [AC]

J'ai assez bien aimé, mais le doublage est dans l'ensemble trop visible. Le film a été projeté en version italienne, et ce n'est semble-t-il pas la langue de tournage; la véritable version originale serait celle en anglais.

Il Boemo, de Petr Václav [AC]

Seule véritable qualité: la musique. Autrement, à part faire connaître un compositeur quasiment inconnu, Josef Mysliveček, c'est peu captivant.

Sortie en France le 2023-06-21.

Carmen, de Benjamin Millepied [AC]

Intéressant pour son côté artistique, mais scénario creux et peu convaincant.

Sortie en France le 2023-06-14.

The Island (L'île), d'Anca Damian [AC]

Moyen. Film d'animation expérimental: visuellement inventif, mais incompréhensible, si bien qu'il devient ennuyeux. Cela aurait dû être un court métrage. Très décevant par rapport à d'autres films de la réalisatrice, notamment Le voyage de Monsieur Crulic (2011) et La montagne magique (2015), tous deux sublimes, mais aussi L'extraordinaire voyage de Marona (2019).

Sortie en France le 2023-06-07.

El jardín de las delicias (1970) (Le jardin des délices), de Carlos Saura [AC]

Moyen. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Carlos Saura.

Enfin, à noter la sortie mercredi prochain de Zhì chi (Limbo), de Soi Cheang [AC], un film violent dans un univers visuel absolument superbe (en noir et blanc). Je l'avais vu en avril au festival Hallucinations Collectives, où il a remporté à la fois le Grand Prix (prix du public) et le Prix du jury (jury de lycéens utilisateurs du Pass Culture).

[2023-06-25 11:50:08 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-06-07/2023-06-24)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Le procès Goldman, de Cédric Kahn [AC]

Excellent, sans temps mort. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, dans le cadre de la Quinzaine en salle (reprise de films de la Quinzaine des cinéastes).

Sortie en France le 2023-09-27.

Riddle of Fire (Conte de feu), de Weston Razooli [AC]

Très joli film au scénario imprévisible et inventif. Belle photographie en 16 mm et belle musique.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, dans le cadre de la Quinzaine en salle (reprise de films de la Quinzaine des cinéastes); pas de date de sortie en salles annoncée.

[Mise à jour du 2024-01-21] Le film doit sortir en France le 2024-04-17 sous son titre original Riddle of Fire.

La foire agricole + Les grandes vacances, de Stéphane Aubier / Vincent Patar (Les grandes vacances de Cowboy et Indien)

Programme de 2 courts métrages Les grandes vacances de Cowboy et Indien (qui s'apparente en fait à un long métrage). Le premier est excellent, très drôle et inventif. Le second est bon, mais nettement inférieur.

Sortie en France le 2023-06-07.

L'ultima notte di Amore (Dernière nuit à Milan), d'Andrea Di Stefano [AC]

Très bien, dès le plan-séquence d'ouverture, en vue aérienne sur la ville de Milan. Tourné en 35 mm (pellicule Kodak).

Sortie en France le 2023-06-07.

Rustic Oracle (2019), de Sonia Bonspille Boileau [AC]

Très bien. Vu à une séance spéciale le 13 juin au Comoedia à Lyon, en présence de la réalisatrice Sonia Bonspille Boileau. Il s'agissait de la première française. Le film a été tourné sur un territoire non cédé.

Marinette, de Virginie Verrier [AC]

Très bon film biographique sur Marinette Pichon (la première star française du football féminin), porté par Garance Marillier.

Sortie en France le 2023-06-07.

La caza (1966) (La chasse), de Carlos Saura [AC]

J'ai bien aimé. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Carlos Saura.

Reprise en France le 2023-03-29.

Le livre des solutions, de Michel Gondry [AC]

Assez drôle. On passe un bon moment. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, dans le cadre de la Quinzaine en salle (reprise de films de la Quinzaine des cinéastes).

Sortie en France le 2023-09-13.

Wahou!, de Bruno Podalydès [AC]

Pas mal. Il y a toujours une glaviole qui traîne…

Sortie en France le 2023-06-07.

Superman (1978), de Richard Donner [AC]

Très bon début, jusqu'à l'arrivée de Superman. Ensuite, ça a l'air d'être toujours trop facile. J'avais initialement vu le film à la télévision, et pour la première fois au cinéma à l'Institut Lumière il y a quelques jours.

Mamá cumple 100 años (1979) (Maman a cent ans), de Carlos Saura [AC]

Pas mal. Le film s'essouffle. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Carlos Saura.

Reprise en France le 2023-03-29.

L'autre Laurens, de Claude Schmitz [AC]

Pas mal. Partiellement prévisible. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, dans le cadre de la Quinzaine en salle (reprise de films de la Quinzaine des cinéastes), en présence du réalisateur Claude Schmitz. Les 2 policiers sont les seuls personnages pour lesquels le réalisateur n'a pas écrit de dialogues; tous leurs dialogues sont improvisés sur le tournage.

Sortie en France le 2023-10-04.

Conann, de Bertrand Mandico [AC]

Comme pour son précédent film, After Blue (Paradis sale) (2021), c'est visuellement très réussi, mais le scénario est peu intéressant et hermétique.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, dans le cadre de la Quinzaine en salle (reprise de films de la Quinzaine des cinéastes), en présence de l'actrice Sandra Parfait, du producteur Gilles Chanial et du chef opérateur Nicolas Eveilleau.

Le réalisateur Bertrand Mandico avait été invité au Théâtre des Amandiers, et cela devait initialement être une pièce de théâtre. Mais la pandémie de Covid est arrivée, et c'est devenu un film.

Le film a été tourné en 35 mm, entièrement avec une pellicule Kodak couleur, même si une bonne partie du film est en noir et blanc. Pour la lumière sur le plateau, le noir et blanc était favorisé. Le fait de tourner en pellicule limitait le nombre de prises, mais des ajustements étaient possibles en postsynchro (qui s'est faite un an après). Un des objectifs était de faire un film métallique, d'où l'aspect brillant; une des techniques pour faire briller est de mettre de l'eau.

C'était le réalisateur Bertrand Mandico qui cadrait, et non (comme cela se fait habituellement) le chef opérateur.

Sandra Parfait a été prise pour le rôle alors que tout devait se jouer en français.

Sortie en France le 2023-11-29.

Grace (La grâce), d'Ilya Povolotsky [AC]

Long, pas grand chose d'intéressant. Le film se termine par un plan-séquence assez attendu, mais appréciable. Tourné en 16 mm (on s'en aperçoit dès les premières images).

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, dans le cadre de la Quinzaine en salle (reprise de films de la Quinzaine des cinéastes); pas de date de sortie en salles annoncée.

[Mise à jour du 2024-01-21] Sortie en France le 2024-01-24.

In Flames, de Zarrar Kahn [AC]

Grosse déception: film d'horreur peu convaincant et qui ne fait pas peur. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, dans le cadre de la Quinzaine en salle (reprise de films de la Quinzaine des cinéastes); pas de date de sortie en salles annoncée.

Asteroid City, de Wes Anderson [AC]

Très bavard et ennuyeux, sans aucun sens. J'ai détesté.

Sortie en France le 2023-06-21.

Creatura, d'Elena Martín [AC]

J'ai détesté. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, dans le cadre de la Quinzaine en salle (reprise de films de la Quinzaine des cinéastes); pas de date de sortie en salles annoncée.

[2023-06-07 17:22:56 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-05-29/2023-06-06)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Spider-Man: Across the Spider-Verse, de Joaquim Dos Santos / Kemp Powers / Justin K. Thompson [AC]

Superbe! Un film d'animation complètement fou, à la mise en scène et au graphisme (mêlant différents styles) époustouflants. Du très très grand art. Avec aussi de l'humour et de l'émotion. Le premier volet était excellent; ce deuxième volet est véritablement génial. Il est bien parti pour être le meilleur film de l'année.

Sortie en France le 2023-05-31.

Love Life, de Kôji Fukada [AC]

Très beau film, avec beaucoup d'émotions. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 1), en présence du réalisateur Kôji Fukada, à la soirée d'ouverture du festival Les Saisons Hanabi printemps 2023 (qui a lieu dans toute la France). Note: il est important d'en savoir le moins possible sur le film (je n'avais même pas lu le synopsis officiel).

Le réalisateur a eu l'idée du film à partir d'une chanson (qu'on entend à la fin). Il a aussi précisé qu'il s'agissait de la langue des signes coréenne, comme dit dans le film (même si dans le générique, un consultant pour la langue des signes coréenne et un pour la langue des signes japonaise sont crédités).

Sortie en France le 2023-06-14.

Renfield, de Chris McKay [AC]

Beaucoup d'humour. De bonnes idées dans le scénario.

Sortie en France le 2023-05-31.

The Boogeyman (Le croque-mitaine), de Rob Savage [AC]

Bon film d'horreur, avec quelques moments effrayants.

Sortie en France le 2023-05-31.

Mondays: See You 'This' Week! (Comme un lundi), de Ryo Takebayashi [AC]

Une bonne petite comédie. Le scénario est original: c'est un film sur une boucle temporelle, mais différente de celles qu'on a d'habitude. Malheureusement, tout est traité trop rapidement, et on n'apprend quasiment rien sur les personnages.

Vu au Comoedia à Lyon, dans le cadre du festival Les Saisons Hanabi printemps 2023.

Sortie en France le 2024-01-03 2024-04-24 2024-05-01 2024-05-08.

Keiko, me wo sumasete (La beauté du geste), de Shô Miyake [AC]

J'ai bien aimé. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, dans le cadre du festival Les Saisons Hanabi printemps 2023.

Sortie en France le 2023-11-15 2023-08-30.

L'amour et les forêts, de Valérie Donzelli [AC]

J'ai assez bien aimé. Belle musique de Gabriel Yared.

Sortie en France le 2023-05-24.

Rose Plays Julie (2019) (Faces cachées), de Joe Lawlor / Christine Molloy [AC]

Pas mal. Trop lent et parfois prévisible.

Sortie en France le 2023-05-24.

L'île rouge, de Robin Campillo [AC]

Peu intéressant, sauf la fin.

Sortie en France le 2023-05-31.

Monsieur Constant, d'Alan Simon [AC]

Film mal écrit. De plus, les adultes surjouent et les enfants semblent parfois lire leur texte.

Sortie en France le 2023-05-17.

[2023-05-29 09:26:48 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-05-18/2023-05-28)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Guardians of the Galaxy Vol. 3 (Les Gardiens de la Galaxie 3), de James Gunn [AC]

Très bien, en particulier pour son scénario.

Sortie en France le 2023-05-03.

Jeanne du Barry, de Maïwenn [AC]

Très bien. Belle photographie.

Sortie en France le 2023-05-16.

Trenque Lauquen parte I (Trenque Lauquen - Partie 1), de Laura Citarella [AC]

J'ai bien aimé pour le côté mystérieux.

Sortie en France le 2023-05-03.

Nos cérémonies, de Simon Rieth [AC]

J'ai bien aimé. Original, envoûtant, très bien filmé, mais un peu lent.

Sortie en France le 2023-05-03.

Fast X (Fast & Furious X), de Louis Leterrier [AC]

Spectaculaire, mais c'est vraiment n'importe quoi et le scénario perd beaucoup en intérêt. On passe tout de même un bon moment et on ne n'ennuie pas une seconde.

Sortie en France le 2023-05-17.

L'homme debout, de Florence Vignon [AC]

J'ai assez bien aimé.

Sortie en France le 2023-05-17.

Le principal, de Chad Chenouga [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2023-05-10.

The Pope's Exorcist (L'exorciste du Vatican), de Julius Avery [AC]

Pas mal. Le plus réussi: la scène d'ouverture et quelques répliques.

Sortie en France le 2023-05-10.

Trenque Lauquen parte II (Trenque Lauquen - Partie 2), de Laura Citarella [AC]

Moyen, alors que j'avais bien aimé la première partie. Le début est bon (avec notamment la légende de Lady Godiva, que je ne connaissais pas du tout), mais ensuite, il y a beaucoup de longueurs et la fin est très décevante.

Sortie en France le 2023-05-03.

Roland Gori, une époque sans esprit, de Xavier Gayan [AC]

Documentaire assez peu intéressant et sans qualités artistiques. Vu au Cinéma Opéra, en présence du réalisateur Xavier Gayan et de 2 amis de Roland Gori [IMDb]. Le réalisateur a dit qu'il écoutait des conférences sur Internet pour s'endormir et avait entendu parler de Roland Gori à cette occasion.

Sortie en France le 2022-06-01.

Showing Up, de Kelly Reichardt [AC]

Peu intéressant et ennuyeux. Il n'y a que cette histoire de pigeon et les sculptures que j'aime bien.

Sortie en France le 2023-05-03.

[2023-05-18 08:44:44 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-05-01/2023-05-17)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Je verrai toujours vos visages, de Jeanne Herry [AC]

Excellent film sur la justice restaurative.

Sortie en France le 2023-03-29.

Misanthrope, de Damián Szifron [AC]

Très bien.

Sortie en France le 2023-04-26.

Les âmes perdues, de Garance Le Caisne / Stéphane Malterre [AC]

Très bon documentaire.

Sortie en France le 2023-05-03.

"Sur la route de la soie" - Hiver afghan (2015), de Fulvio Mariani / Mario Casella

Très bon documentaire vu lors d'une soirée Cinéma de montagne à l'Institut Lumière, en présence des réalisateurs Fulvio Mariani et Mario Casella. Tourné avec un appareil photo numérique (Canon Mark II). On y voit des choses inhabituelles, comme des skis en bois.

Near Dark (1987) (Aux frontières de l'aube), de Kathryn Bigelow [AC]

J'ai bien aimé. Un film de vampires sans que le mot vampire soit prononcé. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Kathryn Bigelow.

Quand tu seras grand, d'Andréa Bescond / Eric Métayer [AC]

Jolie comédie, avec notamment Vincent Macaigne.

Sortie en France le 2023-04-26.

Blue Steel (1990), de Kathryn Bigelow [AC]

J'ai bien aimé. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Kathryn Bigelow.

Beau Is Afraid, d'Ari Aster [AC]

Bien pour son atmosphère cauchemardesque, surtout au début, mais c'est beaucoup trop long, avec ses 3 heures.

Sortie en France le 2023-04-26.

Yu zhou tan suo bian ji bu (Journey to the West), de Dashan Kong

J'ai bien aimé, mais c'est un peu long. Vu au Lumière Bellecour à Lyon, dans le cadre de la 8e édition du festival documenteur On Vous Ment!.

Marcel the Shell with Shoes On (Marcel, le Coquillage (avec ses chaussures)), de Dean Fleischer Camp [AC]

Amusant, mais intérêt limité. Vu en avant-première au cinéma Le Zola à Villeurbanne, dans le cadre de la 8e édition du festival documenteur On Vous Ment!.

Sortie en France le 2023-06-14.

Written on the Wind (1956) (Écrit sur du vent), de Douglas Sirk [AC]

J'ai plutôt bien aimé. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Douglas Sirk.

Sur l'Adamant, de Nicolas Philibert [AC]

Documentaire assez intéressant.

Sortie en France le 2023-04-19.

La belle ville, de François Marques / Manon Turina [AC]

Documentaire assez intéressant sur la ville du futur.

Sortie en France le 2023-04-26.

Lat sau san taam (1992) (À toute épreuve), de John Woo [AC]

Pas mal. Je trouve qu'il y a trop de fusillades, qui sont par ailleurs confuses. On s'en lasse. De bons passages à la fin.

Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, lors de la nuit du cinéma hongkongais.

The Naked and the Dead (1958) (Les nus et les morts), de Raoul Walsh [AC]

Pas mal. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre du cycle Le plaisir du 35 mm – Trésors des collections (film surprise, annoncé juste avant la projection).

Skazka (Fairytale), d'Aleksandr Sokurov [AC]

Film expérimental, dont le seul intérêt est l'esthétique visuelle impressionnante (comme le rendu 2D). Malheureusement, le film est bavard et incompréhensible.

Sortie en France le 2023-05-10.

La fille d'Albino Rodrigue, de Christine Dory [AC]

Pas très captivant. Le principal intérêt est le duo Galatéa Bellugi / Émilie Dequenne.

Sortie en France le 2023-05-10.

Razzennest, de Johannes Grenzfurthner

Moyen. Concept original, mais c'est beaucoup trop long. Vu au Lumière Bellecour à Lyon, dans le cadre de la 8e édition du festival documenteur On Vous Ment!.

Disco Boy, de Giacomo Abbruzzese [AC]

Peu convaincant.

Sortie en France le 2023-05-03.

Un año, una noche (Un an, une nuit), d'Isaki Lacuesta [AC]

Je n'ai pas aimé et j'ai trouvé le film ennuyeux. Grosse déception, alors que c'est un film que j'attendais, pour Noémie Merlant notamment.

Sortie en France le 2023-05-03.

Skinamarink (The House), de Kyle Edward Ball [AC]

J'ai détesté. Un film d'horreur entre ennui, coup du chat et grotesque. La plupart du temps, il ne se passe rien du tout. Le film joue sur l'ambiance, mais en fait, il ne fait pas du tout peur, peut-être parce qu'on ne voit pas du tout le visage des enfants.

Vu au cinéma Le Zola à Villeurbanne, dans le cadre de la 8e édition du festival documenteur On Vous Ment!.

[Mise à jour du 2024-05-11] Pour le festival documenteur On Vous Ment!, j'ai corrigé 9e édition en 8e édition; c'était dû à une erreur sur leur site web, comme on peut le voir sur les versions archivées du 2023-01-27 et du 2023-07-14 (je m'étais posé la question en 2023, ayant cru manquer une édition). 2024 était bien indiqué comme 9e édition.

[2023-05-17 21:53:08 UTC]
Patches 5 à 9 pour GNU MPFR 4.2.0

(CariBlog – MPFR – Logiciels)

Les patches 5 à 9 de GNU MPFR 4.2.0 sont disponibles dans la section bugs de la page de MPFR 4.2.0. J'ai mis 3 patches (5 à 7) en fin de semaine dernière et je viens de mettre 2 nouveaux patches (8 et 9). Ces 2 derniers patches corrigent les bugs suivants:

  • 8. La fonction mpfr_compound_si peut prendre une énorme quantité de mémoire et beaucoup de temps dans certains cas (quand l'argument x est un grand entier pair et xn se représente exactement dans la précision cible) et ne détecte pas correctement les overflows et les underflows.

  • 9. MPFR peut planter quand une fonction de sortie formatée est appelée avec %.2147483648Rg dans la chaîne de format. Par exemple: mpfr_snprintf (NULL, 0, "%.2147483648Rg\n", x);

[2023-05-01 10:12:48 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-04-04/2023-04-30)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence. Pour limiter la liste, j'exclus les films que j'ai vus au festival Hallucinations Collectives (je ferai un bilan plus tard), sauf ceux qui vont sortir prochainement en salles en France ou en VOD pour l'un d'eux.

Kurak Günler (Burning Days), d'Emin Alper [AC]

Superbe! Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, dans le cadre de la 4e édition du festival Vox populi. La séance était offerte par le Parlement européen, dans le cadre du prix LUX du public (on peut voter jusqu'au 12 juin 2023).

Sortie en France le 2023-04-26.

Kapitan Volkonogov bezhal (Le capitaine Volkonogov s'est échappé), de Natasha Merkulova / Aleksey Chupov [AC]

Superbe film très dur. Très belle photographie.

Sortie en France le 2023-03-29.

UFO Sweden, de Victor Danell [AC]

Excellent film, vu à la 16e édition du festival Hallucinations Collectives (salle 1 du Comoedia à Lyon). Il s'agissait de la première française, et peut-être même de la seule projection en salle en France, le film sortant directement en VOD quelques semaines après.

Sortie en VOD le 2023-05-25.

L'établi, de Mathias Gokalp [AC]

Film très intéressant pour son côté historique. Adaptation du livre autobiographique éponyme de Robert Linhart. Je n'en avais jamais entendu parler.

Sortie en France le 2023-04-05.

Zhì chi (Limbo), de Soi Cheang [AC]

Très bien pour son univers visuel absolument superbe, mais je suis déçu par le scénario, où quasiment tout est guidé par le hasard, sans aucune logique. Le film se résume à une longue succession de scènes d'action violentes, sans grande originalité (à part les décors, extraordinaires).

Vu en avant-première, dans sa version en noir et blanc (version voulue), à la 16e édition du festival Hallucinations Collectives (salle 1 du Comoedia à Lyon). C'est le film qui a remporté à la fois le Grand Prix (prix du public) et le Prix du jury (jury de lycéens utilisateurs du Pass Culture).

Sortie en France le 2023-06-21.

Sisu (Sisu - De l'or et du sang), de Jalmari Helander [AC]

Très bon film de guerre, mais j'y ai vu deux problèmes: tout d'abord, les nazis parlent anglais, ce qui est vraiment perturbant; et vers la fin, l'avion s'écrase à une vitesse trop importante (même si c'est dans un marécage) pour que Korpi puisse survivre (je dévoile un peu, mais on s'en doutait très très fortement).

Vu en avant-première à la séance de clôture de la 16e édition du festival Hallucinations Collectives (salle 1 du Comoedia à Lyon). Il s'agissait de la première française.

Sortie en France le 2023-06-21.

Shockproof (1949) (Jenny, femme marquée), de Douglas Sirk [AC]

Très bien. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Douglas Sirk.

Suzume no tojimari (Suzume), de Makoto Shinkai [AC]

Très beau film d'animation, mais je suis un peu déçu par le scénario. C'est le 4e film de Makoto Shinkai que je vois, après Voyage vers Agartha (2011), Your Name (2016) et Les enfants du temps (2019), et mon reproche commun à ces quatre films concerne le scénario.

Sortie en France le 2023-04-12.

Normale, d'Olivier Babinet [AC]

Très bien.

Sortie en France le 2023-04-05.

Hindi nahahati ang langit (1985) (Le Paradis ne se partage pas), de Mike De Leon [AC]

Très bien. Vu en version restaurée à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Mike De Leon.

Les âmes soeurs, d'André Téchiné [AC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2023-04-12.

Bonne conduite, de Jonathan Barré [AC]

Bonne comédie, avec Laure Calamy.

Sortie en France le 2023-03-29.

Chien de la casse, de Jean-Baptiste Durand [AC]

Assez drôle, avec un très bon trio: Anthony Bajon, Raphaël Quenard et Galatéa Bellugi.

Sortie en France le 2023-04-19.

Point Break (1991) (Point Break - Extrême limite), de Kathryn Bigelow [AC]

J'ai bien aimé. Des scènes spectaculaires (surf, une course-poursuite…). Vu pour la première fois au cinéma dans le cadre de la rétrospective Kathryn Bigelow à l'Institut Lumière. Je l'avais initialement vu à la télévision, et j'avais alors moyennement aimé, mais c'est un film à voir sur grand écran.

Dancing Pina, de Florian Heinzen-Ziob [AC]

Documentaire intéressant, mais un peu long. Superbe spectacle sur la plage à la fin.

Sortie en France le 2023-04-12.

Les trois mousquetaires: D'Artagnan, de Martin Bourboulon [AC]

J'ai plutôt bien aimé. Côté mise en scène, les quelques plans-séquences sont appréciables, mais la caméra bouge trop.

Sortie en France le 2023-04-05.

Sur les chemins noirs, de Denis Imbert [AC]

J'ai plutôt bien aimé. Pas toujours bien filmé. De belles images, mais en 2K seulement.

Sortie en France le 2023-03-22.

Le prix du passage, de Thierry Binisti [AC]

Pas mal. Mon principal reproche: cela ne me semble pas du tout crédible, un peu trop facile. Plutôt embêtant, car le scénario est entièrement basé sur cela.

Sortie en France le 2023-04-12.

Lobo e Cão (Loup & chien), de Cláudia Varejão [AC]

Quelques très belles scènes, mais c'est long. J'étais tout seul dans la salle.

Sortie en France le 2023-04-12.

La dernière reine, d'Adila Bendimerad / Damien Ounouri [AC]

Pas mal. Des décors somptueux.

Sortie en France le 2023-04-19.

À l'intérieur, de Claire Juge [AC]

Documentaire assez intéressant, vu en première mondiale au Comoedia à Lyon, en présence de la réalisatrice Claire Juge et de 4 protagonistes.

Liens: annonce sur Facebookarticle de Lyon Capitale.

All I Desire (1953) (Désir de femme), de Douglas Sirk [AC]

Pas mal. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Douglas Sirk.

Blue Jean, de Georgia Oakley [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2023-04-19.

Los reyes del mundo, de Laura Mora Ortega [AC]

Moyen, malgré une belle photographie. J'ai surtout aimé la fin, avec notamment un petit plan-séquence de la maison.

Sortie en France le 2023-03-29.

Evil Dead Rise, de Lee Cronin [AC]

Film d'horreur sans grand intérêt, à part quelques scènes assez drôles (celles avec Kassie et celle de l'oeil). Séance gâchée par un groupe d'individus qui n'arrêtaient pas de discuter dans la salle de l'UGC Ciné Cité Part-Dieu.

Sortie en France le 2023-04-19.

The Mask of Dimitrios (1944) (Le masque de Dimitrios), de Jean Negulesco [AC]

Moyen. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre du cycle Le plaisir du 35 mm – Trésors des collections (film surprise, annoncé juste avant la projection).

Hokusai, de Hajime Hashimoto [AC]

Quelques belles images, mais film ennuyeux.

Sortie en France le 2023-04-26.

Tropique (Tropic), d'Edouard Salier [AC]

Peu convaincant, long et mal filmé (surtout en gros plans). Des trous dans le scénario. Film vu en avant-première au 11e Festival de Science-Fiction de Lyon: Les Intergalactiques.

Sortie en France le 2023-07-19.

Hausu (1977) (House), de Nobuhiko Ôbayashi [AC]

J'ai détesté, pour son style principalement. Vu en version restaurée à la 16e édition du festival Hallucinations Collectives (salle 1 du Comoedia à Lyon), en avant-première de sa sortie en salles en France.

Sortie en France le 2023-06-28.

La gravité, de Cédric Ido [AC]

J'ai détesté. Scénario vide, film sans intérêt. Vu en avant-première au 11e Festival de Science-Fiction de Lyon: Les Intergalactiques.

Sortie en France le 2023-05-03.

[2023-04-17 23:57:46 UTC]
Patches 1 à 4 pour GNU MPFR 4.2.0

(CariBlog – MPFR – Logiciels)

Les patches 1 à 4 de GNU MPFR 4.2.0 sont disponibles dans la section bugs de la page de MPFR 4.2.0. Les premier et troisième patches corrigent des tests de MPFR et ne concernent pas la bibliothèque elle-même. Le deuxième patch (commit associé) corrige une boucle infinie dans la fonction mpfr_ui_pow_ui en cas d'overflow; la fonction mpfr_log10, qui utilise mpfr_ui_pow_ui, est affectée par ce bug. Le quatrième patch (commit associé) corrige la fonction mpfr_rec_sqrt dans certains cas très difficiles à arrondir (en pratique, la précision de l'entrée est nécessairement beaucoup plus grande que celle de la destination): de tels cas peuvent provoquer un débordement de pile à cause de nombreuses petites allocations dans la pile; une conséquence de cette correction est que cette fonction devrait maintenant être beaucoup plus rapide dans ces cas particuliers.

[2023-04-03 21:39:10 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-03-29/2023-04-03)

(Cinéma)

Avant le début du festival Hallucinations Collectives, voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois, sauf exceptionnellement pour le premier), par ordre de préférence:

Amores perros (2000) (Amours chiennes), d'Alejandro G. Iñárritu [AC]

Très bien. Vu une première fois à l'Archipel Paris-Ciné en 2004. Revu, toujours en 35 mm, à l'Institut Lumière dans le cadre du festival Quais du polar, avec une présentation par le scénariste Guillermo Arriaga, qui a expliqué l'origine du film: il avait eu un grave accident de la route; il a également donné quelques détails sur les trois histoires (notamment la première). Il a aussi dit que le film devrait faire partie d'une future trilogie liée aux accidents: A cielo abierto, dont Guillermo Arriaga avait déjà écrit le scénario et qui vient seulement d'être réalisé par ses deux enfants; celui-ci, Amores perros; et 21 Grams.

John Wick: Chapter 4 (John Wick: Chapitre 4), de Chad Stahelski [AC]

Un film d'action complètement fou, dans des décors somptueux. À noter une scène tournée en plongée verticale et partiellement en plan-séquence (style jeu vidéo, avec les explosions aux impacts des tirs). J'ai bien aimé le chien. Le scénario est très superficiel, mais ce n'est pas l'intérêt du film. Les scènes de combat auraient pu être raccourcies, car durant chaque longue scène, il se passe à peu près la même chose, et on se retrouve au final avec un film de près de 3 heures.

J'avais moyennement aimé le premier volet, je n'ai pas vu le deuxième, et j'avais trouvé le troisième volet un peu meilleur que le premier.

Sortie en France le 2023-03-22.

La baie des anges (1963), de Jacques Demy [AC]

Très bien. Simple, mais bien écrit (et réaliste, donc donnant un certain côté documentaire sur le jeu). Belle musique de Michel Legrand.

Vu en version restaurée numérique 2K à l'Institut Lumière dans le cadre du festival Quais du polar.

Brother (2000) (Aniki, mon frère), de Takeshi Kitano [AC]

Très bien (violent et assez drôle), sauf la fin, qui est trop longue. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière dans le cadre du festival Quais du polar.

La chambre des merveilles, de Lisa Azuelos [AC]

Émouvant.

Sortie en France le 2023-03-15.

The Lost King, de Stephen Frears [AC]

Pas mal. La première heure est un peu ennuyeuse. Le film est présenté comme étant basé sur une histoire vraie, mais c'est assez différent de ce qui est décrit dans Découverte du corps de Richard III (version de mars 2023, que j'ai survolée rapidement), même avec un côté romancé; effectivement, il y a une controverse sur la réalité des choses, cf article Wikipédia en anglais The Lost King.

Sortie en France le 2023-03-29.

Emily, de Frances O'Connor [AC]

Moyen et trop long.

Sortie en France le 2023-03-15.

Le bleu du caftan, de Maryam Touzani [AC]

Extrêmement lent, ennuyeux et sans émotion. Mauvaise mise en scène, tout en gros plans. Fin prévisible. J'ai uniquement apprécié la beauté des caftans.

Sortie en France le 2023-03-22.

Enfin, aux 39es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain, qui se sont terminés le 28 mars, je n'ai vu que 12 films, ce qui est peu par rapport aux années précédentes.

[2023-03-29 09:51:51 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-03-18/2023-03-28)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Niños de Las Brisas (Les enfants de Las Brisas), de Marianela Maldonado

Documentaire bouleversant, suivant trois enfants du quartier pauvre de Las Brisas (Venezuela) participant au programme musical El Sistema. Vu aux 39es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne; film de la compétition. C'est le film qui a obtenu le Prix du Public (c'était aussi mon préféré).

Fogaréu, de Flávia Neves [AC]

Excellent film, vu aux 39es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne; film de la compétition (il a été classé en 2e position au Prix du Public). La scène avec le drap brodé est un moment très fort. Le rôle principal est tenu par Bárbara Colen, vue dans Aquarius (2016) et Bacurau (2019).

All the Beauty and the Bloodshed (Toute la beauté et le sang versé), de Laura Poitras [AC]

Documentaire poignant, très intéressant.

Sortie en France le 2023-03-15.

Mantícora (Creaturas), de Carlos Vermut [AC]

Bouleversant, mais un peu long. Vu en avant-première aux 39es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

Sortie en France le 2023-08-09 2024-07-31.

La hija de todas las rabias (Daughter of Rage), de Laura Baumeister de Montis [AC]

Très bien. Vu aux 39es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne; film de la compétition.

65 (65 - La Terre d'avant), de Scott Beck / Bryan Woods [AC]

Un peu n'importe quoi et artificiel, mais côté horrifique, c'est efficace. Et avec seulement deux personnages, c'est plutôt original. Le scénario fait penser à Pitch Black (2000), qui était nettement plus réussi.

Sortie en France le 2023-03-15.

Suro, de Mikel Gurrea [AC]

J'ai bien aimé. Côté réalisation, il y a 2 match cuts. Vu en avant-première aux 39es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne; film de la compétition.

Sortie en France le 2023-06-21.

The Unholy Three (1930) (Le club des trois), de Jack Conway

Bonne comédie. Remake parlant du film muet The Unholy Three (1925) de Tod Browning, également avec Lon Chaney.

Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre du cycle Le plaisir du 35 mm – Trésors des collections (film surprise, annoncé juste avant la projection).

Nayola, de José Miguel Ribeiro [AC]

Visuellement inventif, la grande qualité du film. Scénario décevant: l'alternance 1995 / 2011 fonctionne très mal et casse tout rythme potentiel.

Sortie en France le 2023-03-08.

Tinnitus, de Gregorio Graziosi [AC]

Pas mal. Vu en avant-première aux 39es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne, en présence du réalisateur et co-scénariste Gregorio Graziosi.

Sortie en France le 2023-07-05.

Tengo sueños eléctricos, de Valentina Maurel [AC]

Moyen. Vu aux 39es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne, alors que le film venait de sortir en salles en France; film de la compétition.

Sortie en France le 2023-03-08.

Itim (1976) (Les rites de mai), de Mike De Leon [AC]

Lent et peu intéressant. Belle photographie. Vu en version restaurée numérique 4K à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Mike De Leon.

Saules aveugles, femme endormie, de Pierre Földes [AC]

Film d'animation peu captivant, surtout à cause de son scénario confus. L'intérêt est l'aspect visuel, notamment les scènes oniriques et l'utilisation de la transparence. Enfin, dommage que la langue des personnages ne soit pas respectée: ça se passe au Japon, les personnages sont japonais, mais tout le film est en français.

Sortie en France le 2023-03-22.

Privarzaniyat balon (1967) (Le ballon attaché), de Binka Zhelyazkova [AC]

Je n'ai pas du tout accroché. Le film est incompréhensible, très bavard et ennuyeux. Seules 3 scènes m'ont plu: celle avec les animaux au tout début, celle avec les chiens, et celles avec les épouvantails (pour ainsi dire). D'autre part, les voix ne sont pas naturelles en extérieur.

Sortie en France le 2023-03-08.

Vicenta B., de Carlos Lechuga [AC]

Ce film m'a profondément ennuyé. Vu aux 39es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne, en présence du réalisateur et co-scénariste Carlos Lechuga; film de la compétition.

[2023-03-17 22:23:21 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-03-11/2023-03-17)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence. Tout d'abord, je recommande Dalva, d'Emmanuelle Nicot [AC], que j'avais vu avant-première aux Alizés à Bron dans le cadre de Drôle d'endroit pour des rencontres et qui sort mercredi.

De grandes espérances, de Sylvain Desclous [AC]

Excellent film, notamment pour son scénario et le jeu de Rebecca Marder. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (dans la très grande salle 1), en présence du réalisateur et co-scénariste Sylvain Desclous et de l'actrice Rebecca Marder. Le film a été tourné en grande partie à Lyon et ses environs, et l'action s'y déroule. Rebecca Marder a notamment dit que c'était le troisième film où elle faisait Sciences Po.

Sortie en France le 2023-03-22.

Women Talking, de Sarah Polley [AC]

Très bien, malgré des longueurs au milieu du film. Belle musique de Hildur Guðnadóttir.

Sortie en France le 2023-03-08.

Slap Shot (1977) (La castagne), de George Roy Hill [AC]

J'ai bien aimé. Vu à la séance de clôture du 10e festival Sport, Littérature et Cinéma, à l'Institut Lumière.

1976 (Chili 1976), de Manuela Martelli [AC]

J'ai bien aimé. Vu en avant-première aux 39es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne, en présence de l'actrice Aline Küppenheim. À noter que cette dernière et la réalisatrice Manuela Martelli ont toutes deux joué dans le film Machuca (2004) d'Andrés Wood, qui traitait aussi de la situation politique au Chili, mais en 1973 (et au passage, Andrés Wood est producteur du film).

Sortie en France le 2023-03-22.

I Married a Strange Person! (1997) (L'impitoyable lune de miel!), de Bill Plympton [AC]

Amusant, mais ça part dans tous les sens: sans scénario et sans logique, juste une succession de délires. Au bout d'un moment, j'ai complètement décroché.

Reprise en France le 2023-03-15.

Heartbeast (Pulse), d'Aino Suni [AC]

Peu intéressant.

Sortie en France le 2023-02-22.

La jauría (L'Eden), d'Andrés Ramírez Pulido [AC]

Pas terrible. Beaucoup d'images sombres où on ne voit pas grand chose. Vu en avant-première aux 39es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

Sortie en France le 2023-03-22.

