Cinéma - Vincent Lefèvre

Voici mes nouvelles pages sur le cinéma.

Quelques commentaires sur les derniers films sortis (ou qui vont sortir) en France

Je donne ci-dessous mes commentaires sur les films qui sont sortis il y a moins d'un mois en France (reprises d'anciens films incluses), ou qui vont sortir dans les mois qui viennent. Cette page est mise à jour régulièrement.

Kensuke's Kingdom (2023) (Le royaume de Kensuké), de Neil Boyle / Kirk Hendry [AC]

Très beau film d'animation avec peu de dialogues. Émouvant. J'ai apprécié en particulier les parties dans un style différent: celle très originale sur la carte vers le début du film, ainsi que le flashback.

Vu en VF, car il n'y avait pas le choix, mais pour un tel film d'animation, ce n'était probablement pas très important.

Sortie en France le 2024-02-07.

La bête (2023), de Bertrand Bonello [AC]

Complètement incompréhensible et ennuyeux. Une seule scène intéressante: celle dans la fabrique de poupées, au milieu du film. Et le générique de fin est surprenant (je n'étais pas au courant; quelques détails dans un article de Première sur ce sujet, ainsi que le dossier de presse).

Sortie en France le 2024-02-07.

Le dernier jaguar (2024), de Gilles de Maistre [AC]

Scénario simpliste et complètement invraisemblable, et les images ne sont pas de très bonne qualité. Pour ne citer qu'un problème (où cela a une importance dans le scénario): la batterie du téléphone ne semble pas s'épuiser.

Vu en VF, car il n'y a pas le choix à Lyon (et apparemment même sur toute la France), et celle-ci est très mauvaise: les acteurs lisent leur texte. J'avais d'ailleurs écrit la même chose à propos de Mia et le lion blanc.

Sortie en France le 2024-02-07.

Cocorico (2024), de Julien Hervé [AC]

On rigole bien. C'est le seul intérêt, mais suffisant pour passer un bon moment.

Sortie en France le 2024-02-07.

Daaaaaalí! (2023), de Quentin Dupieux [AC]

Très bien. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon (salle 1), en présence du réalisateur et scénariste Quentin Dupieux. Edouard Baer était aussi prévu, mais il n'a pas pu venir.

Quentin Dupieux a expliqué qu'il a fait le montage avec la musique de Thomas Bangalter. Et maintenant, il n'hésite pas à jeter des scènes qui ne fonctionnent pas bien, ce qui donne des films assez courts, mais efficaces.

La scène d'ouverture reprend le tableau peu connu Fontaine nécrophilique coulant d'un piano à queue de Salvador Dalí.

Sortie en France le 2024-02-07.

Elaha (2023), de Milena Aboyan [AC]

Bien, mais trop long.

Sortie en France le 2024-02-07.

Zielona granica (2023) (Green Border), d'Agnieszka Holland [AC]

Film bouleversant, en noir et blanc. Inspiré de faits réels: dans un entretien avec la réalisatrice (cf dossier de presse), celle-ci déclare pratiquement chaque événement décrit a réellement eu lieu dans une certaine mesure. La mise en scène et le montage, avec un découpage en chapitres décrivant 3 points de vue, sont très bons. Le film est très prenant du début à la fin, et on ne sent pas passer les 2 heures et demie.

Sortie en France le 2024-02-07.

Karanlik Gece (2022) (Nuit noire en Anatolie), de Özcan Alper [AC]

Pas mal. Le montage alterne passé et présent, et ce n'est pas toujours très clair (mais j'étais fatigué).

Sortie en France le 2024-02-14.

20.000 especies de abejas (2023) (20 000 espèces d'abeilles), d'Estibaliz Urresola Solaguren [AC]

J'ai assez bien aimé.

Sortie en France le 2024-02-14.

All of Us Strangers (2023) (Sans jamais nous connaître), d'Andrew Haigh [AC]

Ennuyeux et sans émotion. J'ai détesté.

Sortie en France le 2024-02-14.

