Cinéma - Vincent Lefèvre

Voici mes nouvelles pages sur le cinéma.

Quelques commentaires sur les derniers films sortis (ou qui vont sortir) en France

Je donne ci-dessous mes commentaires sur les films qui sont sortis il y a moins d'un mois en France (reprises d'anciens films incluses), ou qui vont sortir dans les mois qui viennent. Cette page est mise à jour régulièrement.

Dr. Strangelove or: How I Learned to Stop Worrying and Love the Bomb (1964) (Docteur Folamour / Docteur Folamour, ou: Comment j'ai appris à ne plus m'en faire et à aimer la bombe / Dr. Folamour), de Stanley Kubrick [AC]

Excellent!

Reprise en France le 2019-06-26.

Toy Story 4, de Josh Cooley [AC]

J'ai beaucoup aimé. Très bons scénario et mise en scène. Film d'animation émouvant.

Sortie en France le 2019-06-26.

Teen Spirit, de Max Minghella [AC]

J'ai bien aimé. Scénario convenu. Le film est surtout porté par Elle Fanning, qui chante.

Sortie en France le 2019-06-26.

Der goldene Handschuh (Golden Glove), de Fatih Akin [AC]

J'ai beaucoup aimé, en particulier pour la mise en scène (avec de longs plans, permettant d'accroître le réalisme) et l'acteur principal, Jonas Dassler. Film vu en avant-première à la soirée de clôture de la 12e édition du festival Hallucinations Collectives (salle 1 du Comoedia à Lyon, avril 2019).

Sortie en France le 2019-06-26.

Brightburn (Brightburn: L'enfant du mal), de David Yarovesky [AC]

Film d'horreur sans intérêt. Juste un peu de gore. La base de l'histoire est copiée sur celle de Smallville, sauf que le personnage est à l'opposé (d'où film d'horreur).

Sortie en France le 2019-06-26.

Yves, de Benoît Forgeard [AC]

Pas mal. Bien au début, mais ensuite, le film s'enlise.

Sortie en France le 2019-06-26.

Popiól i diament (1958) (Cendres et diamant), d'Andrzej Wajda [AC]

De très beaux plans.

Reprise en France le 2019-07-03.

Gli invasori (1961) (La ruée des Vikings), de Mario Bava [AC]

Pas mal. J'ai surtout été gêné par le fait que le film est en italien et ne respecte donc pas du tout la langue des personnages. Du côté des points positifs, les scènes de batailles sont très bien filmées, et la façon dont Erik grimpe sur la tour est bien trouvée.

Vu en version restaurée numérique 2K au Cinéma Opéra à Lyon.

Reprise en France le 2019-07-03.

I tre volti della paura (1963) (Les trois visages de la peur), de Mario Bava [AC]

Pas mal. Les deux premières histoires (Le téléphone et Les Wurdalaks) ne sont pas terribles, la troisième (La goutte d'eau) est bonne. Très belles couleurs.

Vu en version restaurée numérique 4K lors d'une double séance Mario Bava à l'Institut Lumière. Le film était projeté dans la petite salle de la Villa Lumière pour cause de panne de climatisation dans le Hangar.

Reprise en France le 2019-07-03.

6 donne per l'assassino (1964) (Six femmes pour l'assassin), de Mario Bava [AC]

J'ai bien aimé, même si je n'ai pas été très emballé par le scénario. L'atmosphère du film se base sur un jeu de très belles couleurs (Dario Argento fera le même genre de chose sur Suspiria (1977) et Opera (1987)).

Vu en version restaurée numérique lors d'une double séance Mario Bava à l'Institut Lumière. Le film était projeté dans la petite salle de la Villa Lumière pour cause de panne de climatisation dans le Hangar.

Reprise en France le 2019-07-03.

4 mosche di velluto grigio (1971) (4 mouches de velours gris), de Dario Argento [AC]

Pas terrible, que ce soit à cause du scénario ou du jeu des acteurs. Un des plus mauvais films de Dario Argento. Seule la partie au salon d'arts funéraires est très bonne, et même excellente.