En plein feu, de Quentin Reynaud [AC]

Pas crédible, ennuyeux et sans émotion.

Sortie en France le 2023-03-08.

Adiós entusiasmo (2017), de Vladimir Durán [AC]

Film terriblement ennuyeux et bavard, au format allongé 3.33:1. Vu aux 39es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne, alors que le film venait de sortir en salles en France.

Sortie en France le 2023-03-15.

[2023-03-11 09:53:17 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-03-04/2023-03-10)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

The Scarlet Letter (1926) (La lettre écarlate), de Victor Sjöström [AC]

Excellent film, vu en ciné-concert à l'Institut Lumière, avec accompagnement au piano par Fred Escoffier, dans le cadre des ciné-concerts du dimanche; il s'agissait d'une copie numérique censurée. Avec Lillian Gish, éblouissante.

Scream VI, de Matt Bettinelli-Olpin / Tyler Gillett [AC]

J'ai beaucoup aimé. Un des meilleurs de la franchise, et bien sanglant. Mon passage préféré est la scène du métro. La scène d'ouverture est aussi très bien et surprenante.

Sortie en France le 2023-03-08.

The Outlaw Josey Wales (1976) (Josey Wales hors-la-loi), de Clint Eastwood [AC]

Excellent western. Vu en 4K à l'Institut Lumière, à la suite d'une conférence de Fabrice Calzettoni sur Clint Eastwood.

À mon seul désir, de Lucie Borleteau [AC]

Excellente comédie dramatique, romantique et érotique. La réalisatrice Lucie Borleteau s'attache beaucoup à ses personnages. Il y a aussi quelques bonnes idées de mise en scène. Film vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 5), dans le cadre de la 13e édition du festival Écrans Mixtes, en présence de la réalisatrice et co-scénariste Lucie Borleteau et des actrices Louise Chevillotte et Laure Giappiconi (qui est également co-scénariste); il y a obtenu le Prix du Public et le prix du Jury Pass Culture.

Sortie en France le 2023-04-05.

"Masters of Horror" - Pro-Life (2006), de John Carpenter

Bien horrifique. Très belle musique de Cody Carpenter (le fils du réalisateur). Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective John Carpenter.

La syndicaliste, de Jean-Paul Salomé [AC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2023-03-01.

Empire of Light, de Sam Mendes [AC]

J'ai assez bien aimé. Certains passages sont réussis, mais globalement, je trouve le scénario superficiel et le film manque d'intensité. Parmi les films sur le cinéma sortis ces dernières semaines, The Fabelmans et Babylon sont nettement supérieurs.

Sortie en France le 2023-03-01.

The Whale, de Darren Aronofsky [AC]

Pas mal. Sujet original, mais il est difficile d'accrocher, et le film est long.

Sortie en France le 2023-03-08.

[2023-03-04 01:53:17 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-02-26/2023-03-03)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Alibi.com 2, de Philippe Lacheau [AC]

Un scénario délirant et des passages hilarants. Aucun temps mort. Cela faisait longtemps que je n'avais pas autant ri!

Sortie en France le 2023-02-08.

The Fabelmans, de Steven Spielberg [AC]

J'ai beaucoup aimé. S'il n'y a pas de véritable surprise, le film est cependant très bien écrit et complètement maîtrisé du début à la fin. Il se termine sur la fameuse rencontre de Steven Spielberg avec John Ford (cf l'interview de Steven Spielberg dans le documentaire Directed by John Ford (1971) de Peter Bogdanovich).

Sortie en France le 2023-02-22.

Missing (Missing: Disparition inquiétante), de Nicholas D. Johnson / Will Merrick [AC]

Thriller captivant avec un concept très intéressant: le genre screenlife, où tout est vu et se passe via des écrans d'ordinateurs ou autres (téléphones portables, et même une montre connectée). Mais il se révèle que tout le scénario est basé sur de grosses invraisemblances (en gros, le FBI aurait facilement dû résoudre l'affaire). Donc relative déception à la fin.

Ce film reprend l'idée de Searching (2018) d'Aneesh Chaganty. Il en est même vu comme une suite: ‘Missing’ – Sony's Sequel to ‘Searching’ Moves to January 2023.

Sortie en France le 2023-02-22.

Memoirs of an Invisible Man (1992) (Les aventures d'un homme invisible), de John Carpenter [AC]

J'ai bien aimé. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière (probablement pour la première fois au cinéma), dans le cadre de la rétrospective John Carpenter.

The Son, de Florian Zeller [AC]

J'ai assez bien aimé. Long, mais le film devient beaucoup plus tendu dans la dernière demi-heure. The Father (2020) était un peu meilleur.

Sortie en France le 2023-03-01.

Les gardiennes de la planète, de Jean-Albert Lièvre [AC]

Documentaire intéressant, mais qualité d'image très décevante, avec de la pixellisation.

Sortie en France le 2023-02-22.

Goutte d'or, de Clément Cogitore [AC]

Confus, ennuyeux et mal filmé. J'ai détesté.

Sortie en France le 2023-03-01.

[2023-02-26 10:52:54 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-02-18/2023-02-25)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Mon crime, de François Ozon [AC]

Excellent! Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (dans la très grande salle 1, complète). Le film était présenté par l'acteur Fabrice Luchini (qui n'était là qu'avant la séance, à cause d'une autre avant-première à Lyon), et la projection était suivie d'un débat avec le réalisateur François Ozon et l'actrice Rebecca Marder (la seconde actrice principale Nadia Tereszkiewicz était aussi prévue, mais n'était finalement pas là).

Rebecca Marder a raconté une anecdote pour la toute première fois, et même François Ozon n'était pas au courant: Nadia l'avait contactée pour qu'elles répètent ensemble juste avant l'audition, et elles sont arrivées à l'audition comme si elles ne se connaissaient pas.

Sortie en France le 2023-03-08.

La montagne, de Thomas Salvador [AC]

Très beau film, prenant le virage du fantastique à la fin. Envoûtant et poétique. Tourné à Chamonix et sur le massif du Mont-Blanc.

Sortie en France le 2023-02-01.

An Cailín Ciúin (The Quiet Girl), de Colm Bairéad [AC]

Très beau film, avec de l'émotion, notamment à la fin. Vu en avant-première au CinéDuchère dans le cadre du festival Ciné O'Clock (séance hors les murs).

Sortie en France le 2023-04-12.

Dounia et la princesse d'Alep, d'André Kadi / Marya Zarif [AC]

Très joli film d'animation. Excellente réalisation, avec par exemple ses passages en noir et blanc, et très belle musique.

Sortie en France le 2023-02-01.

Particle Fever (2013) (La fièvre des particules), de Mark Levinson [AC]

Documentaire très intéressant. Vu au Comoedia à Lyon, à une séance Ciné Mathématiques.

Zhena Chaikovskogo (La femme de Tchaïkovski), de Kirill Serebrennikov [AC]

Très bien, avec notamment sa très belle photographie et son plan-séquence final, mais trop long.

Sortie en France le 2023-02-15.

Le marchand de sable, de Steve Achiepo [AC]

Un bon thriller social.

Sortie en France le 2023-02-15.

The Sparrow, de Michael Kinirons [AC]

J'ai bien aimé. Émouvant. Vu au Zola à Villeurbanne, dans le cadre du festival Ciné O'Clock (le film n'a pour le moment eu que des projections dans quelques festivals dans le monde).

Ant-Man and the Wasp: Quantumania (Ant-Man et la Guêpe: Quantumania), de Peyton Reed [AC]

Pas mal. Spectaculaire et avec un peu d'humour, mais scénario très décevant. Nettement moins bon que les deux premiers volets, qui étaient bien plus humoristiques. Côté créatures et révolte, ça fait beaucoup penser à Star Wars.

Vu en 3D, tout comme les deux premiers volets.

Sortie en France le 2023-02-15.

Pour la France, de Rachid Hami [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2023-02-08.

Marlowe, de Neil Jordan [AC]

Bavard et mal filmé. Je n'ai pas aimé.

Sortie en France le 2023-02-15.

[2023-02-17 23:04:20 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-01-30/2023-02-17)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

House of Numbers (1957) (La cage aux hommes), de Russell Rouse [AC]

Excellent film, d'une part pour son scénario (même si ça semble inutilement compliqué) d'après un roman, d'autre part pour l'acteur Jack Palance, qui interprète deux personnages.

Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre du cycle Le plaisir du 35 mm – Trésors des collections (film surprise, annoncé juste avant la projection).

Restos do Vento (Traces), de Tiago Guedes [AC]

Film très noir. J'ai beaucoup aimé, notamment pour son scénario.

Sortie en France le 2023-02-08.

Dark Star (1974) (Dark Star - L'étoile noire), de John Carpenter [AC]

J'ai beaucoup aimé. Le film est très drôle. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective John Carpenter.

Divertimento, de Marie-Castille Mention-Schaar [AC]

Très bien.

Sortie en France le 2023-01-25.

Delta, de Michele Vannucci [AC]

J'ai bien aimé. C'est un néo-western avec une très belle photographie (atmosphère brumeuse, ce qui est très inhabituel pour un film se passant en Italie). Vu au Comoedia à Lyon (salle 5), dans le cadre des Rencontres autour du cinéma italien d'aujourd'hui, en présence du réalisateur Michele Vannucci.

Le réalisateur a vécu dans le territoire en question et y a rencontré l'association dont parle le film; il est resté avec elle pendant 3 ans. Cette association se battait d'abord contre les usines, mais n'arrivait à rien, puis contre les braconniers roumains (ce que montre le film). Une difficulté était que les deux acteurs principaux (Alessandro Borghi et Luigi Lo Cascio) ne parlaient pas les langues qu'ils utilisaient dans le film.

Starman (1984), de John Carpenter [AC]

J'ai bien aimé. Pas extraordinaire, mais un film sympathique et parfois drôle. Vu une première fois à la télévision, et revu à l'Institut Lumière, en 35 mm, dans le cadre de la rétrospective John Carpenter.

The Civil Dead (Ghost Therapy), de Clay Tatum [AC]

J'ai bien aimé. Un film original et amusant.

Sortie en France le 2023-02-01.

Tár, de Todd Field [AC]

Beaucoup de blabla ennuyeux pendant les 90 premières minutes. Mais ensuite, le film devient très intéressant. Superbe interprétation de Cate Blanchett. Au casting, on retrouve aussi Nina Hoss et Noémie Merlant.

Sortie en France le 2023-01-25.

Asada-ke! (La famille Asada), de Ryôta Nakano [AC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2023-01-25.

Aftersun, de Charlotte Wells [AC]

Joli film, mais surcoté. Il ne se passe pas grand chose d'intéressant.

Sortie en France le 2023-02-01.

Yin ru chen yan (Le retour des hirondelles), de Ruijun Li [AC]

J'ai assez bien aimé; le film est un peu trop lent et long (plus de 2 heures) à mon goût. Belle photographie.

Sortie en France le 2023-02-08.

Houria, de Mounia Meddour [AC]

J'ai assez bien aimé. Le sujet est intéressant et a un côté original, mais je fais exactement le même reproche que pour Papicha (2019), le précédent film de la réalisatrice: quasiment tout en gros plans, parfois très courts, caméra qui bouge… Vu sans rien savoir du contenu du film, et en particulier sans lire le synopsis.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 1, complète ou presque), en présence de la réalisatrice et scénariste Mounia Meddour. J'étais très déçu, car l'actrice Lyna Khoudri, qui était aussi annoncée (j'avais d'ailleurs pris ma place bien à l'avance pour cette raison), n'a pas pu venir à cause de la grève du lendemain et un planning chargé.

Le tournage devait initialement se faire en Algérie. Mais sans visa pour son équipe, la réalisatrice a décidé de tourner son film au Maroc, ce qui n'a finalement pas pu se faire non plus à cause de la pandémie de Covid-19. Le film a alors été majoritairement tourné en France, à Marseille. Grâce à la pandémie (pour ainsi dire), qui a entraîné un retard du tournage, il a pu y avoir plus d'un an de répétitions pour les danses.

Les langues sont l'algérois et la langue des signes française (étant la langue des signes enseignée en Algérie). Certaines actrices sont réellement muettes.

Sortie en France le 2023-03-15.

Domingo y la niebla (Domingo et la brume), d'Ariel Escalante [AC]

Pas mal. L'intérêt est la très belle photographie et surtout la bande son oppressante.

À noter la particularité de l'image avec coins arrondis.

Sortie en France le 2023-02-15.

Wings (1927) (Les ailes), de William A. Wellman / Harry d'Abbadie d'Arrast [AC]

Pas mal. Il y a des longueurs. Intéressant pour les combats en avion, même si c'est aujourd'hui nettement moins impressionnant que ça devait l'être à l'époque. Vu en ciné-concert à l'Institut Lumière, avec accompagnement au piano par Didier Martel, dans le cadre des ciné-concerts du dimanche de la saison 2022-2023.

Film en noir et blanc, avec des éléments en couleur.

Knock at the Cabin, de M. Night Shyamalan [AC]

Nul. Ça n'a aucun sens.

Sortie en France le 2023-02-01.

[2023-01-29 23:44:57 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-01-23/2023-01-29)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Dalva, d'Emmanuelle Nicot [AC]

J'ai beaucoup aimé. Excellente prestation de la jeune actrice Zelda Samson, qui est par ailleurs omniprésente à l'écran.

Vu en avant-première aux Alizés à Bron dans le cadre de Drôle d'endroit pour des rencontres, en présence de l'actrice Zelda Samson, qui arrivait de Bruxelles et voyait le film pour la deuxième fois (la première était au festival de Cannes). La réalisatrice Emmanuelle Nicot était prévue, mais présentait finalement son film au festival de Rotterdam, qui avait lieu au même moment.

Comme expérience d'actrice, Zelda Samson (14 ans, et 12 ans lors du tournage) faisait déjà du théâtre. Pour le tournage, elle a expliqué qu'elle retenait son texte avec l'aide des gestes, comme un moyen mnémotechnique: par exemple, quand elle se lève, elle doit dire telle chose. Elle continue à faire des castings, mais ne voudrait pas faire actrice toute sa vie; elle aimerait faire de l'astrophysique.

Sortie en France le 2023-03-22.

Plane (Mayday), de Jean-François Richet [AC]

Très bon film d'action / thriller, sans temps mort. Le scénario (en tout cas, l'idée de base) ressemble en partie fortement à celui de Pitch Black (2000) de David Twohy (qui est un de mes films préférés).

Sortie en France le 2023-01-25.

Da-eum So-hee (About Kim Sohee), de July Jung [AC]

Très bien. J'ai trouvé le début trop lent; le film décolle vraiment dans sa seconde partie. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 5), dans le cadre du festival Télérama, sans rien savoir du film.

Sortie en France le 2023-04-05.

Interdit aux chiens et aux Italiens, d'Alain Ughetto [AC]

Film d'animation en stop-motion, partiellement mélangé avec des prises de vue réelles. C'est plutôt original. J'ai bien aimé.

Prix du jury au Festival international du film d'animation d'Annecy 2022.

Sortie en France le 2023-01-25.

Pathaan, de Siddharth Anand [AC]

Pas mal. Beaucoup de scènes d'action très spectaculaires, mais souvent mal filmées (caméra qui bouge, plans très courts). Mention tout de même à celle principalement en plan-séquence dans le train. La seconde partie (après l'entracte de 15 minutes) est nettement supérieure à la première.

Vu lors d'une séance unique au Pathé Vaise à Lyon. Le film devait y être projeté en salle 4, mais devant le succès des réservations, à la demande du distributeur, il est passé dans une plus grande salle, la 14. Les places étant numérotées, une employée de Pathé a dû aller voir chaque spectateur ou groupe de spectateurs dans la salle pour indiquer les nouveaux numéros de place.

Sortie en France le 2023-01-25.

Ashkal (Ashkal, l'enquête de Tunis), de Youssef Chebbi [AC]

Un film qui se laisse voir. Le principal intérêt est l'environnement: les Jardins de Carthage, une zone de constructions plus ou moins abandonnée, à Tunis. Malheureusement, il y a beaucoup de longueurs; le film n'avance pas.

Sortie en France le 2023-01-25.

Neneh Superstar, de Ramzi Ben Sliman [AC]

Décevant. Scénario pas très bien écrit et personnages caricaturaux. Du côté positif, la jeune actrice Oumy Bruni Garrel est convaincante et on a des répliques amusantes.

Sortie en France le 2023-01-25.

L'immensità, d'Emanuele Crialese [AC]

Moyen.

Sortie en France le 2023-01-11.

Assault on Precinct 13 (1976) (Assaut), de John Carpenter [AC]

Pas terrible. Peut-être le moins bon film de John Carpenter. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective John Carpenter.

[2023-01-22 22:55:51 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2023-01-08/2023-01-22)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Babylon, de Damien Chazelle [AC]

Très bien, notamment pour les décors et la mise en scène, ainsi que Margot Robbie. Le passage sur la scène 17 est un grand moment. Mais la durée supérieure à 3 h est trop longue.

Sortie en France le 2023-01-18.

Les Cyclades, de Marc Fitoussi [AC]

Très drôle, surtout grâce à Laure Calamy.

Sortie en France le 2023-01-11.

To Be or Not to Be (1983), d'Alan Johnson [AC]

Très bonne comédie, remake de To Be or Not to Be (1942) d'Ernst Lubitsch. Même reproche que l'original: quasiment tout est en anglais, et avec un tel scénario, c'est gênant.

Vu en 35 mm (copie un peu vieille, mais passé le début, ça allait) à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Ernst Lubitsch.

Les têtes givrées, de Stéphane Cazes [AC]

Bonne comédie traitant de l'éducation et de l'écologie, avec un plus pour son passage magnifique concernant le glacier. Assez drôle dans l'ensemble. Vue en avant-première à l'UGC Ciné Cité Part-Dieu à Lyon, en présence du réalisateur et co-scénariste Stéphane Cazes et de l'acteur Clovis Cornillac (qui joue le prof) et de la jeune actrice Malonn Lévana (qui joue une des élèves, Déborah), mais le générique a été coupé (comme d'habitude).

Les acteurs avaient la possibilité de suggérer des ajouts au scénario. En particulier, la scène de Déborah dans le bus était une idée de Malonn Lévana. Le film a été tourné dans la région de Chamonix, et pour le glacier, il s'agissait de la Mer de Glace.

Sortie en France le 2023-02-08.

Metronom (Radio Metronom), d'Alexandru Belc [AC]

J'ai bien aimé. Intéressant pour son contexte historique. Bien filmé, avec de longs plans. Trop lent tout de même dans la première partie.

Sortie en France le 2023-01-04.

The Draughtsman's Contract (1982) (Meurtre dans un jardin anglais), de Peter Greenaway [AC]

J'ai bien aimé, essentiellement pour la photographie, les costumes et les coiffures, ainsi que la musique de Michael Nyman (quasiment reprise de la musique de Henry Purcell). Vu en version restaurée numérique 4K à l'Institut Lumière lors de la soirée spéciale des 70 ans de la revue Positif (fondée à Lyon), quelques semaines après la reprise du film en salles en France (mais il me semble qu'il n'a pas été projeté à Lyon).

Reprise en France le 2022-11-30.

The Greatest Show on Earth (1952) (Sous le plus grand chapiteau du monde), de Cecil B. DeMille [AC]

J'ai bien aimé, surtout pour les numéros des trapézistes, qui donnent de la tension. Le côté romantique est très moyen et le film est trop long (2 h 32). Je pense que je l'avais déjà vu à la télévision dans les années 1980. Là, vu pour la première fois au cinéma, à l'Institut Lumière.

Retour à Séoul, de Davy Chou [AC]

J'ai bien aimé. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 5), dans le cadre du festival Télérama, en présence du réalisateur et scénariste Davy Chou. La rencontre post-projection a été un peu écourtée, car il était prévu que Davy Chou fût présent uniquement au début de la séance.

Quelques informations données lors de la rencontre: Davy Chou a décidé de faire le film en 2017, en s'inspirant librement de l'histoire d'une amie. Le casting a été difficile pour trouver la bonne actrice principale (à cause des contraintes du scénario), si bien que celle-ci est non professionnelle. Il y a eu peu de place à l'improvisation sur le plateau (sauf dans la scène du bar au début).

Sortie en France le 2023-01-25.

Le chant des vivants, de Cécile Allegra [AC]

Documentaire assez intéressant. Il s'agit en fait d'un documentaire diffusé à la télévision l'année dernière, mais sorti au cinéma ce mois-ci.

Sortie en France le 2023-01-18.

Living (Vivre), d'Oliver Hermanus [AC]

J'ai plutôt bien aimé. Remake du film Ikiru (1952) (même titre français) d'Akira Kurosawa, que j'avais vu en 2008 et que j'avais beaucoup aimé, mais je ne m'en souvenais plus du tout.

Sortie en France le 2022-12-28.

Alcarràs (Nos soleils), de Carla Simón [AC]

Pas mal. Le film est surtout trop long.

Sortie en France le 2023-01-18.

The Banshees of Inisherin (Les Banshees d'Inisherin), de Martin McDonagh [AC]

Je n'ai pas trouvé le film très captivant et il m'a ennuyé; la confession vers le début est le seul moment vraiment drôle. J'ai cependant apprécié la très belle photographie de Ben Davis, ainsi que la musique de Carter Burwell (un compositeur que j'aime beaucoup).

Sortie en France le 2022-12-28.

Tirailleurs, de Mathieu Vadepied [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2023-01-04.

Természetes fény (Natural Light), de Dénes Nagy [AC]

Très belle photographie et image d'excellente qualité (film vu au Cinéma Opéra à Lyon). Mais peu intéressant.

Sortie en France le 2023-01-11.

L'envol, de Pietro Marcello [AC]

Pas terrible. Il n'y a pas vraiment de scénario et c'est assez mal filmé (la caméra bouge beaucoup). Le film est tout de même appréciable pour sa belle photographie (même si je n'ai pu le voir que dans une salle de qualité moyenne) et ses passages poétiques.

À noter que l'image visible a un ratio d'environ 1.52 avec coins un peu arrondis (je pensais initialement que c'était du 1.66, mais une mesure sur la bande-annonce sur écran d'ordinateur donne 1.52, un ratio complètement inhabituel). Le dossier de presse indique 1.85, mais je suppose qu'il s'agit du format classique du DCP (le film est ainsi projeté avec des bandes noires verticales).

Sortie en France le 2023-01-11.

Joyland, de Saim Sadiq [AC]

Film lent et montage raté, qui donne juste l'impression d'une succession de scènes. De plus, les personnages ne sont pas introduits (notamment concernant la famille). Reste la belle prestation de l'actrice Alina Khan [IMDb].

Sortie en France le 2022-12-28.

Torao, de Kazuya Murayama

Mauvais. Le film ne raconte pas grand chose et est peu crédible. Cela commençait pourtant bien avec cette histoire de feuilles de métaséquoia.

Vu au cinéma Lumière Bellecour à Lyon, dans le cadre de la 16e édition du festival du cinéma japonais contemporain (Kinotayo).

[2023-01-07 23:50:32 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-12-18/2023-01-07)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Les visiteurs (1993), de Jean-Marie Poiré [AC]

Excellente comédie. Je l'avais vue à de multiples reprises sur petit écran, et au cinéma seulement lors de sa projection à l'Institut Lumière en décembre 2022.

Les survivants, de Guillaume Renusson [AC]

Excellent thriller humaniste se déroulant dans les Alpes, avec un côté survival.

Sortie en France le 2023-01-04.

Le tourbillon de la vie, d'Olivier Treiner [AC]

Joli film, original, suivant 4 destins différents (dus au hasard et non à des choix faits volontairement), même si ça reste un peu superficiel. Au niveau du montage, les transitions sont souvent bien trouvées. Mais on retiendra surtout la performance exceptionnelle de Lou de Laâge dans ses différents rôles.

Sortie en France le 2022-12-21.

Simone, le voyage du siècle, d'Olivier Dahan [AC]

Biopic très intéressant sur Simone Veil. Superbe montage non linéaire, qui donne du rythme au film. Concernant les actrices: Elsa Zylberstein (Simone Veil âgée) est trop reconnaissable et c'est vraiment gênant; en revanche, j'ai trouvé Rebecca Marder (Simone Veil jeune) très convaincante.

Sortie en France le 2022-10-12.

M3GAN, de Gerard Johnstone [AC]

Très bien, sauf les 10 dernières minutes. La poupée-robot fait d'autant plus peur que c'est complètement crédible, sauf à la fin.

Sortie en France le 2022-12-28.

Tempête, de Christian Duguay [AC]

Très bien filmé. Avis mitigé sur le scénario: les scènes ne s'enchaînent pas bien et la fin est prévisible longtemps à l'avance (à part les conditions météorologiques), et tout le film semble construit pour cette fin. On passe cependant un bon moment.

Sortie en France le 2022-12-21.

Lalka (1968) (La poupée), de Wojciech Has [AC]

Les décors et les costumes sont très beaux. Mais j'ai trouvé le film beaucoup trop long (2 h 40).

Sortie en France le 2022-12-07.

Cet été-là, d'Éric Lartigau [AC]

J'ai bien aimé. Joli film sans grandes prétentions, parfois drôle. La jeune actrice Rose Pou-Pellicer est parfaite.

Sortie en France le 2023-01-04.

Beurokeo (Les bonnes étoiles), de Hirokazu Koreeda [AC]

J'ai bien aimé. Un peu long.

Sortie en France le 2022-12-07.

Nos frangins, de Rachid Bouchareb [AC]

Bien. Sur l'affaire Malik Oussekine, que je ne connaissais pas, mais en partie seulement, car il est aussi question d'un autre Français d'origine algérienne tué la même nuit par un policier.

Sortie en France le 2022-12-07.

Le otto montagne (Les huit montagnes), de Felix van Groeningen / Charlotte Vandermeersch [AC]

Pas mal. De beaux paysages. Mais c'est trop long (2 h 27 pour un film qui ne raconte pas grand chose).

Sortie en France le 2022-12-21.

Angel (1937) (Ange), d'Ernst Lubitsch [AC]

Pas mal. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Ernst Lubitsch.

Go West (1925) (Ma vache et moi), de Buster Keaton [AC]

On ne rit pas beaucoup et la musique est décevante.

Sortie en France le 2022-12-21.

[2023-01-06 17:01:51 UTC]
GNU MPFR 4.2.0 est sortie

(CariBlog – MPFR – Logiciels)

La bibliothèque GNU MPFR 4.2.0 (fondue savoyarde) est sortie (annonce).

Nouvelles fonctions:

  • mpfr_cosu, mpfr_sinu, mpfr_tanu, mpfr_acosu, mpfr_asinu, mpfr_atanu, mpfr_atan2u;

  • mpfr_cospi, mpfr_sinpi, mpfr_tanpi, mpfr_acospi, mpfr_asinpi, mpfr_atanpi, mpfr_atan2pi;

  • mpfr_log2p1, mpfr_log10p1, mpfr_exp2m1, mpfr_exp10m1, mpfr_compound_si, mpfr_fmod_ui, mpfr_powr, mpfr_pown, mpfr_pow_uj, mpfr_pow_sj, mpfr_rootn_si (mpfr_pown est en fait une macro définie comme un alias de mpfr_pow_sj).

[2023-01-01 17:55:51 UTC]
Cinéma: mon top 17 et bilan de l'année 2022

(Cinéma)

Bonne année 2023! Comme d'habitude, voici mon bilan cinéma de l'année qui vient de s'écouler. Tout d'abord, mon top 17 parmi les 299 films récents que j'ai vus pour la première fois en salle en 2022 (donc sans compter les anciens films), y compris les avant-premières, films vus dans des festivals, et autres séances spéciales:

  1. Droste no hate de bokura (Deux minutes plus tard), de Junta Yamaguchi [AC] – comédie / science-fiction (Japon); vu le 2022-01-07 [K] et le 2022-04-14 [H], pas de sortie en salles en France.

  2. Junk Head, de Takahide Hori [AC] – animation / science-fiction / aventure (Japon); vu le 2022-04-26 [I] (et deux autres fois), sorti le 2022-05-18.

  3. Avatar: The Way of Water (Avatar: la voie de l'eau), de James Cameron [AC] – action / aventure / fantastique (États-Unis); vu le 2022-12-16, sorti le 2022-12-14.

  4. Flugt (Flee), de Jonas Poher Rasmussen [AC] – documentaire / animation (Danemark / France / Suède / Norvège); vu le 2022-08-31, sorti le 2022-08-31.

  5. Ultraviolette et le gang des cracheuses de sang, de Robin Hunzinger [AC] – documentaire (France); vu le 2022-03-07 [M], pas de sortie en salles en France.

  6. The Northman, de Robert Eggers [AC] – action / aventure (États-Unis); vu le 2022-05-19, sorti le 2022-05-11.

  7. Vesper (Vesper Chronicles), de Kristina Buozyte / Bruno Samper [AC] – science-fiction / drame / aventure (Lituanie / France / Belgique); vu le 2022-08-18, sorti le 2022-08-17.

  8. Evolution, de Kornél Mundruczó [AC] – drame (Hongrie / Allemagne); vu le 2022-05-23, sorti le 2022-05-18.

  9. Incroyable mais vrai, de Quentin Dupieux [AC] – comédie / fantastique (France); vu le 2022-06-16, sorti le 2022-06-15.

  10. The Wonder, de Sebastián Lelio [AC] – drame / thriller / historique (Irlande / Royaume-Uni / États-Unis); vu le 2022-10-17, sorti le 2022-11-16 sur Netflix (pas de sortie en salles en France).

  11. De uskyldige (The Innocents), d'Eskil Vogt [AC] – thriller / drame / fantastique (Norvège / Suède / Danemark); vu le 2022-02-13, sorti le 2022-02-09.

  12. Doctor Strange in the Multiverse of Madness, de Sam Raimi [AC] – action / aventure / fantastique (États-Unis); vu le 2022-05-06, sorti le 2022-05-04.

  13. Blonde, d'Andrew Dominik [AC] – drame / biopic (États-Unis); vu le 2022-09-11, sorti le 2022-09-28 sur Netflix (pas de sortie en salles en France).

  14. Lynx, de Laurent Geslin [AC] – documentaire (Suisse / France); vu le 2022-01-16, sorti le 2022-01-19.

  15. Notre-Dame brûle, de Jean-Jacques Annaud [AC] – drame (France); vu le 2022-03-21 en Dolby Cinema, sorti le 2022-03-16.

  16. La fabrique des pandémies, de Marie-Monique Robin [AC] – documentaire (France); vu le 2022-07-08, diffusé le 2022-05-22 à la télévision.

  17. Listen, d'Ana Rocha [AC] – drame (Portugal / Royaume-Uni); vu le 2022-03-18 [R], pas de sortie en salles en France.

L'ordre des trois premiers est un peu arbitraire. Deux minutes plus tard est nettement le plus original et tourné en un plan-séquence unique (sauf la courte scène avant le titre), donc se déroulant en temps réel, ce qui a une importance particulière puisqu'il est question d'une sorte de voyage dans le temps, ce qui donne un truc complètement délirant. Junk Head a un univers visuel unique, en stop-motion, et le réalisateur a quasiment tout fait tout seul (cela lui a pris en gros 8 ans). Avatar est magnifique et maîtrisé du début à la fin, et on ne sent pas le temps passer (alors que les deux premiers ont quelques problèmes de ce point de vue).

Les meilleurs anciens films que j'ai vus cette année, pour la première fois sur grand écran, dans l'ordre dans lequel je les ai vus: Le hussard sur le toit, de Jean-Paul Rappeneau [AC]; Shurayukihime (Lady Snowblood), de Toshiya Fujita [AC] @ [L]; Akai tenshi (L'ange rouge), de Yasuzô Masumura [AC].

Les festivals auxquels j'ai assisté:

Enfin, en 2022, j'ai soumis sur l'IMDb 8199 items qui ont été approuvés et je suis classé 541e contributeur.

[2022-12-18 10:33:44 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-12-11/2022-12-17)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence. Tout d'abord, je recommande Vanskabte land (Godland), de Hlynur Pálmason [AC], qui était sorti cet été dans les salles du réseau Utopia et que j'avais pu voir à cette occasion.

Avatar: The Way of Water (Avatar: la voie de l'eau), de James Cameron [AC]

Magnifique, notamment pour son atmosphère visuelle, avec de l'émotion et du très grand spectacle! Et aussi un côté écologiste et humaniste. De plus, le film est maîtrisé de bout en bout, et malgré ses 3 h 12, il n'y a aucun temps mort (comme habituellement chez James Cameron); le film est toujours très prenant et on ne sent pas du tout le temps passer. Je l'ai trouvé nettement supérieur au premier volet, que j'avais pourtant adoré. Si ce n'est peut-être pas le meilleur film de l'année, c'est l'un des tout meilleurs. Vu en VOST 3D HFR; la HFR ne m'a pas paru faire de véritable différence, mais c'est peut-être plus reposant.

À noter qu'on peut y voir des idées d'autres films de James Cameron, en plus du premier volet Avatar (2009): The Abyss (1989), Titanic (1997) (pour un long passage à la fin), et The Terminator (1984) (le méchant ayant une attitude similaire à un robot, et dont le seul but est de tuer une personne particulière).

[Mise à jour du 2022-12-23] À propos du scénario prévisible, dont certains se plaignent, devinant ce qui allait se passer: effectivement, rien d'extraordinaire dans le scénario (ce qui est dommage), mais moi, je vivais le film en temps réel, et je ne devinais donc rien du tout. Inversement, je n'étais jamais surpris, mais toujours émerveillé.

Sortie en France le 2022-12-14.

Le torrent, d'Anne Le Ny [AC]

Film émouvant, entre drame et thriller. Bon duo père-fille (José Garcia / Capucine Valmary).

Sortie en France le 2022-11-30.

Les pires, de Lise Akoka / Romane Gueret [AC]

J'ai bien aimé, surtout la seconde moitié, avec notamment quelques passages très émouvants. Mallory Wanecque et les autres jeunes acteurs sont très convaincants.

Sortie en France le 2022-12-07.

Papy fait de la résistance (1983), de Jean-Marie Poiré [AC]

Bonne comédie, par la troupe du Splendid, en particulier. Vue pour la première fois au cinéma à l'Institut Lumière, en 35 mm (copie un peu vieille, mais ça allait). Je l'avais probablement déjà vue à la télévision (dans les années 1980 ou 1990), mais à part la cave, cela ne me disait rien du tout.

Mon héroïne, de Noémie Lefort [AC]

J'ai assez bien aimé. Mais ça manque d'originalité, malgré quelques idées de mise en scène, comme les photos animées au début.

Sortie en France le 2022-12-14.

Despedida, de Vinícius Lopes / Luciana Mazeto [AC]

Pas mal. Outre la beauté des images, j'ai apprécié la mise en scène, en particulier l'utilisation du stop-motion, comme le fait Jan Švankmajer (cela m'a d'ailleurs fait penser à Alice); et les boucles d'oreille font penser à Valérie au pays des merveilles de Jaromil Jireš. Le récit est malheureusement décevant, peut-être trop long, bien que l'idée des rêves soit intéressante.

Sortie en France le 2022-12-14.

Inu-oh, de Masaaki Yuasa [AC]

Film d'animation avec beaucoup de scènes musicales (genre opéra rock) assez réussies, mais qui ne m'ont pas non plus emballé. C'est original et surprenant, avec divers styles d'animation, la grande qualité du film. À part ça, le film est incompréhensible et il ne semble pas y avoir vraiment de scénario, et je me suis beaucoup ennuyé.

Sortie en France le 2022-11-23.

[2022-12-11 11:06:02 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-11-19/2022-12-10)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence. Tout d'abord, je recommande She Will, de Charlotte Colbert [AC] (prix de la meilleure première œuvre au Festival international du film de Locarno 2021), que j'avais vu en avril au festival Hallucinations Collectives et qui est sorti en salles il y a une dizaine de jours, ainsi que Falcon Lake, de Charlotte Le Bon [AC], que j'avais vu en avant-première il y a 3 semaines.

Fumer fait tousser, de Quentin Dupieux [AC]

J'ai beaucoup aimé. Quentin Dupieux a fait mieux, mais c'est toujours aussi original, délirant et drôle. Superbe casting, et mention spéciale à Blanche Gardin.

Sortie en France le 2022-11-30.

She Said, de Maria Schrader [AC]

Très bon docufiction sur l'enquête côté New York Times qui a abouti à l'affaire Harvey Weinstein. D'après le livre des journalistes Jodi Kantor et Megan Twohey. Film intense; on ne sent pas le temps passer.