Der Name der Rose (1986) (Le nom de la rose), de Jean-Jacques Annaud [AC]

Très bien. Vu une première fois dans les années 1980-1990, à la télévision, je crois bien. Revu à l'Institut Lumière, en prolongation du festival Lumière 2023, en avant-première de sa reprise en salles en version restaurée numérique 4K.

Reprise en France le 2024-02-21.

Jam (2023) (Sleep), de Jason Yu [AC]

Pas mal. Un film d'horreur sud-coréen avec quelques scènes effrayantes, mais dans l'ensemble pas très captivant.

Les conditions de projection à l'UGC Ciné Cité Internationale à Lyon n'étaient pas terribles, avec une salle surchauffée.

Sortie en France le 2024-02-21.

One Life (2023) (Une vie), de James Hawes [AC]

Très beau film, d'après une histoire vraie. Excellente prestation d'Anthony Hopkins.

Sortie en France le 2024-02-21.

L'Empire (2024), de Bruno Dumont [AC]

Très décevant. Je m'attendais à un film délirant et drôle. C'est effectivement assez délirant, mais je n'ai pas du tout accroché et je me suis ennuyé. Le film est tout juste amusant par moments. Les seuls personnages plutôt réussis sont les gendarmes et Line (Lyna Khoudri). Comme parodie de Star Wars, on a vu nettement mieux.

Sortie en France le 2024-02-21.

Die Theorie von Allem (2023) (Universal Theory), de Timm Kröger [AC]

J'ai moyennement aimé. Original, mais confus, et il y a beaucoup de longueurs. La voix off à la fin n'arrange rien.

Sortie en France le 2024-02-21.

Autobiography (2022) (Le pion du général), de Makbul Mubarak [AC]

Film trop long pour ce qu'il raconte. Belle photographie.

Sortie en France le 2024-02-21.

Neco z Alenky (1988) (Alice), de Jan Svankmajer [AC]

Chef-d'oeuvre! Film en partie animé (du stop-motion). Très original, bizarre et parfois drôle. Une très bonne bande son. Après plusieurs années, c'est un film qui me hante encore.

Vu une première fois au Forum des Images en 2004, et revu à la 3e édition de l'Étrange Festival Lyon (avril 2010).

Reprise en France le 2024-02-28.

La faute à Voltaire (2000), d'Abdellatif Kechiche [AC]

J'ai bien aimé.

Reprise en France le 2024-02-28.

Boksuneun naui geot (2002) (Sympathy for Mr. Vengeance), de Chan-wook Park [AC]

Très bien.

Reprise en France le 2024-03-06.

Oldeuboi (2003) (Old Boy), de Chan-wook Park [AC]

Deuxième film de Chan-wook Park à sortir en France, après Sympathy for Mr. Vengeance, qui m'avait bien plu, et c'est toujours le même genre (une histoire de vengeance avec énormément de violence), mais ça va encore plus loin! Le scénario et l'interprétation sont parfaits, la mise en scène est inventive, et la musique est magnifique.

Vu lors de sa sortie en salles en France, revu au 14e Festival Asiexpo (novembre 2008) à Lyon en présence de l'acteur Choi Min-sik, et une troisième fois à l'Institut Lumière avec présentation de Thierry Frémaux.

Reprise en France le 2024-03-06.

Chinjeolhan geumjassi (2005) (Lady Vengeance), de Chan-wook Park [AC]

Un nouveau chef-d'oeuvre de Chan-wook Park, cette fois-ci très poétique. La mise en scène et la musique sont magnifiques.

Vu deux fois à sa sortie en salles, et revu dans le cadre du festival Lumière 2016.

Reprise en France le 2024-03-06.

Peeping Tom (1960) (Le voyeur), de Michael Powell [AC]

Excellent! Vu en 35 mm à la Villa Lumière (petite salle de l'Institut Lumière) dans le cadre du festival Lumière 2014. Le film était présenté par Thelma Schoonmaker.