Reprise en France le 2019-07-03.

Tenebre (1982) (Ténèbres), de Dario Argento [AC]

Je l'avais vu une première fois à la télévision, et je l'ai revu lors de la nuit Dario Argento (5e Épouvantable Vendredi) à l'Institut Lumière. La copie était malheureusement en VF (il n'existait apparemment plus de copie en VO), mais finalement, j'ai trouvé que la VF passait assez bien. Je ne me souvenais plus que le film était aussi drôle; certains dialogues sont tordants, par exemple: La vérité est toujours possible. D'autre part, la réalisation est superbe (notamment le plan-séquence où la maison est filmée de l'extérieur), ainsi que la musique de Goblin.

Je l'ai revu en copie restaurée numériquement (en haute définition) par Wild Side Films, en version anglaise (qui est la version originale officielle), dans le cadre du festival Lumière 2010 (Grand Lyon Film Festival), section Profondo rosso, consacrée au réalisateur Dario Argento; fiche film. Le film était présenté par son réalisateur Dario Argento, ainsi que par Bertrand Bonello.

Informations sur la restauration du film, données sur la fiche film de Lumière 2010:

Film restauré numériquement par Wild Side Films à partir du négatif original appartenant à la Cineteca di Bologna. Wild Side Films a déplacé ce dernier à Technicolor Rome pour faire l'étalonnage et le transfert en haute définition sous la direction de Luciano Tovoli, directeur de la photographie, avec l'approbation de Dario Argento. Ils ont ensuite fait la restauration de l'image et des sons en France, au laboratoire VDM. Les sons ont été restaurés d'après les magnétiques déposés à Bologne. La restauration a été supervisée par Brigitte Dutray. Le festival présente la version anglaise sous-titrée en français.

Reprise en France le 2019-07-03.

Down by Law (1986) (Down by Law - Sous le coup de la loi), de Jim Jarmusch [AC]

Très bien. Un bon trio d'acteurs, Roberto Benigni surtout.

Reprise en France le 2019-07-03.

Mystery Train (1989), de Jim Jarmusch [AC]

Bonne comédie, un peu longue.

Reprise en France le 2019-07-03.

Night on Earth (1991), de Jim Jarmusch [AC]

5 histoires de chauffeurs de taxi la nuit, sans lien entre elles. Bien dans l'ensemble, avec une très grosse préférence pour la 4e, à Rome avec Roberto Benigni. Les 3 premières sont amusantes, sans plus, et prévisibles. La dernière m'a endormi (mais j'étais bien crevé).

À rapprocher de Posoki (2017) (sorti en France sous le titre Taxi Sofia) pour le côté film à sketches sur des histoires de taxi la nuit, mais avec la différence que ces histoires se recoupent.

Reprise en France le 2019-07-03.

Liteul poreseuteu (Petite forêt), de Soon-rye Yim [AC]

Très joli film. Beaucoup de cuisine. Des flashbacks bien amenés. Avec l'actrice Kim Tae-ri, qu'on avait pu remarquer dans Mademoiselle (2016) de Park Chan-wook et 1987: When the Day Comes de Jang Joon-Hwan.

Vu dans une bonne salle au cinéma Paradiso à Saint-Martin-en-Haut.

Sortie en France le 2019-07-03.

Spider-Man: Far from Home, de Jon Watts [AC]

Superbe! Un des meilleurs films de super-héros. Effets spéciaux grandioses, qui servent un excellent scénario. Ne pas rater la scène post-générique.

Vu en Dolby Cinema 3D (au Pathé Vaise à Lyon).

Sortie en France le 2019-07-03.

They Shall Not Grow Old (Pour les soldats tombés), de Peter Jackson [AC]

Très bon documentaire sur la Première Guerre mondiale, focalisé sur les soldats. Il se compose de témoignages en voix-off d'anciens soldats, avec par dessus des images d'archives généralement colorisées et retravaillées, ainsi que des affiches, parfois les deux en surimpression. Un reproche: les témoignages se succèdent trop rapidement, ce qui rend le film épuisant à suivre.