Sortie en France le 2022-11-23.

Bones and All, de Luca Guadagnino [AC]

Très bien, avec un excellent duo Taylor Russell / Timothée Chalamet, mais mention aussi à Mark Rylance, assez flippant (et qui m'a fait penser à un personnage hyper-connu d'un autre film abordant le même thème). Vu sans rien savoir sur le film. Là encore, ça commence avec un doigt.

Sortie en France le 2022-11-23.

Les Amandiers, de Valeria Bruni Tedeschi [AC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2022-11-16.

The Menu (Le menu), de Mark Mylod [AC]

J'ai plutôt bien aimé. Bon casting, avec notamment Anya Taylor-Joy et Ralph Fiennes. C'est original, et le début est mystérieux, mais le film se révèle superficiel, que ce soit pour le côté satirique ou horrifique (pas assez saignant), on ne sait rien des personnages, et ça manque de tension, surtout que la fin est plus ou moins annoncée. On reste sur sa faim.

Sortie en France le 2022-11-23.

Carmen (1984), de Francesco Rosi [AC]

Pas mal. Le problème est que les voix ont visiblement été enregistrées en studio alors l'action se déroule en extérieur. Du coup, on a l'impression que ce ne sont pas les personnages qui chantent.

Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Francesco Rosi.

Les miens, de Roschdy Zem [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2022-11-23.

No Bears (Aucun ours), de Jafar Panahi [AC]

Très bon plan-séquence d'ouverture. À part ça, le film se laisse voir, mais je n'ai pas été emballé.

Sortie en France le 2022-11-23.

Forrest Gump (1994), de Robert Zemeckis [AC]

Moyen. Vu à l'Institut Lumière. Surprise au tout début du film: la scène d'ouverture avec la plume me disait quelque chose. C'est alors que je me souvenais avoir vu le remake indien Laal Singh Chaddha (2022) cet été. Et d'ailleurs, pour la suite, je me souvenais aussi de l'histoire et savais ce qui allait se passer. Mêmes reproches que ce remake: trop long, manque de rythme et d'émotions.

Cadaveri eccellenti (1976) (Cadavres exquis), de Francesco Rosi [AC]

Film lent. J'ai moyennement aimé. Vu dans sa restauration 4K de 2019 à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Francesco Rosi.

Reprise en France le 2022-11-16.

Saint Omer, d'Alice Diop [AC]

Long, peu intéressant et peu convaincant. Adaptation cinématographique de l'affaire Fabienne Kabou.

Sortie en France le 2022-11-23.

Je suis aussi allé à deux festivals de courts métrages, mais peu de coups de coeur:

[2022-11-20 00:13:24 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-11-10/2022-11-18)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Falcon Lake, de Charlotte Le Bon [AC]

Excellent film, qui m'a un peu fait penser à David Lynch, que ce soit pour l'atmosphère ou pour la structure du film. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 5), en présence de la réalisatrice Charlotte Le Bon et du co-scénariste François Choquet. D'après une bande dessinée. Film tourné en 16 mm avec une caméra Arri 416, utilisant un cadre 1.37 (et non 1.33, comme l'a précisé la réalisatrice).

Sortie en France le 2022-12-07.

Couleurs de l'incendie, de Clovis Cornillac [AC]

Très bon scénario (Pierre Lemaitre a adapté son propre roman, Couleurs de l'incendie). Des choses intéressantes dans la mise en scène, comme le plan-séquence d'ouverture. Superbe casting. Belle musique de Guillaume Roussel. Bref, un très bon film, mais l'adaptation du premier volet de la trilogie, Au revoir là-haut (2017), par Albert Dupontel, était très nettement meilleure.

Sortie en France le 2022-11-09.

Armageddon Time, de James Gray [AC]

J'ai bien aimé. Petits souvenirs avec les Apple ][ (c'était mon premier ordinateur).

Sortie en France le 2022-11-09.

Mascarade, de Nicolas Bedos [AC]

Plutôt bon, mais un peu long. Excellent casting.

Sortie en France le 2022-11-01.

Pamfir (Le serment de Pamfir), de Dmytro Sukholytkyy-Sobchuk [AC]

J'ai moyennement aimé. Trop long.

Sortie en France le 2022-11-02.

Bratan (1991) (Bratan, le frère), de Bakhtyar Khudojnazarov [AC]

Bien filmé, mais peu intéressant. Vu en version restaurée à l'Institut Lumière, en prolongation du festival Lumière 2022 (qui s'appelait best of les années précédentes).

Le pharaon, le sauvage et la princesse, de Michel Ocelot [AC]

3 moyens métrages d'animation simplistes et ennuyeux.

Sortie en France le 2022-10-19.

Coma, de Bertrand Bonello [AC]

Un film très particulier, limite expérimental. Je n'ai pas aimé.

Sortie en France le 2022-11-16.

Close, de Lukas Dhont [AC]

Je n'ai pas aimé et le film m'a ennuyé du début à la fin.

Sortie en France le 2022-11-01.

[2022-11-17 22:46:02 UTC]
GNU MPFR 4.1.1 est sortie

(CariBlog – MPFR – Logiciels)

La bibliothèque GNU MPFR 4.1.1 (épinards à la crème, patch level 1) est sortie: des bugs corrigés et des améliorations dans le formatage du manuel.

[2022-11-09 23:34:48 UTC]
Festival Lumière 2022 et derniers films vus (2022-10-18/2022-11-08)

(Cinéma – Lyon)

Le festival Lumière 2022 s'est maintenant terminé il y a deux semaines et demie, mais certains films sont encore visibles à l'Institut Lumière jusqu'au 20 novembre. J'y ai vu 19 films sur les 9 jours du festival, soit à peu près le même nombre qu'en 2020 et 2021, mais nettement moins que les années précédentes. La programmation était aussi moins intéressante, sauf pour les films de Tim Burton (Prix Lumière cette année), mais que j'avais déjà tous vus au cinéma, parfois même plusieurs fois. Il n'y a que 3 films que j'ai adorés: The Wonder de Sebastián Lelio (la seule avant-première que j'ai pu avoir, et qui ne sortira malheureusement pas au cinéma en France, mais en exclusivité sur Netflix le 16 novembre), Shurayukihime (Lady Snowblood) de Toshiya Fujita, et Edward Scissorhands (Edward aux mains d'argent) de Tim Burton, en sa présence à la séance de clôture (cela faisait la 8e fois que je le voyais au cinéma).

Voici maintenant quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus pour la première fois au cinéma, incluant ceux du festival Lumière (à partir du mardi), par ordre de préférence. Mais tout d'abord, je recommande fortement Maixabel (Les repentis), d'Icíar Bollaín [AC], un très beau film inspiré de faits réels, que j'avais vu en avant-première aux 38es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne (au mois de mars), et qui est sorti en salles ce mercredi (comme je n'ai toujours pas eu le temps de faire le bilan des Reflets, je ne l'avais pas encore listé dans mon blog).

Akai tenshi (1966) (L'ange rouge), de Yasuzô Masumura [AC]

Superbe! Quelques scènes dures vers le début. Vu en version restaurée numérique 4K.

Reprise en France le 2022-11-02.

Shurayukihime (1973) (Lady Snowblood), de Toshiya Fujita [AC]

J'ai adoré. Vu à la nuit Meiko Kaji [IMDb] à l'Institut Lumière, dans le cadre du festival Lumière 2022. C'est le principal film qui a inspiré Tarantino pour Kill Bill: on y retrouve l'essentiel.

Meiko Kaji [IMDb] y chante la chanson Shura no Hana (reprise dans Kill Bill).

R.M.N., de Cristian Mungiu [AC]

J'ai beaucoup aimé. Le meilleur moment: la réunion en un plan-séquence de 17 minutes.

Note: dans les sous-titres, le roumain et le hongrois, qui sont les deux principales langues du film, ont leur propre couleur.

Sortie en France le 2022-10-19.

EO, de Jerzy Skolimowski [AC]

Pas vraiment de scénario, mais des plans magnifiques et surréalistes (comme celui du tunnel). À voir juste pour cela.

Sortie en France le 2022-10-19.

Three Ages (1923) (Les trois âges), d'Edward F. Cline / Buster Keaton [AC]

Très bien. Le film se compose de 3 histoires similaires se déroulant à 3 époques différentes, entrecoupées dans le montage. Assez drôle.

Vu à l'Institut Lumière dans le cadre du festival Lumière 2022, avec accompagnement au piano par Fred Escoffier. Restauration 4K par Cohen Films en 2022.

X, de Ti West [AC]

Film d'horreur efficace et finalement assez original. Quelques très bonnes idées de mise en scène.

Sortie en France le 2022-11-02.

Joshû 701-gô: Sasori (1972) (La femme scorpion), de Shun'ya Itô [AC]

Très bien. Vu à la nuit Meiko Kaji [IMDb] à l'Institut Lumière, dans le cadre du festival Lumière 2022.

Note: je le trouve un peu meilleur que la suite, Joshû sasori: Dai-41 zakkyo-bô (Elle s'appelait Scorpion), deuxième film de la nuit, non listé ici car je l'avais déjà vu au festival Hallucinations Collectives en 2011.

Walad Min Al Janna (La conspiration du Caire), de Tarik Saleh [AC]

Très bien.

Sortie en France le 2022-10-26.

Reds (1981), de Warren Beatty [AC]

Très bien. J'ai trouvé la seconde moitié nettement plus intéressante que la première. Film vu à l'Institut Lumière dans le cadre du festival Lumière 2022, en première mondiale de sa version restaurée.

Mi país imaginario (Mon pays imaginaire), de Patricio Guzmán [AC]

Documentaire très intéressant.

Sortie en France le 2022-10-26.

Françoise ou La vie conjugale (1964), d'André Cayatte [AC]

Très intéressant. Cela fait penser à un film post-MeToo. Vu juste avant Jean-Marc ou La vie conjugale, qui présente l'autre point de vue (très différent).

Version restaurée par Pathé en 2022, avec sous-titrage en anglais, vue à l'Institut Lumière, en prolongation du festival Lumière 2022 (qui s'appelait best of les années précédentes).

Sevmek Zamani (1966) (Time to Love), de Metin Erksan [AC]

Joli film poétique. Très belles mise en scène et photographie. Musique trop envahissante.

Vu en version restaurée 4K à l'Institut Lumière, dans le cadre du festival Lumière 2022. Magnifique copie, mais il y a de nombreuses fautes de français dans les sous-titres.

Kisapmata (1981), de Mike De Leon [AC]

Bien. Vu au festival Lumière 2022 dans sa version restaurée 4K de 2019, inédite et non censurée.

The Long Night (1947), d'Anatole Litvak [AC]

J'ai bien aimé. C'est un remake du film Le jour se lève (1939) de Marcel Carné (avec Jean Gabin), que j'avais déjà vu 8 ans auparavant, mais je ne m'en souvenais quasiment plus. Je ne saurais dire lequel j'ai préféré.

Film vu en version restaurée 4K par Studiocanal au festival Lumière 2022. Il était présenté par Philippe Le Guay [IMDb].

Irezumi (1966) (Tatouage), de Yasuzô Masumura [AC]

De belles couleurs. Vu en version restaurée numérique 4K.

Reprise en France le 2022-11-02.

Condenados a vivir (1972), de Joaquín Luis Romero Marchent

Vu au festival Lumière 2022, en première internationale de sa version restaurée 4K de 2022. Il s'agissait de la version destinée au marché domestique, donc avec assez peu de sang. La version internationale n'était pas encore restaurée. J'ai bien aimé. Mais la musique est trop forte.

Ce film (tout du moins dans sa version internationale, probablement plus intéressante) a inspiré Quentin Tarantino pour son film The Hateful Eight (2015) (Les huit salopards).

Bowling Saturne, de Patricia Mazuy [AC]

Un thriller glaçant.

Sortie en France le 2022-10-26.

Jean-Marc ou La vie conjugale (1964), d'André Cayatte [AC]

J'ai bien aimé. Vu juste après Françoise ou La vie conjugale, qui présente l'autre point de vue (très différent) et qui était meilleur.

Version restaurée par Pathé en 2022, avec sous-titrage en anglais, vue à l'Institut Lumière, en prolongation du festival Lumière 2022.

Bachennya metelyka (Butterfly Vision), de Maksym Nakonechnyi [AC]

Bien, sauf que la réalisation est parfois exaspérante.

Sortie en France le 2022-10-12.

Black Adam, de Jaume Collet-Serra [AC]

Un film de super-héros qui se laisse voir. Un peu d'humour, un minimum de surprises, et du spectacle en Dolby Cinema, mais sans enjeu.

Sortie en France le 2022-10-19.

Harka, de Lotfy Nathan [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2022-11-02.

Unicorn Wars, d'Alberto Vázquez [AC]

Pas mal. Film d'animation cruel et violent vu en avant-première à une soirée Halloween au cinéma Le Zola à Villeurbanne.

Sortie en France le 2022-12-28.

Therese and Isabelle (1968) (Thérèse et Isabelle), de Radley Metzger [AC]

Pas mal. D'après un roman, et cela se ressent beaucoup: certains passages sont très littéraires. Vu au festival Lumière 2022 dans une restauration 4K inédite en France, financée par Nicolas Winding Refn, qui devait venir présenter le film, mais n'a pas pu être là pour des raisons de santé.

Note: malgré le titre original en anglais (probablement dû à la production internationale), le film est en langue française; et il était sous-titré en anglais.

Poulet frites, d'Yves Hinant / Jean Libon [AC]

Pas mal. Beaucoup d'aliasing. Tourné en vidéo?

Sortie en France le 2022-09-28.

Touch of Crude, de Nicolas Winding Refn

Court métrage d'une demi-heure environ, intéressant pour son atmosphère et son côté étrange, mais sans scénario. Vu en première mondiale au festival Lumière 2022, le 2022-10-20. Nicolas Winding Refn n'a pas pu venir au festival pour présenter le nouveau film qu'il a fait restaurer (Therese and Isabelle, cf plus haut), et en contrepartie, ce court métrage a été projeté en début de séance, ce qui n'était pas prévu dans le programme. Et il a fait venir sa fille Lola Corfixen, qui joue dedans, mais qui ne l'avait pas encore vu, ni personne d'autre d'ailleurs.

Amsterdam, de David O. Russell [AC]

Mise en scène décevante. Trop long.

Sortie en France le 2022-11-01.

Pripad pre obhájcu (1964) (Un cas particulier), de Martin Hollý [AC]

J'ai moyennement aimé. Vu en version restaurée numérique 2K au festival Lumière 2022.

Copenhagen Cowboy, de Nicolas Winding Refn

Série en 6 épisodes vue au festival Lumière 2022, sous forme de film (un seul générique, tout à la fin). Il y avait un entracte entre les deux parties de 2 h 30 chacune (correspondant donc à 3 épisodes). Nicolas Winding Refn, créateur et réalisateur de cette série, mais n'a pas pu venir la présenter, mais il a fait venir sa fille Lola Corfixen, qui joue dedans (vers la fin).

J'ai été très déçu concernant le scénario; c'est lent et ça m'a énormément ennuyé. Le seul intérêt est l'atmosphère visuelle, typique de Nicolas Winding Refn, avec ses couleurs saturées.

Sortie sur Netflix le 2022-12-08.

Jacky Caillou, de Lucas Delangle [AC]

Peu captivant, rien de novateur.

Sortie en France le 2022-11-02.

Flickorna (1968) (Les filles), de Mai Zetterling [AC]

J'ai détesté. Ça tourne en rond, ce qui rend le film d'autant plus ennuyeux. Version restaurée en 2016, vue à l'Institut Lumière, en prolongation du festival Lumière 2022.

[2022-10-17 23:51:23 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-09-27/2022-10-17)

(Cinéma – Lyon)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), incluant le début du festival Lumière, par ordre de préférence:

The Wonder, de Sebastián Lelio [AC]

Superbe! Florence Pugh est une nouvelle fois extraordinaire, après notamment Lady Macbeth (2016) et Midsommar (2019). Mention aussi à la jeune actrice Kíla Lord Cassidy. Photographie magnifique d'Ari Wegner, directrice de la photographie australienne dont le travail a déjà été remarqué sur les films Lady Macbeth (encore!) et The Power of the Dog (2021). Pour cette adaptation de roman, on a au scénario Alice Birch, qui avait déjà fait une adaptation de roman pour… Lady Macbeth. Le livre et le film sont inspirés d'histoires vraies, dont celle-ci.

Vu au festival Lumière, dans la salle 1 du Pathé Bellecour, en avant-première de sa sortie en exclusivité sur Netflix (c'était donc la seule façon de le voir sur grand écran), alors que je ne savais rien du sujet du film. Le réalisateur Sebastián Lelio était présent au début et à la fin du film, mais le générique a été coupé, ce qui est dommage pour un grand festival (la volonté était peut-être de gagner quelques minutes, car l'organisation n'avait pas prévu beaucoup de temps avant le film suivant).

Le film se déroule en Irlande en 1862, soit une dizaine d'années après la Grande Famine, et est entièrement en langue anglaise. Une semaine auparavant, dans un autre festival, j'avais vu Arracht (2019) (cf ci-dessous), qui se déroulait en Irlande en 1845 (donc à l'aube de la Grande Famine), et qui était entièrement en gaélique irlandais. Donc l'utilisation ici de la langue anglaise m'a interpellé, même si c'est normal pour l'infirmière (Florence Pugh), qui est anglaise; cette dernière est cependant quasiment omniprésente à l'écran, il me semble. Le roman fait mention du gaélique.

Sortie sur Netflix le 2022-11-16.

Arracht (2019), de Tom Sullivan [AC]

J'ai beaucoup aimé. Un film dur se passant en Irlande en 1845, à l'aube de la Grande Famine, avec une magnifique photographie et une belle musique, et en plus, un intérêt historique (je ne connaissais pas du tout). Le film est presque entièrement en gaélique irlandais, langue qui a peu à peu disparu à cause de cette grande famine.

Film vu au Zola à Villeurbanne, dans le cadre du festival Ciné O'Clock.

Tori et Lokita, de Jean-Pierre Dardenne / Luc Dardenne [AC]

J'ai beaucoup aimé. Scénario assez surprenant.

Sortie en France le 2022-10-05.

L'origine du mal, de Sébastien Marnier [AC]

Très bon thriller familial, en particulier pour son scénario.

Sortie en France le 2022-10-05.

Le sixième enfant, de Léopold Legrand [AC]

Très beau film, sur un sujet qui n'est pas loin de la GPA.

Sortie en France le 2022-09-28.

Novembre, de Cédric Jimenez [AC]

Très bon et efficace.

Sortie en France le 2022-10-05.

Nothing But a Man (1964) (Un homme comme tant d'autres), de Michael Roemer

Très bonne mise en scène, surtout les plans du début. Film vu en version restaurée numérique 4K au Pathé Bellecour dans le cadre du festival Lumière.

The Narrow Margin (1952) (L'énigme du Chicago Express), de Richard Fleischer / William Cameron Menzies [AC]

Très bien.

The Last Boy Scout (1991) (Le dernier samaritain), de Tony Scott [AC]

J'ai bien aimé. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Tony Scott.

How to Save a Dead Friend, de Marusya Syroechkovskaya [AC]

J'ai bien aimé. De beaux plans avec les lumières qui se reflètent sur les fenêtres des immeubles.

Documentaire vu en avant-première au Comoedia à Lyon, en présence du monteur Qutaiba Barhamji, dans le cadre d'une sélection des films de l'ACID du Festival de Cannes 2022. Ce film n'était pas prévu à l'époque où Kimi était filmé. Il y avait beaucoup d'images de mauvaise qualité (il s'agissait de petites caméras DV); la société d'effets spéciaux a créé son logiciel pour améliorer la qualité des images par intelligence artificielle.

The Day of the Dolphin (1973) (Le jour du dauphin), de Mike Nichols [AC]

J'ai bien aimé dans l'ensemble. Après un début décevant, le film prend de plus en plus d'intérêt. D'après le roman Un animal doué de raison de Robert Merle [IMDb]. Très belle musique de Georges Delerue.

Vu lors d'une soirée Mike Nichols (2 films) au Comoedia à Lyon, en présence du distributeur de Lost Films, Marc Olry, à l'occasion de la reprise limitée des films en salles (apparemment, il n'y a que des séances spéciales).

Reprise en France le 2022-07-20.

Plan 75, de Chie Hayakawa [AC]

Intéressant, mais il y a des longueurs, et à partir d'un moment, il ne se passe quasiment plus rien. Donc fin décevante. Bien filmé et belle image.

Sortie en France le 2022-09-07.

Days of Thunder (1990) (Jours de tonnerre), de Tony Scott [AC]

J'ai plutôt bien aimé. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Tony Scott.

L'ombre de Goya par Jean-Claude Carrière (L'ombre de Goya), de José Luis López-Linares [AC]

J'ai plutôt bien aimé.

Sortie en France le 2022-09-21.

Danza macabra (1964) (Danse macabre), d'Antonio Margheriti / Sergio Corbucci [AC]

Film de série B intéressant pour son atmosphère, style Edgar Allan Poe. Bonne fin. Quelques défauts techniques: doublage / postsynchronisation trop visible au début, et les ombres dues à un éclairage électrique, qui ne vont pas avec ce film.

Film vu dans sa version complète en version restaurée numérique 4K (derniers réglages terminés une semaine auparavant) au festival Lumière. La restauration de l'image a demandé plus de 250 heures de travail. Il est possible de contribuer à la restauration de ce film sur proarti jusqu'au 30 octobre.

Le distributeur français Les Acacias devrait sortir le film en salles en 2023.

Maria rêve, de Lauriane Escaffre / Yvo Muller [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2022-09-28.

Aya, de Simon Gillard [AC]

Pas mal. Un film de fiction qui ressemble à un documentaire.

Sortie en France le 2022-10-12.

Carnal Knowledge (1971) (Ce plaisir qu'on dit charnel), de Mike Nichols [AC]

Moyen. Le film mérite cependant l'attention pour deux scènes mémorables: la scène d'ouverture et celle des diapositives.

Vu lors d'une soirée Mike Nichols (2 films) au Comoedia à Lyon, en présence du distributeur de Lost Films, Marc Olry, à l'occasion de la reprise limitée des films en salles (apparemment, il n'y a que des séances spéciales).

Reprise en France le 2022-07-20.

Un beau matin, de Mia Hansen-Løve [AC]

Moyen. La relation amoureuse de Sandra (Léa Seydoux) m'a profondément ennuyé.

Sortie en France le 2022-10-05.

Halloween Ends, de David Gordon Green [AC]

La scène d'ouverture est bonne, la suite nettement moins.

Sortie en France le 2022-10-12.

Vacances, de Béatrice de Staël / Leo Wolfenstein [AC]

Une bonne partie du film se laisse voir, puis le film s'enlise et la fin est très décevante.

Sortie en France le 2022-09-28.

Polaris, d'Ainara Vera [AC]

Documentaire construit bizarrement et pas toujours intéressant. Quelques plans très réussis. Bonne bande son (comme les grincements du bateau). J'ai moyennement aimé.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, en présence de la productrice du film Clara Vuillermoz, dans le cadre d'une sélection des films de l'ACID du Festival de Cannes 2022. Le DCP n'était pas celui prévu: pour les dialogues en français, il avait des sous-titres en anglais. D'après l'IMDb, le film a été tourné en 4K, mais il n'y a pas de projection 4K au Comoedia.

La voix off est en anglais, car la réalisatrice Ainara Vera ne parle pas français et les échanges se faisaient en anglais.

Sortie en France le 2023-04-05.

Joyû Sumako no koi (1947) (L'amour de l'actrice Sumako), de Kenji Mizoguchi [AC]

Très bien filmé, mais je n'ai pas du tout accroché. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Kenji Mizoguchi.

Yamabuki, de Juichiro Yamasaki [AC]

Ennuyeux. Le grain est très marqué, ce qui m'a fait penser à un tournage en 16 mm, et c'est confirmé par le dossier de presse. Le générique en animation est de Sébastien Laudenbach.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, dans le cadre d'une sélection des films de l'ACID du Festival de Cannes 2022. Il a été dit que le réalisateur est agriculteur et qu'il aime particulièrement cette fleur, Yamabuki. Film à petit budget, d'où une seule prise et peu de rushes. Le montage a été très long. La sortie en salles est annoncée pour fin mars 2023.

[2022-10-07 16:23:35 UTC]
GNU MPFR 4.1.1 Release Candidate

(CariBlog – MPFR – Logiciels)

The GNU MPFR 4.1.1 release candidate is available. The main changes are bug fixes (in particular for macros implementing functions) and improved manual formatting, by using a recent texinfo.tex file (2022-09-14.01).

[2022-09-26 21:59:25 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-09-11/2022-09-26)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Blonde, d'Andrew Dominik [AC]

Déroutant, mais un très grand moment de cinéma: la vie de Marilyn Monroe vue comme un film d'horreur.

Film vu à une séance spéciale à l'Institut Lumière (Lyon) le 2022-09-11. La troisième projection, après celles aux festivals de Venise et de Deauville?

Sortie sur Netflix le 2022-09-28.

Beverly Hills Cop (1984) (Le flic de Beverly Hills), de Martin Brest [AC]

Excellente comédie policière. Vue à l'Institut Lumière à une soirée double programme, dans le cadre de la rétrospective Tony Scott (lequel a réalisé seulement le deuxième volet).

Crimson Tide (1995) (USS Alabama), de Tony Scott [AC]

Très bien. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Tony Scott.

Beverly Hills Cop II (1987) (Le flic de Beverly Hills 2), de Tony Scott [AC]

Très bonne comédie policière. Vue à l'Institut Lumière à une soirée double programme, dans le cadre de la rétrospective Tony Scott. Ce deuxième volet est moins bon que le premier.

Babi Yar. Context (Babi Yar. Contexte), de Sergey Loznitsa [AC]

Documentaire très intéressant, composé d'images d'archives sans voix off, dans le contexte de la Seconde Guerre mondiale en Ukraine; mais il y a des longueurs. À noter l'avertissement: des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs. C'est effectivement le cas vers la fin.

Sortie en France le 2022-09-14.

Don't Worry Darling, d'Olivia Wilde [AC]

J'ai bien aimé. Au début, ce film m'a fait penser à The Village (2004) et à The Truman Show (1998). Un reproche: la scène de l'avion est artificielle et peu crédible, et le problème est que le scénario se base dessus. Quelques défauts dans la mise en scène, avec certains mouvements de caméra. Bonne prestation de Florence Pugh.

Sortie en France le 2022-09-21.

Ninjababy, d'Yngvild Sve Flikke [AC]

J'ai bien aimé. Mise en scène originale, partiellement en animation. Adaptation d'un roman graphique.

Sortie en France le 2022-09-21.

Moonage Daydream, de Brett Morgen [AC]

Documentaire visuellement spectaculaire sur David Bowie, mais long et non structuré. Petit à petit, il s'essouffle et ne reste intéressant que sur certaines séquences.

Sortie en France le 2022-09-21.

Tout le monde aime Jeanne, de Céline Devaux [AC]

J'ai bien aimé. Original pour ses séquences animées tout au long du film.

Sortie en France le 2022-09-07.

La dégustation, d'Ivan Calbérac [AC]

Jolie comédie romantique.

Sortie en France le 2022-08-31.

Chronique d'une liaison passagère, d'Emmanuel Mouret [AC]

J'ai plutôt bien aimé. On rit de temps en temps. Bon duo (et même trio) d'acteurs, très attachants: Sandrine Kiberlain, Vincent Macaigne et Georgia Scalliet.

Sortie en France le 2022-09-14.

L'énergie positive des dieux, de Laetitia Møller [AC]

Pas mal. Un documentaire assez original et parfois drôle.

Sortie en France le 2022-09-14.

Kompromat, de Jérôme Salle [AC]

Pas mal, mais le fait que Mathieu Roussel (Gilles Lellouche) ne prenne aucune précaution pour ne pas être remarqué est peu crédible. Musique parfois envahissante.

Sortie en France le 2022-09-07.

Les enfants des autres, de Rebecca Zlotowski [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2022-09-21.

Stop-Zemlia (Jeunesse en sursis), de Kateryna Gornostai [AC]

Film qui ressemble beaucoup à un documentaire, avec notamment ses interviews, dont on ne sait pas vraiment si elles sont vraies ou fausses. Pas très intéressant et beaucoup trop long.

La partie de badminton au début du film est amusante.

Sortie en France le 2022-09-14.

See How They Run (Coup de théâtre), de Tom George [AC]

Le film devient vite ennuyeux.

Sortie en France le 2022-09-14.

À propos de Joan, de Laurent Larivière [AC]

Extrêmement ennuyeux, et ce pseudo-scénario non linéaire est peu convaincant.

Sortie en France le 2022-09-14.

[2022-09-11 00:07:26 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-08-29/2022-09-10)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Flugt (Flee), de Jonas Poher Rasmussen [AC]

Superbe documentaire humaniste raconté par un migrant, mixant différents styles d'animation et images d'archives. Cristal du long métrage à l'édition 2021 du Festival international du film d'animation d'Annecy. À voir absolument!

Sortie en France le 2022-08-31.

Revoir Paris, d'Alice Winocour [AC]

Film touchant et très bien écrit. Excellente prestation de Virginie Efira (et des autres acteurs aussi).

Sortie en France le 2022-09-07.

Training Day (2001), d'Antoine Fuqua [AC]

J'ai beaucoup aimé. Ce film très intense vaut surtout pour l'interprétation grandiose de Denzel Washington, qui a d'ailleurs remporté l'Oscar du meilleur acteur.

Vu en 35 mm à une soirée double programme Denzel Washington à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Tony Scott (cependant, pas de rapport de Tony Scott avec ce premier film de la soirée). Au bout de 40 minutes, le film a dû être interrompu pendant un moment, une bobine ayant été montée à l'envers; le film a repris en double poste, avec donc quelques secondes d'interruption après le passage de cette bobine.

Rumba la vie, de Franck Dubosc [AC]

Comédie émouvante. Excellent duo Franck Dubosc / Louna Espinosa. Magnifique scène finale.

Sortie en France le 2022-08-24.

Goupi Mains Rouges (1943), de Jacques Becker [AC]

Très bien. Vu à la Villa Lumière, dans le cadre du cycle Ciné-club; version restaurée de 2015 par Pathé.

Memorîzu (1995) (Memories), de Kôji Morimoto / Tensai Okamura / Katsuhiro Ôtomo [AC]

Film d'animation composé de 3 moyens métrages (épisodes) indépendants. Le premier épisode est excellent; il fait penser à Solaris; c'est très nettement le meilleur. J'ai assez bien aimé le deuxième. Le troisième, deux fois plus court que les deux premiers, est intéressant surtout pour les décors et la forme: quasiment un unique plan-séquence. Un reproche commun: ils sont tous longs par rapport à ce qu'ils traitent.

Reprise en France le 2022-08-24.

Le visiteur du futur, de François Descraques [AC]

J'ai bien aimé. Film de science-fiction amusant, adapté de la web-série du même nom, que je ne connais pas du tout.

Sortie en France le 2022-09-07.

La dérive des continents (au sud), de Lionel Baier [AC]

Pas mal. Seul le début est très bon et drôle, avec notamment le délégué français. Les autres scènes où ce dernier intervient sont aussi très drôles. Concernant les lieux de tournage, c'est le Cretto di Burri le plus intéressant.

Sortie en France le 2022-08-24.

My Name Is Gulpilil, de Molly Reynolds [AC]

Documentaire sur l'acteur David Gulpilil. Assez intéressant dans l'ensemble, mais monotone.

Sortie en France le 2022-08-31.

Leila's Brothers (Leila et ses frères), de Saeed Roustayi [AC]

La première moitié (un peu plus, jusqu'au début du mariage), très bavarde, m'a profondément ennuyé. J'ai bien aimé la suite. Reste que le film est beaucoup trop long (2 h 39).

Sortie en France le 2022-08-24.

La page blanche, de Murielle Magellan [AC]

Pas très captivant. Réalisation inégale.

Sortie en France le 2022-08-31.

[2022-08-28 21:34:11 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-08-21/2022-08-28)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Enemy of the State (1998) (Ennemi d'État), de Tony Scott [AC]

Excellent thriller, sans temps mort. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Tony Scott.

Everything Everywhere All at Once, de Dan Kwan / Daniel Scheinert [AC]

J'ai beaucoup aimé. Film complètement fou, qui commence assez calmement, puis qui part dans tous les sens (avec notamment quelques petites scènes en animation et un format d'image qui change de temps en temps). Inventif et divertissant, mais ça tourne un peu en rond, et on reste sur sa faim. Le principe aurait pu être mieux exploité.

Vu en Dolby Cinema (au Pathé Vaise à Lyon), en avant-première.

Sortie en France le 2022-08-31.

Revenge (1990) (Revenge - Vengeance), de Tony Scott [AC]

J'ai beaucoup aimé. Si le scénario, adapté d'une nouvelle de Jim Harrison [IMDb], est linéaire et réserve peu de surprises, le film vaut surtout pour sa mise en scène et sa très belle photographie. La fin est très réussie et émouvante, et le plan final est remarquable.

Vu à l'Institut Lumière, en film d'ouverture de la rétrospective Tony Scott.

America Latina, de Damiano D'Innocenzo / Fabio D'Innocenzo [AC]

J'ai assez bien aimé. Un thriller sombre et mystérieux, avec quelques passages durs.

Sortie en France le 2022-08-17.

The Invitation (Le bal de l'enfer), de Jessica M. Thompson [AC]

Ambiance réussie et film qui renouvelle le genre par son côté féministe, mais cela manque de tension. Vendu essentiellement comme un film d'horreur, c'est plus un petit thriller (même pas d'interdiction aux moins de 12 ans en France), et évidemment, de nombreux spectateurs sont déçus sur ce point.

Sortie en France le 2022-08-24.

Three Thousand Years of Longing (Trois mille ans à t'attendre), de George Miller [AC]

Moyen. Film visuellement beau, mais long, bavard et peu captivant.

Sortie en France le 2022-08-24.

Watashi wo kuitomete (Tempura), d'Akiko Ôku [AC]

Je n'ai pas aimé. Long, sans émotion, et ennuyeux.

Sortie en France le 2022-07-20.

L'affaire des divisions Morituri (1985), de F.J. Ossang [AC]

J'ai détesté, même si les décors sont parfois intéressants. C'est très mal écrit, et j'ai rapidement décroché. Film en 16 mm, vu à sa reprise en salles en version restaurée numérique 2K. Cela ne donne pas envie de voir les deux autres films.

Reprise en France le 2022-08-24.

[2022-08-20 19:40:31 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-08-15/2022-08-20)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Vesper (Vesper Chronicles), de Kristina Buozyte / Bruno Samper [AC]

Film post-apocalyptique magnifique, en particulier pour son aspect visuel et son atmosphère sombre, plein de poésie. Très belle musique de Dan Levy [IMDb], déjà remarqué pour celle du film d'animation J'ai perdu mon corps (2019). Mention à la jeune actrice principale Raffiella Chapman.

Le côté organique est proche du cinéma de David Cronenberg.

Sortie en France le 2022-08-17.

Where the Crawdads Sing (Là où chantent les écrevisses), d'Olivia Newman [AC]

Très beau film au scénario non linéaire, adapté du roman éponyme de Delia Owens. Excellente prestation de Daisy Edgar-Jones. Le film manque cependant de rythme et la partie procès aurait mérité d'être plus développée.

Sortie en France le 2022-08-17.

Orphan: First Kill (Esther 2: Les origines), de William Brent Bell [AC]

J'ai bien aimé. Le film commence comme un classique film d'horreur, mais prend un tournant inattendu (qui fait tout son intérêt) et devient un thriller.

Sortie en France le 2022-08-17.

Nope, de Jordan Peele [AC]

Pas mal. Pas convaincu par le scénario, qui part dans diverses directions, non exploitées. C'est la dernière partie qui est la plus réussie.

Sortie en France le 2022-08-10.

Laal Singh Chaddha, d'Advait Chandan [AC]

Film trop long. Manque de rythme et d'émotions.

Remake de Forrest Gump (1994), que je n'ai encore jamais vu.

Sortie en France le 2022-08-11.

[2022-08-13 21:51:17 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-08-07/2022-08-13)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

The Border (1982) (Police frontière), de Tony Richardson [AC]

J'ai beaucoup aimé. Avec Jack Nicholson et Harvey Keitel, ainsi qu'Elpidia Carrillo (qui m'avait rappelé son rôle de María dans Salvador (1986) d'Oliver Stone).

Vu en avant-première de sa reprise en salles en 2022.

Reprise en France le 2022-08-17.