Reprise en France le 2024-03-13.

Dersu Uzala (1975) (Dersou Ouzala), d'Akira Kurosawa [AC]

De très beaux plans. J'aime beaucoup notamment celui où apparaissent le soleil (en bas à droite) et la lune (en haut à gauche).

Reprise en France le 2024-03-13.

El Bola (2000) (El bola), d'Achero Mañas [AC]

J'ai bien aimé.

Reprise en France le 2024-03-13.

Mis hermanos sueñan despiertos (2021) (Mis hermanos), de Claudia Huaiquimilla [AC]

Très bien. Le film se passe dans un centre pour jeunes délinquants au Chili. Vu aux 38es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne (mars 2022), en présence de la réalisatrice Claudia Huaiquimilla. C'est le film qui a obtenu le Prix du Public.

Le film précédent de la réalisatrice, Mala Junta (2016), avait été présenté dans ces centres, ce qui a permis de recueillir des informations pour ce film. Les jeunes ne savent pas quand ils vont sortir et sont donc médicamentés. Il n'y a aucune issue à la sortie et ils retombent dans la délinquance.

Sortie en France le 2024-03-13.

Aku wa sonzai shinai (2023) (Le mal n'existe pas), de Ryûsuke Hamaguchi [AC]

Très bien, que ce soit pour le scénario (sauf la fin, incompréhensible, qui m'a déçu) ou pour la mise en scène (avec ses longs plans). J'ai appris un nouveau mot: glamping.

Vu en avant-première au cinéma Lumière Terreaux, à la soirée d'ouverture de la 17e édition du festival du cinéma japonais contemporain (Kinotayo), le 8 janvier 2024. Ce film ne faisait pas partie de la sélection parisienne (en novembre/décembre 2023).

Par le réalisateur de Drive My Car (2021), que je n'avais pas aimé.

Sortie en France le 2024-04-10.

Riddle of Fire (2023), de Weston Razooli [AC]

Très joli film au scénario imprévisible et inventif. Belle photographie en 16 mm et belle musique.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, dans le cadre de la Quinzaine en salle (reprise de films de la Quinzaine des cinéastes). Le titre français provisoire était Conte de feu et la date de sortie en salles n'était pas encore annoncée.

Sortie en France le 2024-04-17.

Borgo (2023), de Stéphane Demoustier [AC]

J'ai beaucoup aimé. Très bonne mise en scène, avec des plans-séquences, comme la scène d'ouverture. Le montage non linéaire fonctionne particulièrement bien.

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, en présence du réalisateur et co-scénariste Stéphane Demoustier et des acteurs Louis Memmi et Cédric Appietto (Hafsia Herzi était prévue, mais n'a pas pu venir).

Concernant le tournage: La prison est une ancienne prison à Compiègne, avec de vrais Corses et de vrais matons. Cédric Appietto a précisé que c'est plus facile de jouer avec de vrais décors comme ici, car ils sont solides (il avait déjà eu une mauvaise expérience avec des décors de plateau pour une série télévisée). Le commissariat à Lyon et l'aéroport à Grenoble.

Le réalisateur, en plaisantant: On fera peut-être une suite. Cédric Appietto: Mais non, je suis mort.

Sortie en France le 2024-04-17.

Mondays: See You 'This' Week! (2022) (Comme un lundi), de Ryo Takebayashi [AC]

Une bonne petite comédie. Le scénario est original: c'est un film sur une boucle temporelle, mais différente de celles qu'on a d'habitude. Malheureusement, tout est traité trop rapidement, et on n'apprend quasiment rien sur les personnages.

Vu au Comoedia à Lyon, dans le cadre du festival Les Saisons Hanabi printemps 2023 (qui a lieu dans toute la France).

Sortie en France le 2024-05-01.

Mantícora (2022) (Creaturas), de Carlos Vermut [AC]

Bouleversant, mais un peu long. Vu en avant-première aux 39es Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne (mars 2023).

Sortie en France en 2024.



webmaster@vinc17.org