Sortie en France le 2019-07-03.

Yesterday, de Danny Boyle [AC]

J'ai bien aimé.

Sortie en France le 2019-07-03.

Rojo, de Benjamín Naishtat [AC]

Pas mal. Le début est bon, le reste n'est pas très captivant.

Sortie en France le 2019-07-03.

Di jiu tian chang (So Long, My Son), de Xiaoshuai Wang [AC]

J'ai assez bien aimé. Cette fresque familiale de 3 heures est trop lente pendant les trois premiers quarts et ne trouve le bon rythme et de l'émotion que dans la dernière partie. De plus, le montage non linéaire la rend difficile à suivre. Bien filmé.

À Lyon, la première semaine, le film passe dans 3 cinémas, dont 2 sur de petits écrans (Lumière Terreaux et salle 2 de l'UGC Astoria). Au Comoedia, il passe en salle 5 (grande salle) ou en salle 6 (petite salle), suivant la séance; j'ai pu le voir dans la 5.

Sortie en France le 2019-07-03.

Dario Argento: Soupirs dans un corridor lointain, de Jean-Baptiste Thoret [AC]

Documentaire inégal sur Dario Argento (un de mes réalisateurs préférés).

Sortie en France le 2019-07-03.

The Cure (1917) (Charlot fait une cure), de Charles Chaplin [AC]

Court métrage vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Chaplin.

Reprise en France le 2019-07-10.

The Kid (1921) (Le Kid), de Charles Chaplin [AC]

Magnifique! Vu en très belle copie restaurée à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Chaplin.

Reprise en France le 2019-07-10.

A Woman of Paris: A Drama of Fate (1923) (L'opinion publique), de Charles Chaplin [AC]

J'ai plutôt bien aimé. De belles images. La musique est très répétitive, mais va bien avec le film. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Chaplin.

Reprise en France le 2019-07-10.

The Gold Rush (1925) (La ruée vers l'or), de Charles Chaplin [AC]

Excellent! Vu en très belle copie restaurée à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Chaplin. Il s'agissait de la version de 1942: sonorisée (avec la voix et la musique de Charles Chaplin), sans les cartons, ce qui est une bonne chose, car je déteste quand il y a beaucoup de cartons.

Reprise en France le 2019-07-10.

The Circus (1928) (Le cirque), de Charles Chaplin [AC]

Superbe! Vu en très belle copie restaurée à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Chaplin.

Reprise en France le 2019-07-10.

City Lights (1931) (Les lumières de la ville), de Charles Chaplin [AC]

Très bien. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Chaplin.

Reprise en France le 2019-07-10.

Monsieur Verdoux (1947), de Charles Chaplin [AC]

Très bien. On rit beaucoup. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Chaplin.

Reprise en France le 2019-07-10.

Limelight (1952) (Les feux de la rampe), de Charles Chaplin [AC]

Pas mal. Le film devient intéressant vers la fin, mais il est surtout beaucoup trop long. Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Chaplin.

Reprise en France le 2019-07-10.

A King in New York (1957) (Un roi à New York), de Charles Chaplin [AC]

J'ai bien aimé. Encore d'actualité aujourd'hui! Vu à l'Institut Lumière, dans le cadre de la rétrospective Chaplin.

Reprise en France le 2019-07-10.

Annabelle Comes Home (Annabelle - La maison du mal), de Gary Dauberman [AC]

Film d'horreur pas terrible. Pas de scénario; film sans originalité, mal construit, et ne reposant que sur ses scènes d'horreur. Seule bonne idée: la courte séquence des ombres et de l'objet avec couleurs qui tournent.

Sortie en France le 2019-07-10.