Vanskabte land (Godland), de Hlynur Pálmason [AC]

Film à voir notamment pour ses splendides paysages islandais. Un format inhabituel: du 1.33 aux coins arrondis avec des bords qui ne sont pas parfaitement rectilignes, en lien avec le sujet du film, inspiré de clichés photographiques datant de la fin du XIXe siècle. Le film est assez long et il n'y a rien de novateur dans le scénario, mais c'est très bien filmé et la photographie de Maria von Hausswolff est d'excellente qualité, que ce soit en extérieur (majorité du film) ou en intérieur, si bien qu'on ne s'ennuie pas.

Vu à l'Utopia Borderouge (ma première séance là-bas) à Toulouse, salle 1, dans le cadre de la sortie en avant-première du film dans les salles du réseau Utopia. J'ai remarqué des points ou petits traits blancs à l'écran, typiques de la pellicule (notamment pour les projections en pellicule, mais je ne pense pas que ce soit le cas pour ce film). En tout cas, après vérification, le film a été tourné en 35 mm, et c'est peut-être la raison (en plus étant en lien avec le sujet du film).

Sortie en France le 2022-12-21.

Tres (En décalage), de Juanjo Giménez Peña [AC]

Pas mal. L'idée du scénario est originale, mais pas complètement exploitée. Excellente bande son.

Vu au Comoedia à Lyon, salle 4 (grande salle), alors que les autres séances de la journée étaient dans une petite salle (la 6).

Sortie en France le 2022-08-03.

Bullet Train, de David Leitch [AC]

Divertissant, mais très mal écrit: ça va trop vite et on n'apprend quasiment rien des personnages, si bien qu'on se désintéresse de ce qui arrive.

Sortie en France le 2022-08-03.

We Are from There (Loin de chez nous), de Wissam Tanios [AC]

Un documentaire sur deux migrants. Pas mauvais, mais trop personnel.

Sortie en France le 2022-08-10.

L'année du requin, de Ludovic Boukherma / Zoran Boukherma [AC]

Pas terrible. Ce film se veut être une comédie horrifique, mais n'est ni vraiment drôle, ni horrifique. On finit par s'ennuyer ferme.

Grosse déception après le précédent film des réalisateurs, Teddy (2020), qui était une grande réussite.

Sortie en France le 2022-08-03.

Dodo, de Panos H. Koutras [AC]

Long et ennuyeux. Le seul passage réussi est la partie en animation sur l'histoire du dodo. Mais contrairement à ce que peut faire penser le titre du film, le dodo ne sert quasiment à rien. Et je suis étonné que personne n'ait sorti son smartphone pour filmer le dodo.

Sortie en France le 2022-08-10.

[2022-08-08 01:15:10 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-07-27/2022-08-06)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence. J'ai en particulier vu les 7 films de la rétrospective François Truffaut, les années d'or (période de 1968 à 1978, en version restaurée), au cinéma Lumière Bellecour; mais 6 films ont été projetés en 1.85 (ou 1.78?) au lieu de 1.66 (on voyait d'ailleurs un bout d'image sous l'écran).

L'enfant sauvage (1970), de François Truffaut [AC]

Excellent, mon film de François Truffaut préféré. L'enfant Jean-Pierre Cargol est impressionnant.

Reprise en France le 2022-08-03.

La sirène du Mississipi (1969), de François Truffaut [AC]

J'ai beaucoup aimé. Tourné en partie à Lyon.

Reprise en France le 2022-08-03.

L'argent de poche (1976), de François Truffaut [AC]

Très bonne comédie.

Reprise en France le 2022-08-03.

La petite bande, de Pierre Salvadori [AC]

Bonne comédie au scénario inventif. Les 5 jeunes acteurs sont très convaincants. Un peu dans la lignée de Moonrise Kingdom (2012) de Wes Anderson.

Sortie en France le 2022-07-20.

Des feux dans la nuit, de Dominique Lienhard [AC]

J'ai bien aimé. Belle photographie.

Attention! Le synopsis officiel en dit beaucoup trop! Heureusement, je ne l'avais pas lu auparavant.

Sortie en France le 2022-08-03.

Marcel!, de Jasmine Trinca [AC]

Joli film, porté par la jeune actrice Maayane Conti, mais sans véritable scénario. Très belle photographie, ainsi que la musique.

Sortie en France le 2022-07-27.

Miracol (Dédales), de Bogdan George Apetri [AC]

J'ai bien aimé, sauf la fin (bizarre, et je n'en ai pas vu l'intérêt). Tourné en plans-séquences, avec du hors-champ.

Sortie en France le 2022-07-20.

Miyamoto kara Kimi e (2019) (Becoming Father), de Tetsuya Mariko [AC]

J'ai bien aimé. Le scénario n'est pas extraordinaire, mais le film vaut essentiellement pour un certain nombre de scènes réussies, dont deux en particulier (une très dure et une scène de bagarre dans des escaliers).

Sortie en France le 2022-07-27.

La mariée était en noir (1968), de François Truffaut [AC]

J'ai bien aimé, mais la mise en scène m'a parfois agacé. Fin prévisible.

Reprise en France le 2022-08-03.

Mi iubita, mon amour, de Noémie Merlant [AC]

Joli film, quoique pas toujours convainquant. Quelques longueurs. Note concernant le titre: Mi iubita apparaît au début du film, et mon amour au milieu du film.

Sortie en France le 2022-07-27.

L'histoire d'Adèle H. (1975), de François Truffaut [AC]

J'ai plutôt bien aimé. Très bon jeu d'Isabelle Adjani, mais scénario un peu décevant.

Reprise en France le 2022-08-03.

The Auschwitz Report (Le rapport Auschwitz), de Peter Bebjak [AC]

Pas mal. Film basé sur une histoire vraie. Une grosse partie est confuse, mais la fin est intéressante, quoique trop courte.

Sortie en France le 2022-07-27.

Le soldatesse (1965) (Des filles pour l'armée), de Valerio Zurlini [AC]

Pas mal. Bien pour la mise en scène, la photographie et la musique. Mais c'est trop long.

Reprise en France le 2022-07-20.

Costa Brava, Lebanon, de Mounia Akl [AC]

Moyen. Peu développé et prévisible.

Note: la petite fille Rim (ou Reem au générique) est jouée par deux soeurs jumelles.

J'étais tout seul dans la salle, un samedi matin.

Sortie en France le 2022-07-27.

Passione d'amore (1981) (Passion d'amour), d'Ettore Scola [AC]

Je n'ai pas tellement accroché (sauf sur la fin). Mais surtout, le doublage en italien est complètement raté: le volume des voix est toujours au même niveau, sans aucun relief, et les personnages ont parfois la bouche fermée alors que la voix se poursuit.

Reprise en France le 2022-07-27.

L'homme qui aimait les femmes (1977), de François Truffaut [AC]

Je n'ai pas aimé.

Reprise en France le 2022-08-03.

La chambre verte (1978), de François Truffaut [AC]

Je n'ai pas aimé. Idiot et ennuyeux.

Reprise en France le 2022-08-03.

[2022-07-17 15:02:21 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-07-13/2022-07-15)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Holy Spider (Les nuits de Mashhad), d'Ali Abbasi [AC]

Excellent thriller, avec un côté politique (féministe, en particulier). Basé sur des faits réels.

Sortie en France le 2022-07-13.

Music Hole, de Gaetan Liekens / David Mutzenmacher [AC]

Une comédie belge qui part dans tous les sens. Assez drôle.

Sortie en France le 2022-07-06.

Lightyear (Buzz l'Éclair), d'Angus MacLane [AC]

Vu en VOST. J'ai plutôt bien aimé. Cependant, j'ai l'impression que la vitesse à laquelle tout est construit les premières années n'est pas crédible.

Il y a une scène pendant le générique de fin, une autre juste après la fin du générique (avant les logos des studios), et une troisième au-delà de l'infini (après les logos). J'étais tout seul dans la salle pour les deux dernières.

Sortie en France le 2022-06-22.

Thor: Love and Thunder, de Taika Waititi [AC]

Pas terrible et ennuyeux, alors que j'avais adoré les 3 premiers films de la saga: Thor (2011); Thor: The Dark World (2013); et surtout Thor: Ragnarok (2017). C'est le seul que je n'ai pas vu en 3D, qui aurait été bénéfique pour certains décors. Mais à part ça, je n'ai pas accroché au scénario. Le côté humoriste (autodérision) est une bonne chose en lui-même, mais ça ne fonctionne pas avec le reste, et surtout, ça ne va pas bien loin.

Sortie en France le 2022-07-13.

Rifkin's Festival, de Woody Allen [AC]

Je n'ai pas aimé. Juste du bavardage sans intérêt et, pour rattraper un peu, des scènes de rêve en noir et blanc au format 1.33 : 1.

Sortie en France le 2022-07-13.

[2022-07-12 20:58:49 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-07-04/2022-07-11)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

La fabrique des pandémies, de Marie-Monique Robin [AC]

Documentaire passionnant sur un sujet jamais abordé. Vu lors d'une séance spéciale au Comoedia à Lyon, en présence de la réalisatrice Marie-Monique Robin, qui a dit qu'un autre film était en préparation, dans la continuité de celui-ci.

Notting Hill (1999) (Coup de foudre à Notting Hill), de Roger Michell [AC]

Très bonne comédie romantique, vue à l'UGC Ciné Cité Part-Dieu à Lyon, dans le cadre d'UGC Culte. On rit souvent.

Encordés, 200 ans d'histoire dans le regard des guides de Chamonix, de Pierre Cadot [AC]

Documentaire très intéressant, vu en présence du réalisateur Pierre Cadot lors d'une séance Cinéma de montagne à l'Institut Lumière.

Ennio, de Giuseppe Tornatore [AC]

Documentaire captivant sur le compositeur Ennio Morricone. Un peu trop long (2 heures et demie), quoique très dense; c'est en fait peut-être le montage linéaire qui pose un léger problème.

Sortie en France le 2022-07-06.

En roue libre, de Didier Barcelo [AC]

Un road-movie original et assez drôle.

Sortie en France le 2022-06-29.

1492: Conquest of Paradise (1992) (1492: Christophe Colomb), de Ridley Scott [AC]

J'ai bien aimé, excepté le fait que tout est en anglais et que Gérard Depardieu a un accent français. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière à Lyon, dans le cadre de la rétrospective Ridley Scott.

Espíritu sagrado (L'esprit sacré), de Chema García Ibarra [AC]

Pas très réussi, mais original.

Sortie en France le 2022-07-06.

After Yang, de Kogonada [AC]

Pas mal pour le sujet, mais le film souffre d'un gros manque de rythme et le scénario semble parfois artificiel. On s'ennuie. Du remplissage dû au fait que le film est basé sur une nouvelle?

Note: 3 formats d'image sont utilisés (2.35 : 1, 1.33 : 1, 1.85 : 1), suivant le type de scène.

Sortie en France le 2022-07-06.

Arthur, malédiction, de Barthélémy Grossmann [AC]

Film d'horreur raté. L'idée de base est très classique: un groupe de jeunes va dans un endroit abandonné et isolé… L'originalité est qu'ils sont fans de la saga pour enfants Arthur et les Minimoys de Luc Besson [IMDb], qui a d'ailleurs écrit le scénario de ce film et y fait jouer sa fille Thalia Besson. C'est parfois rigolo. Sinon, aucun intérêt.

Sortie en France le 2022-06-29.

Peter von Kant, de François Ozon [AC]

J'ai détesté. En particulier, tout est en français avec de petits bouts en allemand.

Sortie en France le 2022-07-06.

[2022-07-03 22:41:11 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-06-19/2022-07-03)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Elvis, de Baz Luhrmann [AC]

J'ai beaucoup aimé. Superbe réalisation.

Sortie en France le 2022-06-22.

Human (2015), de Yann Arthus-Bertrand [AC]

Très beau documentaire, entre témoignages parfois poignants et séquences artistiques magnifiques, avec une très belle musique d'Armand Amar. Vu en 2022 à l'UGC Ciné Cité Confluence dans le cadre du festival Entre Rhône et Saône (Lyon), en présence du réalisateur Yann Arthus-Bertrand, parrain de cette édition. Heureusement que je suis arrivé à l'avance, car le film a été lancé 10 minutes avant le début de la séance (je suis arrivé juste au début du film), probablement à cause d'une erreur importante sur la durée annoncée (je ne sais plus exactement, mais c'était moins de 2 heures, alors que le film faisait environ 2 heures et demie), pour éviter des retards sur les séances suivantes.

Probablement le plus beau moment: Castellers.

Ich bin dein Mensch (I'm Your Man), de Maria Schrader [AC]

J'ai beaucoup aimé ce film d'anticipation (qui semble cependant se dérouler de nos jours). L'humour est assez présent. Il s'agit d'une adaptation d'une nouvelle d'Emma Braslavsky; c'est peut-être la raison pour laquelle le film est parfois trop littéraire. Excellente interprétation de l'acteur britannique Dan Stevens.

Sortie en France le 2022-06-22.

The Black Phone (Black Phone), de Scott Derrickson [AC]

Très bon film d'horreur, notamment la fin. Excellente prestation des jeunes acteurs.

Sortie en France le 2022-06-22.

La nuit du 12, de Dominik Moll [AC]

Film policier très prenant et original: on ne connaîtra pas l'identité du meurtrier (il est écrit au tout début du film que c'est une affaire non élucidée). Malgré le sujet, on rit de temps en temps.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, en présence du réalisateur Dominik Moll et de l'acteur Bastien Bouillon, ainsi que du commandant Pascal Colinot (chef de brigade à la Brigade de Protection de la Famille) et de Marie-Charlotte Fiorio, substitute au tribunal judiciaire de Lyon. Les repérages ont été faits sur Google Street View. Il y a eu 35 jours de tournage. Dans la réalité, le crime a eu lieu en région parisienne en 2013, alors que dans le film, il a lieu à Saint-Jean-de-Maurienne en 2016.

Sortie en France le 2022-07-13.

Les goûts et les couleurs, de Michel Leclerc [AC]

Très bonne comédie. Rebecca Marder est rayonnante.

Vu à l'UGC Astoria à Lyon. J'ai eu la mauvaise surprise de voir qu'il était projeté dans la petite salle (la 5), alors qu'il s'agissait de la semaine de la sortie du film!

Sortie en France le 2022-06-22.

Legacy, notre héritage, de Yann Arthus-Bertrand [AC]

Documentaire très intéressant, suite du magnifique Home (2009). Vu à l'UGC Ciné Cité Confluence dans le cadre du festival Entre Rhône et Saône (Lyon), en présence du réalisateur Yann Arthus-Bertrand, parrain de cette édition.

Le petit Nicolas: Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux?, d'Amandine Fredon / Benjamin Massoubre [AC]

Réalisation inventive et bonne qualité d'animation. Avis mitigé sur le scénario: pas de véritable intrigue.

Vu en avant-première au Comoedia (salle 5) à Lyon, suite au Festival international du film d'animation d'Annecy 2022, où le film a obtenu le Cristal du long métrage.

Sortie en France le 2022-10-12.

As bestas, de Rodrigo Sorogoyen [AC]

Un bon thriller psychologique, plein de tension. Mise en scène efficace (en particulier, un plan-séquence d'une discussion entre les protagonistes au bar) et très bon casting. Seule faiblesse: scénario linéaire et sans grande surprise.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 4), dans le cadre d'une sélection de films présentés dans différentes compétitions du Festival de Cannes 2022.

Sortie en France le 2022-07-20.

Alma Viva, de Cristèle Alves Meira [AC]

Joli film. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 4), dans le cadre d'une sélection de films présentés dans différentes compétitions du Festival de Cannes 2022.

Goodnight Soldier, de Hiner Saleem [AC]

Je reprocherais un manque de finesse, mais c'est très bien filmé et l'actrice Dilin Doger est très touchante et ravissante.

Sortie en France le 2022-06-29.

Entre la vie et la mort, de Giordano Gederlini [AC]

J'ai bien aimé, malgré un manque de rythme au bout d'un moment. Belle prestation d'Antonio de la Torre.

Sortie en France le 2022-06-29.

Le mouton enragé (1974), de Michel Deville [AC]

J'ai bien aimé. Vu au Cinéma Opéra à Lyon, dans le cadre de l'hommage à Jean-Louis Trintignant.

Heojil kyolshim (Decision to Leave), de Chan-wook Park [AC]

J'ai bien aimé, mais j'ai été déçu par le côté romantique.

Sortie en France le 2022-06-29.

Petite fleur, de Santiago Mitre [AC]

Le début est bon, puis le film s'essouffle.

Sortie en France le 2022-06-08.

Banditi a Orgosolo (1961) (Bandits à Orgosolo), de Vittorio De Seta [AC]

Pas mal. De belles images. Postsynchronisation trop visible.

Reprise en France le 2022-06-22.

L'homme parfait, de Xavier Durringer [AC]

Comédie assez drôle, mais sans qualités artistiques. Sur le même thème que le film d'anticipation Ich bin dein Mensch (nettement meilleur), sorti le même jour en France.

Sortie en France le 2022-06-22.

Someone to Watch Over Me (1987) (Traquée), de Ridley Scott [AC]

Moyen, que ce soit pour la mise en scène (manque de plans d'ensemble, en particulier) ou pour le scénario, qui manque de crédibilité. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière à Lyon, dans le cadre de la rétrospective Ridley Scott. Malheureusement, à cause d'une avant-première inutile dans la grande salle habituelle, la projection a eu lieu dans la petite salle de la Villa Lumière, et ceci alors que ce film n'avait qu'une séance unique.

Les passagers (1977), de Serge Leroy [AC]

J'ai moyennement aimé. Mais la très mauvaise qualité de la copie numérique a pu jouer: très basse définition, avec donc un aliasing très important, et du ghosting (cependant peu visible). Vu au Cinéma Opéra à Lyon, dans le cadre de l'hommage à Jean-Louis Trintignant. L'exploitant m'a dit qu'il avait remarqué que la taille du fichier était petite, mais n'en savait pas plus; le problème venait donc du fichier fourni par le distributeur.

Sweat, de Magnus von Horn [AC]

Je n'ai pas aimé.

Sortie en France le 2022-06-15.

Un homme et une femme (1966), de Claude Lelouch [AC]

Je n'ai pas aimé. Film ennuyeux, sans émotion. Vu au Cinéma Opéra à Lyon, dans le cadre de l'hommage à Jean-Louis Trintignant; il s'agissait d'un Blu-ray.

[2022-06-18 23:46:19 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-06-12/2022-06-18)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Incroyable mais vrai, de Quentin Dupieux [AC]

Une nouvelle pépite de Quentin Dupieux, sur une musique tirée de l'album Jon Santo Plays Bach. À voir absolument!

Note: Jon Santo est l'un des pseudonymes du physicien et musicologue allemand Andreas Beurmann, cf l'article A German physicist updates Bach with synthesizers.

Sortie en France le 2022-06-15.

L'innocent, de Louis Garrel [AC]

Très bien. Entre comédie et thriller. Noémie Merlant est excellente. Le film a été tourné en partie à Lyon.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 4), dans le cadre d'une sélection de films présentés dans différentes compétitions du Festival de Cannes 2022.

Sortie en France le 2022-10-12.

Panique (1946), de Julien Duvivier [AC]

Très bien, surtout sur grand écran. Vu une première fois à la télévision sur France 3, le 2007-04-29 dans le cadre de Cinéma de minuit (cycle Julien Duvivier). Revu à l'Institut Lumière en version restaurée numérique, dans le cadre du week-end formation du regard.

Les cinq diables, de Léa Mysius [AC]

J'ai bien aimé. Film original tourné vers le fantastique. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 1), dans le cadre d'une sélection de films présentés dans différentes compétitions du Festival de Cannes 2022.

Sortie en France le 2022-08-31.

Swing (2002), de Tony Gatlif [AC]

J'ai bien aimé. Quelques très beaux moments, en particulier tout un passage musical.

Reprise en France le 2022-06-08.

Jurassic World Dominion (Jurassic World: Le monde d'après), de Colin Trevorrow [AC]

Bien divertissant, impressionnant et sans temps mort, mais aussi sans surprise et sans émotion. J'aurais préféré aussi plus de tension.

Sortie en France le 2022-06-08.

Triangle of Sadness (Sans filtre), de Ruben Östlund [AC]

J'ai plutôt bien aimé. Mon principal reproche est que le film est trop long (près de 2 heures et demie). En 3 parties, et c'est la 3e qui est nettement la meilleure.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 1), dans le cadre d'une sélection de films présentés dans différentes compétitions du Festival de Cannes 2022. C'est le film qui a remporté la Palme d'or.

Sortie en France le 2022-09-28.

Cavalo Dinheiro (2014) (Ventura), de Pedro Costa [AC]

Film de 2014, mais sorti seulement en 2022 en France. Peu intéressant et soporifique (la chaleur de la salle n'aidant pas), bénéficiant cependant d'une très belle photographie. Du même réalisateur et dans la lignée de ce film, j'avais très nettement préféré Vitalina Varela (2019), sorti en France quelques mois auparavant.

Sortie en France le 2022-06-15.

Tengo Miedo Torero (Je tremble ô Matador), de Rodrigo Sepúlveda [AC]

Je n'ai pas du tout aimé. Belle photographie, cependant.

Sortie en France le 2022-06-15.

[2022-06-11 23:12:20 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-05-30/2022-06-11)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Men, d'Alex Garland [AC]

Film d'épouvante/horreur envoûtant et dérangeant, qui m'a fait penser à Lars von Trier (Riget (1994), Antichrist (2009)). Très belle photographie et musique qui colle bien au film. J'ai beaucoup aimé.

Sortie en France le 2022-06-08.

La chose politique - Acte 1, d'Antonin Bachès [AC]

Documentaire passionnant et parfois drôle sur la campagne de Grégory Doucet pour la mairie de Lyon, avec sa directrice de campagne Ninon Guinel. Vu à la première projection publique, au Comoedia à Lyon, en présence du réalisateur Antonin Bachès. Ce documentaire a notamment pu se faire, avec une grande liberté, parce qu'alors, Grégory Doucet était peu connu.

Notes:

  • Le tout début du film se situe pas très loin de chez moi: sur l'avenue Jean Jaurès, à partir de la rue Clément Marot jusqu'au sud de la station de métro Place Jean Jaurès.

  • J'ai fait la soumission du film sur l'IMDb.

Hive (La ruche), de Blerta Basholli [AC]

Très bien. Basé sur une histoire vraie, dans un village au Kosovo.

Sortie en France le 2022-06-01.

Black Rain (1989), de Ridley Scott [AC]

Très bien. Belle musique de Hans Zimmer, qui fait penser à celle qu'il composera quelques années plus tard pour Beyond Rangoon (1995).

Vu à l'Institut Lumière à Lyon, dans le cadre de la rétrospective Ridley Scott.

C'est magnifique!, de Clovis Cornillac [AC]

Très joli film, avec quelques moments poétiques et un peu de fantastique. Tourné en grande partie à Lyon.

Sortie en France le 2022-06-01.

Body of Lies (2008) (Mensonges d'état), de Ridley Scott [AC]

Très bien. Vu à l'Institut Lumière à Lyon, dans le cadre de la rétrospective Ridley Scott (en copie 35 mm).

Coup de tête (1979), de Jean-Jacques Annaud [AC]

Très bonne comédie, vue à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Patrick Dewaere.

The Earth Is Blue as an Orange, d'Iryna Tsilyk [AC]

Documentaire intéressant dans le contexte de la guerre en Ukraine (au Donbass). Vu lors d'une projection unique à Lyon au cinéma Lumière Bellecour, dans le cadre des Rendez-vous du Documentaire.

Information donnée dans la discussion suite à la projection (ce n'est pas indiqué dans le film): toute la population parle russe, mais les militaires parlent ukrainien.

Sortie en France le 2022-06-08.

Préparez vos mouchoirs (1978), de Bertrand Blier [AC]

Bonne comédie, vue en version restaurée numérique 4K à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Patrick Dewaere.

Clara Sola, de Nathalie Álvarez Mesén [AC]

J'ai assez bien aimé.

Sortie en France le 2022-06-01.

Firestarter, de Keith Thomas [AC]

Un film qui se laisse voir, malgré son scénario décevant. Le côté dramatique est le plus intéressant (ce qui fait le plus penser à du Stephen King), mais n'est quasiment pas exploité. Bonne musique de John Carpenter (entre autres).

J'avais déjà vu la première adaptation du roman de Stephen King à la télévision (début 2004?); je ne m'en souviens plus, mais il me semble qu'elle était meilleure.

Sortie en France le 2022-06-01.

Icare, de Carlo Vogele [AC]

Pas mal, mais je n'ai pas vraiment accroché.

Sortie en France le 2022-03-30.

Competencia oficial (Compétition officielle), de Mariano Cohn / Gastón Duprat [AC]

Film parfois amusant, mais je l'ai trouvé long, et globalement, j'ai moyennement aimé.

Sortie en France le 2022-06-01.

Salò o le 120 giornate di Sodoma (1975) (Salo ou les 120 journées de Sodome), de Pier Paolo Pasolini [AC]

Moyen. Je me suis ennuyé. Film trop bavard, cependant à la limite appréciable pour sa mise en scène (pour laquelle je suis allé le voir) et ses décors. Lorsqu'elle est en gros plan, on s'aperçoit un peu trop que l'actrice française Hélène Surgère est doublée.

C'est peut-être le film de Pasolini auquel j'ai le plus accroché. Mais définitivement, je n'apprécie pas son cinéma.

Reprise en France le 2022-06-01.

I basilischi (1963) (Les Basilischi), de Lina Wertmüller [AC]

Je n'ai pas aimé et j'ai trouvé le film très ennuyeux. Belle musique d'Ennio Morricone, cependant.

Vu en version restaurée numérique 4K (restauration de 2020).

Sortie en France le 2022-05-25.

Gyokou no Nikuko-chan (La chance sourit à madame Nikuko), d'Ayumu Watanabe [AC]

J'ai détesté ce film d'animation japonais. Je n'ai accroché à aucun moment.

Sortie en France le 2022-06-08.

[2022-05-27 17:21:16 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-05-22/2022-05-27)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Evolution, de Kornél Mundruczó [AC]

J'ai adoré. Un très grand moment de cinéma! Film composé de 3 parties, un plan-séquence chacune (on devine cependant des raccords pour le 3e). Le meilleur: la 1re partie et la fin de la 2e. Petit reproche: un peu trop de bavardage dans cette 2e partie.

Sortie en France le 2022-05-18.

Coupez!, de Michel Hazanavicius [AC]

Excellent, mais le film fonctionne moins bien que l'original japonais Kamera o tomeru na! (2017) (Ne coupez pas!)… ou alors, peut-être que la raison est que j'avais déjà vu l'original. Le plus: le côté méta en faisant référence à ce film japonais.

Sortie en France le 2022-05-17.

Top Gun: Maverick, de Joseph Kosinski [AC]

J'ai bien aimé. Film divertissant, mais scénario sans grande originalité, avec une attaque très similaire à celle de la fin de Star Wars (1977). J'avais nettement préféré le Top Gun (1986) de Tony Scott.

Vu en Dolby Cinema au Pathé Vaise à Lyon.

Sortie en France le 2022-05-25.

Birds of America, de Jacques Loeuille [AC]

Documentaire assez intéressant sur le peintre français Jean-Jacques Audubon.

Sortie en France le 2022-05-25.

Crimes of the Future (Les crimes du futur), de David Cronenberg [AC]

Long et sans émotion. Grosse déception. Reste l'originalité, ainsi que la musique de Howard Shore. Un court métrage aurait été nettement préférable.

Sortie en France le 2022-05-25.

Frère et soeur, d'Arnaud Desplechin [AC]

J'ai détesté. De plus, ce qui arrive aux parents au début du film est peu crédible, on ne connaît pas la cause du comportement des personnages, et le film est relativement long pour le peu qu'il raconte.

Sortie en France le 2022-05-20.

En plus des deux premiers, je rappelle les films que j'ai beaucoup aimés et qui sont toujours à l'affiche:

[2022-05-21 22:28:23 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-05-06/2022-05-21)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

The Northman, de Robert Eggers [AC]

Film d'action spectaculaire et magnifique, tourné vers l'horreur. J'ai adoré pour la mise en scène (avec notamment ses mini-plans-séquences), les décors, la photographie, la musique, et Anya Taylor-Joy (qui était déjà à l'affiche de The Witch (2015), du même réalisateur). Scénario assez classique, mais avec des surprises.

Sortie en France le 2022-05-11.

Doctor Strange in the Multiverse of Madness, de Sam Raimi [AC]

J'ai adoré. De superbes effets spéciaux, qui servent bien le film, et un côté sombre. Vu en Dolby Cinema 3D (au Pathé Vaise à Lyon).

Sortie en France le 2022-05-04.

Lunana: A Yak in the Classroom (L'école du bout du monde), de Pawo Choyning Dorji [AC]

Excellent film, se déroulant dans un lieu exceptionnel. Un moment amusant sur l'exemple initial du C en cours d'anglais.

Sortie en France le 2022-05-11.

À mort l'arbitre! (1984), de Jean-Pierre Mocky [AC]

Très bien, avec de superbes décors, en particulier les espaces d'Abraxas, filmés pour la première fois.

Vu une première fois à la télévision (je crois bien). Revu au cinéma (au Comoedia à Lyon) dans le cadre de la rétrospective Jean-Pierre Mocky en version restaurée numérique 4K.

Reprise en France le 2022-05-04.

Agent trouble (1987), de Jean-Pierre Mocky [AC]

Très bien. Une excellente musique de Gabriel Yared. J'avais vu le film à la télévision dans les années 1990 ou en 2000 (mais pas après), et en entendant la musique à la radio en 2017 (sans indications), je me suis souvenu qu'il s'agissait de ce film. Revu au cinéma (au Comoedia à Lyon) dans le cadre de la rétrospective Jean-Pierre Mocky en version restaurée numérique 4K.

Reprise en France le 2022-05-04.

Solo (1970), de Jean-Pierre Mocky [AC]

Très bien. Vu une première fois à la télévision (je crois bien). Revu au cinéma (au Comoedia à Lyon) dans le cadre de la rétrospective Jean-Pierre Mocky en version restaurée numérique 4K.

Reprise en France le 2022-05-04.

Nitram, de Justin Kurzel [AC]

J'ai bien aimé. Caleb Landry Jones mérite amplement son prix d'interprétation masculine à Cannes.

Sortie en France le 2022-05-11.

Jaddeh Khaki (Hit the Road), de Panah Panahi [AC]

Joli road-movie. Quelques très beaux plans, dont un, vers la fin, particulièrement inventif et poétique.

Sortie en France le 2022-04-27.

Limbo, de Ben Sharrock [AC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2022-05-04.

Shika no ou (Le roi cerf), de Masashi Ando / Masayuki Miyaji [AC]

Joli film d'animation, dans la lignée de ceux de Miyazaki, pour lequel Masashi Ando avait travaillé.

Sortie en France le 2022-05-04.

Honki no shirushi: Gekijôban (Suis-moi, je te fuis / Fuis-moi, je te suis), de Kôji Fukada [AC] [AC]

J'ai bien aimé. En France, le film est projeté en deux parties, sortant à une semaine d'intervalle. J'ai vu ces deux parties à la suite au Comoedia à Lyon, avec la seconde en avant-première.

Sortie en France les 2022-05-11 et 2022-05-18 respectivement.

Le témoin (1978), de Jean-Pierre Mocky [AC]

J'ai bien aimé. Malheureusement, la postsynchronisation est très mauvaise.

Vu au Comoedia à Lyon dans le cadre de la rétrospective Jean-Pierre Mocky en version restaurée numérique 4K.

Reprise en France le 2022-05-04.

Żeby nie było śladów (Varsovie 83, une affaire d'État), de Jan P. Matuszynski [AC]

Film historique intéressant, mais long et sans surprise.

Sortie en France le 2022-05-04.

My Sunny Maad (Ma famille afghane), de Michaela Pavlátová [AC]

Un film d'animation franco-tchèque. J'ai assez bien aimé.

Sortie en France le 2022-04-27.

Les passagers de la nuit, de Mikhaël Hers [AC]

J'ai assez bien aimé, mais le film est long et il ne se passe pas grand chose. Un peu d'émotion avec Noée Abita.

Sortie en France le 2022-05-04.

Un drôle de paroissien (1963), de Jean-Pierre Mocky [AC]

Pas mal. Bien au début; puis des longueurs. Vu au Comoedia à Lyon dans le cadre de la rétrospective Jean-Pierre Mocky en version restaurée numérique 4K.

Reprise en France le 2022-05-04.

La grande frousse (1964) (La cité de l'indicible peur / La grande frousse), de Jean-Pierre Mocky [AC]

Pas mal. Vu au Comoedia à Lyon dans le cadre de la rétrospective Jean-Pierre Mocky en version restaurée numérique 4K.

Reprise en France le 2022-05-04.

The Duke, de Roger Michell [AC]

Un film qui se laisse voir, mais pas très captivant. D'après une histoire vraie.

Sortie en France le 2022-05-11.

Miss Marx, de Susanna Nicchiarelli [AC]

Trop long et peu captivant. Très belle photographie de Crystel Fournier.

Sortie en France le 2022-05-04.

Les dragueurs (1959), de Jean-Pierre Mocky [AC]

Pas terrible. Vu au Comoedia à Lyon dans le cadre de la rétrospective Jean-Pierre Mocky en version restaurée numérique 4K.

Reprise en France le 2022-05-04.

Il buco, de Michelangelo Frammartino [AC]

Je n'ai pas aimé. Film contemplatif, quasiment sans dialogue. De belles images, mais on s'ennuie.

Sortie en France le 2022-05-04.

Années 20, d'Elisabeth Vogler [AC]

En un unique plan-séquence, sans grand intérêt. Bavard et soporifique. Le plus réussi est le passage avec les deux adolescentes.

Sortie en France le 2022-04-27.

The Medium, de Banjong Pisanthanakun [AC]

Très bavard, surtout au début. On a une partie qui fait penser à The Exorcist (1973) et la fin qui fait penser à la saga Rec, sans que ça fasse réellement peur. Le gros problème est que la caméra bouge beaucoup trop et que le côté faux documentaire ou found footage est mal conçu à cause des cuts. Bref, c'est complètement raté.

Vu au Lumière Bellecour à Lyon, dans le cadre de la 7e édition du festival documenteur On Vous Ment!.

[2022-05-07 17:49:17 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-03-22/2022-05-01)

(Cinéma)

Avec beaucoup de retard, voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence. La liste étant déjà longue, je n'ai pas inclus les films des Reflets du cinéma ibérique et latino-américain et du festival Hallucinations Collectives (ce sera plus tard), sauf ceux qui ont une sortie en salles cette année en France.

Junk Head (2017/2021), de Takahide Hori [AC]

Chef-d'oeuvre! Film d'animation en stop-motion, vu en avant-première au cinéma Le Zola à Villeurbanne dans le cadre du 10e Festival de Science-Fiction de Lyon: Les Intergalactiques. Il était présenté avec le nouveau montage de 2021. Le réalisateur a tout fait dans ce film.

Sortie en France le 2022-05-18.

Freaks Out, de Gabriele Mainetti [AC]

Excellent. Un peu long, même si on ne s'ennuie pas. Quelques passages poétiques.

Sortie en France le 2022-03-30.

À plein temps, d'Eric Gravel [AC]

Intense, sans temps mort.

Sortie en France le 2022-03-16.

She Will, de Charlotte Colbert [AC]

J'ai beaucoup aimé. Excellente mise en scène, très belle musique, fin superbe. Film vu en avant-première à la 15e édition du festival Hallucinations Collectives (salle 1 du Comoedia à Lyon). Il n'avait pas encore eu d'autres projections en France que celles au festival international du film fantastique de Gérardmer 2022.

Sortie en France le 2022-08-31.

Inexorable, de Fabrice du Welz [AC]

J'ai beaucoup aimé. On y retrouve Alba Gaïa Bellugi.

Sortie en France le 2022-04-06.

Héliopolis, de Djaffar Gacem [AC]

Un peu difficile à suivre. Bouleversant. Très belle musique d'Armand Amar.

Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre du festival Cinémas du Sud, en présence du réalisateur et co-scénariste Djaffar Gacem. Concernant l'absence de femmes, le réalisateur a dit qu'il y avait très peu de femmes dans la résistance algérienne à l'époque.

L'extraordinaire voyage de Marona (2019), d'Anca Damian [AC]

Très beau film d'animation, mêlant différentes techniques. Bonnes idées de mise en scène: reflets dans les yeux, caméra subjective.

Bruno Reidal (Bruno Reidal, confession d'un meurtrier), de Vincent Le Port [AC]

Très bien. Un film dérangeant.

Sortie en France le 2022-03-23.

Murina, d'Antoneta Alamat Kusijanovic [AC]

Très bien, avec une scène mémorable, qui m'a rappelé La tortue rouge (2016).

Sortie en France le 2022-04-20.

The Pelican Brief (1993) (L'affaire Pélican), d'Alan J. Pakula [AC]

Très bien. Excellente Julia Roberts. Film vu à l'Institut Lumière dans le cadre du festival Quais du polar. L'auteur du roman, John Grisham [IMDb], a dû annuler sa venue à cause du COVID-19.

The Girl on the Train (2016) (La fille du train), de Tate Taylor [AC]

J'ai beaucoup aimé. Film vu à l'Institut Lumière dans le cadre du festival Quais du polar; il était présenté par Paula Hawkins [IMDb], qui a écrit le roman adapté, mais n'a pas du tout été impliquée dans l'écriture du film.

Animal, de Cyril Dion [AC]

Très bon documentaire, qui ne laisse pas insensible. Vu à l'Institut Lumière en présence du réalisateur Cyril Dion. Il a été dit que le film a nécessité 55 jours de tournage sur 6 mois, jusqu'au 2020-02-15.

Sortie en France le 2021-12-01.

RRR (Rise Roar Revolt) (RRR), de S.S. Rajamouli [AC]

Film d'action spectaculaire, mais qui manque de tension et d'émotion. Un gros reproche: les animaux sont des images de synthèse, et ça se voit trop, que ce soit par leur texture ou par leurs mouvements.

Vu à la 15e édition du festival Hallucinations Collectives (salle 1 du Comoedia à Lyon); il s'agissait de la version en télougou (véritable VO). Il y avait un entracte de 5 minutes. Ce film y a remporté le Grand Prix (prix du public) de la compétition longs métrages.

Sortie en France le 2022-03-25.

La vampira de Barcelona (Les mystères de Barcelone), de Lluís Danés [AC]

Le film vaut surtout pour son esthétique (principalement en noir et blanc, avec des éléments ou scènes en couleur) et son atmosphère. Au passage, la superbe affiche du film est dans la lignée de cette esthétique. Scénario un peu décevant, sans être inintéressant.

Film vu en avant-première aux 38es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

Sortie en France le 2022-10-26.

La boum (1980), de Claude Pinoteau [AC]

Bonne comédie, vue à l'UGC Ciné Cité Part-Dieu à Lyon, dans le cadre d'UGC Culte. Mais je l'avais déjà probablement vue à la télévision il y a longtemps (je ne me souvenais que de Sophie Marceau).

Utama (Utama: La terre oubliée), d'Alejandro Loayza Grisi [AC]

J'ai bien aimé. Film vu en avant-première aux 38es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne, en présence du réalisateur et scénariste Alejandro Loayza Grisi; il y a été classé 2e au Prix du Public.

Tournage difficile à 3800 m d'altitude, avec tornades de sable et de gros écarts de température: il y fait très chaud le jour et très froid la nuit. Le réalisateur a dit qu'on commençait à sentir les conséquences du changement climatique: les périodes de sécheresse sont de plus en plus longues et les glaciers disparaissent. La région deviendrait alors un désert.

Le film devait initialement être tourné en aymara (le titre Utama est dans cette langue), mais il s'est finalement fait en quechua.

Il s'est passé 4 ans et demi entre le début du projet (2017) et la sortie du film (avec du retard à cause de la pandémie de COVID-19). Il s'agit d'une coproduction Uruguay-Bolivie-France.

Sortie en France le 2022-05-11.

Cinq nouvelles du cerveau, de Jean-Stéphane Bron [AC]

Documentaire intéressant. Ce que j'ai aimé en particulier: l'expérience du singe et du bras, et la 5e partie (apprentissage).

Sortie en France le 2022-03-16.

A Chiara, de Jonas Carpignano [AC]

J'ai bien aimé, surtout la seconde moitié.

Sortie en France le 2022-04-13.

Ambulance, de Michael Bay [AC]

Film d'action efficace. La scène de l'opération dans l'ambulance est un grand moment. Je n'ai pas vu l'original, Ambulancen (film danois de 2005).

Sortie en France le 2022-03-23.

Long Ma, l'esprit du cheval dragon (2015), de Dominique Deluze

Documentaire intéressant vu lors d'une séance spéciale à l'UGC Montaudran (Toulouse).

The Better Angels (2014) (Sous l'aile des anges), d'A.J. Edwards [AC]

Très bien filmé, dans le style de Terrence Malick, qui a d'ailleurs produit le film. Et le réalisateur A.J. Edwards était monteur de plusieurs films de Terrence Malick. Cependant, il ne semble rien apporter de personnel.

Sortie en France le 2022-04-13.

Trois fois rien, de Nadège Loiseau [AC]

Bonne comédie, avec de l'émotion à la fin.

Sortie en France le 2022-03-16.

Et j'aime à la fureur, d'André Bonzel [AC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2022-04-20.

La vie de famille (1985), de Jacques Doillon [AC]

J'ai bien aimé. Vu dans une petite salle du Lumière Terreaux lors de sa reprise en salles en version restaurée numérique 4K.

Reprise en France le 2022-03-23.

Ku bei (The Sadness), de Rob Jabbaz [AC]

Pas mal. Style film de zombies avec un peu de mauvais goût. Manque de tension et d'émotion. Vu en avant-première à la 15e édition du festival Hallucinations Collectives (salle 1 du Comoedia à Lyon).

Sortie en France le 2022-07-06.

The Unbearable Weight of Massive Talent (Un talent en or massif), de Tom Gormican [AC]

Autoparodique et amusant.

Sortie en France le 2022-04-20.

Operation Mincemeat (La ruse), de John Madden [AC]

J'ai plutôt bien aimé pour l'intrigue, mais la mise en scène est plate et ça manque de rythme.

Sortie en France le 2022-04-27.

En même temps, de Benoît Delépine / Gustave Kervern [AC]

Assez bonne comédie loufoque, mais loin des meilleures du duo de réalisateurs. On ne rit pas énormément.

Sortie en France le 2022-04-06.

Mamá, mamá, mamá, de Sol Berruezo Pichon-Riviére [AC]

Vu en avant-première aux 38es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne, en présence de la réalisatrice et scénariste Sol Berruezo Pichon-Riviére; il s'agissait de la première française. Pas mal, mais j'étais vraiment fatigué pour ce film (le troisième de la journée).

Lors du débat, la réalisatrice a dit qu'elle avait aimé le livre The Virgin Suicides et elle recommande le film Innocence (2004) de Lucile Hadzihalilovic (que j'avais déjà vu deux fois et que j'adore). Quelques autres informations dans Salsa Picante n°4.

Sortie en France le 2022-04-13.

Ténor, de Claude Zidi Jr. [AC]

Pas mal. Trop convenu. Dans la scène finale, on ressent trop que le chant est doublé.

Sortie en France le 2022-05-04.

Baiorensu boijâ (2018) (Violence Voyager), d'Ujicha

Film d'animation en papier animé (principalement) et très gore. Pas mal. Vu au cinéma Le Zola à Villeurbanne dans le cadre du 10e Festival de Science-Fiction de Lyon: Les Intergalactiques.

Les doigts dans la tête (1974), de Jacques Doillon [AC]

Assez intéressant, mais beaucoup trop long. La voix off n'est pas terrible: on sent qu'il s'agit d'un texte lu.

Vu dans une petite salle du Lumière Terreaux lors de sa reprise en salles en version restaurée numérique 4K.

Reprise en France le 2022-03-23.

La abuela (Abuela), de Paco Plaza [AC]

Moyen. Quelques passages réussis, mais film globalement ennuyeux.

Sortie en France le 2022-04-06.

Murder Party, de Nicolas Pleskof [AC]

Original, mais artificiel et peu crédible. Les scènes se suivent sans véritable logique, si bien que les rebondissements n'ont que peu d'effets.

Sortie en France le 2022-03-09.

Nobody Has to Know (L'ombre d'un mensonge), de Bouli Lanners / Tim Mielants [AC]

Assez peu intéressant. Quelques beaux paysages.

Sortie en France le 2022-03-23.

I comete, de Pascal Tagnati [AC]

Film sans scénario. Dans l'ensemble, pas très captivant.

Sortie en France le 2022-04-20.

Családi tüzfészek (1979) (Le nid familial), de Béla Tarr [AC]

J'ai moyennement aimé. Trop long et tout en gros plans, si bien qu'on ne voit pas l'ensemble. Vu en version restaurée numérique 4K.

Sortie en France le 2022-04-06.

La charrette fantôme (1939), de Julien Duvivier [AC]

Je n'ai pas accroché au scénario. Je me suis aperçu plus tard que c'est le remake du film Körkarlen (1921) de Victor Sjöström (le titre français est aussi La charrette fantôme) et que je m'étais fait la même réflexion. Ce sont en fait des adaptations du même roman de Selma Lagerlöf, Körkarlen, publié sous le titre français Le Charretier de la mort. Pas mal pour la mise en scène et les images.

Szabadgyalog (1981) (L'outsider), de Béla Tarr [AC]

Long et bavard. Heureusement, il y a quelques passages musicaux. Pas dans le style des grands films que Béla Tarr fera plus tard. Vu en version restaurée numérique 4K.

Sortie en France le 2022-04-06.

Fantastic Beasts: The Secrets of Dumbledore (Les animaux fantastiques: Les secrets de Dumbledore), de David Yates [AC]

Ennuyeux. Joli générique de fin.

Vu en Dolby Cinema au Pathé Vaise à Lyon.

Sortie en France le 2022-04-13.

Ogre, d'Arnaud Malherbe [AC]

Ennuyeux et pas convaincant.

Sortie en France le 2022-04-20.

La femme qui pleure (1979), de Jacques Doillon [AC]

J'ai détesté. Vu dans une petite salle du Lumière Terreaux lors de sa reprise en salles en version restaurée numérique 4K.

Reprise en France le 2022-03-23.

Gueule d'amour (1937), de Jean Grémillon [AC]

J'ai détesté. Vu en version restaurée numérique 4K à l'Institut Lumière.

The Sea Ahead (Face à la mer), d'Ely Dagher [AC]

Quel ennui!

Sortie en France le 2022-04-13.

[2022-04-05 23:32:32 UTC]
Nouvelle fonction mpfr_rootn_si dans la version de développement de GNU MPFR

(CariBlog – MPFR – Logiciels)

Je viens d'implémenter la fonction mpfr_rootn_si dans la version de développement de GNU MPFR. Elle fournit la fonction rootn de la norme IEEE 754 (qui est apparue dans la révision de 2008). Elle complète la fonction mpfr_rootn_ui, qui fournissait rootn seulement pour les valeurs positives de n.

[2022-03-21 22:58:38 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-03-16/2022-03-21)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Notre-Dame brûle, de Jean-Jacques Annaud [AC]

Très impressionnant et sans temps mort. Excellente réalisation. En plus de l'aspect cinématographique, le côté documentaire est très appréciable (en particulier, le temps perdu est ahurissant… Je n'étais pas du tout au courant des embouteillages, entre autres).

Vu en Dolby Cinema au Pathé Vaise à Lyon.

Sortie en France le 2022-03-16.

Listen, d'Ana Rocha [AC]

J'ai adoré. Film émouvant, qui rappelle ceux de Ken Loach, mais avec un petit côté thriller. En 1 h 13, il fait passer l'essentiel, et on ne s'ennuie pas du tout. Très bons acteurs, en particulier Lúcia Moniz. Vu aux 38es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne; film de la compétition officielle.

El camino (1964) (Le chemin), d'Ana Mariscal [AC]

Très joli film. Vu aux 38es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne; cette version restaurée numérique 4K a fait l'objet d'une sortie nationale en octobre 2021, mais pas à Lyon, il me semble.

Sortie en France le 2021-10-13.

El buen patrón, de Fernando León de Aranoa [AC]

Bonne comédie; on rit souvent. Film vu en avant-première aux 38es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

Sortie en France le 2022-06-22.

A feleségem története (L'histoire de ma femme), d'Ildikó Enyedi [AC]

J'ai bien aimé. Bonne mise en scène, très belle photographie et excellente Léa Seydoux. Trop long (près de 3 heures), surtout par rapport au contenu du scénario. Le meilleur moment est le début du film (en gros, le premier chapitre), et en particulier, la scène du poker.

Sortie en France le 2022-03-16.

La double vie de Véronique (1991), de Krzysztof Kieslowski [AC]

Joli film. La photographie et la musique sont magnifiques, et Irène Jacob est très bien, sauf que dans les passages chantés, on ressent trop que c'est de la musique pré-enregistrée. Cependant, malgré une bonne idée de départ, je n'ai pas trouvé le scénario intéressant, surtout que les histoires d'amour ne m'ont jamais captivé.

Vu en version restaurée numérique 4K lors d'une soirée spéciale à l'Institut Lumière, en présence de l'actrice Irène Jacob, invitée en tant que nouvelle présidente de l'Institut Lumière.

Los santos inocentes (1984) (Les saints innocents), de Mario Camus [AC]

J'ai bien aimé. Très belle photographie. Film vu aux 38es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne; cette version restaurée numérique 2K a fait l'objet d'une sortie nationale en octobre 2021, mais pas à Lyon, il me semble.

Sortie en France le 2021-10-13.

Cuidando al Sol, de Catalina Razzini

J'ai bien aimé. Cadre original, avec quelques beaux paysages. Film vu aux 38es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

Petite nature, de Samuel Theis [AC]

J'ai assez bien aimé. Interprétation remarquable du jeune acteur Aliocha Reinert.

Sortie en France le 2022-03-09.

Ama, de Júlia de Paz [AC]

L'histoire d'une mère qui se retrouve à la rue avec sa fille de six ans. Pas mal. Un peu d'émotion. Les deux actrices sont convaincantes.

Vu aux 38es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne.

499, de Rodrigo Reyes

Pas mal. La forme de ce documentaire mexicain (en gros, la partie fictionnelle) est originale, mais ça ne fonctionne pas bien. Ce qu'on retiendra surtout, c'est le témoignage choc de Lorena Gutiérrez, la mère de Fátima Quintana. Vu aux 38es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne; film de la compétition officielle.

Josefina, de Javier Marco [AC]

Un film qui se laisse voir, mais trop superficiel. Vu aux 38es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne; film de la compétition officielle.

[2022-03-16 01:00:09 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-03-05/2022-03-15)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Ultraviolette et le gang des cracheuses de sang, de Robin Hunzinger [AC]

Magnifique documentaire, poétique et bouleversant, dans un style semi-expérimental. Vu au Comoedia à Lyon, dans le cadre de la 12e édition du festival Écrans Mixtes [fiche du film], en présence du réalisateur Robin Hunzinger [IMDb] et de la co-scénariste Claudie Hunzinger [IMDb] (sa mère); il y a remporté le Grand Prix Écrans Mixtes et le Prix du public (cf palmarès). Il est constitué de quelques photographies (les seules images en lien direct avec le sujet du film), ainsi que de séquences provenant de films amateurs sans son, que le réalisateur a cherchés pendant 3 ans, avec une voix off par dessus le tout. Le montage a duré 5 mois.

Tout feu tout flamme (1982), de Jean-Paul Rappeneau [AC]

J'ai beaucoup aimé. Rythmé et drôle. Superbe Isabelle Adjani!

Vu en version restaurée numérique 2K à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Jean-Paul Rappeneau.

Les vedettes, de Jonathan Barré [AC]

Très drôle, avec quelques séquences hilarantes, comme celle de l'audition. Bien rester jusqu'à la fin du générique…

Sortie en France le 2022-02-09.

Goliath, de Frédéric Tellier [AC]

Thriller écologique très intéressant, inspiré de l'affaire du glyphosate. Acteurs excellents, en particulier Pierre Niney. On aurait cependant pu s'attendre à plus de tension ou d'émotion.

Sortie en France le 2022-03-09.

Les magnétiques, de Vincent Maël Cardona [AC]

J'ai plutôt bien aimé. Certaines scènes sont assez surprenantes, et celle chez le psychiatre m'a bien faire rire. Très bonne photographie, notamment la lumière, pour les scènes de nuit.

Sortie en France le 2021-11-17.

Matar a la bestia (To Kill the Beast), d'Agustina San Martín [AC]

J'ai assez bien aimé pour sa belle photographie et son atmosphère envoûtante, qui peut faire penser à du David Lynch. Malheureusement, le film ne décolle jamais, et on s'ennuie. Vu au Comoedia à Lyon, dans le cadre de la 12e édition du festival Écrans Mixtes.

The Loneliness of the Long Distance Runner (1962) (La solitude du coureur de fond), de Tony Richardson [AC]

J'ai assez bien aimé. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre du 9e festival Sport, Littérature et Cinéma.

Belfast, de Kenneth Branagh [AC]

Pas mal. J'ai bien aimé l'utilisation du noir et blanc et de la couleur pour certains éléments, en particulier les reflets en couleur dans les lunettes.

Sortie en France le 2022-03-02.

Les meilleures, de Marion Desseigne-Ravel [AC]

Un joli film, un peu superficiel.

Sortie en France le 2022-03-09.

Lyon-Chicago acte 1, de Gilbert Brun

Documentaire sur des artistes à Lyon, vu le 2022-03-14 en première mondiale au Comoedia (salle 4), en présence du réalisateur Gilbert Brun, qui a tout fait, sans équipe technique. Fourre-tout et très personnel, mais cela semble assumé. Le synopsis indique d'ailleurs (j'ai ajouté des liens Wikipédia):

Ce film est une réflexion sur la présence des artistes dans la cité, en l'occurrence Lyon, vue à travers l'imaginaire du narrateur et des questions sur cette nécessité: des bouts de conversations assemblés comme une résonance au film même en train de se monter.

Chicago fait référence à la fameuse École de Chicago de sociologie, et notamment Howard Becker Les Mondes de l'art. Ces conversations ont été enregistrées sous la forme d'une chronique, sur une période de presque 10 ans.

Dommage qu'on ne sache pas grand chose du contexte des interviews. J'ai aussi regretté qu'il n'y ait quasiment rien sur le street art, mais ça sera peut-être dans les actes 2 et 3, qui sont en préparation. Cependant, ce documentaire permet de fournir un témoignage sur l'activité artistique à Lyon et dans les environs.

Dans une interview de Jean-Claude Chuzeville (je crois bien, car il apparaît dans le film, mais je n'ai pas noté), il est brièvement question de la création de Lyon Poche.

Il a été dit que le film doit sortir le 23 mars dans une seule salle à Lyon, le 25 mars à l'Épée de Bois à Paris, ainsi qu'à Grenoble.

Medea (1969) (Médée), de Pier Paolo Pasolini [AC]

Ennuyeux. Seule grande qualité: les costumes et les décors. Vu au cinéma Lumière Bellecour à Lyon, dans le cadre de la 12e édition du festival Écrans Mixtes.

Champion (1949) (Le champion), de Mark Robson [AC]

Un film sur un boxeur (joué par Kirk Douglas), qui ne m'a pas passionné. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre du 9e festival Sport, Littérature et Cinéma.

Maigret, de Patrice Leconte [AC]

Adaptation du roman Maigret et la Jeune Morte. C'est mou et mal filmé. Et je n'ai pas été convaincu par Gérard Depardieu.

Sortie en France le 2022-02-23.

[2022-03-05 01:31:37 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-02-22/2022-03-04)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Le hussard sur le toit (1995), de Jean-Paul Rappeneau [AC]

Superbe! Le scénario (tiré du roman éponyme de Jean Giono) et les acteurs (Olivier Martinez et Juliette Binoche dans les rôles principaux) sont excellents. Très bonne mise en scène et belle photographie. À noter un des premiers rôles d'Isabelle Carré.

Vu en version restaurée à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Jean-Paul Rappeneau. Je n'avais pas lu le synopsis auparavant, et je ne connaissais donc pas du tout le sujet, ce qui m'a permis d'être particulièrement pris par le film.

En corps, de Cédric Klapisch [AC]

Très beau film, émouvant et drôle. Bonne mise en scène et superbe générique de début. L'actrice et danseuse Marion Barbeau est la révélation du film.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (film surprise du dimanche 27 février 2022). En particulier, je n'avais pas lu le synopsis, et je ne savais donc pas du tout ce qui allait se passer.

Sortie en France le 2022-03-30.

The Batman, de Matt Reeves [AC]

Excellent, surtout pour son côté très sombre et la mise en scène. Je l'ai même nettement préféré à ceux de Christopher Nolan. Avec ses 3 heures, je l'ai cependant trouvé trop long compte tenu de son scénario peu développé, même si je ne me suis pas ennuyé.

Vu en Dolby Cinema (au Pathé Vaise à Lyon, qui propose quelques séances en VO).

Mon préféré reste le Batman Returns (1992) (Batman, le défi) de Tim Burton. Mais ce nouvel opus vient en deuxième position.

Sortie en France le 2022-03-02.

Le chêne, de Laurent Charbonnier / Michel Seydoux [AC]

Très beau documentaire sans dialogue et sans voix off, avec des plans impressionnants, comme celui à l'intérieur d'un gland (effets spéciaux?).

Le dossier de presse indique que le film est en 4K, mais il ne passe malheureusement qu'en 2K à Lyon.

Sortie en France le 2022-02-23.

La vie de château (1966), de Jean-Paul Rappeneau [AC]

Très bonne comédie, un peu lente à démarrer, vue à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Jean-Paul Rappeneau.

Compagnons, de François Favrat [AC]

Très bien, malgré un scénario artificiel.

Sortie en France le 2022-02-23.

La vraie famille, de Fabien Gorgeart [AC]

J'ai bien aimé. Film émouvant et bien écrit.

J'étais tout seul dans la salle à l'UGC Ciné Cité Part-Dieu, peut-être parce que c'était juste au moment de la cérémonie des César.

Sortie en France le 2022-02-16.

Zaï Zaï Zaï Zaï, de François Desagnat [AC]

Une comédie absurde. J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2022-02-23.

Il n'y aura plus de nuit, d'Éléonore Weber [AC]

Documentaire original et intéressant, dont les images proviennent majoritairement de vidéos trouvées sur YouTube (les URL sont données au générique de fin). La séquence sur les enfants sort du lot.

Vu au cinéma Le Zola à Villeurbanne dans le cadre de la troisième édition de Best of doc, en présence de la réalisatrice Éléonore Weber.

Sortie en France le 2021-06-16.

Viens je t'emmène, d'Alain Guiraudie [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2022-03-02.

Là-haut perchés, de Raphaël Mathié [AC]

Pas mal. Très belle photographie. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 8), en présence du réalisateur Raphaël Mathié.

Sortie en France le 2022-03-02.

Skrivánci na niti (1969) (Alouettes, le fil à la patte), de Jirí Menzel [AC]

Une petite comédie sans véritable scénario, critiquant le régime communiste et qui a donc été interdite en Tchécoslovaquie. Copie de très bonne qualité (restauration numérique 4K en 2021).

Reprise en France le 2022-02-23.

King, de David Moreau [AC]

Moyen. Ce genre de film manque souvent de vraisemblance, ce qui peut être acceptable, mais là, le film finit par s'enfoncer vraiment dans le n'importe quoi et perd en intérêt. Techniquement, le lionceau en images de synthèse est très réussi; un vrai lionceau est utilisé dans certains plans (une minorité), et on ne voit pas la différence. Joli générique en animation.

Sortie en France le 2022-02-16.

Re Granchio (La légende du roi crabe), d'Alessio Rigo de Righi / Matteo Zoppis [AC]

Je n'ai pas accroché. Le seul intérêt est la très belle photographie, avec en particulier 2 plans magnifiques à la fin.

Sortie en France le 2022-02-23.

Postriziny (1981) (Une blonde émoustillante), de Jirí Menzel [AC]

Film ennuyeux. Je n'ai pas aimé le style. Quelques beaux plans, comme celui du bain. Copie de très bonne qualité (restauration numérique 4K), avec de belles couleurs.

Reprise en France le 2022-02-23.

Razzhimaya kulaki (Les poings desserrés), de Kira Kovalenko [AC]

Je n'ai pas aimé.

Sortie en France le 2022-02-23.

Ras vkhedavt, rodesac cas vukurebt? (Sous le ciel de Koutaïssi), d'Aleksandre Koberidze [AC]

Terriblement ennuyeux et interminable. Quasiment tout en voix off, ce que j'ai détesté.

Sortie en France le 2022-02-23.

[2022-02-21 23:11:01 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-02-13/2022-02-21)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence. Tout d'abord, je recommande Les graines que l'on sème, de Nathan Nicholovitch [AC], qui va sortir ce mercredi après avoir été repoussé plusieurs fois. Je l'avais vu en avant-première début octobre 2020 (sélection des films de l'ACID)!

De uskyldige (The Innocents), d'Eskil Vogt [AC]

J'ai adoré. Un film envoûtant et perturbant. L'affiche du film est superbe.

Sortie en France le 2022-02-09.

Red Rocket, de Sean Baker [AC]

J'ai bien aimé. Une grosse partie du film, avant qu'il prenne une tournure inattendue, est cependant trop longue. Ensuite, c'est très bien. Peut-être le film avec les paysages les plus laids (raffinerie de Texas City).

Film tourné en 16 mm.

Sortie en France le 2022-02-02.

Bai She: Yuan qi (2019) (White Snake), d'Amp Wong / Ji Zhao [AC]

Joli film d'animation chinois, surtout pour son graphisme. J'ai cependant trouvé le scénario confus.

Sortie en France le 2022-02-09.

Les sans-dents, de Pascal Rabaté [AC]

J'ai bien aimé. Comédie sans dialogue ni musique, vue en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 4), en présence du réalisateur et scénariste Pascal Rabaté et de l'actrice Soazig Ségalou.

Le film a été tourné en juin 2019. Pascal Rabaté n'a pas voulu de dialogues pour éviter d'avoir du doublage (ou du sous-titrage) qu'il n'aurait pas pu contrôler. Tous les rôles ont été castés sur la danse, car le film n'a pas de texte et il a la scène de transe. La course de vibromasseurs a été vue sur Internet. Pour la police, un acteur dupliqué en cinq exemplaires sur fond vert. Quelques effets numériques: les tuyaux, le canard qui vole, la vache.

Sortie en France le 2022-04-20.

The Mark of Zorro (1920) (Le signe de Zorro), de Fred Niblo [AC]

J'ai bien aimé. Vu en ciné-concert à l'Institut Lumière, avec accompagnement au piano par Didier Martel, dans le cadre des ciné-concerts du dimanche de la saison 2021-2022. Il s'agissait de la version de 107 minutes, alors que le programme de l'Institut Lumière annonçait 80 minutes.

Enquête sur un scandale d'État, de Thierry de Peretti [AC]

Pas mal. Bonne réalisation, composée de plans relativement longs. Avis mitigé sur le scénario. Certaines scènes n'apportent pas grand chose, l'ensemble est assez brouillon, et au final, on ne sait pas trop quoi penser. Les acteurs sont convaincants, avec un plus pour Vincent Lindon, mais qui n'apparaît pas beaucoup à l'écran.

Sortie en France le 2022-02-09.

Moonfall, de Roland Emmerich [AC]

Pas mal. Toujours du n'importe quoi dans le scénario pour ce genre de film chez Roland Emmerich, en plus reprenant majoritairement des idées d'autres films, comme 2001: A Space Odyssey (1968), The Terminator (1984), The Abyss (1989) et Prometheus (2012); et c'est partiellement prévisible. Dans le passé, les effets spéciaux étaient innovants et spectaculaires. Ce n'est plus le cas. De plus, l'image n'est pas de la qualité qu'on aurait pu espérer (j'ai déjà vu nettement mieux à l'UGC Ciné Cité Part-Dieu). Ça reste assez divertissant et parfois amusant, avec des trucs rigolos, comme le titre de journal Gay Aliens sur le mur, ce qui lui vaut d'ailleurs une mention en sexe/nudité par ce site. L'intervention de KC Houseman (John Bradley) devant les enfants est peut-être le meilleur moment du film.

Sortie en France le 2022-02-09.

Bob & Carol & Ted & Alice (1969) (Bob et Carole et Ted et Alice), de Paul Mazursky [AC]

J'ai moyennement aimé. Film parfois drôle. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Natalie Wood.

Death on the Nile (Mort sur le Nil), de Kenneth Branagh [AC]

Pas terrible, malgré une mise en scène plutôt bonne. Autant j'avais beaucoup aimé Death on the Nile (1978) de John Guillermin pour son humour, cette version de Kenneth Branagh m'a ennuyé. Je n'avais pas non plus aimé sa précédente adaptation Murder on the Orient Express (2017).

Sortie en France le 2022-02-09.

The Power, de Corinna Faith [AC]

Un mauvais film d'horreur. Scénario pas assez développé et abus de jump scare vers le début. Le film se rattrape un peu sur la fin.

Les conditions de projection à l'UGC Ciné Cité Internationale (Lyon) n'étaient pas terribles, avec une forte lumière de sécurité éclairant l'écran, alors que de nombreuses images sont très sombres (ça se passe souvent dans le noir).

Sortie en France le 2022-02-16.

[2022-02-13 02:15:30 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-02-01/2022-02-12)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence. Tout d'abord, je recommande fortement La dea fortuna (Pour toujours), de Ferzan Ozpetek [AC], sorti mercredi dernier (je l'avais vu en avant-première à la soirée de clôture du festival Écrans Mixtes 2021).

Super-héros malgré lui, de Philippe Lacheau [AC]

Excellente comédie! On rit beaucoup. Le scénario est bien écrit et les références à DC Comics (Batman…) et à Marvel (Captain America, Thor, X-Men…) s'intègrent très bien au film.

Sortie en France le 2022-02-02.

Persian Lessons (Les leçons persanes), de Vadim Perelman [AC]

Très bien. Intrigue excellente, belle photographie et acteurs convaincants, mais film un peu trop long.

Sortie en France le 2022-01-19.

Un autre monde, de Stéphane Brizé [AC]

J'ai beaucoup aimé. Acteurs excellents: Vincent Lindon, ainsi qu'Anthony Bajon (mais il n'apparaît pas beaucoup à l'écran), qu'on avait découvert dans La prière (2018). Le tout début du film (avec les photos sur le mur) est particulièrement réussi.

Vu en avant-première à l'Institut Lumière, en présence du réalisateur et co-scénariste Stéphane Brizé. Ce dernier a dit qu'il n'aimait pas le numérique. Le film a tout de même été tourné en numérique, mais caméra à l'épaule et avec du grain ajouté. Une première version du scénario contenait une version du discours d'Emmanuel Faber à HEC, et Stéphane Brizé voulait George Clooney pour le prononcer; ce dernier avait accepté, mais cela n'a pas pu se faire pour des questions d'emploi du temps. Le scénario est alors passé de l'échelle de l'Europe à celle de la France. Concernant l'idée de la scène du jeu: au volant de sa voiture, Stéphane Brizé imite les voitures qu'il croise.

Sortie en France le 2022-02-16.

Piccolo corpo, de Laura Samani [AC]

De très belles scènes vers la fin, et deux actrices excellentes (Celeste Cescutti et Ondina Quadri). Cependant, je n'ai pas apprécié la caméra à l'épaule, qui bouge un peu trop, la plupart du temps en plans rapprochés; cela fatigue énormément.

Note: Il n'y a pas de date dans le film, en tout cas pas d'année exacte; on peut juste situer à peu près l'époque. Le synopsis officiel indique 1900. Mais dans un entretien avec la réalisatrice Laura Samani, cette dernière indique précisément 1901 (cf dossier de presse: J'ai voulu situer le film en 1901 pour deux raisons. […]).

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, dans le cadre des Rencontres autour du cinéma italien d'aujourd'hui (6e édition).

Sortie en France le 2022-02-16.

The Wizard of Oz (1939) (Le magicien d'Oz), de Victor Fleming [AC]

J'ai bien aimé. Vu initialement à la télévision, dans les années 1990, et pour la première fois sur grand écran il y a quelques jours au théâtre Kantor de l'ENS de Lyon, dans le cadre du festival Utopie(s), organisé par Champ Libre.

Le marginal (1983), de Jacques Deray [AC]

J'ai plutôt bien aimé. Vu à l'Institut Lumière en tant que film précédant la remise du Prix Jacques Deray (à laquelle je n'ai pas assisté). Le choix de ce film avait été fait aussi pour rendre hommage à l'acteur Jean-Paul Belmondo.

Irradiés, de Rithy Panh [AC]

Documentaire expérimental. Pas mal. La réalisation est originale, avec ses 3 écrans. Certaines images sont difficiles à supporter.

Sortie en France le 2022-01-26.

After Blue (Paradis sale), de Bertrand Mandico [AC]

Visuellement très réussi, mais scénario peu intéressant. Vu en avant-première au Comoedia (salle 1) à Lyon lors d'une Séance Hallucinée, en présence du réalisateur Bertrand Mandico. Quelques informations données lors de la discussion après la projection:

  • Le film a été tourné en 35 mm et ne contient pas d'effets spéciaux numériques ajoutés en postproduction (film bio).

  • Beaucoup de sons sont faits à la voix.

  • La scène finale a été filmée le premier jour du tournage.

  • Le scénario était écrit à l'origine majoritairement pour des hommes, puis il a été transposé à un casting quasi-exclusivement féminin.

Sortie en France le 2022-02-16.

En attendant Bojangles, de Régis Roinsard [AC]

Pas mal. Le film s'essouffle petit à petit. À voir peut-être juste pour Virginie Efira.

Sortie en France le 2022-01-05.

L'ennemi, de Stephan Streker [AC]

Pas mal. Le film commence comme un bon thriller, mais il devient ennuyeux. De plus, certains choix de mise en scène sont discutables.

Sortie en France le 2022-01-26.

Les jeunes amants, de Carine Tardieu [AC]

J'ai moyennement aimé. Juste un peu d'émotion vers la fin. Belle musique d'Eric Slabiak.

Un truc qui m'a perturbé: La majeure partie du film se déroule en 2021 (15 ans après décembre 2006), mais absolument personne n'a de masque! Le Covid-19 est pourtant évoqué brièvement dans un dialogue.

Sortie en France le 2022-02-02.

[2022-01-31 22:30:47 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-01-23/2022-01-31)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Adieu Monsieur Haffmann, de Fred Cavayé [AC]

Excellent film, notamment pour son scénario, intense et réservant des surprises. Belle musique. D'après une pièce de théâtre, mais cela ne se ressent pas du tout: pas de jeu théâtral (le film ferait en fait plus penser à une adaptation de roman).

Sortie en France le 2022-01-12.

La place d'une autre, d'Aurélia Georges [AC]

Très bien, avec un côté thriller. Belle photographie, et encore une excellente prestation de Lyna Khoudri.

Sortie en France le 2022-01-19.

Max, der Zirkuskönig (1924) (Le roi du cirque), d'Édouard-Émile Violet / Max Linder

Très bien. Vu en ciné-concert à l'Auditorium de Lyon, avec accompagnement au piano par Serge Bromberg, à la soirée Un soir au temps du cinéma muetMax Linder et Le roi du cirque.

Ce film était perdu, mais il a pu être reconstitué et restauré par Lobster Films (société créée par Serge Bromberg) à partir de 11 copies retrouvées dans le monde. La projection était suivie d'explications concernant cette restauration, à l'aide d'extraits de ces différentes copies.

Vitalina Varela (2019), de Pedro Costa [AC]

Photographie magnifique. Les couleurs sombres dominantes (sauf à la fin) ne sont cependant pas du tout mises en valeur par le projecteur du Lumière Fourmi, qui n'a pas de véritable noir, et on y voit finalement peu de nuances (cela fatigue aussi les yeux); j'avais déjà noté ce problème dans cette salle 3 pour Takara - La nuit où j'ai nagé. Très bonne mise en scène théâtrale (mais il est difficile de tenir) et actrice impressionnante.

Sortie en France le 2022-01-12.

Memory Box, de Joana Hadjithomas / Khalil Joreige [AC]

Film émouvant, inspiré de l'adolescence de la réalisatrice Joana Hadjithomas. Quelques jolies séquences visuellement inventives.

Sortie en France le 2022-01-19.

Nightmare Alley, de Guillermo del Toro [AC]

J'ai bien aimé. Image d'excellente qualité.

Vu à l'UGC Ciné Cité Part-Dieu, salle 34.

Sortie en France le 2022-01-19.

Encanto (Encanto, la fantastique famille Madrigal), de Jared Bush / Byron Howard / Charise Castro Smith [AC]

Joli film d'animation, sans grande originalité. Vu en VOST, mais la langue des personnages n'est malheureusement pas plus respectée; l'intérêt est surtout d'éviter d'avoir les chansons en français, qui sont paraît-il horribles.