Super 30, de Vikas Bahl [AC]

J'ai bien aimé dans l'ensemble. Très bien pour le sujet humaniste. Mais les passages sur Holi et sur l'attaque à l'hôpital sont ratés. Très belle musique, en particulier Jugraafiya, ainsi que Niyam Ho (dans un style similaire à celui de Zinda dans Bharat).

Film inspiré très librement de la vie du mathématicien Anand Kumar et de son programme Super 30.

Sortie en France le 2019-07-12.

Una lucertola con la pelle di donna (1971) (Carole / Le venin de la peur / Les Salopes vont en enfer), de Lucio Fulci [AC]

Pas terrible. Vu en VOST (en anglais) à la 8e édition du festival Hallucinations Collectives (salle 4 du Comoedia à Lyon, avril 2015). Première mondiale de la copie restaurée.

Hallucinations Collectives

Reprise en France le 2019-07-17.

Non si sevizia un paperino (1972) (La longue nuit de l'exorcisme), de Lucio Fulci [AC]

Je n'ai pas du tout aimé. Le scénario est nul! Vu en version restaurée intégrale à la 10e édition du festival Hallucinations Collectives (salle 1 du Comoedia à Lyon, avril 2017).

Le titre français est du n'importe quoi: il n'est pas du tout question d'exorcisme!

Hallucinations Collectives

Reprise en France le 2019-07-17.

Days of Heaven (1978) (Les moissons du ciel), de Terrence Malick [AC]

Filmé magnifiquement, le cadrage est parfait et les images sont splendides tout le long du film. Belle musique (de Saint-Saëns notamment). Un chef-d'oeuvre!

Reprise en France le 2019-07-17.

Werk ohne Autor (L'oeuvre sans auteur), de Florian Henckel von Donnersmarck [AC] [AC]

Une belle fresque de l'Allemagne des années 1930 aux années 1960. Le film est projeté en France en 2 parties, que j'ai pu voir l'une à la suite de l'autre. La première est plus historique, tandis que la seconde traite essentiellement de l'art moderne (globalement pas très intéressante, mais avec quelques moments excellents vers la fin).

Sortie en France le 2019-07-17.

Nashla kosa na kamen (Folle nuit russe), d'Anna Kruglova [AC]

Film un peu trash, mais sinon, sans aucun intérêt. À oublier.

Sortie en France le 2019-07-17.

Yuli, d'Icíar Bollaín [AC]

J'ai bien aimé. Bonnes scènes de danse, avec Carlos Acosta qui joue son propre rôle (le film est tiré de son autobiographie).

Sortie en France le 2019-07-17.

Ombres et lumières, d'Olivier Nolin [AC]

J'ai beaucoup aimé pour les images sublimes, proches de la peinture, et plus généralement pour le style visuel. Le film se compose de 4 histoires sans véritable scénario. Très belle musique, notamment lors de la scène de la danse dans la première histoire et dans les transitions entre les histoires (avec un beau traveling face au soleil à l'horizon).

Sortie en France le 2019-07-17.

Donnie Darko (2001), de Richard Kelly [AC]

Film assez bizarre et très original avec un mélange de genres et où on se demande un peu ce qui se passe tout au long du film (et après quelques réflexions, c'est globalement cohérent contrairement à ce qu'on pourrait penser). Fin magnifique. Belle bande originale. J'ai beaucoup aimé.

Vu une première fois à sa sortie en salles en 2002. Revu à une soirée Voyage Temporel en 2013, au Zola à Villeurbanne. Revu encore au Midnight Movie du 2019-04-13 au Lumière Terreaux (ce n'était toujours pas la director's cut).

Wikipedia

Reprise en France le 2019-07-24.

Vuelven (Ils reviennent... / Tigers Are Not Afraid), d'Issa López [AC]

Superbe! Vu à la 11e édition du festival Hallucinations Collectives (salle 1 du Comoedia à Lyon, mars/avril 2018); c'était mon préféré de la compétition longs métrages. Note: il y est passé sous son titre international Tigers Are Not Afraid.

Sortie en France le 2019-07-24.

Zavod (Factory), de Yuriy Bykov [AC]

Bien, mais trop long. Plutôt classique, entre film social, thriller et action. Bonne photographie.

Film vu en avant-première à la 12e édition du festival Hallucinations Collectives (salle 1 du Comoedia à Lyon, avril 2019). Il s'agissait de la deuxième projection en France, deux semaines après la première au Festival International du Film Policier de Beaune (édition 2019).

Sortie en France le 2019-07-24.

Kraben rahu (Manta Ray), de Phuttiphong Aroonpheng [AC]

Film lent. Quelques belles images et moments du pure poésie. Le réalisateur s'est inspiré de David Lynch, et certaines ressemblances avec Lost Highway (1997) et Mulholland Dr. (2001) sont assez frappantes.

Vu au Cinéma Opéra à Lyon, à une séance du ciné-club Enjeux sur Image (Manta Ray au ciné-club le 12 mars 2019), alors que le film n'a pas encore de date de sortie en France.

Sortie en France le 2019-07-24.

Ugetsu monogatari (1953) (Les contes de la lune vague après la pluie), de Kenji Mizoguchi [AC]

Je n'ai pas vraiment accroché au style du film, qui a par ailleurs beaucoup de longueurs. Certains plans sont cependant magnifiques.

Reprise en France le 2019-07-31.

Chikamatsu monogatari (1954) (Les amants crucifiés), de Kenji Mizoguchi [AC]

Très bien.

Reprise en France le 2019-07-31.

Akasen chitai (1956) (La rue de la honte), de Kenji Mizoguchi [AC]

Vu à l'Institut Lumière à Lyon en 2008, dans le cadre du stage Jean Douchet sur Kenji Mizoguchi. J'ai moyennement aimé.

Reprise en France le 2019-07-31.

Fanny och Alexander (1982) (Fanny et Alexandre), d'Ingmar Bergman [AC]

Bien pour la réalisation et la photographie (les couleurs notamment), mais long et pas toujours très intéressant. Film vu en version restaurée au festival Lumière 2013.

Reprise en France le 2019-07-31.

Les hirondelles de Kaboul, de Zabou Breitman / Eléa Gobbé-Mévellec [AC]

J'ai moyennement aimé. Film d'animation trop statique. Et la langue des personnages n'est pas respectée (mais ce n'est ici pas très gênant): le film est en français. De plus, le sujet a déjà été abordé, si bien que le film perd de son intérêt.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, dans le cadre de la première édition du festival Et pourtant elles tournent! (festival de réalisatrices ayant lieu dans l'agglomération lyonnaise), en présence de la co-réalisatrice Eléa Gobbé-Mévellec. Il s'agit d'une adaptation du roman éponyme de Yasmina Khadra. Les acteurs donnant leur voix ont été filmés pour inspirer les animateurs, mais il n'y a pas eu de rotoscopie les concernant.

Sortie en France le 2019-09-04.

Podbrosy (L'insensible), d'Ivan I. Tverdovskiy [AC]

J'ai moyennement aimé. Le film est peu convaincant et manque de rythme. À noter de nombreux plans-séquences.

Sortie en France le 2019-09-11.

Portrait de la jeune fille en feu, de Céline Sciamma [AC]

J'ai assez bien aimé: très belle photographie, mais le film est long et manque de rythme et d'émotion; seule la scène centrale sort du lot. Avec trois de mes actrices préférées (malheureusement sous-utilisées): Adèle Haenel, Noémie Merlant et Valeria Golino.

Vu en avant-première à l'Institut Lumière lors d'une séance spéciale abonnés, invités dans le cadre des 100 ans du SLEC.

Sortie en France le 2019-09-18.

Bacurau, de Juliano Dornelles / Kleber Mendonça Filho [AC]

J'ai adoré. Un film très surprenant. Vu dans le cadre des avant-premières cannoises au Lumière Terreaux à Lyon, en juin 2019. Prix du Jury à Cannes (2019).

Sortie en France le 2019-09-25.



webmaster@vinc17.org