Sortie en France le 2021-11-24.

The Juniper Tree (1990) (Quand nous étions sorcières), de Nietzchka Keene [AC]

Pas mal: joli noir et blanc et belle musique, mais manque d'intensité. Le premier film de Björk, qui, à 20-21 ans (le film ayant été tourné en 1986), joue une jeune adolescente.

Sortie en France le 2019-05-08.

Un monde, de Laura Wandel [AC]

Pas mal. Filmé à hauteur d'enfant. Belle interprétation de la jeune Maya Vanderbeque.

Sortie en France le 2022-01-26.

42nd Street (1933) (42ème rue), de Lloyd Bacon [AC]

Je n'ai pas accroché, j'avais tendance à m'assoupir. Mais le spectacle à la fin du film est très beau.

Souterrain, de Sophie Dupuis [AC]

Film québécois focalisé sur les relations entre les personnages plutôt que sur la catastrophe dans la mine. Très décevant, tout d'abord pour sa réalisation exaspérante: quasiment tout en gros plans, et la caméra bouge beaucoup. Autres reproches: montage chaotique et beaucoup de longueurs.

Le film est entièrement sous-titré (heureusement pour nous français).

Sortie en France le 2022-01-26.

[2022-01-23 01:09:35 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-01-11/2022-01-22)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Lynx, de Laurent Geslin [AC]

Documentaire magnifique, principalement sur le lynx, mais aussi avec des images de quelques autres animaux: des commentaires très intéressants, de splendides images (le réalisateur Laurent Geslin est tout d'abord photographe animalier) et une belle musique d'Armand Amar et Anne-Sophie Versnaeyen. Tous les animaux sont filmés dans leur milieu naturel, dans le massif du Jura.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 1), en présence du réalisateur Laurent Geslin. Le tournage lui-même a duré environ 7 ans, le lynx étant un animal très discret, donc difficile à filmer. En particulier, concernant le montage, il y a deux plans qui apparaissent successifs, mais sont en fait espacés de 7 ans (la séquence en question, entre le mâle et la femelle, représente cependant la réalité).

Sortie en France le 2022-01-19.

Boiling Point (The Chef), de Philip Barantini [AC]

Excellent film tourné en un plan-séquence unique de 1 h 30, qui renforce l'aspect temps réel, très important. Beaucoup de tension.

Sortie en France le 2022-01-19.

Scream, de Matt Bettinelli-Olpin / Tyler Gillett [AC]

Excellent, surtout pour ses références (comme The Babadook, cité par Tara tout au début et à la fin), et méta-références. Il y a aussi un peu d'émotion (les deux soeurs à l'hôpital) et de l'humour. Cependant la mise en scène est décevante; en particulier, certaines scènes auraient dû être tournées en plan-séquence.

Note: pour apprécier le film, il vaut mieux avoir vu la saga de Wes Craven, au moins le premier, Scream (1996).

Sortie en France le 2022-01-12.

Climbing Blind, d'Alastair Lee [AC]

Documentaire très intéressant sur l'ascension du Old Man of Hoy par le grimpeur aveugle Jesse Dufton. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, dans le cadre d'une Soirée Montagne.

Sortie en France le 2022-03-09.

Licorice Pizza, de Paul Thomas Anderson [AC]

Film sans véritable scénario, qui part dans tous les sens, pas toujours très intéressant. J'ai cependant beaucoup aimé dans l'ensemble, surtout grâce à des moments mémorables, comme la scène du camion. J'ai aussi apprécié la réalisation, avec ses longs plans. Et les acteurs sont exceptionnels. Finalement, c'est une belle surprise, car j'avais détesté The Master (2012), Inherent Vice (2014) et (un peu moins) Phantom Thread (2017).

Sortie en France le 2022-01-05.

Gam yuk moon tong (1995) (Le festin chinois), de Hark Tsui [AC]

Très bonne comédie déjantée et au jeu théâtral. Très belle musique.

Film vu initialement à la télévision en avril 2006, et pour la première fois sur grand écran, à l'Institut Lumière, suite à la reprise en salles en France à partir de juillet 2021 (mais il n'y avait apparemment pas eu de séance à Lyon).

Reprise en France le 2021-07-21.

Rosy, de Marine Barnerias [AC]

Joli documentaire, plein de vie et même d'humour, qui pourrait ressembler à une fiction.

Sortie en France le 2022-01-05.

Deutschstunde (2019) (La leçon d'allemand), de Christian Schwochow [AC]

J'ai bien aimé. Très belle photographie. J'ai raté les premières minutes à cause de la longue queue au cinéma Lumière Fourmi (apparemment un problème à l'unique caisse), alors qu'il n'y a habituellement pas grand monde; ils auraient pu attendre avant de lancer la projection!

Sortie en France le 2022-01-12.

La grande bouffe (1973), de Marco Ferreri [AC]

Pas mal. Film trop long. Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Marcello Mastroianni.

Eiga Entotsumachi no Puperu (Poupelle), de Yusuke Hirota [AC]

Moyen. Les images sont belles, mais le film m'a ennuyé. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon dans le cadre du festival Les Saisons Hanabi (qui a lieu dans toute la France).

Sortie en France le 2022-08-17.

Jane par Charlotte, de Charlotte Gainsbourg [AC]

Documentaire biographique peu intéressant.

Sortie en France le 2022-01-12.

La terrazza (1980) (La terrasse), d'Ettore Scola [AC]

Je n'ai pas du tout accroché. Uniquement du bavardage, film très long (2 h 40). Vu en 35 mm à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Marcello Mastroianni.

[2022-01-10 23:24:26 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2022-01-01/2022-01-10)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Droste no hate de bokura (Deux minutes plus tard), de Junta Yamaguchi [AC]

Génial! Tourné en un plan-séquence unique (sauf la courte scène avant le titre) et donc en temps réel. Ceci a une grande importance pour ce film faisant intervenir un certain type de voyage dans le temps et constitue ainsi une belle performance, surtout que c'est un film à tout petit budget. Le scénario en lui-même a un intérêt limité; la fin n'est d'ailleurs pas très réussie. On peut le voir comme un film expérimental, comme l'était Primer (2004) de Shane Carruth. Mais c'est cette fois nettement meilleur, et le film est assez fun.

Vu au cinéma Lumière Bellecour dans le cadre de la 15e édition du festival du cinéma japonais contemporain (Kinotayo).

Mes frères et moi, de Yohan Manca [AC]

Très beau film, avec de l'émotion et d'excellents acteurs.

Sortie en France le 2022-01-05.

A Perfect Enemy, de Kike Maíllo [AC]

Très bien, même si le film est très prévisible, tellement il laisse d'indices (et le procédé est déjà vu) et du fait qu'il est notamment question d'ennemi intérieur. Excellente prestation d'Athena Strates. J'ai bien aimé aussi l'utilisation de la maquette.

Sortie en France le 2021-12-29.

Princesse Dragon, de Jean-Jacques Denis / Anthony Roux [AC]

Joli film d'animation, surtout pour son graphisme. Des similitudes avec WolfWalkers (Le peuple loup), sorti en France deux mois auparavant, mais ce dernier (qui était mon film préféré de 2021) est très nettement meilleur que Princesse Dragon.

Sortie en France le 2021-12-15.

Man Ray et les équations shakespeariennes (2019), de Quentin Lazzarotto [AC]

Documentaire assez intéressant, vu au Comoedia à Lyon, dans le cadre d'une séance Ciné Mathématiques, en présence du réalisateur Quentin Lazzarotto et du photographe Vincent Moncorgé, qui intervient dans le film. Patrick Popescu-Pampu, avec qui j'avais participé aux Olympiades Internationales de Mathématiques en 1991 et en 1992, y intervient aussi à un moment.

Concernant les capteurs de brouillard dont il est question dans le film, cf cet article.

Tendre et saignant, de Christopher Thompson [AC]

Une petite comédie française, sans grande originalité. Réalisation agaçante avec uniquement des plans très courts, sauf le plan final.

Film vu en avant-première à l'Institut Lumière, en présence du réalisateur Christopher Thompson et des acteurs Géraldine Pailhas et Arnaud Ducret. Après la rencontre suivant la projection, Christopher Thompson a eu sa plaque sur le Mur des cinéastes.

Sortie en France le 2022-01-19.

A Garden of Camellias, de Yoshihiko Ueda [AC]

Pas mal. Très belle photographie, mais le film traîne en longueur. Film vu au cinéma Lumière Bellecour dans le cadre de la 15e édition du festival du cinéma japonais contemporain (Kinotayo).

Une nouvelle ère (2019) (Guanzhou, une nouvelle ère), de Boris Svartzman [AC]

Un documentaire concernant l'expropriation de villageois d'une île chinoise. Pas mal.

Sortie en France le 2022-01-05.

Le test, d'Emmanuel Poulain-Arnaud [AC]

Moyen. Scénario et mise en scène décevants, et on rit peu souvent. Les acteurs rattrapent un peu le film.

Sortie en France le 2021-12-29.

Babardeala cu bucluc sau porno balamuc (Bad Luck Banging or Loony Porn), de Radu Jude [AC]

Sur la société roumaine, en grande partie filmé comme un documentaire. J'ai moyennement aimé.

Sortie en France le 2021-12-15.

The Card Counter, de Paul Schrader [AC]

Je n'ai pas accroché: film lent, bavard et peu captivant.

Sortie en France le 2021-12-29.

Ich war zuhause, aber (2019) (J'étais à la maison, mais...), d'Angela Schanelec [AC]

Pas de scénario, film hermétique et ennuyeux. Ça reste cependant bien filmé et il y a quelques scènes envoûtantes avec les animaux.

Sortie en France le 2022-01-05.

Lamb, de Valdimar Jóhannsson [AC]

Ennuyeux et sans émotion.

Sortie en France le 2021-12-29.

[2022-01-02 11:58:23 UTC]
Cinéma: mon top 17 et bilan de l'année 2021

(Cinéma)

Bonne année 2022! Comme d'habitude, voici mon bilan cinéma de l'année qui vient de s'écouler, en fait depuis le 19 mai 2021, date de la réouverture des salles. J'ai vu 225 films récents pour la première fois en salle en 2021 (sans compter les anciens films), y compris les avant-premières, films vus dans des festivals, et autres séances spéciales. C'est nettement moins que les années normales, et même un peu moins que les années 2015-2018 au prorata de la période d'ouverture (227 jours). Voici mon top 17 parmi ces 225 films récents:

  1. WolfWalkers (Le peuple loup), de Tomm Moore / Ross Stewart [AC] – animation / fantastique (Irlande / Luxembourg / France); vu le 2021-10-31, sorti le 2021-10-20.

  2. Le sommet des dieux, de Patrick Imbert [AC] – animation / aventures / drame (France / Luxembourg); vu le 2021-09-24, sorti le 2021-09-22.

  3. Gagarine, de Fanny Liatard / Jérémy Trouilh [AC] – drame (France); vu le 2021-06-30, sorti le 2021-06-23.

  4. La traversée, de Florence Miailhe [AC] – animation / drame (France / Allemagne / Tchéquie); vu le 2021-06-27, sorti le 2021-09-29.

  5. 50 (o Dos Ballenas se Encuentran en la Playa), de Jorge Cuchi – drame (Mexique); vu le 2021-09-26 [R], pas de sortie en salles en France.

  6. Cruella, de Craig Gillespie [AC] – comédie dramatique (États-Unis); vu le 2021-07-05 en Dolby Cinema, sorti le 2021-06-23.

  7. Tsumetai nettaigyo (2010) (Cold Fish), de Shion Sono [AC] – thriller / drame / horreur (Japon); vu le 2021-09-04 [H], pas de sortie en salles en France.

  8. Titane, de Julia Ducournau [AC] – thriller / drame / horreur (France / Belgique); vu le 2021-07-14, sorti le 2021-07-14.

  9. La panthère des neiges, de Marie Amiguet / Vincent Munier [AC] – documentaire (France); vu le 2021-12-18, sorti le 2021-12-15.

  10. Last Night in Soho, d'Edgar Wright [AC] – horreur (Royaume-Uni); vu le 2021-10-29, sorti le 2021-10-27.

  11. Volevo nascondermi (Je voulais me cacher), de Giorgio Diritti [AC] – biographie / drame (Italie); vu le 2021-07-16, sorti le 2021-07-07.

  12. Dredd, de Pete Travis (en fait, Alex Garland) [AC] – action / science-fiction (Royaume-Uni / Afrique du Sud); vu le 2021-09-04 [H], pas de sortie en salles en France.

  13. La dea fortuna (Pour toujours), de Ferzan Ozpetek [AC] – drame (Italie); vu le 2021-07-01 [M], sortie prévue le 2022-02-09.

  14. A Quiet Place Part II (Sans un bruit 2), de John Krasinski [AC] – horreur (États-Unis); vu le 2021-06-19, sorti le 2021-06-16.

  15. Ghahreman (Un héros), d'Asghar Farhadi [AC] – thriller / drame (Iran / France); vu le 2021-12-19, sorti le 2021-12-15.

  16. Reminiscence, de Lisa Joy [AC] – science-fiction / romance (États-Unis); vu le 2021-08-23, sorti le 2021-08-25.

  17. Wendy, de Benh Zeitlin [AC] – fantastique / drame (États-Unis); vu le 2021-06-25, sorti le 2021-06-23.

C'était donc une très bonne année pour le cinéma français et le cinéma d'animation.

Pour rappel: l'ensemble de mes tops (sans les détails).

Les festivals auxquels j'ai assisté (à cause de la fermeture des salles en début d'année, certains ne sont pas à leurs dates habituelles):

[2021-12-31 19:00:05 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-12-18/2021-12-31)

(Cinéma)

Avant mon bilan cinéma de l'année (d'ici quelques jours), voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

La panthère des neiges, de Marie Amiguet / Vincent Munier [AC]

Documentaire animalier magnifique. Images splendides. Photographies impressionnantes.

Sortie en France le 2021-12-15.

Ghahreman (Un héros), d'Asghar Farhadi [AC]

Excellent thriller.

Sortie en France le 2021-12-15.

Madeleine Collins, d'Antoine Barraud [AC]

Très bien, avec pas mal de suspense, ainsi que de l'émotion à la fin. Cependant, un peu confus à cause du montage; vu le sujet du film, on peut se demander si c'est volontaire, mais en tout cas, j'ai trouvé ça un peu gênant. Les principales qualités: le plan-séquence d'ouverture, la prestation de Virginie Efira, le scénario, et la musique de Romain Trouillet. Et une scène que j'ai vraiment appréciée: celle avec l'inspecteur (Jean-Quentin Châtelain et sa diction si particulière).

Sortie en France le 2021-12-22.

The King's Man (The King's Man: Première mission), de Matthew Vaughn [AC]

J'ai bien aimé, en particulier le combat avec Raspoutine et la scène de Ralph Fiennes avec les chèvres. Moins bon que le premier volet, Kingsman: The Secret Service (2014), mais meilleur que le deuxième, Kingsman: The Golden Circle (2017).

Sortie en France le 2021-12-29.

The Matrix Resurrections (Matrix Resurrections), de Lana Wachowski [AC]

Divertissant, mais trop compliqué et certains rebondissements semblent artificiels. Réalisation moyenne: quasiment tous les plans sont très courts.

Vu en Dolby Cinema au Gaumont Wilson à Toulouse. Au bout d'une quart d'heure environ, il y a eu un problème de projecteur: des sortes de taches blanches, partiellement transparentes, une petite en haut à gauche et une grosse sur la partie droite. Pendant un moment, j'ai même cru que c'était fait exprès (un bug dans la Matrice?). Le film a dû être interrompu une dizaine de minutes; pendant ce temps, on nous a donné une invitation pour une séance Pathé-Gaumont (hors suppléments). Le film a repris, mais pas tout au début du problème technique. Autre problème: le son a été coupé au début du générique et donc en particulier pour la scène post-générique (heureusement, tout n'était pas perdu: on avait tout de même les sous-titres pour comprendre).

Sortie en France le 2021-12-22.

China's Van Goghs (2016) (Copyright Van Gogh), de Yu Haibo / Yu Tianqi Kiki [AC]

Documentaire intéressant, mais sans surprise.

Sortie en France le 2021-12-22.

Mes très chers enfants, d'Alexandra Leclère [AC]

Une comédie sans grande originalité, qui se laisse voir tout de même. Alors que le film a obtenu le Label des Spectateurs UGC, j'étais tout seul dans la salle à l'UGC Montaudran, le mercredi après-midi de la deuxième semaine, en période de vacances!

Sortie en France le 2021-12-15.

Spider-Man: No Way Home, de Jon Watts [AC]

Ce volet ne m'a pas tellement captivé. Le film est mal introduit et ça traîne en longueur, sans enjeu bien visible. Je ne connais pas bien l'univers Marvel, et je pense que pour ce film, c'est assez problématique. Reste les effets spéciaux, mais le film n'est pas non plus très spectaculaire (vu dans une salle de cinéma normale, en 2D).

Sortie en France le 2021-12-15.

[2021-12-17 22:55:31 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-12-05/2021-12-17)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Madres paralelas, de Pedro Almodóvar [AC]

Très beau film, porté par Penélope Cruz et Milena Smit. Très bien écrit et bien filmé.

Sortie en France le 2021-12-01.

Don't Look Up (Don't Look Up: Déni cosmique), d'Adam McKay [AC]

Très drôle. Casting exceptionnel, avec notamment Leonardo DiCaprio et Jennifer Lawrence.

Vu en séance unique à l'Institut Lumière, dans le cadre des projections de films Netflix (qui n'ont donc pas de sortie en salles). Celle-ci était une avant-première, le film n'étant pas encore sorti sur Netflix.

Pieces of a Woman, de Kornél Mundruczó [AC]

Très beau film et grande performance de l'actrice Vanessa Kirby. Ma partie préférée est le début (avant le titre du film), très intense.

Vu en séance unique à l'Institut Lumière, dans le cadre des projections de films Netflix (qui n'ont donc pas de sortie en salles).

Where Is Anne Frank (Où est Anne Frank!), d'Ari Folman [AC]

Très bon film d'animation humaniste, même si le scénario est déconcertant. Excellente réalisation. Vu en VOST, qui est en anglais; la langue des personnages n'est donc pas respectée, mais l'anglais a une importance par rapport à la VF dans un dialogue au début.

Sortie en France le 2021-12-08.

Le cercle rouge (1970), de Jean-Pierre Melville [AC]

Très bien. Vu pour la première fois au cinéma, au Comoedia à Lyon.

Mystère, de Denis Imbert [AC]

Film très touchant, inspiré d'une histoire vraie.

Sortie en France le 2021-12-15.

The Guilty, d'Antoine Fuqua [AC]

J'ai bien aimé. L'original, Den skyldige (2018) (The Guilty), était très nettement au-dessus (ou alors c'est parce que je l'avais déjà vu); c'était d'ailleurs un de mes films préférés de l'année 2018.

Vu en séance unique à l'Institut Lumière, dans le cadre des projections de films Netflix (qui n'ont donc pas de sortie en salles).

Jakten på Tonetreet (La symphonie des arbres), de Hans Lukas Hansen [AC]

Un documentaire un peu particulier, avec son petit côté thriller. J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2021-12-15.

Les choses humaines, d'Yvan Attal [AC]

J'ai bien aimé. Le film vaut surtout pour son jeu d'acteurs. Pas grand chose dans la mise en scène, à part le plan-séquence de la perquisition. Concernant le scénario, tout n'est pas très clair.

Sortie en France le 2021-12-01.

La ville interdite, de Denis de Montgolfier [AC]

Documentaire intéressant tourné à Lyon pendant le confinement. Vu à la première le 2021-12-13 au Comoedia, en présence du réalisateur Denis de Montgolfier et de 8 protagonistes.

Sheytan vojud nadarad (Le diable n'existe pas), de Mohammad Rasoulof [AC]

J'ai bien aimé, mais le film est trop long et dans l'ensemble trop bavard (comme souvent pour les films iraniens). Belle photographie. Certaines scènes sont marquantes, ce qui m'a d'ailleurs fait penser à l'excellent film El verdugo (1963) (Le bourreau) de Luis García Berlanga.

Sortie en France le 2021-12-01.

Chère Léa, de Jérôme Bonnell [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2021-12-15.

La decima vittima (1965) (La dixième victime), d'Elio Petri [AC]

Pas mal. J'aime bien l'idée de base, mais elle n'est pas bien exploitée et c'est filmé comme une comédie (le film est d'ailleurs classifié comme tel, en plus de science-fiction et action), même si on ne rit quasiment pas. De plus, il y a beaucoup de longueurs et on remarque un peu trop le doublage en italien de certains acteurs. Bref, c'est plutôt raté, mais à voir tout de même pour l'originalité (surtout pour l'époque).

Le film était ressorti en France en 2015, mais pas à Lyon. Finalement vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Marcello Mastroianni; il s'agissait de la restauration numérique 2K datant de 2012.

La montagna di Ilio (Les Dolomites d'Ilio), de Michele Coppari / Francesca Zannoni [AC]

Documentaire vu au Comoedia à Lyon, dans le cadre d'une Soirée Montagne. Pas mal. De belles images à la fin (surtout).

Sortie en France le 2021-11-17.

West Side Story, de Steven Spielberg [AC]

Moyen. Le film traîne en longueur et ne m'a pas vraiment emballé. J'avais nettement préféré la première adaptation, West Side Story (1961), même si je l'avais aussi trouvée trop longue.

Sortie en France le 2021-12-08.

Petrovy v grippe (La fièvre de Petrov), de Kirill Serebrennikov [AC]

Je n'ai pas accroché. Film long et bavard, et aussi complètement incompréhensible. Reste la mise en scène assez inventive, avec des plans-séquences.

Sortie en France le 2021-12-01.

Supai no tsuma (Les amants sacrifiés), de Kiyoshi Kurosawa [AC]

Je n'ai pas accroché, en particulier à cause du style théâtral. Mais j'étais aussi fatigué et le film m'a endormi.

Le film a été tourné en 8K; malheureusement, avec un DCP 2K, ça ne se voit pas du tout!

Sortie en France le 2021-12-08.

Malcolm & Marie, de Sam Levinson [AC]

J'ai détesté. Film très théâtral, constitué essentiellement de dialogues entre un cinéaste et sa petite amie.

Vu en séance unique à l'Institut Lumière, dans le cadre des projections de films Netflix (qui n'ont donc pas de sortie en salles).

The Beta Test, de Jim Cummings / PJ McCabe [AC]

Film prétentieux et incompréhensible.

Sortie en France le 2021-12-15.

[2021-12-05 00:43:18 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-11-27/2021-12-04)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

L'événement, d'Audrey Diwan [AC]

Remarquablement bien écrit, sans temps mort. On ne sent pas du tout que le film est tiré d'un roman. L'actrice principale Anamaria Vartolomei est parfaite. À noter quelques scènes assez dures ou perturbantes.

Sortie en France le 2021-11-24.

Olga, d'Elie Grappe [AC]

Très bien. En particulier, très bonne mise en scène. Et le fait que le personnage principal soit incarné par une véritable gymnaste est pour beaucoup dans la réussite du film.

Vu à l'UGC Ciné Cité Internationale à Lyon (salle 6), et il y avait toujours ce petit problème de projecteur, qui date d'au moins d'août 2019: un pixel bleu vers le bas, au milieu.

Sortie en France le 2021-11-17.

Ghostbusters: Afterlife (S.O.S. fantômes: L'héritage), de Jason Reitman [AC]

Un film assez fun, et d'autant plus appréciable, pour ses multiples références, quand on a vu l'original Ghostbusters (1984) d'Ivan Reitman. Ce nouvel opus est réalisé par son fils Jason Reitman. Une excellente idée: le film fait également référence à Gremlins (1984), qui était sorti en France une semaine avant Ghostbusters. Le film est aussi dans la lignée des Goonies (1985) et d'E.T. (1982). Dans le casting, on retrouve notamment Mckenna Grace, découverte dans Gifted (2017) (Mary).

Ce film est en dessous de l'original, mais nettement meilleur que les deux autres.

Sortie en France le 2021-12-01.

Amants, de Nicole Garcia [AC]

J'ai bien aimé. Très bon casting: Stacy Martin, Benoît Magimel et Pierre Niney.

Sortie en France le 2021-11-17.

Christine (1983), de John Carpenter [AC]

Pas mal. Vu une première fois à la télévision (dans les années 1980 ou 1990). Revu sur grand écran à l'Institut Lumière, suite à sa reprise en salles.

Reprise en France le 2021-10-27.

Adventures of a Mathematician (Les aventures d'un mathématicien), de Thor Klein [AC]

Moyen. Des longueurs vers la fin. Il est très peu question de mathématiques. Le sujet principal est le groupe de chercheurs venus au Nouveau Mexique (dont le mathématicien Stanisław Ulam en question) pour créer la bombe à hydrogène, ainsi que les questions morales correspondantes. Un documentaire aurait été préférable.

Sortie en France le 2021-12-01.

House of Gucci, de Ridley Scott [AC]

Si l'intrigue est assez intéressante, le film manque de rythme et d'émotion, et il est beaucoup trop long (plus de 2 heures et demie). De plus, tout est en anglais, alors qu'au moins en Italie, les personnages auraient dû parler en italien, je suppose. Bref, décevant, surtout pour un film de Ridley Scott.

Sortie en France le 2021-11-24.

Resident Evil: Welcome to Raccoon City (Resident Evil: Bienvenue à Raccoon City), de Johannes Roberts [AC]

Pas terrible. Le scénario est creux, et le film se réduit essentiellement à un film d'action sans grand intérêt, qui se rattrape cependant vers la fin par son côté horrifique (même si les effets spéciaux sont un peu ratés). C'est un des plus mauvais de la saga.

Apparemment, ce film est destiné surtout aux fans des jeux vidéos, auxquels il contient des références, mais que je ne connais pas du tout.

Sortie en France le 2021-11-24.

[2021-11-28 01:27:53 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-11-06/2021-11-26)

(Cinéma – Lyon)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Albatros, de Xavier Beauvois [AC]

Film bouleversant. Superbe interprétation de Jérémie Renier.

Vu sans avoir lu le synopsis auparavant, donc je ne savais pas ce qui allait se passer.

Sortie en France le 2021-11-03.

Pingouin & Goéland et leurs 500 petits, de Michel Leclerc [AC]

Documentaire passionnant, composé d'images d'archives (photos et films) et d'interviews, ainsi que de quelques petites séquences en animation réalisées par Sébastien Laudenbach.

Sortie en France le 2021-11-03.

A Good Man, de Marie-Castille Mention-Schaar [AC]

Très beau film, émouvant, avec un excellent montage. Je crois que j'avais mis ce film dans ma liste des films à voir parce que Noémie Merlant était à l'affiche. Puis j'ai complètement oublié. Du coup, je ne l'ai pas du tout reconnue. Je précise que je n'avais rien lu sur le film.

Sortie en France le 2021-11-10.

Haute couture, de Sylvie Ohayon [AC]

Comédie dramatique très touchante, avec Lyna Khoudri et Nathalie Baye, parfaites.

Sortie en France le 2021-11-10.

Antlers (Affamés), de Scott Cooper [AC]

J'ai beaucoup aimé. Un film d'horreur tragique, avec un petit côté X Files [IMDb]. Bonne mise en scène et très belle photographie.

Sortie en France le 2021-11-17.

Poumon vert et tapis rouge, de Luc Marescot [AC]

Documentaire très intéressant vu lors d'une soirée spéciale au Comoedia à Lyon, en présence du réalisateur Luc Marescot. Le pilote du Radeau des cimes était aussi dans la salle. En partenariat avec l'association New Hera.

Sortie en France le 2021-09-29.

Cry Macho, de Clint Eastwood [AC]

Émouvant et bien écrit, sans temps mort. On passe un très bon moment.

Sortie en France le 2021-11-10.

Hytti nro 6 (Compartiment n°6), de Juho Kuosmanen [AC]

J'ai bien aimé. Scénario minimaliste, mais bien écrit, original et imprévisible.

Note: il est question de pétroglyphes à Mourmansk (qui ne sont pas forcément ceux de Kanozero, mais éventuellement d'autres dans la région).

Sortie en France le 2021-11-03.

Taming the Garden, de Salomé Jashi [AC]

Documentaire sur une histoire complètement ahurissante. Quelques très beaux plans. Vu au Comoedia à Lyon, dans le cadre du Festival Interférences (page de la projection, le 2021-11-17). Le film n'a pas encore de distributeur pour la France.

Marcher sur l'eau, d'Aïssa Maïga [AC]

Documentaire intéressant sur le village de Tatiste au Niger, qui doit faire face à la pénurie d'eau à cause du réchauffement climatique.

Suite à la sortie de ce film en France, une collecte est organisée sur KissKissBankBank pour soutenir le village de Tatiste.

Sortie en France le 2021-11-10.

Aki tachinu (1960) (À l'approche de l'automne), de Mikio Naruse [AC]

Un joli film. Inédit en France jusqu'à sa sortie ce mois-ci par Les Acacias.

Sortie en France le 2021-11-10.

Eternals (Les Éternels), de Chloé Zhao [AC]

Univers visuel splendide, surtout en 3D IMAX. C'est le seul intérêt du film, long et sans émotion, avec des humains peu présents.

Vu en IMAX 4K laser au Pathé Carré de Soie (métropole de Lyon).

Sortie en France le 2021-11-03.

Une vie démente, de Raphaël Balboni / Ann Sirot [AC]

Bonne comédie, qui s'essouffle un peu.

Sortie en France le 2021-11-10.

Tre piani, de Nanni Moretti [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2021-11-10.

Ghost Song, de Nicolas Peduzzi [AC]

Pas mal. Documentaire se passant à Houston, vu en avant-première au Comoedia à Lyon, en présence du réalisateur Nicolas Peduzzi, dans le cadre d'une sélection des films de l'ACID du Festival de Cannes 2021. La projection a eu lieu en salle 3, une petite salle, mais peu importe pour ce film.

Dans le débat (qui a dû être arrêté au bout d'une vingtaine de minutes, à cause d'une projection qui suivait): C'est un documentaire, mais les protagonistes se mettent parfois en scène, comme dans le passage avec l'oncle. Certaines scènes ont été plus ou moins rejouées. Le réalisateur n'habitant pas Houston, le tournage a été constitué, en gros, de 3 voyages de 3 semaines sur 3 ans. Will est un cousin de la protagoniste principale du documentaire Southern Belle (2017), que Nicolas Peduzzi avait réalisé précédemment et dans lequel Will apparaît également.

Sortie en France le 2022-04-06.

Mollenard (1938), de Robert Siodmak [AC]

Quelques bons moments. Le reste n'est pas terrible. Vu en version restaurée à la Villa Lumière, dans le cadre du cycle Ciné-club.

Aline, de Valérie Lemercier [AC]

Pas terrible. Le film manque de rythme, ce qui le rend ennuyeux, et la mise en scène est décevante. De plus, la version d'Aline enfant est ratée (à moins que ce soit volontaire?).

Sortie en France le 2021-11-10.

Je suis également allé à deux festivals de courts métrages (essentiellement les séances de compétition): Mutoscope au Comoedia (5 séances, dont les 4 de compétition) et le Festival du Film Court de Villeurbanne au Zola (10 séances, dont les 8 de compétition).

[2021-11-19 22:59:17 UTC]
GNU MPFR et migration vers Inria GitLab

(CariBlog – MPFR – Logiciels)

Comme annoncé le mois dernier dans sa liste de diffusion, les sources de GNU MPFR sont hébergées à https://gitlab.inria.fr/mpfr (Inria GitLab) depuis le 2021-10-15, suite à la fermeture d'InriaForge. Il y a maintenant deux dépôts Git séparés:

Tout le travail lié à cette migration n'a pas encore été terminé.

Sur InriaForge, nous utilisions Subversion comme système de gestion de versions, si bien que le dépôt unique, composé des sources (trunk/branches/tags) et d'un répertoire spécial misc a dû être converti en deux dépôts Git. J'avais d'abord fait un essai avec git svn, mais une analyse du dépôt Git obtenu pour les sources a révélé des problèmes importants, causés principalement par les particularités suivantes du dépôt Subversion.

  • Certains fichiers et répertoires (pour les répertoires, c'étaient des branches) étaient (volontairement) remplacés, i.e. supprimés, puis rajoutés avec un historique différent (éventuellement nouveau), dans le même commit ou dans un commit ultérieur. L'outil git svn considérait que c'étaient les mêmes fichiers ou branches, et générait donc un historique complètement incorrect (par conséquent, le diff dérivé du commit généré était aussi complètement incorrect, même si le contenu obtenu était correct).

  • Avant Subversion, CVS était utilisé comme système de gestion de versions, et le dépôt CVS a été converti à Subversion avec cvs2svn le 2005-10-24. Malheureusement, cvs2svn avait des bugs (ou était-ce CVS lui-même?), et a généré un historique incorrect pour les tags (nous ne nous étions pas aperçu de ce problème à ce moment, mais il n'est de toute façon pas clair que nous aurions pu faire quelque chose pour l'éviter), en particulier avec certains fichiers provenant de la branche associée et d'autres provenant du tronc.

J'ai donc décidé d'utiliser l'excellent outil reposurgeon d'Eric S. Raymond pour tout corriger, mais aussi ajouter des méta-données, comme les révisions Subversion à chaque message de commit (puisque de telles révisions sont parfois référencées), ainsi que la branche affectée (car Git ne permet pas de récupérer cette information). Pour cette conversion de dépôt avec reposurgeon, j'ai trouvé divers problèmes (certains également dûs aux particularités du dépôt Subversion de MPFR, et tous corrigés assez rapidement) et fait quelques merge requests. Certains fichiers et scripts se trouvent dans l'archive mpfr-conversion.tar.xz. Noter qu'il n'y avait qu'une seule opération entre ce qui est maintenant deux dépôts: la révision 12528 de Subversion, où un fichier était déplacé de /misc vers /trunk/tools; j'ai vérifié qu'elle a correctement été traitée par reposurgeon (mais évidemment, dans les dépôts Git, cela apparaît juste comme une addition d'un côté et comme une suppression de l'autre, sans lien entre ces deux opérations ainsi générées).

[2021-11-06 09:18:27 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-10-28/2021-11-05)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence, hors films du best of du festival Lumière.

WolfWalkers (Le peuple loup), de Tomm Moore / Ross Stewart [AC]

Film d'animation magnifique! Superbe réalisation, mêlant différentes techniques d'animation, avec quelques split-screens, ce qui est rare pour un film d'animation. Rythmé, avec beaucoup de poésie. Belle musique de Bruno Coulais, assez discrète.

Sortie en France le 2021-10-20.

Last Night in Soho, d'Edgar Wright [AC]

Superbe mise en scène (avec notamment les miroirs) et très belle performance des deux actrices Anya Taylor-Joy (découverte en 2016 dans The Witch) et Thomasin McKenzie (découverte en 2018 dans Leave No Trace). À noter qu'il s'agit du dernier film de Diana Rigg, décédée l'année dernière.

Le film m'a un peu fait penser à Oculus (2013) (The Mirror) de Mike Flanagan.

Sortie en France le 2021-10-27.

The Picture of Dorian Gray (1945) (Le portrait de Dorian Gray), d'Albert Lewin [AC]

Très bien, malgré une voix off trop présente. Vu à la Villa Lumière, dans le cadre du cycle Ciné-club. Mais je l'avais déjà vu dans les années 1980 ou 1990, probablement à la télévision (je me souvenais un peu de l'histoire et des images en couleur).

Ponette (1996), de Jacques Doillon [AC]

J'ai plutôt bien aimé. Quelques longueurs. Très bon jeu naturel des enfants, et tout particulièrement de Victoire Thivisol.

Reprise en France le 2021-10-06.

Ballad of a White Cow (Le pardon), de Maryam Moghadam / Behtash Sanaeeha [AC]

Film en plans fixes. J'ai assez bien aimé. Mais il y a des longueurs.

Sortie en France le 2021-10-27.

Zakopianczycy (2014) (Les guerriers de l'Himalaya), de Jerzy Porebski [AC]

Pas mal. Ce documentaire n'est composé que d'interviews et de photos. Vu au Comoedia à Lyon, dans le cadre d'une Soirée Montagne.

Sortie en France le 2020-10-07.

Un sac de billes (1975), de Jacques Doillon [AC]

Le film se laisse voir. Un peu plus intéressant vers la fin. Les deux enfants semblent réciter leur texte. Vu au Cinéma Opéra à Lyon, dans la version restaurée par Pathé de 2018 (comme indiqué au début de la copie).

Reprise en France le 2021-11-24.

Lui, de Guillaume Canet [AC]

Un film mineur, pas très bien écrit, et qui manque de souffle et d'émotion. Il y a cependant quelques petits moments de tension.

Sortie en France le 2021-10-27.

The Howling (1981) (Hurlements), de Joe Dante [AC]

Pas terrible. Le montage est particulièrement mauvais et on s'ennuie. Le film ne vaut que pour ses dernières minutes. Vu en version restaurée numérique 4K au Midnight Movie du 2021-10-31 au Lumière Terreaux, en avant-première de sa reprise en salles en France (il y avait une séance spéciale pour cette soirée d'Halloween dans plus de 50 salles en France).

Reprise en France le 2021-12-15.

The French Dispatch, de Wes Anderson [AC]

Visuellement beau, mais terriblement ennuyeux. Le seul passage qui m'a plu: la partie en animation vers la fin.

Sortie en France le 2021-10-27.

[2021-11-04 23:28:21 UTC]
Classement festival Lumière 2021 et best of

(Cinéma – Lyon)

Comme promis, voici mon classement des films vus au festival Lumière et au best of (courts métrages inclus), avec quelques commentaires.

  1. Devdas (2002), de Sanjay Leela Bhansali [AC] [Lumière]. Je l'avais déjà vu 3 fois au cinéma. Trois heures de spectacle grandiose.

  2. Honogurai mizu no soko kara (2002) (Dark Water), de Hideo Nakata [AC] [Lumière] (nuit J-Horror). Je l'avais aussi déjà vu 3 fois au cinéma. Film terrifiant sans effusion d'effets spéciaux.

  3. Ôdishon (1999) (Audition), de Takashi Miike [AC] [Lumière] (nuit J-Horror). Je l'avais déjà vu 2 fois au cinéma. Dernier quart d'heure inoubliable.

  4. Ringu (1998) (Ring), de Hideo Nakata [AC] [Lumière] (nuit J-Horror). Je l'avais déjà vu 3 fois au cinéma.

  5. Un chien andalou (1929), de Luis Buñuel [AC] [Lumière]. Un excellent court métrage surréaliste de 17 minutes. Je l'avais déjà vu au cinéma, mais là, c'était une version restaurée numérique 4K.

  6. I Know Where I'm Going! (1945) (Je sais où je vais), de Michael Powell / Emeric Pressburger [AC] [Lumière]. J'ai beaucoup aimé. La scène de la tempête en mer est impressionnante.

  7. Capitaine Conan (1996), de Bertrand Tavernier [AC] [Lumière]. Très bien. Le film était présenté par l'acteur Samuel Le Bihan, qui a notamment raconté les conditions difficiles du tournage en Roumanie et sa relation avec le réalisateur Bertrand Tavernier, qui lui avait proposé le rôle après l'avoir vu au théâtre. À noter qu'il existe un documentaire sur le tournage.

  8. Le sang des bêtes (1949), de Georges Franju [AC] [Lumière]. Très bon documentaire de 22 minutes. J'ai bien apprécié certains commentaires du récitant.

  9. Maigret voit rouge (1963), de Gilles Grangier [AC] [Lumière]. Très bien, en particulier pour les dialogues et Jean Gabin. Le festival étant international, le film était projeté avec les sous-titres en anglais; par conséquent, les quelques dialogues en anglais n'étaient pas sous-titrés et ceux en italien n'étaient sous-titrés qu'en anglais.

  10. Reproduction interdite (1957) / Meurtre à Montmartre, de Gilles Grangier [AC] [Lumière]. Initiallement diffusé sous le titre Reproduction interdite en 1957, puis retitré Meurtre à Montmartre. Très bien. Musique parfois assourdissante dans les aigus.

  11. The Velvet Underground (2021), de Todd Haynes [AC] [Lumière]. Documentaire sur le groupe de rock The Velvet Underground. Par sa réalisation inventive, c'est une véritable oeuvre d'art. C'était la seule occasion de voir le film sur grand écran, dans une salle de cinéma.

  12. Walk on the Wild Side (1962) (La rue chaude), d'Edward Dmytryk [AC] [Lumière]. J'ai bien aimé. Très bon casting féminin.

  13. Pasazerka (1963) (La passagère), d'Andrzej Munk / Witold Lesiewicz [AC] [Lumière]. J'ai globalement bien aimé, si ce n'est que le réalisateur est mort en court de tournage et que le film a été terminé par de longs passages en photographies et voix off: ça allait trop vite pour moi et c'était peu captivant. Dommage, car certaines séquences au camp d'Auschwitz sont superbes.

  14. Gas-oil (1955), de Gilles Grangier [AC] [Lumière]. De bons dialogues de Michel Audiard.

  15. The Yakuza (1974) (Yakuza), de Sydney Pollack [AC] [Lumière]. J'ai bien aimé.

  16. The Lost Daughter (2021), de Maggie Gyllenhaal [AC] [Lumière]. J'ai bien aimé, sauf la fin. Il y a, à certains moments, un petit côté film d'horreur qui m'a bien plu. D'après le roman Poupée volée de la romancière italienne Elena Ferrante, qui a été transposé sur l'île grecque de Spetses. Projection du film présentée par la réalisatrice Maggie Gyllenhaal, en avant-première de sa diffusion sur Netflix (donc pas de sortie en salles). Il s'agissait de la première des deux projections en France.

  17. Échec au porteur (1958), de Gilles Grangier [AC] [Lumière]. Bien, grâce au suspense, malgré des incohérences à la fin. Par exemple, il est question d'évacuation, et finalement, rien n'est fait, même pour les personnes dont la présence est complètement inutile, alors qu'il y a un danger évident. Sinon, j'ai bien aimé certains moments avec le chauffeur du camion.

  18. Chibusa yo eien nare (1955) (Maternité éternelle), de Kinuyo Tanaka [AC] [Lumière]. Je n'ai pas tellement accroché au début, mais au bout d'un moment, le film devient plus émouvant. Dernière partie superbe (même si ça traîne), avec de très beaux plans.

  19. Ljubavni slucaj ili tragedija sluzbenice P.T.T. (1967) (Une affaire de coeur: La tragédie d'une employée des P.T.T.), de Dusan Makavejev [AC] [Lumière]. J'ai assez bien aimé. Quelques bonnes idées, comme le scénario non linéaire.

  20. Le sang à la tête (1956), de Gilles Grangier [AC] [Lumière]. Pas mal. Quelques bons dialogues.

  21. The Power of the Dog (2021), de Jane Campion [AC] [Lumière]. Pas mal. Très belle photographie, que ce soit en extérieur ou en intérieur. Projection du film présentée par la réalisatrice Jane Campion (Prix Lumière), en avant-première de sa diffusion sur Netflix (donc pas de sortie en salles).

  22. The Awful Truth (1937) (Cette sacrée vérité), de Leo McCarey [AC] [Lumière]. Le meilleur est le chien.

  23. Due soldi di speranza (1952) (Deux sous d'espoir), de Renato Castellani [AC] [Lumière]. Pas mal.

  24. Adieu Paris (2021), d'Edouard Baer [AC] [Lumière]. J'ai moyennement aimé. Benoît Poelvoorde est de nouveau extraordinaire et on rit de temps en temps, mais les discussions entre les vieux m'ont globalement ennuyé, malgré l'excellent casting. Vu le lendemain de la première mondiale. La projection était suivie d'une rencontre avec le réalisateur Edouard Baer.

  25. Vortex (2021), de Gaspar Noé [AC] [Lumière]. La mise en scène est très originale et les acteurs sont bons. Mais c'est beaucoup trop long. J'ai seulement aimé le tout début (jusqu'à la chanson) et la fin. Le reste du temps, je me suis ennuyé. Vu en présence du réalisateur Gaspar Noé et des acteurs Dario Argento et Françoise Lebrun (qui ont présenté le film et étaient toujours là à la fin, mais il n'y a pas eu de débat). Le scénario ne faisait que 10 pages, laissant place à l'improvisation. Dario Argento a pu accepter son rôle grâce au Covid-19, qui avait retardé le tournage de son film.

  26. La vierge du Rhin (1953), de Gilles Grangier [AC] [Lumière]. Film mou et mal joué (surtout la voix off).

  27. Tsuki wa noborinu (1955) (La lune s'est levée), de Kinuyo Tanaka [AC] [Lumière]. Je n'ai pas aimé.

  28. Fényes szelek (1969) (Ah! Ça ira), de Miklós Jancsó [AC] [Lumière]. J'ai complètement détesté.

[2021-10-27 21:54:27 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-10-09/2021-10-27)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence, hors films du festival Lumière et de son best of.

Illusions perdues, de Xavier Giannoli [AC]

Excellent film, mais j'ai deux reproches: il est assez long et il y a trop de voix off. Parmi les acteurs, mention particulière à Vincent Lacoste. Belle bande musicale.

Sortie en France le 2021-10-20.

Les Olympiades, Paris 13e (Les Olympiades), de Jacques Audiard [AC]

J'ai beaucoup aimé. Un beau film en noir et blanc (avec une scène en couleur), notamment pour sa mise en scène et les acteurs. Classé comme comédie, mais ce n'en est pas vraiment une, même si on rit de temps en temps.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, en présence du réalisateur Jacques Audiard et de l'acteur Makita Samba. Le Comoedia a coupé le son avant la fin du générique!

Quelques informations données lors de la rencontre… La musique devait être à l'origine du Schubert. Jacques Audiard a vécu longtemps dans le 13e et aime beaucoup le quartier des Olympiades. Le titre provisoire du film était Vivre et mourir dans le 13e. Tout a été écrit, mais certaines scènes ont été modifiées, comme celle sur le toit (tout était parlé). Le film a été tourné en numérique en couleur, mais en vue d'un rendu en noir et blanc: l'équipe ne s'est pas préoccupée des couleurs lors du tournage.

Sortie en France le 2021-11-03.

The Last Duel (Le dernier duel), de Ridley Scott [AC]

Très bien. Le découpage en 3 chapitres, avec 3 points de vue, est particulièrement intéressant. Belle musique. Un reproche: puisque le film est en anglais, la langue des personnages n'est pas respectée, ce qui perturbe un peu. Maintenant, ce n'est pas une raison pour le voir en VF (d'autant plus que je doute que le film soit en français d'époque).

Sortie en France le 2021-10-13.

Eiffel, de Martin Bourboulon [AC]

J'ai bien aimé. Belle photographie, avec une excellente qualité d'image, et belle musique d'Alexandre Desplat. La reconstitution du chantier de la tour Eiffel est impressionnante.

Sortie en France le 2021-10-13.

Pleasure, de Ninja Thyberg [AC]

J'ai bien aimé. Certaines scènes sont dures à supporter. Excellente actrice Sofia Kappel. Un film dans la lignée de Showgirls (1995) (que je préfère très nettement), mais version hard pour le sujet et sordide.

Sortie en France le 2021-10-20.

Mon légionnaire, de Rachel Lang [AC]

J'ai bien aimé, que ce soit le récit du côté des légionnaires ou celui du côté des épouses. Aspect documentaire et quelques moments émouvants. Un peu lent, sans être ennuyeux.

Sortie en France le 2021-10-06.

Filatures, de Lilia Mercklé-Détrez

Documentaire d'une vingtaine de minutes vu au Comoedia à Lyon le 2021-10-21, en présence de la protagoniste Christine Détrez; il s'agissait de la première projection publique. La réalisatrice Lilia Mercklé-Détrez (sa fille) n'a malheureusement pas pu être présente.

Il s'agit d'un petit documentaire sans grandes prétentions, mais plutôt intéressant. Concernant le sujet de la mémoire et du secret, cela m'a fait penser à l'excellent documentaire Carré 35 (2017) d'Éric Caravaca, qui a d'ailleurs été cité lors du débat par Christine Détrez, qui a aussi cité le documentaire Histoire d'un secret (2003) de Mariana Otero (que je n'ai jamais vu, mais dont j'avais déjà entendu parler).

Favolacce (Storia di vacanze), de Damiano D'Innocenzo / Fabio D'Innocenzo [AC]

J'ai moyennement aimé et j'ai trouvé la construction du film bancale, sans véritable scénario.

Sortie en France le 2021-10-13.

Pig, de Michael Sarnoski [AC]

Film lent et peu intéressant.

Sortie en France le 2021-10-27.

Das Mädchen und die Spinne (La jeune fille et l'araignée), de Ramon Zürcher / Silvan Zürcher [AC]

Un film helvétique hermétique, très stylisé, sans scénario et trop littéraire. Je n'ai pas accroché.

Sortie en France le 2021-10-20.

Verdens verste menneske (Julie (en 12 chapitres)), de Joachim Trier [AC]

Film ennuyeux de plus de 2 heures et sans émotion. Rien d'intéressant, même pas l'actrice principale (Renate Reinsve); je me demande pourquoi elle a eu un prix à Cannes.

Sortie en France le 2021-10-13.

[2021-10-19 23:39:56 UTC]
Bilan festival Lumière 2021

(Cinéma – Lyon)

La 13e édition du festival Lumière s'est déroulée du 9 au 17 octobre 2021. Je n'y ai pas vu beaucoup de films: je suis allé à 18 séances + la nuit J-Horror de vendredi à samedi (3 films), totalisant 20 longs métrages et 2 courts métrages. C'est à peine plus que l'année dernière (18 longs métrages), dont l'édition avait été affectée par les restrictions sanitaires (et une séance annulée à cause d'un problème technique), alors que j'étais en moyenne à une trentaine de séances sur la période de 2016 à 2019 (le festival dure 9 jours depuis 2016).

Cette édition était décevante, même si les films étaient bons dans l'ensemble: pas de réelle découverte, et les 4 seuls longs métrages excellents étaient des films que j'avais choisi de revoir.

Comme les années précédentes, le festival est suivi d'un best of, qui commence ce mercredi. Je compte y voir 6 films. Dans une quinzaine de jours, je ferai un classement des films vus au festival et au best of.

[2021-10-09 00:07:30 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-10-02/2021-10-08)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence, hors films de la compétition des Reflets du cinéma ibérique et latino-américain (pour ceux-là, cf mon billet précédent du 7 octobre).

No Time to Die (Mourir peut attendre), de Cary Joji Fukunaga [AC]

J'ai beaucoup aimé. On s'éloigne des James Bond classiques (ceci, dès la scène d'ouverture, remarquable). Mais peu importe, et ça permet de renouveler le genre. Dommage tout de même qu'il y ait peu d'humour. À noter un plan-séquence appréciable dans une cage d'escalier sur une des scènes d'action vers la fin (ceci dit, il ne vaut pas celui d'Atomic Blonde).

Vu en 3D IMAX au Pathé Carré de Soie (métropole de Lyon), à une des rares séances en VOST. La qualité de l'image est superbe et la 3D apporte un réel plus.

Sortie en France le 2021-10-06.

El Agente Topo, de Maite Alberdi

Très bien. Sujet très original. Je croyais que c'était une comédie de fiction, mais c'est apparemment un véritable documentaire. Vu aux 37es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne (septembre/octobre 2021, et non en mars à cause du report dû aux mesures liées à la pandémie de COVID-19 en France).

Tout s'est bien passé, de François Ozon [AC]

Film dur au début, puis émouvant, avec un peu d'humour. Très bon casting, avec notamment André Dussollier, méconnaissable (je n'étais pas au courant du casting, et je ne l'ai reconnu que par sa voix dans un flashback).

Vu en deuxième semaine le soir à l'UGC Ciné Cité Confluence, et j'étais tout seul dans la salle.

Sortie en France le 2021-09-22.

Sin señas particulares (Sans signe particulier), de Fernanda Valadez [AC]

J'ai bien aimé. Un peu lent.

Sortie en France le 2021-09-22.

Les intranquilles, de Joachim Lafosse [AC]

J'ai plutôt bien aimé. Un peu long.

Sortie en France le 2021-09-29.

Feral (2018), d'Andrés Kaiser [AC]

Moyen. Vu à la 6e édition d'On Vous Ment! (festival documenteur à Lyon). Chaleur intenable dans la salle 1 du Lumière Bellecour.

Eugénie Grandet, de Marc Dugain [AC]

Pas terrible. La mise en scène est mauvaise et on s'ennuie. Mais très belle photographie de Gilles Porte.

Sortie en France le 2021-09-29.

Candyman, de Nia DaCosta [AC]

Le film est raté. C'est mou, confus, et il ne fait pas peur. Cependant, le générique de fin (quasiment un court métrage à lui tout seul) est superbe pour sa mise en scène et la musique; [ajout le 2021-10-26] cette dernière est inspirée de Music Box de Philip Glass, qui fait partie de la bande originale du premier Candyman (1992).

Parmi les 3 autres films de la franchise, je n'avais vu que le premier, mais je ne m'en souvenais plus du tout.

Sortie en France le 2021-09-29.

The Mystery of the Pink Flamingo, de Javier Polo Gandía [AC]

Je n'ai pas du tout accroché. Ce documentaire est tout juste un petit peu amusant. Vu aux 37es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain.

Chico ventana también quisiera tener un submarino, d'Alex Piperno [AC]

J'ai détesté. Sans en dire trop, il s'agit d'un film fantastique mêlant 3 lieux, avec un portail entre eux. J'ai trouvé le film ennuyeux et incompréhensible (y a-t-il d'ailleurs un semblant de scénario?). Concernant le montage, la succession des scènes semble plus ou moins aléatoire. Il n'y a rien de véritablement nouveau, même pour l'idée à la fin, concernant la conséquence de l'explosion sur les deux autres lieux (l'eau…), ce qui m'a fait penser à Inception (2010).

Film vu aux 37es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain.

[2021-10-07 21:58:35 UTC]
Films de la compétition des Reflets du cinéma ibérique et latino-américain

(Cinéma – Lyon)

J'ai vu les 8 films de la compétition des Reflets du cinéma ibérique et latino-américain (au cinéma Le Zola à Villeurbanne). Voici mon classement, avec quelques commentaires:

  1. Las niñas, de Pilar Palomero [AC] (Espagne) — Un joli film, bien écrit. Les jeunes actrices sont parfaites. Classé 2e au Prix du Public. Sortie en France le 2021-10-27.

  2. Planta permanente, d'Ezequiel Radusky [AC] (Argentine) — Très bien.

  3. Aurora, de Paz Fábrega (Costa Rica) — Film émouvant porté par la jeune actrice Raquel Villalobos. Classé 3e au Prix du Public.

  4. ¡Ánimo Juventud!, de Carlos Armella (Mexique) — J'ai bien aimé. Film au montage non linéaire. C'est le film qui a remporté le Prix du Public.

  5. Chaco, de Diego Mondaca (Bolivie) — Pas terrible. Tout comme avec Mosquito (aussi sorti en 2020), l'histoire et l'atmosphère du film font penser à Aguirre, la colère de Dieu (1972), mais ici, c'est très creux. Le film bénéficie cependant d'une belle photographie.

  6. La Fortaleza, de Jorge Thielen Armand [AC] (Venezuela) — Lent et peu intéressant. Le montage est bizarre.

  7. Los fantasmas, de Sebastian Lojo [AC] (Guatemala) — Une succession de scènes sans intérêt. Un ennui mortel.

  8. Madalena, de Madiano Marcheti [AC] (Brésil) — Terriblement ennuyeux. J'ai détesté.

[2021-10-02 00:46:24 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-09-23/2021-10-01)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence, hors films de la compétition des Reflets du cinéma ibérique et latino-américain (pour ceux-là, je ferai un classement séparé à la fin).

Le sommet des dieux, de Patrick Imbert [AC]

Superbe film d'animation. Excellente réalisation. Beaucoup de suspense et de tension. Bien que ce soit de l'animation, le réalisme est aussi fort que dans un film en prises de vue réelles. Mention aussi à la musique d'Amine Bouhafa [IMDb], qui colle bien au film.

Sortie en France le 2021-09-22.

50 (o Dos Ballenas se Encuentran en la Playa), de Jorge Cuchi

Film bouleversant, porté par ses deux acteurs principaux, Karla Coronado et José Antonio Toledano. Superbe mise en scène, avec de longs plans (notamment un plan-séquence glaçant vers la fin), ainsi que beaucoup de split-screen: une partie pour chaque adolescent. La musique colle parfaitement au film.

Vu aux 37es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne (septembre/octobre 2021, et non en mars à cause du report dû aux mesures liées à la pandémie de COVID-19 en France).

Attention! La bande-annonce révèle beaucoup de choses. Ou alors c'est peut-être une impression, comme je l'ai vue après le film… En tout cas, c'est mieux de voir le film sans rien savoir dessus.

El robo del siglo (Le braquage du siècle), d'Ariel Winograd [AC]

Excellent film de braquage, au scénario non linéaire et avec de l'humour (et un mot poétique tout à la fin); basé sur une histoire vraie. Vu aux 37es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain. Le film était déjà sorti en salles deux semaines auparavant, à Lyon uniquement aux Cinémas Lumière (Bellecour, puis Fourmi); mais j'ai préféré le voir au Zola (où se déroule le festival), cette salle étant nettement meilleure.

Sortie en France le 2021-09-08.

Les mariés de l'an deux (1971), de Jean-Paul Rappeneau [AC]

Très bien, en particulier pour le scénario et ses rebondissements. Vu au Cinéma Opéra à Lyon, dans le cadre de l'hommage à Jean-Paul Belmondo.

Stillwater, de Tom McCarthy [AC]

Très bien. Matt Damon est excellent.

L'image au nouveau cinéma UGC Ciné Cité Part-Dieu était de très bonne qualité, plus nette qu'habituellement. Était-ce du 4K?

Sortie en France le 2021-09-22.

Blue Bayou, de Justin Chon [AC]

Film émouvant, inspiré de faits réels. Les dernières minutes jouent dans le mélo inutile et artificiel, à la limite du ridicule, et ça m'énerve.

Les acteurs sont tous très bons, mais mention spéciale à la petite Sydney Kowalske.

Sortie en France le 2021-09-15.

La forêt de mon père (2019), de Véro Cratzborn [AC]

Joli film, avec de l'émotion. Vu lors d'une soirée Cinéma et Psychiatrie aux Alizés à Bron, en présence de la réalisatrice Véro Cratzborn. Alors que je voulais le voir en 2020, il n'était pas sorti à Lyon.

Sortie en France le 2020-07-08.

Yashagaike (1979) (L'étang du démon), de Masahiro Shinoda [AC]

J'ai bien aimé. Parfois trop théâtral. Excellents effets spéciaux à la fin.

Vu au cinéma Lumière Fourmi en version restaurée numérique 4K, mais projection 2K seulement. Un problème technique: un peu avant la fin, le film est passé du format 1.85:1 au format 2.35:1 pour une raison inconnue. Le haut et le bas étaient donc coupés, et les sous-titres n'étaient plus visibles (sauf la première ligne pour ceux sur plusieurs lignes). Au bout de quelques minutes, je suis allé prévenir pour que le format correct soit rétabli.

Sortie en France le 2021-09-22.

Los lobos (2019), de Samuel Kishi [AC]

Assez intéressant, même si le sujet a déjà été traité. Un petit plus avec 3 séquences d'animation. Film vu en avant-première aux 37es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain.

Sortie en France le 2021-11-03 2022-01-19.

Sombra, de Bruno Gascon [AC]

Moyen. Inspiré d'une histoire vraie et choisissant de se concentrer uniquement sur la mère, le film ne raconte pas grand chose en près de 2 heures. Vu aux 37es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain.

Karnawal, de Juan Pablo Félix [AC]

J'ai moyennement aimé. Vu aux 37es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain.

Medusa, d'Anita Rocha da Silveira [AC]

Pas terrible. Le début du film laissait présager du meilleur, notamment avec son petit plan-séquence d'ouverture et une atmosphère qui faisait penser à Dario Argento et à Nicolas Winding Refn. Mais le scénario se révèle creux et peu convaincant.

Vu en avant-première aux 37es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain.

Classé comme film d'horreur, mais ce n'en est pas vraiment un (voire pas du tout).

Sortie en France le 2022-03-16.

[2021-09-23 21:25:35 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-09-17/2021-09-22)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence. Tout d'abord, je recommande fortement le film d'animation La traversée, de Florence Miailhe [AC], qui sort mercredi prochain (je l'avais vu fin juin).

Boîte noire, de Yann Gozlan [AC]

Excellent thriller paranoïaque. Très bon casting, avec Pierre Niney comme acteur principal, mais aussi Lou de Laâge et André Dussollier.

L'image était de très bonne qualité, plus nette qu'habituellement. Comme j'ai vu le film au tout nouveau cinéma UGC Ciné Cité Part-Dieu (qui a ouvert le 18 septembre 2021), je me demande si ce n'était pas du 4K, surtout que le film est disponible en 4K.

Sortie en France le 2021-09-08.

Le voleur (1967), de Louis Malle [AC]

Excellent. Vu en version restaurée au Cinéma Opéra à Lyon, dans le cadre de l'hommage à Jean-Paul Belmondo.

Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings (Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux), de Destin Daniel Cretton [AC]

J'ai beaucoup aimé pour ses scènes d'action très spectaculaires et ses quelques moments poétiques avec de très belles images (mais seulement en 2K). Heureusement, pas trop de Marvel. Visiblement fait pour la 3D, je n'ai pu le voir qu'en 2D.

Vu à la toute première séance du nouveau cinéma UGC Ciné Cité Part-Dieu à Lyon.

Sortie en France le 2021-09-01.

Borsalino (1970), de Jacques Deray [AC]

Très bien. Vu au Cinéma Opéra à Lyon (en séance privée, le film prévu ayant été annulé pour cause de problème technique), dans le cadre de l'hommage à Jean-Paul Belmondo.

Week-end à Zuydcoote (1964), de Henri Verneuil [AC]

Très bien. Vu au Cinéma Opéra à Lyon, dans le cadre de l'hommage à Jean-Paul Belmondo. J'étais encore le seul spectateur.

Les amours d'Anaïs, de Charline Bourgeois-Tacquet [AC]

Une jolie comédie romantique portée par Anaïs Demoustier. Cela rappelle les films d'Emmanuel Mouret.

J'étais là aussi tout seul dans la salle, cette fois à l'UGC Ciné Cité Confluence.

Sortie en France le 2021-09-15.

Délicieux, d'Éric Besnard [AC]

Joli film. Un scénario assez convenu sur l'invention accidentelle du restaurant (note: c'est une fiction; ce n'est pas la réalité historique, cf Histoire du restaurant en France sur Wikipédia), mais avec quelques rebondissements. Quelques bonnes idées de mise en scène (par exemple, quand la neige arrive). Belle musique. Duo Grégory Gadebois / Isabelle Carré convaincant.

Sortie en France le 2021-09-08.

Le magnifique (1973), de Philippe de Broca [AC]

J'ai bien aimé. Un scénario inventif. Vu au Cinéma Opéra à Lyon, dans le cadre de l'hommage à Jean-Paul Belmondo.

L'origine du monde, de Laurent Lafitte [AC]

Une comédie assez drôle.

Sortie en France le 2021-09-15.

L'as des as (1982), de Gérard Oury [AC]

J'ai bien aimé; Gérard Oury a fait cependant nettement mieux. Vu au Cinéma Opéra à Lyon, dans le cadre de l'hommage à Jean-Paul Belmondo; je l'avais déjà vu dans les années 1980, mais je ne m'en souvenais plus.

Quand on sait (Une fois que tu sais), d'Emmanuel Cappellin [AC]

Documentaire plus ou moins intéressant. Film diffusé initialement sous le titre Quand on sait au festival international du film de Hong Kong 2020 (en ligne): page du film. Renommé Une fois que tu sais pour sa sortie en France.

Sortie en France le 2021-09-22.

Ha'berech (Le genou d'Ahed), de Nadav Lapid [AC]

J'ai détesté. Je me suis ennuyé, je n'ai rien compris, et au bout d'un moment, j'ai complètement décroché. De plus, le film est bavard et la réalisation est exaspérante avec ses mouvements de caméra (quelle utilité?).

Sortie en France le 2021-09-15.

[2021-09-17 21:53:28 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-09-07/2021-09-16)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Dune, de Denis Villeneuve [AC]

Du grand spectacle. Tout est très bien maîtrisé du début à la fin, mais pas de scène vraiment mémorable. Vu en Dolby Cinema 3D (au Pathé Vaise à Lyon).

Sortie en France le 2021-09-15.

Bigger Than Us, de Flore Vasseur [AC] [Site officiel]

Excellent documentaire sur les droits humains et l'environnement. Un peu dans la lignée de Demain (2015), mais ce dernier se concentrait surtout sur les solutions. Ici, il est plus question de lutte par les jeunes.

Vu en avant-première à l'Institut Lumière, en présence de la réalisatrice Flore Vasseur et des producteurs Marion Cotillard et Denis Carot.

Note: Melati devait toujours porter la même tenue, pour des questions de montage.

Pour compléter le film, le site officiel semble très intéressant. À noter qu'une grande partie de ce site est sous licence Creative Commons BY-NC-ND: détails.

Sortie en France le 2021-09-22.

Malignant, de James Wan [AC]

Excellent film d'horreur, notamment pour son scénario qui rappelle les X Files [IMDb].

Sortie en France le 2021-09-01.

Der letzte Mann (1924) (Le dernier des hommes), de F.W. Murnau [AC]

Excellent film muet (réalisation, éclairages, acteur principal, histoire, musique), sans cartons qui manquent souvent de finesse dans les films muets. Malheureusement, l'épilogue est trop long, voire inutile. Vu à la télévision en 2003 (ce devait donc être la version restaurée, même si je ne l'avais pas noté).

Revu en version restaurée 2K (datant de 2003) à l'Institut Lumière, avec accompagnement au piano par Didier Martel, dans le cadre des ciné-concerts du dimanche de la saison 2021-2022. Je ne m'en souvenais pas tellement (à part l'acteur principal). J'ai en particulier exactement la même remarque sur l'épilogue.

Atarrabi & Mikelats, d'Eugène Green [AC]

Très bien. Un film dans le style typique d'Eugène Green. Très belle photographie.

Un des rares films encore tournés en 35 mm (mais projection numérique).

Sortie en France le 2021-09-01.

2010: The Year We Make Contact (1984) (2010 - L'année du premier contact (L'odyssée continue)), de Peter Hyams [AC]

Vu au cinéma Le Zola à Villeurbanne dans le cadre du 9e Festival de Science-Fiction de Lyon: Les Intergalactiques. Suite très réussie de 2001: A Space Odyssey (1968) (2001, l'odyssée de l'espace) de Stanley Kubrick, même c'est assez convenu (sauf la fin) et nettement en dessous. Concernant l'histoire, pas vraiment de surprise pour moi, car j'avais déjà lu le roman 2010: Odyssée deux d'Arthur C. Clarke [IMDb] (il y a une trentaine d'années), et je me souvenais assez bien des événements principaux. Un point négatif, qui surprend: alors que dans 2001: A Space Odyssey (1968), le matériel informatique était très moderne (futuriste), cette suite utilise le matériel de l'époque (1984), et cela fait donc comme un retour en arrière assez bizarre.

Il tigre (1967) (L'homme à la Ferrari), de Dino Risi [AC]

J'ai bien aimé. C'est drôle et j'ai apprécié certaines idées de mise en scène (comme le portrait de l'épouse). Bonne prestation de Vittorio Gassman.

Reprise en France le 2021-09-01.

Dorogie tovarishchi (Chers camarades!), d'Andrey Konchalovskiy [AC]

Bien, mais trop long. Film sur le massacre de Novotcherkassk.

Sortie en France le 2021-09-01.

The Night House (La proie d'une ombre), de David Bruckner [AC]

Un film d'horreur plutôt bon. Malheureusement, les éléments étranges du scénario, qui auraient pu faire la force du film, ne sont pas développés, et le réalisateur ne semblait apparemment pas comment finir son film.

Sortie en France le 2021-09-15.

Kimi to, nami ni noretara (Ride Your Wave), de Masaaki Yuasa [AC]

Pas mal. Jolie animation, mais scénario un peu décevant.

Sortie en France le 2021-09-01.

Fried Barry, de Ryan Kruger [AC]

Pas mal. Film amusant, mais sans scénario et trop répétitif. L'intérêt est surtout le jeu de l'acteur Gary Green. Mais bon, il fait à peu près la même chose pendant quasiment tout le film.

Vu au cinéma Lumière Bellecour à Lyon, dans le cadre du 9e Festival de Science-Fiction de Lyon: Les Intergalactiques.

Au bonheur des maths (2011), de Raymond Depardon / Claudine Nougaret

Documentaire constitué de 8 séquences de 4 minutes chacune, plus ou moins intéressantes. Il s'agissait d'une commande pour l'exposition Mathématiques, un dépaysement soudain, Fondation Cartier pour l'art contemporain, Paris, 2011.

Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Raymond Depardon.

Chasseurs et chamans (2003), de Raymond Depardon

Moyen métrage documentaire de 32 minutes vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Raymond Depardon (2021). Beaucoup trop répétitif. Film à l'initiative de la Fondation Cartier pour l'art contemporain.

[2021-09-15 22:23:25 UTC]
Festival Hallucinations Collectives 2021 à Lyon: bilan

(Cinéma – Lyon)

Le festival Hallucinations Collectives, qui a lieu chaque année au Comoedia à Lyon, a de nouveau été décalé début septembre (31 août au 6 septembre). À cause des dates incertaines, seul un nouveau film a été programmé cette année (en avant-première), mais cela a donné l'occasion de pouvoir voir des films récents qui ne sont pas sortis en salles en France (thématique Privés de sortie en remplacement de la compétition de longs métrages), et c'étaient en gros les meilleurs films de cette édition.

Je suis allé à toutes les séances. Mon classement des 25 longs métrages que j'ai vus, avec quelques commentaires:

  1. Tsumetai nettaigyo (2010) (Cold Fish), de Shion Sono [AC]

  2. Dredd (2012), de Pete Travis (et Alex Garland) [AC] (en fait réalisé par Alex Garland, cf article IndieWire)

  3. 68 Kill (2017), de Trent Haaga (violent, sanglant, et avec un moment émouvant)

  4. Koroshiya 1 (2001) (Ichi the Killer), de Takashi Miike [AC] (déjà vu en DVD, gagné au Festival Asiexpo, en 2007; mais définitivement un film fait pour être vu sur grand écran)

  5. Triangle (2009), de Christopher Smith [AC] (cela m'a fait penser à un film espagnol de 2007…)

  6. Crank: High Voltage (2009) (Hyper Tension 2), de Mark Neveldine / Brian Taylor [AC] (très rythmé et drôle; je n'ai pas vu le premier volet)

  7. Shin Gojira (2016) (Shin Godzilla), de Hideaki Anno / Shinji Higuchi [AC]

  8. Carnival of Souls (1962) (Le carnaval des âmes), de Herk Harvey [AC] (déjà vu à la télévision en 2007, mais c'est nettement mieux sur grand écran)

  9. Torrente, el brazo tonto de la ley (1998) (Torrente / Torrente, le bras gauche de la loi), de Santiago Segura [AC]

  10. Zhong gui (1983) (Seeding of a Ghost), de Kuen Yeung

  11. Night Tide (1961) (Marée nocturne), de Curtis Harrington [AC] (déjà vu, dans le cadre du festival Lumière 2017)

  12. Born of Fire (1987) (La puissance du feu), de Jamil Dehlavi (vaut surtout pour les décors naturels sublimes dans lesquels il a été tourné: Pamukkale et dans la Cappadoce, en Turquie)

  13. Ryu to Sobakasu no Hime (2021) (Belle), de Mamoru Hosoda [AC] (avant-première; joli film d'animation; de très belles images colorées; j'ai bien aimé les chansons; cependant, j'ai été déçu par le scénario)

  14. Crumb (1994), de Terry Zwigoff [AC] (documentaire sur Robert Crumb (dont je n'avais jamais entendu parler) et sa famille; intéressant, mais trop dense)

  15. Mind Game (2004), de Masaaki Yuasa / Kôji Morimoto [AC] (mêle différentes techniques d'animation, mais ce n'est pas toujours convaincant; déconcertant et incompréhensible, il m'a endormi plusieurs fois; seul intérêt: le côté artistique, avec notamment une séquence hallucinante vers la fin)

  16. Viy (1967) (Viy ou le Diable / Vij), de Konstantin Ershov / Georgiy Kropachyov [AC] (un film qui se laisse voir, avec une excellente scène à la fin)

  17. Fade to Black (1980) (Fondu au noir), de Vernon Zimmerman [AC] (beaucoup de références (cela fait partie du sujet du film), dont une excellente à Psychose)

  18. Popcorn (1991), de Mark Herrier / Alan Ormsby

  19. Body Melt (1993) (Body Trash), de Philip Brophy [AC] (mal écrit)

  20. Moeru butsuzô ningen (2013) (The Burning Buddha Man), d'Ujicha

  21. Burroughs: The Movie (1983), de Howard Brookner [AC] (passé le début, ce documentaire ne m'a pas tellement intéressé)

  22. Dementia (1955), de John Parker / Bruno VeSota [AC]

  23. Na srebrnym globie (1988) (Sur le globe d'argent), d'Andrzej Zulawski [AC] (trop littéraire et théâtral, incompréhensible et interminable (près de 3 heures); seul plan qui m'a vraiment plu: celui avec les pieux sur la plage et l'utilisation de la contre-plongée)

  24. Decoder (1984), de Muscha

  25. Mascara (1983), de Henri Pachard / Roberta Findlay

Mon préféré de la compétition de courts métrages: Dar-Dar, de Paul Urkijo Alijo.

[2021-08-30 22:20:54 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-08-21/2021-08-30)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Reminiscence, de Lisa Joy [AC]

J'ai beaucoup aimé. Le scénario est excellent, et le cadre du film (découvert à la projection, car je n'avais rien lu dessus auparavant) apporte un gros plus.

Vu en avant-première à l'UGC Ciné Cité Confluence à Lyon. Il y avait un problème technique: une petite partie de l'image apparaissait sous l'écran, mais ce n'était pas très gênant.

Sortie en France le 2021-08-25.

Don't Breathe 2, de Rodo Sayagues [AC]

Film d'horreur très efficace, mais nettement en dessous du premier volet (qui était superbe). Bonne mise en scène, avec en particulier, tout comme dans le premier volet, un plan-séquence remarquable à l'intérieur de la maison.

Sortie en France le 2021-08-25.

France, de Bruno Dumont [AC]

Le film traîne en longueur pendant une grosse première moitié, avec des personnages pas du tout attachants. J'ai beaucoup aimé la seconde partie, alternant entre scènes émouvantes et comédie. Superbe prestation de Léa Seydoux et très belle musique de Christophe.

Sortie en France le 2021-08-25.

Akelarre (Les sorcières d'Akelarre), de Pablo Agüero [AC]

J'ai bien aimé. Film lent à démarrer, mais qui devient de plus en plus intéressant, et la fin est superbe. Très belle bande musicale.

Sortie en France le 2021-08-25.

Peaux de vaches (1989), de Patricia Mazuy [AC]

J'ai bien aimé.

Reprise en France le 2021-08-25.

Petites danseuses, d'Anne-Claire Dolivet [AC]

Documentaire qui se laisse voir. Pas inintéressant, mais on est loin de la qualité de First Position (2011) (Le concours de danse) de Bess Kargman.

Sortie en France le 2021-08-25.

The Boss Baby: Family Business (Baby Boss 2: Une affaire de famille), de Tom McGrath [AC]

Pas mal. C'est n'importe quoi, mais c'est amusant. Vu en VOST, et je n'avais pas vu le premier volet.

Sortie en France le 2021-08-18.

Serre moi fort, de Mathieu Amalric [AC]

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, en présence du réalisateur Mathieu Amalric. J'ai moyennement aimé. Le film est basé sur une bonne idée (d'après une pièce de Claudine Galea), mais je l'ai trouvé lent, avec peu d'émotion, et j'ai eu du mal à accrocher. Cependant, le montage est réussi. Mathieu Amalric conseille d'aller revoir le film. Même si on sait assez rapidement ce qui se trame (avec quelques doutes, tout de même), cela permettrait de découvrir de nouvelles choses, d'après les dires de certains spectateurs (effectivement, pour ce genre de film…), et notamment d'avoir une vision différente du début du film. C'est peut-être ce que je ferai, si j'ai le temps (mais la période n'est pas idéale).

Note: concernant le titre (il en a été question lors de la rencontre au Comoedia), le trait d'union est volontairement absent, cf le dossier de presse.

Sortie en France le 2021-09-08.

Doraibu mai kâ (Drive My Car), de Ryûsuke Hamaguchi [AC]

Je n'ai pas aimé. Hermétique (quelle est l'intention du réalisateur?), trop littéraire, trop long (3 heures), sans émotion.

Sortie en France le 2021-08-18.

Et à partir de demain, festival Hallucinations Collectives (qui aurait dû avoir lieu à Pâques).

[2021-08-20 22:38:37 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-08-07/2021-08-20)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

BAC Nord, de Cédric Jimenez [AC]

Un thriller intense, servi par de très bons acteurs.

Sortie en France le 2021-08-18.

Louloute, de Hubert Viel [AC]

Film très touchant et poétique. La jeune actrice Alice Henri est excellente. J'ai adoré la scène du rêve.

Sortie en France le 2021-08-18.

The Forever Purge (American Nightmare 5: sans limites), d'Everardo Gout [AC]

Le seul de la saga qui m'a vraiment plu (mais je n'ai pas vu le 3e volet). Enfin quelque chose de différent! Note: je n'avais rien lu sur le film, et même pas vu le titre original.

Sortie en France le 2021-08-04.

Rouge, de Farid Bentoumi [AC]

Très bien.

Sortie en France le 2021-08-11.

Free Guy, de Shawn Levy [AC]

J'ai beaucoup aimé le scénario inventif, même si ce dernier n'est pas entièrement convaincant. Musique parfois exaspérante.

Sortie en France le 2021-08-11.

Zoku Miyamoto Musashi: Ichijôji no kettô (1955) (Duel à Ichijôji), de Hiroshi Inagaki [AC]

Deuxième volet de la trilogie sur Miyamoto Musashi. C'est mon préféré: plus de tension dans le scénario, et c'est le seul film qui a un peu d'humour. Un petit bémol concernant les décors et l'éclairage artificiel, marquant au début, mais je n'y ai plus fait attention par la suite, pris par l'histoire.

Reprise en France le 2021-08-04.

Pil, de Julien Fournet [AC]

Bon film d'animation, avec de l'humour (le plus réussi: les quelques remarques des 3 vieilles).

Sortie en France le 2021-08-11.

Berlin Alexanderplatz, de Burhan Qurbani [AC]

J'ai bien aimé, surtout la fin. Film de 3 heures. Je ne me suis pas ennuyé, mais il aurait probablement gagné à être plus court.

Il s'agit d'une adaptation assez libre du roman éponyme d'Alfred Döblin, transposé à notre époque.

Sortie en France le 2021-08-11.

Die Welt wird eine andere sein (Ce qui reste), d'Anne Zohra Berrached [AC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2021-08-11.

Miyamoto Musashi kanketsuhen: kettô Ganryûjima (1956) (La voie de la lumière), de Hiroshi Inagaki [AC]

Troisième volet de la trilogie sur Miyamoto Musashi. J'ai bien aimé. Jolies images au tout début, avec les chutes d'eau et l'arc-en-ciel.

Reprise en France le 2021-08-04.

The Ice Road (Ice Road), de Jonathan Hensleigh [AC]

Pas mal. Beaucoup d'action. Mais à force d'en faire trop, ça devient n'importe quoi.

Sortie en France le 2021-08-04.

Possession (1981), d'Andrzej Zulawski [AC]

Je l'avais en fait déjà vu deux fois, mais en VF (en 2010 et 2013); cependant, c'était du 35 mm (copie d'époque?). Cette fois-ci, reprise en version restaurée numérique, donc en VOST; malheureusement, le film ne passait que dans une salle 2K, alors que le distributeur Tamasa propose un DCP 4K (cf fin du dossier de presse). À ces 3 projections, j'ai à chaque fois trouvé le film long, probablement parce qu'il n'y a pas vraiment de scénario. Je n'ai plus de reproche concernant le jeu de l'acteur principal (c'était peut-être à cause de la VF).

Isabelle Adjani a obtenu pour ce film un prix au Festival de Cannes, ainsi que le César de la meilleure actrice. Elle est effectivement époustouflante, même si je trouve son jeu un peu trop théâtral.

Reprise en France le 2021-07-14.

Shatranj-e baad (1976) (L'échiquier du vent), de Mohammad Reza Aslani [AC]

Vu en version restaurée numérique 4K (DCP 2K). Une très belle photographie, quoique dans les parties sombres, ça manque énormément de contraste (peut-être un problème dû au projecteur numérique, qui n'a pas de véritable noir). Malheureusement, j'ai rapidement décroché, notamment à cause de la fatigue (il faudrait que je le revoie).

Sortie en France le 2021-08-18.

Miyamoto Musashi (1954) (La légende de Musashi), de Hiroshi Inagaki [AC]

Premier volet de la trilogie sur Miyamoto Musashi. Pas mal.

Reprise en France le 2021-08-04.

Zazie dans le métro (1960), de Louis Malle [AC]

Moyen. Amusant au début, le film devient lassant: pas de scénario, toujours la même chose. Vu initialement à la télévision (il ne m'avait d'ailleurs pas laissé un très bon souvenir).

Reprise en France le 2021-06-23.

C'est quoi ce papy?!, de Gabriel Julien-Laferrière [AC]

Pas terrible. Une comédie quasiment pas drôle et sans qualité artistique.

Sortie en France le 2021-08-11.

Messe basse, de Baptiste Drapeau [AC]

L'idée du scénario aurait pu donner un bon film, mais ça ne marche pas du tout et on s'ennuie ferme. La platitude de la mise en scène n'arrange rien.

Sortie en France le 2021-08-04.

[2021-08-09 21:57:38 UTC]
3 patches que j'ai soumis (noyau Linux, GCC et GNU Screen)

(Informatique – Logiciels)

Ces derniers jours, j'ai soumis 3 patches pour des bugs que j'avais rapportés. Ce sont des patches très simples, mais trouver la cause du problème n'était pas évident, surtout pour le troisième. Pour les deux derniers, la commande strace était d'une grande utilité.

  • Noyau Linux: En 2014, j'avais rapporté un problème sur la génération d'événements pour certaines touches de claviers Apple (bug Debian 757356 – Apple keyboard: Scan code event (EV_MSC) not generated when the EV_KEY event is generated by hid-apple.c). Daniel Lin avait proposé un patch en 2017, que j'avais complètement oublié. Je m'en suis aperçu après avoir trouvé la cause du problème. Comme le patch faisait exactement ce qu'il manquait, je l'ai mis à jour et soumis pour inclusion: HID: apple: Add missing scan code event for keys handled by hid-apple. Il a été commité dans une branche.

  • GCC: En 2019, j'avais rapporté l'absence de vérification de certaines écritures dans le fichier avec extension .gcda créé lors d'une génération de profil (bug Debian 929777). Il y a quelques jours, j'ai rapporté le problème dans le traqueur de GCC: bug 101773 – errors when writing to .gcda file are not checked. Et après une discussion, j'ai trouvé la cause du problème: il manquait un test d'erreur sur le fclose, qui peut échouer à la suite du flush du buffer (dans la sortie de strace, on voit que la fonction fclose fait un write et un close). Mon patch a été commité.

  • GNU Screen: Suite à une mise à jour de mon serveur (une machine virtuelle), dont le noyau Linux, l'application GNU Screen laissait traîner des zombies. J'ai rapporté le problème quelques jours après (bug Debian 991715 – screen: zombies after shell exit). Un développeur m'a signalé qu'un bug similaire avait déjà été rapporté sur le traqueur de GNU Screen en 2008: bug 25089 – screen produces zombies. Là bas, il y avait une discussion et des patches proposés, mais rien de convaincant qui pouvait expliquer la cause des zombies (aucun patch n'avait d'ailleurs été accepté). J'ai donc décidé de regarder de plus près. Une difficulté pour le débuggage: la commande strace faisait disparaître le problème, ce qui confirmait plus ou moins qu'il était lié à une situation de compétition (race condition). Cependant, combiné avec des messages de débuggage dans le code (dont certains que j'ai dû ajouter), j'ai pu trouver la cause du problème, quelque chose d'extrêmement inusuel: un appel d'une fonction d'une bibliothèque, qui avait besoin d'exécuter un nouveau processus et changeait temporairement le handler de SIGCHLD pour cela. C'était documenté dans le manuel de la bibliothèque en question, mais seul le développeur qui a introduit ce code dans GNU Screen aurait pu être au courant (une bibliothèque n'est normalement pas autorisée à faire ce genre de chose). J'ai proposé le patch suivant pour Debian [patch] et sur le traqueur de GNU Screen [patch], mais je n'ai pas encore eu de retour.

    Index: screen-4.8.0/utmp.c
    ===================================================================
    --- screen-4.8.0.orig/utmp.c
    +++ screen-4.8.0/utmp.c
    @@ -582,6 +582,14 @@ struct win *wi;
     	addToUtmp(wi->w_tty, host, wi->w_ptyfd);
           else
     	removeLineFromUtmp(wi->w_tty, wi->w_ptyfd);
    +      /*
    +       * As documented in libutempter: "During execution of the privileged
    +       * process spawned by these functions, SIGCHLD signal handler will be
    +       * temporarily set to the default action."
    +       * Thus in case a SIGCHLD has been lost, we send a SIGCHLD to oneself
    +       * in order to avoid zombies: https://savannah.gnu.org/bugs/?25089
    +       */
    +      kill(getpid(), SIGCHLD);
           return 1;	/* pray for success */
         }
     #endif

[2021-08-07 13:01:08 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-07-27/2021-08-06)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Metri Shesh Va Nim (La loi de Téhéran), de Saeed Roustayi [AC]

Excellent film, sans temps mort.

Sortie en France le 2021-07-28.

Profession du père, de Jean-Pierre Améris [AC]

Très bien. Encore une superbe prestation de Benoît Poelvoorde, cette fois-ci effrayant.

Film se déroulant à Lyon, où il a été en partie tourné.

Sortie en France le 2021-07-28.

Jungle Cruise, de Jaume Collet-Serra [AC]

Film d'aventures féministe très plaisant. Bonne mise en scène et beaux décors. Cependant, le jaguar est complètement raté.

Sortie en France le 2021-07-28.

Tom Medina, de Tony Gatlif [AC]

J'ai bien aimé. Un film humaniste et plein d'énergie, porté par l'acteur David Murgia.

Sortie en France le 2021-08-04.

Les Sorcières de l'Orient, de Julien Faraut [AC]

Documentaire intéressant, en particulier pour la réalisation et le montage. Il y a cependant des longueurs.

Sortie en France le 2021-07-28.

The Suicide Squad, de James Gunn [AC]

Inégal, mais plutôt bon dans l'ensemble. J'avais nettement préféré le premier opus, où Margot Robbie était plus présente.

Sortie en France le 2021-07-28.

Asa ga kuru (True Mothers), de Naomi Kawase [AC]

Assez joli film. Malheureusement, le montage non linéaire n'est pas réussi et certaines intentions ne sont pas claires.

Sortie en France le 2021-07-28.

OSS 117: Alerte rouge en Afrique noire, de Nicolas Bedos [AC]

Une comédie mineure. On ne rit pas beaucoup. 3e volet de la saga, et aucun ne m'a véritablement plu.

Sortie en France le 2021-08-04.

The Horse Thieves. Roads of Time (Les voleurs de chevaux), de Yerlan Nurmukhambetov / Lisa Takeba [AC]

Décevant. Une histoire assez simple et prévisible.

Sortie en France le 2021-07-28.

Qing shao nian nuo zha (1992) (Les rebelles du dieu néon), de Ming-liang Tsai [AC]

Je n'ai pas accroché.

Reprise en France le 2021-07-28.

Om det oändliga (Pour l'éternité), de Roy Andersson [AC]

Belle photographie et quelques plans magnifiques. Mais incompréhensible et ennuyeux.

Sortie en France le 2021-08-04.

Kaamelott - Premier volet, d'Alexandre Astier [AC]

Je n'ai pas aimé. La mise en scène (avec des plans très courts) et le montage sont particulièrement mauvais. Je n'ai pas trouvé le film drôle, et il m'a ennuyé, et même par moments endormi. Le seul passage qui m'a plu est celui de la libération de Guenièvre, même si ça me semble un peu du déjà vu.

Note: je ne connais pas du tout la série.

Sortie en France le 2021-07-21.

[2021-07-26 23:00:17 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-07-17/2021-07-26)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

The Mauritanian (Désigné coupable), de Kevin Macdonald [AC]

Excellent film, avec un intéressant montage en flashbacks, d'après une histoire vraie. Superbe casting, à commencer par Tahar Rahim, avec aussi Jodie Foster, Shailene Woodley et Benedict Cumberbatch.

Sortie en France le 2021-07-14.

Midnight Traveler, de Hassan Fazili [AC]

Un migrant (le réalisateur afghan Hassan Fazili, dont la tête a été mise à prix par les Talibans) filme son propre périple avec sa famille de pays en pays, avec son téléphone portable. Saisissant. À voir absolument!

Sortie en France le 2021-06-30.

Old, de M. Night Shyamalan [AC]

J'ai beaucoup aimé. Très bien écrit, d'après un roman graphique, et sans temps mort, même si certaines choses sont attendues.

Sortie en France le 2021-07-21.

Onoda, 10 000 nuits dans la jungle, d'Arthur Harari [AC]

Très bien, d'après l'histoire du soldat japonais Hirō Onoda.

Sortie en France le 2021-07-21.

À l'abordage, de Guillaume Brac [AC]

Comédie très bien écrite, vue sur Internet dans le cadre du Champs-Élysées Film Festival 2020 (en ligne à cause des mesures liées à la pandémie de COVID-19 en France). Revu à sa sortie en salles.

Sortie en France le 2021-07-21.

F9 (Fast & Furious 9), de Justin Lin [AC]

Le film pousse le délire à fond et certaines scènes d'action sont très impressionnantes (les électroaimants sont une excellente idée). On en vient à le voir quasiment comme un film de super-héros (c'est d'ailleurs suggéré explicitement). Cependant, le scénario n'a aucun sens et il n'y a pas d'émotion concernant les personnages. Mais bon, vu le spectacle et le fun, cela passe au second plan.

Sortie en France le 2021-07-14.

Satoshi Kon, l'illusionniste, de Pascal-Alex Vincent [AC]

Documentaire très intéressant sur Satoshi Kon, vu au Zola à Villeurbanne, en présence du réalisateur Pascal-Alex Vincent, lors d'une soirée Satoshi Kon (ce documentaire était suivi de la projection de Tokyo Godfathers (2003) et de Paprika (2006); je n'étais pas resté pour Paprika, étant trop fatigué et l'ayant déjà vu deux fois au cinéma). Il s'agissait de la 3e projection du documentaire, après la première au Festival de Cannes et une projection au Forum des images.

Dans le débat après la projection:

  • Il s'agissait d'une commande japonaise; la France est venue en coproduction assez tard.

  • Le film a été monté par les étudiants du réalisateur, en France.

  • Pascal-Alex Vincent a choisi toute l'équipe, ainsi que les intervenants.

  • Beaucoup de choses sur la personnalité de Satoshi Kon n'ont pas été incluses; le documentaire est donc concentré surtout sur l'oeuvre.

  • Il existe 17 versions du film.

  • Il y a des problèmes de droits concernant Dreaming Machine. C'est pour cela que le documentaire ne contient que quelques images (beaucoup de choses sont diffusées sur Internet illégalement).

Page du distributeur Carlotta.

Sweet Thing, d'Alexandre Rockwell [AC]

Film émouvant. Bonne mise en scène. En noir et blanc, avec quelques scènes en couleur. Production familiale; pour les deux rôles principaux, le réalisateur Alexandre Rockwell a fait tourner ses enfants, très convaincants (notamment Lana Rockwell). Belle musique (préexistante), en particulier: Spiegel im Spiegel d'Arvo Pärt [IMDb], An Ending de Brian Eno, Gassenhauer (extrait de Musica Poetica) de Carl Orff.

Sortie en France le 2021-07-21.

Milano calibro 9 (1972) (Milan calibre 9), de Fernando Di Leo [AC]

Le film commence très fort. Dans l'ensemble, c'est un bon film, avec une photographie soignée (surtout au début) et des plans inventifs (scène de danse). Excellent acteur principal Gastone Moschin. Mon seul gros reproche est, comme souvent pour les films italiens, le mauvais doublage.

Vu en avant-première de sa reprise en France, au Cinéma Opéra à Lyon.

Reprise en France le 2021-07-28.

Tôkyô goddofâzâzu (2003) (Tokyo Godfathers), de Satoshi Kon [AC]

J'ai bien aimé. Vu au Zola à Villeurbanne, lors d'une soirée Satoshi Kon.

Umi o kakeru (Le soupir des vagues), de Kôji Fukada [AC]

Poétique, mais scénario peu captivant.

Sortie en France le 2021-08-04.

Koibito-tachi wa nureta (1973) (Les amants mouillés), de Tatsumi Kumashiro [AC]

Pas mal. Parfois amusant, comme avec le strip-saute-mouton. Vu au cinéma Le Zola à Villeurbanne dans le cadre d'un cycle pinku eiga. Un film érotique, avec ses gros caches noirs (enfin, dans Woods Are Wet, datant de la même année et vu deux ans auparavant, le réalisateur allait plus loin dans le délire anticensure/autocensure).

La mala ordina (1972) (L'empire du crime / Passeport pour deux tueurs), de Fernando Di Leo [AC]

Un film de gangsters italien. J'ai assez bien aimé. Vu en avant-première de sa reprise en France, au Cinéma Opéra à Lyon.

Reprise en France le 2021-07-28.

Greener Grass, de Jocelyn DeBoer / Dawn Luebbe [AC]

Très original et assez bizarre, mais globalement moyen. Vu au cinéma Le Zola à Villeurbanne. À noter que le film avait été projeté à l'Étrange Festival 2019 (première française, page du film).

Sonatine (1993) (Sonatine, mélodie mortelle), de Takeshi Kitano [AC]

Film peu captivant, à part quelques très bonnes scènes.

Digger, de Georgis Grigorakis [AC]

Ennuyeux. Il ne se passe pas grand chose, sauf à la fin.

Sortie en France le 2021-07-21.

El cuento de las comadrejas (La conspiration des belettes), de Juan José Campanella [AC]

Très bavard et ennuyeux. Seule la fin est assez intéressante.

Sortie en France le 2021-07-21.

[2021-07-17 00:55:22 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-07-11/2021-07-16)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Titane, de Julia Ducournau [AC]

J'ai adoré. Un film très intense, qui secoue bien. Il m'a fait penser au cinéma de David Cronenberg et un peu à celui de Takashi Miike. La mise en scène (avec encore un très beau plan-séquence vers le début) et la musique sont excellentes.

Sortie en France le 2021-07-14.

Volevo nascondermi (Je voulais me cacher), de Giorgio Diritti [AC]

Photographie magnifique de Matteo Cocco, et superbe début, avec un montage qui peut déconcerter, mais que j'ai beaucoup aimé. La seconde moitié, sur la peinture, est moins intéressante et un peu longue. Très beau plan final. L'acteur Elio Germano est grandiose; il a d'ailleurs remporté l'Ours d'argent du meilleur acteur à la Berlinale 2020.

Sortie en France le 2021-07-07.

Proshchanie (1983) (Les adieux à Matiora), d'Elem Klimov [AC]

Film envoûtant d'Elem Klimov [IMDb], le réalisateur d'Idi i smotri (1985) (Requiem pour un massacre), vu en 35 mm au cinéma Le Zola à Villeurbanne. Certains plans sont sublimes.

Note: Larissa Chepitko [IMDb] devait réaliser ce film, mais elle est morte dans un accident de la route en préparant le tournage; c'est son mari Elem Klimov qui a terminé le film.

Josee to Tora to Sakana-tachi (Josée, le tigre et les poissons), de Kôtarô Tamura [AC]

J'ai bien aimé. Quelques moments émouvants. Vu en VF (pas le choix).

Sortie en France le 2021-06-16.

Mystère à Saint-Tropez, de Nicolas Benamou [AC]

C'est idiot, mais on se marre bien.

Sortie en France le 2021-07-14.

Buena Vista Social Club (1999), de Wim Wenders [AC]

Bien pour la musique.

Reprise en France le 2021-07-14.

Nikutai no mon (1964) (La barrière de chair), de Seijun Suzuki [AC]

J'ai bien aimé. Vu au cinéma Le Zola à Villeurbanne dans le cadre d'un cycle pinku eiga.

Benedetta, de Paul Verhoeven [AC]

J'ai assez bien aimé. J'ai eu beaucoup de mal à accrocher; le film se rattrape surtout vers la fin. C'est une relative déception pour un film de Verhoeven, par rapport à ce à quoi je m'attendais. Dommage, car le casting est excellent, et la photographie et la musique sont belles.

Sortie en France le 2021-07-09.

AINBO: Spirit of the Amazon (Ainbo, princesse d'Amazonie), de Richard Claus / Jose Zelada [AC]

Joli film d'animation, mais scénario très décevant. Vu en VF (pas le choix à Lyon); cependant, la langue de la VO (l'anglais) n'est pas non plus adaptée aux personnages, et je ne pense donc pas qu'on perd quelque chose avec la VF pour un tel film.

Sortie en France le 2021-07-14.

Black Widow, de Cate Shortland [AC]

Pas terrible. Sans émotion, et réalisation exaspérante: quasiment que des plans très courts. Très bon casting, mais sous-exploité. Seul intérêt: l'action, avec quelques scènes spectaculaires (mais mal filmées), et un peu d'humour.

Sortie en France le 2021-07-07.

[2021-07-10 22:10:06 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-07-04/2021-07-10)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Cruella, de Craig Gillespie [AC]

J'ai adoré! Superbe prestation d'Emma Stone, et excellente mise en scène, avec notamment deux plans-séquences (un au Liberty et le monologue vers la fin du film). Le style du film et le personnage de Cruella font penser à du Tim Burton. Très belle musique. Vu en salle Dolby Cinema.

Sortie en France le 2021-06-23.

Annette, de Leos Carax [AC]

J'ai beaucoup aimé. Excellente mise en scène et quelques moments magnifiques vers la fin. Mais trop long, surtout la première moitié.

Note: j'avais déjà vu 2 films de Leos Carax, que je n'avais pas aimés.

Sortie en France le 2021-07-07.

200 Meters (200 mètres), d'Ameen Nayfeh [AC]

Très bien. Un film à propos du mur de séparation israélien. Bon scénario, avec son côté thriller et absurde; pas de temps mort.

Sortie en France le 2021-06-09.

Kuessipan, de Myriam Verreault [AC]

Film québécois se déroulant dans la communauté innue, d'après un roman. Émouvant.

Sortie en France le 2021-07-07.

1982 (Liban 1982), d'Oualid Mouaness [AC]

J'ai bien aimé. La bande son est très importante pour restituer l'ambiance. Film vu en avant-première à l'Institut Lumière, dans le cadre du festival Cinémas du Sud, en présence du réalisateur et scénariste Oualid Mouaness (dont c'est le premier long métrage). Il s'agit d'un film en partie autobiographique, qui a d'ailleurs été tourné dans l'école où il était de 1979 à 1982. Concernant la bande son, Oualid Mouaness a dit: Pour moi, le son est un personnage. Il était obsédé par Goldorak. Le tournage a duré 27 jours, et il y a eu beaucoup d'improvisation avec les enfants.

Sortie en France le 2021-09-29 2021-11-24.

My Zoe (My Zoé), de Julie Delpy [AC]

J'ai assez bien aimé. Le film prend une tournure surprenante et dérangeante. La fin aurait mérité d'être développée.

Sortie en France le 2021-06-30.

Irmã, de Vinícius Lopes / Luciana Mazeto [AC]

Pas mal. Quelques belles scènes (celle d'ouverture, celle sous les draps…). Mais il y a aussi des longueurs.

Sortie en France le 2021-07-07.

Présidents, d'Anne Fontaine [AC]

Une petite comédie, qui ne va pas bien loin. Le seul intérêt serait le casting.

Sortie en France le 2021-06-30.

You Will Die at 20 (Tu mourras à 20 ans), d'Amjad Abu Alala [AC]

Je n'ai pas aimé. Cependant, la photographie est très belle. Film vu à l'Institut Lumière, dans le cadre du festival Cinémas du Sud.

Sortie en France le 2020-02-12.

[2021-07-03 23:47:04 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-06-28/2021-07-03)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

Gagarine, de Fanny Liatard / Jérémy Trouilh [AC]

Film magnifique!

Sortie en France le 2021-06-23.

La dea fortuna (Pour toujours), de Ferzan Ozpetek [AC]

Beaucoup d'émotion. Film très bien écrit. Excellent plan-séquence d'ouverture et magnifique scène de danse.

Vu en avant-première au Pathé Bellecour à Lyon, à la soirée de clôture de la 11e édition du festival Écrans Mixtes (2021-07-01). Il s'agissait apparemment de la première française. Le film doit sortir en salles en 2022.

Sortie en France en 2022.

Once Were Warriors (1994) (L'âme des guerriers), de Lee Tamahori [AC]

J'ai beaucoup aimé. C'est un film violent sur les Maoris, avec des scènes assez dures, d'après le roman éponyme néo-zélandais d'Alan Duff.

Vu à l'Institut Lumière dans le cadre du festival Quais du polar. Présentation très intéressante de l'écrivain Caryl Férey, qui a fait part de ce qu'il a vécu en Nouvelle-Zélande, en lien avec le film.

Sono otoko, kyôbô ni tsuki (1989) (Violent Cop), de Takeshi Kitano [AC]

J'ai bien aimé. Film noir et violent. Très bonne fin.

Vu au cinéma Le Zola à Villeurbanne (cycle Kitano), présenté dans le cadre du festival Quais du polar.

Minari, de Lee Isaac Chung [AC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2021-06-23.

In the Heights (D'où l'on vient), de Jon M. Chu [AC]

J'ai bien aimé. Certaines chorégraphies sont très originales, comme celle dans une piscine et celle impressionnante sur le mur d'un immeuble (vers la fin du film). Cependant, le scénario est assez creux et il y a des longueurs.

Sortie en France le 2021-06-23.

La fine fleur, de Pierre Pinaud [AC]

Comédie dramatique qui se laisse voir, sans ennui, mais finalement assez convenue.

Sortie en France le 2021-06-30.

Ibrahim, de Samir Guesmi [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2021-06-23.

[2021-06-27 22:50:06 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-06-24/2021-06-27)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

La traversée, de Florence Miailhe [AC]

Encore une animation au style magnifique de Florence Miailhe, après Matières à rêver (2008) et surtout Méandres (2013). Histoire bien écrite et émouvante.

Sortie en France le 2021-09-29.

Wendy, de Benh Zeitlin [AC]

Film magnifique, excellente mise en scène, splendides décors et très belle musique, mais scénario confus. Un peu long tout de même.

Sortie en France le 2021-06-23.

You Only Live Once (1937) (J'ai le droit de vivre), de Fritz Lang [AC]

Très bien.

Freaky, de Christopher Landon [AC]

Slasher amusant, avec un élément scénaristique original pour ce genre de film et assez bien exploité.

Note: là encore, je suis allé voir le film sans rien savoir dessus, et j'ai donc eu le plaisir de tout découvrir à la projection.

Sortie en France le 2021-06-23.

Playdurizm, de Gem Deger

J'ai moyennement aimé. Ce film ne manque cependant pas d'intérêt: original, bizarre, et avec une photographie réussie. Vu à la première française au Comoedia à Lyon, dans le cadre de la 11e édition du festival Écrans Mixtes, en présence du réalisateur Gem Deger et du producteur.

3-4 x jûgatsu (1990) (Jugatsu), de Takeshi Kitano [AC]

Pas terrible. Il n'y a pas vraiment de scénario et c'est soporifique. Juste quelques scènes amusantes dans leur violence.

[2021-06-23 21:33:21 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-06-18/2021-06-23)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

A Quiet Place Part II (Sans un bruit 2), de John Krasinski [AC]

Excellent film d'horreur, en particulier pour la réalisation (avec de longs plans au début du film) et le montage. Meilleur que le premier volet, A Quiet Place (2018). Vu en salle Dolby Cinema.

Sortie en France le 2021-06-16.

Sound of Metal, de Darius Marder [AC]

Très bien. Je suis allé voir le film sans rien savoir dessus (j'avais seulement vu l'affiche avec les percussions), juste parce qu'il avait remporté 2 Oscars. J'ai donc eu toute la surprise au début du film, qui m'a permis de bien rentrer dans le film.

Sortie en France le 2021-06-16.

Médecin de nuit, d'Elie Wajeman [AC]

Un bon thriller, avec Vincent Macaigne.

Sortie en France le 2021-06-16.

Wrath of Man (Un homme en colère), de Guy Ritchie [AC]

Un bon film d'action, basé sur Le convoyeur (2004) de Nicolas Boukhrief, que je n'avais pas aimé à l'époque.

Sortie en France le 2021-06-16.

Les 2 Alfred, de Bruno Podalydès [AC]

Pas mal. Avec beaucoup de drones et la glaviole habituelle.

Sortie en France le 2021-06-16.

Indes galantes, de Philippe Béziat [AC]

Pas mal. Ce documentaire est intéressant, mais pas structuré.

Sortie en France le 2021-06-23.

Okaasan (1952) (La mère), de Mikio Naruse [AC]

Ce film ne m'a pas vraiment emballé.

Reprise en France le 2021-06-09.

[2021-06-18 15:32:02 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-06-11/2021-06-17)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

La nuée, de Just Philippot [AC]

Très bon film d'horreur, à apprécier dans une salle avec une bonne qualité sonore. Excellente prestation de l'actrice Suliane Brahim.

Sortie en France le 2021-06-16.

El olvido que seremos (L'oubli que nous serons), de Fernando Trueba [AC]

Très bien. Film colombien émouvant, d'après le roman autobiographique éponyme d'Héctor Abad Faciolince. Belle musique de Zbigniew Preisner.

Sortie en France le 2021-06-09.

Teddy, de Ludovic Boukherma / Zoran Boukherma [AC]

Très bonne comédie horrifique, vue 17 jours avant sa sortie en salles en France, dans le cadre des avant-premières Télérama.

Sortie en France le 2021-06-30.

Un triomphe, d'Emmanuel Courcol [AC]

Très bien. Inspiré d'une histoire vraie, qui s'est passée en Suède. Vu dans le cadre des avant-premières Télérama.

Partiellement tourné à Lyon.

Sortie en France le 2021-09-01.

Babyteeth (Milla), de Shannon Murphy [AC]

J'ai bien aimé. Un film un peu étrange. Avec Eliza Scanlen, découverte dans Little Women (Les filles du Docteur March), qui a été tourné juste avant ce film. Vu dans le cadre des avant-premières Télérama.

Sortie en France le 2021-07-28.

17 Blocks, de Davy Rothbart [AC]

J'ai bien aimé. J'avais déjà vu ce documentaire sur Internet dans le cadre du Champs-Élysées Film Festival 2020 (en ligne).

Sortie en France le 2021-06-09.

Ammonite, de Francis Lee [AC]

Joli film, avec Kate Winslet et Saoirse Ronan. On aurait cependant pu s'attendre à un scénario plus développé sur les 2 heures. Vu au Zola à Villeurbanne, dans le cadre du Week-end O'Clock (en remplacement du festival Ciné O'Clock, qui a normalement lieu en février et a été annulé à cause des mesures liées à la pandémie de COVID-19).

Jabberwocky (1977), de Terry Gilliam [AC]

Film loufoque très inégal. Vu en version restaurée au Zola à Villeurbanne, dans le cadre du Week-end O'Clock.

Bad ma ra khahad bord (1999) (Le vent nous emportera), d'Abbas Kiarostami [AC]

J'ai moyennement aimé. Intéressant pour les images (village et paysages), mais bavard et ennuyeux. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Abbas Kiarostami.

Reprise en France le 2021-06-02.

The Conjuring: The Devil Made Me Do It (Conjuring: Sous l'emprise du Diable), de Michael Chaves [AC]

Moyen. Un film d'horreur sans rien de vraiment effrayant. Seul le côté enquête est plutôt intéressant. Ce troisième opus est très loin en dessous du premier volet, The Conjuring (2013), et même aussi en dessous du deuxième volet, The Conjuring 2 (2016), qui étaient tous deux réalisés par James Wan.

Sortie en France le 2021-06-09.

Le discours, de Laurent Tirard [AC]

J'ai détesté. Pas drôle, bavard, nombriliste et terriblement ennuyeux.

Sortie en France le 2021-06-09.

[2021-06-10 22:28:21 UTC]
Les derniers films que j'ai vus (2021-05-30/2021-06-10)

(Cinéma)

Voici quelques commentaires sur les derniers films que j'ai vus au cinéma (pour la première fois), par ordre de préférence:

La terre des hommes, de Naël Marandin [AC]

J'ai beaucoup aimé. Dans le cadre du monde agricole, entre drame, avec des scènes assez dures, et un petit côté thriller; porté par